Auteur/autrice : Joseph Stroberg

Un camouflet de douze millions

Le Grand Débat de Macron, qui a duré six mois, a coûté 12 millions d’euros. Il avait été précédé par une annonce pour une fois tenue: ce débat aura lieu, avait-il été dit, mais le cap ne changera pas. Pour une fois qu’un président de la République honore sa parole, saluons son honnêteté. Ce prétendu débat avec des interlocuteurs choisis et triés sur le volet par les préfectures a bien eu lieu; il a généré des dizaines d’heures de monologues que les chaines d’informations ont diffusé et commenté avec gourmandise, idem avec les quotidiens et les magazines qui s’en sont repu; aucune instance de régulation genre Conseil Supérieur de l’Audiovisuel n’a imaginé une seule seconde que ce temps de parole devrait entrer dans le décompte du temps alloué aux partis lors de la campagne pour les élections européennes. Ce président qui avait stigmatisé les présidence bavardes de ses prédécesseurs est en train de les enfoncer comme jamais.

Lire la suite

France et démocratie : le peuple souverain est interdit (I)

Après l’allocution de Macron, ce jeudi 25 avril 2019, ce qu’on savait déjà a été confirmé: hors de question de changer de cap, pour la simple raison que seuls les élus qui « représentent » le peuple savent ce qui est bien pour lui; ce qu’ils font est bien et ils vont continuer à faire ce qu’ils font, en accélérant même le mouvement! « Je ne veux pas affaiblir la démocratie représentative », martelait Macron, car elle est bonne (« pour nous autres les élus de l’oligarchie qui s’est emparée du Pouvoir en dépouillant le peuple de sa souveraineté constitutionnelle, grâce au système du suffrage universel qui m’a permis personnellement d’être élu président avec 28% des voix de tous ceux qui sont inscrits sur les listes électorales »)…

Lire la suite

Les Gilets Jaunes sont-ils des fous à écarter, ou la chance de la France ?

Effrayant Nouvel Ordre Mondial, hyper technique, inhumain, barbare ! Chaque jour il s'étend un peu plus, partout, jusque dans les moindres recoins, même reculés, même dans un hameau loin de tout. Ayant pressenti que la France allait sombrer dans la dictature, pour le plaisir du CRIF et le dégoût entre autres, des intellectuels, je l'ai quittée voici quatre ans, juste après le crime d'Etat contre Charlie Hebdo. Et j'ai choisi dans un pays hispanique, un hameau à l'ancienne, sans Internet mais avec des bergers, des éleveurs, des agriculteurs - et la solidarité : "Nous sommes une grande famille", me dit une voisine lors de mon arrivée.

Lire la suite

Mise au point – GOPÉs : L’UE impose ses lois !..

Contrairement à ce qui est affirmé par les médias subventionnés, ce qui est présenté comme des « recommandations non contraignantes » par la Commission Européennes, sont bien des obligations . Les explications par Charles-Henri Gallois et Lauriane Mollier. Proposé par Phillippe A. Partagez ! Volti

Lire la suite

La force de l’existence

Les temps sont difficiles pour les patriotes actifs des deux côtés de l’Atlantique. En effet, le rouleau compresseur des diverses chartes onusiennes et la pression des grandes multinationales font en sorte que les prérogatives des états nationaux se réduisent, chaque jour, en peau de chagrin. Il y a péril en la demeure et c’est le cas de le dire. L’historien Dominique Venner s’épanche longuement dans son essai, intitulé « Un samouraï d’Occident », sur les causes du déclin de l’Europe et de la civilisation helléno-chrétienne. D’après lui, l’inéluctable déclin de notre civilisation serait dû, d’entrée de jeu, à la perte de ce qui constituait la substantifique moelle de notre éthos collectif. La charpente de nos mœurs et de nos valeurs spirituelles aurait été endommagée par une sorte de suicide collectif : un phénomène s’appuyant, non seulement sur l’hubris débridée de nos élites, mais tout autant sur l’effondrement d’une sagesse populaire qui puisait à une tradition plurimillénaire. Nous aurions perdu les bornes qui contenaient les menaces qui s’appesantissent sur nos sociétés déboussolées au moment de composer ces quelques lignes.

Lire la suite

Le point de bascule : les Gilets jaunes sont en train de gagner, et ensuite ?

Le week-end dernier , l’Acte XXIII a marqué un tournant décisif dans la bataille que se livrent les Gilets jaunes et l’État français depuis cinq mois. L’incendie de Notre-Dame a mis en lumière un changement stratégique de l’opinion publique qui s’est produit au cours de l’hiver, et toutes les évolutions sont à l’avantage des Gilets jaunes. Tandis que les glaciaux mois d’hiver et leur grisaille menaçante nous ont seulement permis d’apercevoir deux parties égales s’affrontant dans la semi-obscurité, l’avènement du printemps et sa lumière claire révèle comment les Gilets rassemblent des forces de réserves dans toute la France, et comment, maintenant, ils progressent lentement à Paris aussi. Le spectacle de la police française cernant Notre-Dame et refusant son accès à sa propre population illustre d’ailleurs de façon frappante ce que l’État cherche à nier. Après tout, ce genre de monuments est l’incarnation par laquelle les États démontrent leur lien avec la population, leur légitimité et leur puissance.

Lire la suite

Le KGB et le projet ISIS

L’histoire présentée a besoin d’un préambule: Il y a très peu d’information sur internet et à la télévision. Le seul documentaire existant qui a été diffusé sur les chaînes américaines a été celui de la chaîne Sci-Fi en 1998, du nom de “Les dossiers top secrets sur les abductions par le KGB”. Il est donc très difficile de trouver d’autres preuves qui pourraient confirmer la véracité du rapport que vous allez lire.

Lire la suite

Les martyrs sont-ils de retour ?

Plus le drame mondial actuel se déroule, plus je suis étonné de voir à quel point nous suivons de près le chemin que l’ancien Empire romain a suivi vers son effondrement définitif. Dmitry Orlov, un autre observateur attentif de l’effondrement de la civilisation, semble penser de la même façon. Dans un post sur son blog, il note comment Julian Assange pourrait être le premier martyr de la vérité des temps modernes, il l’appelle « Saint Julien ». Je cite Orlov :

Lire la suite

Tous surhumains demain?

Sous leur peau, il n'y a pas que des os et des veines, mais aussi des puces électroniques, qu'ils s'implantent pour remplacer leurs clés ou leurs billets de train. Ceux qui osent le plus veulent stimuler leur cerveau avec des électrodes. Ou se greffent des boussoles, des aimants ou des caméras miniatures, pour expérimenter différemment le monde. Deviendra-t-on bientôt des robots ?

Lire la suite

À la découverte des origines juives cachées de Bruce Lee

Est-ce que Bruce Lee, la légende des arts martiaux, avait du sang juif ? Bien qu’il soit mort il y a 45 ans, à l’âge de 32 ans, Lee reste l’un des plus célèbres maître d’arts martiaux. Ses coups, ses kicks et ses prouesses sont instantanément identifiables dans ses films à succès, comme dans « Opération Dragon ». Et pourtant, un des aspects de ses origines reste obscure. Des éléments indiquent qu’il avait un arrière grand-père juif.

Lire la suite

Le roi et le mendiant

Un roi dans son palais, Adorait son trône d’or. Fort comme un lion, Rusé comme un serpent, Il méprisait le faible, Et insultait le beau. Partout à la ronde, L’on s’en cachait bien loin, Il avait tant d’ennemis,

Lire la suite

À l’horizon du pont

À l’horizon du pont, un homme était assis, À l’horizon du pont, il regardait le ciel. Et le ciel était pur, Et le ciel était beau, Parce que le cœur de l’homme, Lotus ouvert sur le lac, Parce que le cœur de l’homme, Joyaux brillant de mille feux,

Lire la suite

Comment la Médecine Naturelle a été détruite en 1910

Comment la Médecine Naturelle a été détruite en 1910 Comment l’industrie de la santé et du bien-être ont radicalement changé J’ai maintenant 68 ans et, depuis des années, je compte sur des solutions médicales alternatives pour presque tous mes problèmes de santé. Un changement de régime, des aromates, des vitamines, des minéraux et une bonne dose de sport ont fini par être tous les médicaments dont j’ai jamais eu besoin. En 2010, lorsque j’avais 61 ans, j’ai guéri de l’arthrite uniquement grâce à des vitamines et des minéraux. J’étais atteint depuis que j’avais la vingtaine. Mes médecins disaient que mon arthrite n’était pas curable, mais la médecine occidentale se trompait au sujet de l’arthrite. Après cette simple cure, j’ai arrêté de souffrir, je suis devenu sceptique, et j’ai commencé à faire des recherches sur l’histoire de la médecine en Amérique du Nord. Ce que j’ai découvert est surprenant ! Dès ma jeunesse, j’étais fasciné par la technologie médicale. Quand j’avais environ 7 ans, en 1956, une très vieille voisine utilisait un ancien appareil de stimulation musculaire électrique sur ses muscles jambiers, qui étaient crispés. Elle racontait que ça lui faisait du bien. En 1963, j’avais 14 ans. Mes parents partirent en vacances dans la Barbade, et me laissèrent avec un couple letton, propriétaire d’une ferme dans la campagne de Hamilton, dans l’Ontario. Ils faisaient pousser de nombreuses plantes mystérieuses appelées "herbes médicinales" guérisseuses dans leur ferme. Lorsqu’il me parlèrent de la phytothérapie en Lettonie, j’étais surpris d’apprendre que les médicaments provenaient d’herbes médicinales. Mes parents ne connaissaient rien quant au rôle médical des herbes médicinales. Jusqu’alors, dans toute mon éducation, le sujet des "herbes médicinales" n’était jamais abordé. Quand j’ai effectué des recherches à ce sujet à la bibliothèque du coin, j’ai découvert que les herbes médicinales étaient utilisées pour…

Lire la suite

Sagesse amérindienne

Je ne suis pas intéressé par ce que tu fais pour vivre.Je veux savoir ce qui brûle en toi etSi tu oses rêver la réalisation de ce que tu portes dans ton coeur. Je ne suis pas intéressé par ton âge.Je veux savoir si tu prends le risque de passer pour un fou au nom de l'amour, de tes rêves et de l'aventure qu'est ta vie.  Je ne suis pas intéressé à savoir quelles planètes sont en carré avec la lune.Je veux savoir si tu as touché le centre de ta propre tristesse, si tu as été ouvert aux trahisons de la vie ouSi tu es devenu endurci et fermé par la peur d'une peine prochaine.Je veux savoir si tu peux t'asseoir avec la douleur, la mienne ou la tienne, sans bouger pour la cacher, l'amoindrir ou l'arrêter.Je veux savoir si tu peux être dans la joie, la mienne ou la tienne, si tu peux danser avec ferveur et laisser l'extase te remplir complètement, jusqu'au bout de tes doigts et de tes orteils sans nous dire de faire attention, d'être réaliste ou de ne pas oublier les limites de l'être humain.  Je ne suis pas intéressé à savoir si ce que tu me dis est vrai.Je veux savoir si tu es prêt à décevoir les autres pour rester vrai avec toi-même et si tu peux supporter d'être accusé de trahison et ne pas trahir ton âme.Je veux savoir si tu peux être fidèle et donc digne de confiance.Je veux savoir si tu peux voir la beauté même lorsque ce n'est pas tous les jours bien joli, et si tu peux sentir que la source de ta vie réside en Sa présence.Je veux savoir si tu peux vivre avec des échecs, les miens ou les tiens, et pourtant continuer à te…

Lire la suite

Inversion

Auteur : Zénon Inversion Ou la nécessité de relire 1984, le Prince et l’Art de la guerre « Je ne veux plus, d’ici la fin de l’année, avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois, ou perdus. » déclarait notre Jupiter fraîchement élu le 27 juillet 2017. Le téléspectateur ou lecteur normalement constitué pouvait interpréter ces propos comme une promesse d’offrir un toit aux plus démunis. C’est du moins ce que nous suggère en la circonstance notre bon vieux sens commun. Ce dernier, malheureusement, se trouve le plus souvent inapte à saisir l’intention profonde sous la permanente ambiguïté verbale d’un psychopathe. Car cet engagement pouvait tout aussi bien annoncer, sans ambages, la déportation pure et simple des sans-abris, sans que le bon peuple y voie malice… Vous trouverez peut-être ce contrepied délirant ou paranoïaque. Il illustre néanmoins à merveille la double-pensée si caractéristique du discours présidentiel. Dire une chose et son contraire à chaque phrase permet auprès de l’interlocuteur d’à la longue jusqu’à annihiler le fait dont il est question. Tels sont à peu près la seule politique et le seul équilibre possibles au monarque pour se maintenir en poste. Au pinacle d’un paradigme Orwellien où nous nous sommes lentement mais sûrement enfoncés, et dans lequel on casse des gueules et mutile au nom de la paix civile, on déclare des guerres en celui des droits de l’Homme, on censure au prétexte d’assainir la démocratie, on rackette les peuples sous couvert d’une dette illégitime et l’on garantit l’impunité aux plus hauts-gradés des gangsters d’État. De façon générale, nous avons affaire à un système si corrompu qu’il favorise, tous corps de métiers confondus, les plus voraces dans cette course effrénée au profit. Garante en théorie d’une égalité républicaine devant la loi, la magistrature se fait à présent la simple…

Lire la suite

Si seulement les humains étaient aussi bons que les animaux. Le monde aurait alors de l’espoir

Je suis dévasté. Ce soir, à 17 heures, j’ai enterré mon merveilleux chat bien-aimé, mon chat mâle Boy, dans le coin sud-est du jardin, près des camélias, un endroit qu’il appréciait. Boy a été tué par l’industrie pharmaceutique. Le vétérinaire hospitalier et l’homéopathe qui m’ont aidé à essayer de le sauver, ont dit que les vaccins prescrits étaient à l’origine du cancer qui a tué Boy. Pour faire des profits, avec des contributions de campagne, les compagnies pharmaceutiques corrompent les législateurs des États, pour leur faire adopter des lois qui tuent les animaux. J’ai arrêté les vaccins il y a 4 ans, mais ce n’était pas assez tôt. La sœur de Boy et moi sommes en deuil. Il était l’être le plus magnifique et le plus merveilleux que j’ai jamais connu. Un vrai ami. Un être doux et exceptionnel. Le chagrin que je ressens me rend encore plus conscient du chagrin que tant de dizaines, de centaines de milliers et de millions de familles ressentent pour leurs fils, leurs filles, leurs épouses, leurs maris, leurs parents, leurs cousins, leurs tantes, leurs oncles, leurs amis et leurs animaux de compagnie, qui d’un bout à l’autre du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, ont été massacrés par le gouvernement des États-Unis et ses vassaux européens, et par un gouvernement israélien qui dépend du soutien économique et diplomatique de Washington pour continuer son génocide de Palestiniens. Guerre, massacre, dévastation et pire encore. Voilà tout ce que représente la ‘civilisation’ occidentale. La ‘civilisation’ occidentale n’est rien d’autre qu’une machine à tuer. Si l’Occident ne vous tue pas avec des bombes, des missiles ou des armes nucléaires et biologiques, il vous tue par la pression économique et financière et les mesures d’austérité du FMI. Sans fin, des espèces disparaissent à cause d’entreprises privées agréées par…

Lire la suite

L’imposture des gilets jaunes ?

Pour appréhender le plus complètement ou le plus précisément possible la réalité d’une situation ou d’un événement, il est utile et même nécessaire d’utiliser différents points de vue (voir aussi Pensée multiple). Le cas des gilets jaunes est pour l’instant principalement traité selon deux points de vue relativement opposés : celui du gouvernement et des médias dominants qui y voient surtout un désordre social ; et celui de médias alternatifs qui y voient plutôt une possibilité de faire tomber le gouvernement (sans que cela change le moins du monde le Système - voir aussi Masse critique). L’article suivant présente un point de vue différent, tiré du site Le Grand Réveil. Même les farouchement antireligieux ou anti-catholiques pourraient gagner à examiner sans a priori négatif ou hostile certains des arguments présentés. 26 NOVEMBRE 2018Auteur : Louis d’Alencourt L’imposture des gilets jaunes « Leur dieu c’est leur ventre« … il est temps de démystifier le mouvement dit des gilets jaunes et de démontrer que celui-ci n’est ni spontané, ni apolitique, ni sans leaders, ni sans arrière-pensées, mais qu’au contraire celui-ci porte la marque, les méthodes, la dialectique et la signature de l’ultra-gauche. Que la population dans sa majorité soit incapable de s’en rendre compte est une chose ; que des mouvements de droite, y compris catholiques « bien pensants » le soutiennent en est une autre, très regrettable. Ils porteront une lourde responsabilité en cautionnant ce qui n’est qu’une énième tentative de révolution (le vieux rêve communiste) à base de revendications démagogiques pour citoyens naïfs et décérébrés, afin de maintenir leur paradis terrestre jusqu’au bout : « leur dieu c’est leur ventre » (Philippiens 4:19) sera le fil conducteur de cet article. Décortiquons tout cela en commençant par le début. Il est important de bien identifier les étapes afin de comprendre ce à quoi nous aboutissons aujourd’hui.   La société gangrénée par la pensée marxiste Il…

Lire la suite

La sociopathie est-elle un avantage ou un désavantage pour la survie ?

(s’ouvre dans un nouvel onglet)">Le Saker Francophone] Par Brandon Smith -– Le 5 décembre 2018 – Source Alt-Market.com Avez-vous déjà rencontré quelqu’un face à face qui semblait relativement normal au début, mais qui, peu de temps après, a commencé à révéler des traits de caractère étranges et dérangeants ? Des gens qui se sont montrés incapables de rire de leurs propres erreurs et n’ont ri qu’aux dépens des autres ? Ils avaient un besoin obsessionnel de détruire les accomplissements légitimes des autres pour s’élever ? Ils étaient robotisés et trop prévisibles dans leurs routines quotidiennes ? Ils n’avaient pas de remords pour des actes qui ont fait du mal à d’autres personnes ? Ils avaient tendance à exploiter les gens autour d’eux à des fins de divertissement ou de gain personnel ? Ils se vantaient souvent à quel point ils étaient prêts à dépasser les limites morales pour obtenir ce qu’ils voulaient, comme si cela les rendait supérieurs aux autres, ceux avec une conscience ? Vous aviez peut-être affaire à un sociopathe, ou à un sociopathe narcissique.Il n’est pas rare de rencontrer ce genre de personnages étranges dans votre vie quotidienne. Ils agissent un peu comme des extraterrestres, ou des imposteurs qui essaient, avec lourdeur, d’imiter le comportement humain. Ils utilisent divers trucs souvent réservés aux arnaqueurs et escrocs afin de se fondre dans la société normale. Ils feront de grandes promesses de gains futurs et d’un avenir meilleur pour inciter les gens à les mettre en orbite. Ils vont s’entourer de vilains pour effrayer les autres et les amener à se joindre à leurs projets égoïstes. Et ils seront indulgents avec leur passé, exagérant ou fabriquant leurs propres réalisations, n’ayant aucune preuve à l’appui de leurs propres affirmations et se fiant simplement sur l’image plutôt que sur les preuves…

Lire la suite

Le Sans Nom

Il est le temps qui passe, Le ruisseau qui s’écoule, La montagne qui s’élève Et la mer qui s’étend. Il est le vol d’un oiseau, La course du guépard, Toile d’araignée, Coquillages sur le sable.

Lire la suite

Gaïa

Ô, vestige de Gaïa, Ton soleil s'en est allé ! Ô, Gaïa la splendide, Au fond de tes océans sans vagues Seul un noir silence existe ; Au fond de tes océans sans âge, Seule la mort repose ! Dans leur aveuglement maudit, Dans leur orgueil insensé, Les hommes ont fait leurs œuvres,

Lire la suite

L’arbre

Dans le jardin d'Eden, Vivait un arbre immense, Le témoin éternel, La sagesse infinie. Cet arbre portait des fruits, Depuis l'aube des temps, Et les nourrissait, Comme une mère ses enfants. Cet arbre aimait ses fruits,

Lire la suite

À celle qui sait

Par delà les mondes chimériques de la lune Alpha, Vallée engloutie aux mystères insondables, Révolte passée d'un empire disparu, Dans les cavernes froides de l'ancienne mémoire, Gisait la belle aux yeux de jade, au cœur rayonnant, La femme solitaire dans son tombeau ouvert, La femme solidaire des soldats perdus, L'éternelle flamme du grand Jalussen, Le Dieu immortel aux mille visages,

Lire la suite

Peu importe où elle est

Peu importe où elle est, Peu importe où elle va, Le roi la connaît, le roi la verra. Son âme est en lui, son âme est en elle, Et d'un chemin au suivant, De carrefours en impasses, Seul ce qui compte Est l'essence de l'amour. Libres comme l'air, Le vent et la vie,

Lire la suite