Six faits sur le réchauffement climatique

Six faits sur le réchauffement climatique

16/07/2021 (2021-07-16)

[Source : Aube Digitale]

Par JADE

Le président Biden nous implore que le changement climatique soit une « menace existentielle » pour l’humanité.

L’envoyé présidentiel spécial pour le climat, John Kerry, nous prêche que « la crise climatique dans son ensemble est une menace pour la sécurité nationale car elle perturbe la vie quotidienne des êtres humains dans le monde entier. » La députée Alexandria Ocasio-Cortez nous prévient qu’en 2030, « le monde va s’éteindre (…) si nous ne nous attaquons pas au changement climatique. »

Accrochez-vous à votre portefeuille.

Les poules mouillées de la gauche en matière de réchauffement climatique insistent sur le fait que le ciel nous tombe sur la tête mais ne veulent pas que vous connaissiez six faits essentiels.

Premièrement, dans son nouveau livre « Unsettled », Steven Koonin, scientifique en chef du département de l’énergie de l’administration Obama, montre que les modèles sur lesquels s’appuie la gauche pour prédire le futur réchauffement climatique sont si mauvais qu’ils ne peuvent même pas reproduire les changements de température du XXe siècle.

Si ces modèles ne peuvent pas reproduire les températures passées déjà connues au moment où ils ont été développés, comment peuvent-ils prédire de manière fiable les températures dans les décennies à venir ?

Deuxièmement, le livre de Koonin montre également que la propre analyse du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat des Nations Unies indique que tout impact économique négatif que le réchauffement de la planète pourrait avoir sera si modeste qu’il ne justifie aucune action.

Troisièmement, la National Oceanic and Atmospheric Administration et le GIEC des Nations unies ne prétendent pas qu’un lien a été établi entre le réchauffement climatique et les catastrophes naturelles.

En 2020, la NOAA a déclaré : « il est prématuré de conclure avec une grande confiance que l’augmentation des concentrations atmosphériques de gaz à effet de serre due aux activités humaines a eu un impact détectable sur l’activité des ouragans dans le bassin de l’Atlantique » et « les changements dans l’activité des cyclones tropicaux … ne sont pas encore détectables. »

Selon le Wall Street Journal, la CIPV des Nations unies « déclare qu’elle manque également de preuves pour démontrer que le réchauffement aggrave les tempêtes et les inondations. »

Quatrièmement, à mesure que la température de la terre a augmenté, les catastrophes naturelles sont devenues beaucoup moins meurtrières.

Depuis 1920, la température de la planète a augmenté de 1,29 degré Celsius et la population mondiale a quadruplé, passant de moins de deux milliards à plus de sept milliards et demi d’habitants. Pourtant, selon EM-DAT, la base de données internationale sur les catastrophes, le nombre de personnes tuées par des catastrophes naturelles a diminué de plus de 80 %, passant de près de 55 000 par an à moins de 10 000 par an.

Cinquièmement, certains des meilleurs scientifiques du monde pensent que le réchauffement climatique sera bénéfique plutôt que néfaste.

En 2017, un groupe d’éminents scientifiques – tels que Richard Lindzen du MIT, William Happer de Princeton et Judith Curry de Georgia Tech – a écrit que « [l]es observations [des 25 dernières années]… montrent que le réchauffement dû à l’augmentation du CO2 atmosphérique sera bénin. »

Le dioxyde de carbone, ont-ils noté, « n’est pas un polluant mais un avantage majeur pour l’agriculture et les autres formes de vie sur Terre. »

Sixièmement, le réchauffement climatique sauve des vies. Selon une étude publiée en 2015 par la revue médicale britannique The Lancet, le froid tue plus de 17 fois plus de personnes que la chaleur.

Cette étude menée par 22 scientifiques du monde entier – qui a examiné plus de 74 millions de décès en Australie, au Brésil, au Canada, en Chine, en Italie, au Japon, en Corée du Sud, en Espagne, en Suède, à Taïwan, en Thaïlande, au Royaume-Uni et aux États-Unis entre 1985 et 2012, « le plus grand ensemble de données jamais collecté pour évaluer les associations température-santé »- rapporte que le froid a causé 7,29 % de ces décès, tandis que la chaleur n’en a causé que 0,42 %.

Et les petits changements de température sont importants : Les « températures modérément chaudes et froides » ont causé 88,85 % des décès liés à la température, tandis que les températures « extrêmes » n’en ont causé que 11,15 %.

Nous ne devons pas laisser la gauche nous pousser à prendre des mesures draconiennes en affirmant sans fondement qu’une catastrophe climatique est imminente. Il faut connaître les faits. Le réchauffement de la planète n’est pas un problème.

Traduction de Real Clear Markets par Aube Digitale

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments