Dossier adrénochrome

11/03/2023 (2023-03-11)

L’adrénochrome, substance satanique qui consisterait à boire du sang de bébés torturés, n’existe pas, les médias en sont certains !

Toute personne normale ou naïve n’a jamais entendu parler de ce machin, ce qui est tout à fait logique.

Moi, pourtant complotiste diplômé, en avais entendu parler, mais je n’avais pas enquêté profondément.

TPMP1

Si je vous en parle aujourd’hui c’est suite à un invité sur TPMP dont l’intervention a fait grand bruit.

Celui-ci a non seulement affirmé que le « produit » ne relevait pas du mythe, mais qu’il était utilisé par des « grands » de ce monde. Cyril Hanouna a bien entendu mis fin extrêmement vite à l’émission lorsque le nom de Macron a été prononcé. Il y a depuis un tollé médiatique général pour dénoncer ces propos « complotistes et délirants » tenus à une heure de grande écoute sur une chaîne de la TNT.

Un produit chimique sans histoire !

Selon Wikipédia2, l’adrénochrome est un produit issu de l’oxydation de l’adrénaline. Point.

Je n’ai pas cherché à savoir ni pourquoi ni comment, cela n’étant pas le sujet du jour.

Un mythe ?

Le mythe voudrait que des satanistes (célébrités, maîtres du monde et autres détraqués), boivent du sang de glande pinéale de bébés préalablement longuement torturés avant d’être mis à mort. Le produit permettrait de rajeunir, mais serait aussi une puissante drogue extrêmement addictive au point que celui qui aurait goûté une fois au « nectar » ne pourrait plus s’en passer.

Ceci est totalement nié par toutes les publications mainstream et a fait l’objet d’un article sur factuel de l’AFP3. Note humoristique, ceux-ci ont affiché un énorme FAUX… en rouge sang.
Autre site faisant un fact-checking, mais en anglais (voir le lien4).

Mythe dont la genèse serait le film « Las Vegas parano » !

Selon la version officielle, les complotistes auraient fait de ce « délire » une « vérité » issue d’une scène du film. Dans cette scène, un des protagonistes prend de l’adrénochrome. Il n’est nullement question d’adrénaline oxydée comme c’est clairement dit dans le film. Nous pouvons entendre dans la version française :

« Glande provenant d’une opération sur un humain encore vivant. »

ou

« Il m’a proposé du sang humain disant que ce serait la plus grande défonce de ma vie. »
« Je lui ai dit que je préférais quelques centilitres d’adrénochrome pur. »
« Ce gars (qui a fourni la drogue) a été coincé pour viol sur mineurs. »

Vous pouvez voir la scène5 en question si vous le désirez.

Une présentation tout autre que celles de Wikipédia et autres doxas !

Selon un site aujourd’hui supprimé et dont il est encore possible de lire le contenu au 6 janvier 2019 grâce à Web archive :

« Le composé Adrénochrome (C9H9NO3) est synthétisé par l’oxydation de l’adrénaline, provenant du sang d’enfants humains. ADRENOCHROME est le produit le plus pur du marché, récolté dans des conditions strictement réglementées auprès de notre chaîne d’approvisionnement internationale d’enfants donneurs6. »

Et de préciser :

« Depuis des temps immoraux, le sang est lié à la jeunesse, à la vitalité et à l’immortalité. Le sang des enfants et des vierges, en particulier, a longtemps été converti pour ses propriétés vivifiantes — à la fois comme offrande sacrificielle et comme substance à boire rituellement. La mythologie et l’histoire vénèrent chacune les propriétés symboliques et matérielles du sang. Ils le dépeignent comme un élixir de vie, libéré au moment de la mort. L’effusion de sang, à la fois symbolique et rituelle, est inextricablement liée à l’acquisition de connaissances sur le salut, la vie éternelle et la relation de l’humanité avec le Divin. Outre sa dimension spirituelle, la nature viscérale du sang l’aligne sur la soif de pouvoir et de richesse sur notre plan terrestre. Les propriétés physiques et spirituelles du sang sont indiscernables, liées par le sang à travers un cycle de mort et de renaissance. L’histoire humaine est cyclique et le sang est le ciment qui relie tout. L’adrénochrome est le composé chimique de formule moléculaire C9H9NO3 synthétisé à partir de l’oxydation de l’adrénaline dans le sang. C’est un puissant élixir rajeunissant et psychotrope récolté à partir de la glande pinéale des enfants donneurs.

Alors que les niveaux élevés de consommation d’adrénochrome resteront limités aux échelons supérieurs de la société, le composé chimique sera enfin mis à la disposition d’une clientèle plus large via la pièce ADC7 »

Il nous est impossible de savoir si ce texte a été rédigé par des blagueurs, des fils de putes qui en font ou faisaient le commerce ou par des complotistes voulant donner vie à un mythe.

Une vidéo détaillant la pratique.

Il est possible de regarder (si elle n’a pas été encore censurée) cette vidéo de 1 h 57.
« Adrénochrome, l’autre nerf de la guerre8 » publié par Black Bond en janvier 2023.

Ici encore chacun sera libre de se faire sa propre opinion : Faits, délires, mélanges des deux ?

La vidéo est présentée ainsi :

« Dans cet épisode extrêmement riche, nous plongeons au cœur du business le plus important pour le culte satanique qui contrôle le monde. Ce business c’est celui de l’adrénochrome et de nos enfants. C’est un sujet qui est vaste et complexe, et vous allez voir dans cet épisode que les personnes qui gravitent autour de cette industrie, se donnent un mal fou, pour acquérir l’une des commodités les plus prisées au monde. »

On y parle :

« D’enfants torturés, violés assassinés puis consommés, offrande aux divers dieux. »
« De sang adrénalisé par la peur, une drogue dont ils ne peuvent plus se passer. »
« De culte pédophile dans tous les pans de la société. »
« Ils se servent de nos enfants pour assouvir leurs désirs les plus pervers. »
« On pourrait croire que ce cela relèverait du mythe comme cherchent à nous faire croire les factcheckers. »

Je ne prétends pas prouver quoique ce soit, mais poser des questions.
Un tel culte est-il crédible, plausible ou avéré ?

Le culte de la jeunesse

Le doute n’est pas permis. La vieillesse est présentée par la société comme une maladie et nous devons tout mettre en œuvre pour nous en protéger. « Vieux » est devenu une insulte. Il y a quelques décennies on commençait à l’être à partir de 50 ans, aujourd’hui traiter de « vieux » une personne de 70 ou 75 ans est inapproprié. Peut-être le sommes-nous après 80 ans, et encore !

La chirurgie esthétique

Le magazine 20 minutes9 nous dit : On découvre également que Josiane Balasko s’est faite refaire le nez, « pour éviter de vieillir en ressemblant à Coluche », que Véronique Sanson s’est faite lifter, qu’Axelle Red se fait injecter du Botox et que Ségolène Royal a opté pour un réalignement des dents.

Une obsession de la jeunesse éternelle

Basta media10 titrait en 2018 :

« Ces milliardaires et multinationales qui investissent dans la quête d’immortalité et de jeunesse éternelle. »
Et de préciser : « Des start-up se lancent dans des transfusions de sang de patients jeunes vers des personnes plus âgées dans le but de prolonger la vie. Des grandes fortunes ou des multinationales, comme Google-Alphabet, investissent dans des biotechnologies pour identifier les gènes de longévité et ralentir le vieillissement. D’autres mènent des expérimentations pour dupliquer le cerveau dans des machines. L’industrie de la cryoconservation — congeler un organisme en attendant un hypothétique remède contre la mort — connaît un succès grandissant. Tous partagent l’ambition transhumaniste : créer un être humain à la longévité décuplée, voire immortel. Sans aucune réflexion sur les conséquences sociales. Une enquête extraite de l’ouvrage Au Péril de l’humain, coécrit par Agnès Rousseaux, journaliste de Basta!. »

Le ton est donné !

Transfusions sanguines dans des cliniques suisses11

Certaines pratiques ne relèvent pas du délire complotiste quand bien même je les pense délirantes. Johnny Hallyday révélant le secret de sa vitalité : des séjours réguliers dans une clinique privée suisse spécialiste de la régénération, dont l’adresse lui avait été donnée par Zidane.

« C’est formidable. On vous enlève du sang, on l’oxygène et on vous le remet… Zidane y va deux fois par an et je le comprends… Selon les connaisseurs, le top du top est la Clinique La Prairie, à Montreux. Paul Niehans, fut en effet le pionnier la thérapie cellulaire. Une véritable cure de jouvence consistant en des injections de cellules fraîches prélevées sur le foie de fœtus de moutons. »

Nous avons là une démonstration qu’il existe un marché pour rester jeune.

Une base « scientifique » ?

Du sang de jeunes pour rajeunir

En 2014 Le Figaro Santé12 publiait un article « Les secrets de l’éternelle jeunesse se cachent dans le sang » :

« Une expérience menée sur des souris ravive la discussion scientifique autour du rajeunissement. Cette étude montre que la transfusion de sang de souris jeunes rajeunit les organes de plus vieux rongeurs. »
« En reliant les systèmes sanguins d’une souris jeune et d’une plus âgée, Rando et son équipe avaient déjà noté un rajeunissement des muscles et du foie de la vieille souris. » « Nous avons observé que les vieilles souris à qui avait été administré du plasma de jeunes souris pouvaient repérer plus facilement la plate-forme cachée et commettaient moins d’erreurs en la cherchant, raconte le Pr Villeda »
« La prochaine étape sera de passer à des expérimentations chez l’homme pour vérifier l’innocuité et l’efficacité de l’élixir de jouvence identifié chez les souris »

Des produits à base de cellules de fœtus avortés

Cette fois-ci c’est Le Parisien13 qui nous éclairait.
Vous noterez que je prends soin de citer des sources non complotistes !

« Un antirides à base de fœtus humain. »
« Une crème antirides commercialisée aux États-Unis est fabriquée à partir des cellules d’un fœtus humain provenant d’un avortement. Ce qui provoque la polémique outre-Atlantique. »

J’espère que vous comprenez pourquoi la société est si encline à promouvoir l’avortement, c’est un marché titanesque.

Il existe donc une base plus ou moins scientifique qui prouverait que le sang de personnes jeunes et les cellules de fœtus permettraient de se protéger de la vieillesse ou même de rajeunir.

Des enfants disparus ?

Si vous voulez produire de l’adrénochrome, il va vous falloir de la « matière première » !

Le monde est à ce point « merveilleux » qu’il n’existe aucun fichier, aucune statistique officielle sur les enfants disparus et non retrouvés. Et je vous parle ici uniquement des pays riches et développés.

« En 2017, 1328 disparitions inquiétantes d’enfants ont été signalées14 ».

Je ne sais pas ce qu’ils pensent par « inquiétantes ».

« Ce chiffre de disparitions inquiétantes grossit année après année : en 2016, on n’en comptabilisait que 687, contre 1328 en 2017. »
« Cela pourrait vouloir dire que les forces de l’ordre ont tendance à être plus vigilantes, à ne pas tout de suite penser à une simple fugue, et donc à lancer des recherches de plus grande ampleur », analyse Anne Larcher. »
« Nous aimerions être capables de créer un fichier qui nous en dirait plus. »

Le Bien Public précise :

« Ces enfants disparus et jamais retrouvés15 »
« Environ 400 disparitions inquiétantes de mineurs par an sont signalées. Très peu d’enfants disparaissent sans laisser aucune trace. Les associations réclament la création d’un fichier qui n’existe pas. »

En Suisse ce n’est pas mieux :

Selon la fondation Missing Children16 :

« Toutes les 2 minutes, un enfant est porté disparu sur le territoire européen. »

Bien entendu, une écrasante majorité est retrouvée, néanmoins :

« No data, no problem! » On pourrait le croire, mais la réalité quotidienne de Missing Children Switzerland et les dernières disparitions d’enfants en date ont démontré que notre pays n’échappe pas au phénomène. De plus, notre système en la matière est lacunaire, à l’image de l’Alerte Enlèvement qui n’a jamais été déclenchée. Le manque de volonté des autorités helvétiques et la particularité du système fédéral font que nous n’avons toujours pas de statistiques officielles sur la disparition des mineurs en Suisse. C’est pourquoi nous travaillons sans relâche à obtenir ces chiffres. Les autorités comme les habitants doivent réaliser que la Suisse n’est pas épargnée par la problématique des disparitions d’enfants. Sans l’appui de statistiques officielles, ce phénomène reste invisible.

L’association précise :

« En Inde, près de 96 000 enfants disparaissent chaque année. »

Vous pouvez imaginer que la police ne passe pas des années à essayer de les retrouver.

Si vous arrivez à m’expliquer pourquoi ces données (faciles à mettre en œuvre) n’existent pas, ce serait avec plaisir !

Il y a donc de la « matière première », des enfants disparaissent chaque année dont certains ne sont jamais retrouvés et cela ne semble pas une préoccupation première.

Des réseaux pédophiles ?

Pour faire simple, en France ou en Suisse cela ne semble pas ou peu exister, sans doute une exception liée à la « bonne santé mentale des citoyens » ?

Le pédophile français semble donc très solitaire et égoïste, il n’aime pas partager.

Dans Heidi News17 nous pouvions lire en 2020 :

« Les réseaux pédophiles au cœur des thèses complotistes. »

« Des enfants seraient enlevés dans le monde entier et donnés en pâture aux élites : voilà la théorie cardinale des complotistes, mystérieusement incarnée à Genève par le cas « Marco » (prénom modifié). »

Je précise que le slogan du journal est « Le journalisme de précision qui répond à vos questions »

France-Inter18 en 2021 :

« On ne mesure pas forcément l’importance que peut avoir la pédocriminalité dans les fantasmes complotistes. Elle y tient une place particulière pour plusieurs raisons. »

Ou le site Debunkers19

« L’étrange obsession des complotistes pour les pédophiles. »

Je pourrais en citer pendant des pages.

Mais en Allemagne20 c’est peut-être une autre paire de manches.

En 2021 « Allemagne : un réseau pédophile de plus de 400 000 membres démantelé. »

« Après de longs mois d’enquête sur le darknet, la police a annoncé lundi 3 mai être venue à bout de ce réseau, considéré comme l’un des plus grands du monde

On a quand même de la chance en France d’être à l’abri de plein de trucs.

Sans parler de l’affaire Epstein que les médias français n’ont pas réussi à masquer totalement.

« Lors d’une conférence de presse mercredi, Denise George a indiqué avoir ordonné une enquête sur Jeffrey Epstein peu après sa prise de fonctions, en mai 2019. Celle-ci a montré que le financier avait organisé un « vaste réseau de traite d’être humains, et d’abus sexuels de jeunes femmes et de mineures ici, aux îles Vierges21 ». »

Il y a donc des pédophiles, des réseaux pédophiles et des personnes haut placées qui en goûtent, n’en déplaise à nos médias corrompus.

Des gros tarés ?

Si vous voulez des personnes qui boivent le sang de glandes pinéales de bébés ou d’enfants torturés et violés, il nous faut de sacrés malades mentaux.

Michel Bouffioux22 a écrit

« Ces criminels psychopathes qui ne sont pas resocialisables. »

« Quelle est la prévalence de la psychopathie dans la société ? »

« Cela représente environ 0,5 % à 3 % de la population générale. Mais tous les psychopathes ne sont pas violents physiquement. Il y a aussi des tricheurs, des fraudeurs, des menteurs pathologiques… Il y en outre des « psychopathes sociaux ». Ce sont des personnes totalement dénuées d’empathie, comme leurs alter ego qui se trouvent internés ou emprisonnés, sauf qu’elles parviennent à s’insérer dans la société en exerçant leur violence de manière sournoise, voire en l’utilisant comme un outil de pouvoir, de manipulation et de domination. »

« Il s’agit de personnes qui n’hésitent pas à en écraser d’autres dans le milieu professionnel et familial, avec une absence totale de remords et un recours permanent à la manipulation et au mensonge. N’ayant pas accès à leurs émotions, elles sont étrangères à tout sentiment de culpabilité et incapables de s’inscrire dans la perspective d’autrui. »

« Ces psychopathes souffrent-ils eux-mêmes de leur état mental ?
Nullement. Des recherches montrent qu’ils sont plutôt protégés de maladies comme la dépression. Il ne s’agit certainement pas de personnes anxieuses. »

Des tarés violeurs de bébés et/ou qui les torturent ?

Voici quelques titres de la presse :

  • « Vendée : Un père jugé pour le viol de son bébé de quinze jours23. »
  • « Les parents du bébé violé et décédé ont été mis en examen24. »
  • « Un homme âgé de 23 ans a été mis en examen pour le viol d’un nourrisson de 5 mois25. »
  • « Le père de famille de 34 ans repéré sur le darknet pour la consultation de sites pédopornographiques. En garde à vue, il a avoué le viol d’un de ses enfants26 (10 mois). »
  • « Bébé torturé et tué à Lunel : le couple a refait ses terribles gestes27. »
  • « Six personnes jugées pour “torture et barbarie sur un enfant de deux ans28. »
  • « Trafic d’organes : double énucléation d’un enfant en Chine29. »
  • « Une opération coordonnée par INTERPOL ciblant le trafic de migrants et la traite d’êtres humains a donné lieu à 121 arrestations dans 25 pays, déclenchant 193 nouvelles enquêtes. Les autorités ont lancé l’offensive contre des groupes criminels organisés soupçonnés de faire franchir des frontières à des hommes, des femmes et des enfants asiatiques à des fins d’exploitation et/ou de profit30. »

Vous en voulez encore ou j’arrête ?

Des sacrifices d’enfants au 21e siècle ?

Vous allez penser que j’ai fumé la moquette.

« Ce type de pratique remonte à la préhistoire ou aux Incas. »

Pourtant ce n’est pas moi, mais RFI31 qui l’affirme :

« Chaque jour, les journalistes de The Punch publient des faits divers plus stupéfiants les uns que les autres. Les “cultistes” y ont la part belle. Ce sont des individus qui recherchent des victimes pour pratiquer des sacrifices humains afin d’assurer leur succès dans les affaires ou en politique. »

« La découverte en mars 2014 d’un vaste charnier consacré aux sacrifices humains ou à l’utilisation des restes humains à des fins de magie noire à Ibadan (grande ville située à 130 kilomètres de Lagos) a semé l’émoi dans les populations. Cette affaire révélée par The Sunday Tribune a fait grand bruit : outre les cadavres démembrés et les crânes, des prisonniers enchaînés et affamés ont également été retrouvés par la police. »

Ah, mais, suis-je bête, c’est en Afrique, les occidentaux, eux, sont civilisés !

« États-Unis : une sataniste de 19 ans avoue “au moins” 22 meurtres32. »
« La police enquête sur le meurtre de quatre Américains aux corps démembrés33. »

Alors existe-t-il des rituels mettant en œuvre l’adrénochromie ?

Témoignages, preuves ?

Si cette pratique existe, vous comprendrez bien qu’elle ne peut être pratiquée par un individu seul. Il faut un réseau pour se procurer des enfants et pour faire disparaître les corps. Des complicités dans le monde judiciaire, politique, médiatique, etc. sont indispensables dans les plus hautes sphères, l’affaire Epstein en est une illustration. Il n’y qu’à voir comment les médias mainstream balayent non seulement l’adrénochrome, mais aussi les réseaux pédophiles. Karl Zéro34 se fait cracher dessus par tous les médias depuis des années.

L’affaire Hampstead35 :

En Angleterre, année 2014, deux enfants de 8 et 9 ans, Alisa et Gabriel Dearman dénoncent des (et leurs) viols d’enfants et des crimes rituels de bébés. Fait exceptionnel, il est possible de visualiser (en anglais que l’on peut mettre en français avec la traduction automatique) les interrogatoires de plusieurs heures des enfants diffusés par la police. Alisa décrit avec froideur, moult détails et méthode comment les enfants étaient violés et les bébés assassinés.

Les vidéos sur le sujet sont disponibles sur le groupe Docus qui Dérangent36.
Par la suite les enfants se rétracteront et diront qu’ils ont tout inventé. Je vous laisse juge de la crédibilité de ce retournement de situation.
L’affaire s’est terminée sur la BBC37 avec une interview « émouvante » de ce « pauvre père en larmes faussement accusé d’avoir violé et prêté ses enfants » sous la bienveillance de la journaliste.

« Il n’y avait donc pas de réseau pédophile satanique à Hampstead ! »

Nous avons de source sûre (mainstream) :

  • Une pratique de sacrifices de bébés largement décrite (mais non prouvée).
  • Un culte de la jeunesse, mais aussi de l’immortalité dans la société.
  • Des célébrités et des gens riches prêts à tout pour le demeurer.
  • Une base « scientifique » sur les « vertus » du sang de jeunes et des cellules d’embryons.
  • Des milliers d’enfants disparus chaque année qui ne réapparaissent jamais.
  • Des réseaux pédophiles impliquant des puissants de ce monde.
  • De vrais psychopathes comme dans les films.
  • De la traite d’humains.
  • Des trafics d’organes sur personnes encore vivantes.
  • Des bébés torturés.
  • Des violeurs de bébés.
  • Des rituels de sacrifices d’humains au 21e siècle.
  • Des témoignages réfutés.

Et les médias dans leur ensemble SAVENT que des sacrifices d’enfants torturés
dans le but de boire le sang de leur glande pinéale n’existent pas !

Il ne sont pas à dire que cela n’a jamais été prouvé, non, ils SAVENT que c’est faux et affirment que l’adrénochromie n’existe pas et relève uniquement de délires complotistes si possible antisémites !

Le Parisien38 résume admirablement bien la situation :

« Une théorie complètement fantaisiste, mais tenace sur les réseaux sociaux. »

Je ne résiste pas au plaisir de vous citer leurs conclusions, comme quoi on peut même rire avec des sujets horribles :

« L’adrénochrome n’est pas un médicament, il ne possède pas d’AMM (Autorisation de Mise sur le Marché), et n’a donc pas d’utilisation médicale », insiste Bernard Basset.

Imparable, comment voulez-vous ensuite que des malades mentaux satanistes l’utilisent alors qu’il n’a pas d’AMM ?!

À moins que les labos n’aient torturé des bébés puis testé si le sang de leur glande pinéale devenait addictif ? Il faudrait leur demander.

Je reste sans voix devant de telles démonstrations !

Merci

Alain Tortosa39.
11 mars 2023
https://7milliards.fr/tortosa20230311-adrenochrome-mythe-ou-pas.pdf


image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires