C—19 : Les fausses solutions

10/08/2021 (2021-08-08)

Par Lucien Samir Oulahbib


Comme l’indique Michel Rosenzweig sur FranceSoir en guise de « solution rationnelle », il s’agit toujours de l’opposé d’une filouterie cynique et nihiliste (gonflant les chiffres et censurant les soignants qui disent le contraire), et ce dès le départ (avec 23 000 morts non soignés précocement en France et non pas 100.000 !). Peu importe le « variant », au fond, même s’il s’avère moins létal que les précédents, eux-mêmes aisément soignables par les traitements précoces qui marchent, sans attendre cette injection expérimentale qui ne peut de toute façon pas s’y substituer, comme le dit le professeur Montagniertant son efficacité non seulement n’est pas testable pour les moins de 85 ans, mais créé des effets secondaires de plus en plus mortels ! Voilà un résumé possible…

Mais rien n’y fait tant les fanatiques (en complet veston tailleur seyant et au sourire d’ange) de la Secte hygiéniste (qui veut éradiquer tout virus) et affairiste (Big Pharma payant les gouvernements) s’enflamment cependant à la moindre question en agitant toujours le pire (cas — pourtant difficilement détectés — automatiquement assimilés à des malades à l’article de la mort, avec interviews à la clé), jouant sur les « hausses » (deux malades à un moment donné, quatre le lendemain = 100 % de hausse !) ou les baisses (liées automatiquement à l’injection, alors que les chiffres en Israël, en UK, à Malte… disent le contraire). Tout va bien, madame la Marquise…

Face à cela, la mobilisation est de plus en plus soutenue, mais pour l’instant rien n’y fait, tant le Pouvoir en place hypnotise les indécis et fascine par sa Puissance tous ceux qui pensent que celle-ci donne à elle seule Autorité et Compétence (ainsi les adeptes de Foucault y croient, d’où leur neutralisation, à l’exception d’un Mucchielli et d’un Rosenweig), ce qui explique également cette servitude volontaire des intellectuels et des médias à la recherche de faveurs, de roueries, et de miettes sonnantes et trébuchantes. Et il s’avère que le « après moi le déluge » semble être de plus en plus l’état d’esprit dominant de cette voracité ambiante. Car le bilan approche et les conclusions vont être terribles ; en même temps les crimes communistes ne sont toujours pas jugés, voire même justifiés. Il en est de même des crimes djihadistes en Algérie et ailleurs. Donc, aucune raison pour tous ces gens (qui à l’instar du « sang contaminé » sont à la fois responsables ET coupables) de s’inquiéter, sauf au regard de l’Histoire (qui les contemple par notre intermédiaire).

Plus dure sera la chute ; mais sur un tas d’or façon Picsou no big deal….

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires