Algérie — L’Armée, objet d’enjeux malsains ; inepties et échec des complotistes !

Algérie — L’Armée, objet d’enjeux malsains ; inepties et échec des complotistes !

03/06/2021 (2021-06-03)

Par Amar Djerrad

Quand le porte-parole de l’Armée a averti que l’ANP défendra par tous les moyens l’Algérie ce n’est pas une « ingérence dans la politique » (comme le claironnent certains ‘‘opposants’’), mais une confirmation d’une mission essentielle de l’Armée qui est de réduire les ennemis qui veulent attenter à la sécurité et à la stabilité de la nation ! Il y a bien des forces hostiles, dont internes, qui activent pour ces objectifs ! Une grande nuance donc.

L’Armée algérienne : objet d’enjeux malsains au lieu d’un partenaire

L’Armée et presque devenue l’enjeu et leur « chou gras » que l’on inclut à toutes les sauces ! Tant que c’est ainsi, elle restera toujours vigilante et regardante sur tout ce qui pourrait toucher à la stabilité et la sécurité du pays ! C’est ainsi dans tous les pays du monde ! Elle est conçue, formée et engagée pour des missions précises !

Nous pensons que tous les acteurs politiques doivent écarter l’Armée, voire l’oublier, de toute compétition et enchères d’ordre politique en évitant qu’à chaque événement, à chaque échec, à chaque fait et geste politique ou autres de l’impliquer en la pointant du doigt !

Comment peut-on qualifier une Armée – qui défend la Nation; qui ne cesse de déjouer les complots ; qui a défendu le principe du respect de la Constitution ; qui a défendu jusqu’au bout, le principe démocratique de l’élection par le Peuple du Président de la République ; qui a assisté à la remise sur rail du processus démocratique et à l’élection du Président ; qui a accompagné en aidant le Peuple, par le « hirak », dans ses revendications légales et légitimes ; qui a veillé à ce qu’aucune goutte de sang ne soit versée lors des manifestations ; qui a refusé de cautionner une « phase de transition » antidémocratique , car sans vote du Peuple ? De mercenaires ? De dictature militaire ? De clanique ? C’est bien l’Armée qui a été à l’avant-garde, avec les GLD (groupes civils de légitime défense), contre le terrorisme du GIA/FIS pour empêcher cette horde ‘hilalienne’ – et leurs descendants les daechiens (en armes, en costume, en journaliste ou en commentateur sur FB) – d’instaurer un régime moyenâgeux de Califat qui les obligera à suivre et ne plus réfléchir… à reclasser l’Algérie dernière, sous la haute autorité des princes du Moyen-Orient, ‘erdoganienne’ ou autres !

Critiquer son Armée, la voir pour certains comme « une milice » au service d’un clan, la considérer comme un antagoniste, comme antipopulaire, ou inciter ses soldats à la mutinerie et autres n’est ni acceptable, ni raisonnable, ni faisable, ni réaliste, ni logique, ni sage, ni patriotique en plus d’être dangereux ! C’est toujours sans résultat et sans issue ! Il n’est pas possible et sensé que notre Armée aujourd’hui – dans les conditions actuelles d’hostilités permanentes, de menaces sécuritaires, de projet de partition ou de Califat, de tentatives répétées d’ingérence, de confusion dans les partis et de compromission dans les ONG, de renforcement des institutions, de consolidation des secteurs économiques et sociaux – relâche de vigilance !

Réclamer la « démilitarisation » de l’Algérie est la preuve que l’on veut affaiblir son Armée ! Le vœu cher des ennemis de l’Algérie ! Refuser à son pays le droit à des moyens d’autodéfense efficaces, équivaut à encourager l’agression contre lui. Il est curieux et pertinent de s’interroger sur la similitude de cette propagande des « démocrates » avec celle des islamistes de Rachad, sur tout ce qui concerne l’Algérie et son Armée, qu’ils pointent de façon maladive !

L’Armée doit être un partenaire total pour tous les acteurs politiques, économiques et sociaux, sans distinctions de couleurs politiques ou idéologiques ; que dans l’intérêt suprême de son pays ! En dehors de ce principe républicain et des principes de l’Armée dite populaire, il est vain de s’attendre ou d’espérer quoi que ce soit d’autres ! Elle est bien plus forte et engagée qu’ils ne le croient avec la reconnaissance de pays puissants, dont ceux qu’ils servent !

Échec des complots, des cancaneries et perte d’une patrie

C’est parce qu’ils ont échoué du fait de leur tare et « fui » leur pays en se retrouvant, des années après, dans la même situation – sinon pire, en plus d’être dépassés et ne pouvant plus y retourner – qu’ils ont choisi la voie de la déraison tout en se prévalant d’un patriotisme à deux sous ! Les Algériens les qualifient d’un terme spécifique des plus humiliants ! L’Algérie est bien un pays définitivement perdu pour eux ! Par leur égoïsme et cupidité, ils l’ont fait perdre à leur famille et surtout à leurs enfants, malheureusement, sans leur laisser la possibilité, et même l’espoir, d’y retourner ! Même cette fierté, d’avoir une patrie, leur a été ôtée ! Il leur restera, plus tard peut-être, des souvenirs lointains racontés et l’origine ! « Il ne peut y avoir ici-bas de bien-être parfait sans la patrie. » (E. Chouinard)

Ce qui est grotesque, c’est qu’ils qualifient de ‘félons’ tous ceux qui défendent le pays par le fait qu’ils prennent fait et cause pour les gouvernants en place, pour l’Armée de son pays et pour les décisions qu’ils jugent bénéfiques pour leur pays !

Soyons clairs et directs : Il est préférable d’être les « traîtres » des nôtres, ici chez nous, et être « payés » en monnaie locale, en gardant notre honneur et notre dignité, que dans leur cas indigne et sordide qui préfèrent être les serviteurs d’officines lugubres, en dénigrant leur pays, ses institutions et ses dirigeants, dans l’objectif de le déstabiliser – souvent par cupidité, par frustration, par échec ou revanche – en contrepartie d’une gratification en devises.

Selon V. Poutine :

« Il vaut mieux être pendu pour la loyauté que d’être récompensé pour trahison. »

On dit bien aussi :

« orge de mon pays vaut mieux que blé étranger. »

Encore 50 ans sur cette voie, ils n’infligeront aucune égratignure à une Algérie qui les devance en tout et qui les ignore.

Terminons par cette réalité :
Il y a ceux liés aux intérêts de l’Occident, par soumission, acceptant sa suprématie, qui activent pour la déstabilisation des pays hors de leur giron en soutenant, armant, finançant, encadrant les terroristes et leurs soutiens.
Il y a ceux, soucieux de leur indépendance, qui rejettent toute hégémonie en dénonçant les terroristes et leurs soutiens occidentaux ! 

Le choix et la position de chacun détermine le camp auquel on appartient ! Le reste n’est que boniment bien loin de la réalité et de la raison.

 Amar Djerrad

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments