Orban face à l’UE

17/08/2022 (2022-08-17)

[Source : RL]

Viktor Orban, le rebelle qui défend les intérêts de son pays contre les diktats de l’UE

Par Jacques Guillemain

Viktor Orban, un vrai patriote qui défend les intérêts de son peuple contre les délires de l’OTAN et de l’UE. Mondialisme, immigration, islamisation, théorie du genre sont dans son collimateur. Et aujourd’hui, il se prononce contre les sanctions visant Moscou et contre l’embargo sur le pétrole russe.

Chacun sait que la guerre en Ukraine est un règlement de comptes russo-américain voulu et entretenu par Biden, qui exige de ses valets serviles européens qu’ils torpillent leur propre économie en infligeant des sanctions suicidaires à Moscou.

Mais dans cette folle entreprise occidentale, qui va se terminer par un fiasco monumental à la vietnamienne ou à l’afghane au plan militaire, et par un désastre économique dévastateur, un grand leader européen, un patriote hors du commun, a décidé de dire non à ce suicide collectif.

Ce grand homme d’État, qui ne prend aucune décision sans se demander au préalable si elle est bonne pour son pays et son peuple, c’est bien entendu Viktor Orban.

Seul contre tous, il tient tête à Bruxelles et aux diktats de l’irresponsable Ursula von der Leyen, qui accuse Moscou d’exercer un chantage au gaz sur l’UE, alors que ce sont les Européens qui ont déclaré une guerre économique totale à la Russie.

Il est vrai qu’elle n’a pas inventé l’eau chaude. Mais c’est une Teutonne. Par conséquent, elle veut, elle exige, elle ordonne. L’UE avance à la schlague, l’impérialisme bruxellois broyant la souveraineté des États chaque jour davantage.

C’est ainsi que dans une ahurissante précipitation, sans la moindre analyse des conséquences possibles et des inévitables représailles pouvant être exercées par Moscou, la plupart des 27 se sont alignés sur Washington pour déverser un déluge de sanctions sur la Russie. Mais le boomerang n’a pas tardé.

Non seulement Poutine engrange des milliards avec son gaz et son pétrole, dont les cours s’envolent, non seulement la victoire de l’armée russe ne fait plus aucun doute, mais c’est l’Europe qui va connaître une crise énergétique et économique historique, pouvant dégénérer en catastrophe majeure de type 1929.

Alors que l’Europe est aux abois et voit son économie à l’arrêt faute d’énergie suffisante, Viktor Orban a habilement négocié directement avec Poutine pour obtenir le précieux gaz russe, vital pour l’économie de la Hongrie.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/guerre-en-ukraine-la-hongrie-fait-cavalier-seul-et-se-fait-livrer-plus-de-gaz-russe-928038.html

Samedi, Budapest a ainsi annoncé que la Russie avait commencé à lui livrer plus de gaz naturel que prévu dans leurs précédents accords commerciaux, après une visite de son ministre des Affaires étrangères à Moscou en juillet. Et Gazprom a commencé à livrer vendredi « des volumes supérieurs à ceux mentionnés dans le contrat ».

2,6 millions de mètres cubes supplémentaires par jour, via le gazoduc Turkstream

« C’est le devoir du gouvernement hongrois d’assurer un approvisionnement sûr en gaz pour le pays, et nous sommes à la hauteur », déclare un haut fonctionnaire.

La Hongrie disposera donc de 5,2 milliards de m³ de gaz, contre 4,5 milliards avant la guerre, à un prix raisonnable. Voilà ce que j’appelle un coup de maître.

Car dans le même temps, non seulement les pays européens sont priés par von der Leyen de réduire leur consommation de gaz de 15 % minimum, entre août 2022 et mars 2023, mais l’Europe va payer son gaz venu d’ailleurs au prix fort, notamment le GNL en provenance des États-Unis. Les factures d’électricité vont littéralement exploser.

Quand les Européens auront enfin compris qu’ils sont les dindons de la farce et que cette guerre va les anéantir, ils pourront annuler les sanctions économiques stupides et reprendre des relations commerciales intelligentes et bénéfiques avec la Russie.

Car tout cela devient grotesque dans la mesure où la Russie fera toujours partie de l’Europe et restera un partenaire économique incontournable dans le futur, et parce que nos sanctions suicidaires ne sauveront pas l’Ukraine.

Poutine va gagner la guerre et l’Ukraine sera dépecée

Il est temps de redescendre sur Terre et de lâcher Zelensky, ce menteur archicorrompu qui fait tout pour que l’Europe coule avec lui. Cette guerre n’a jamais été la nôtre. Il a refusé d’appliquer les Accords de Minsk, il va en payer le prix.

En attendant, grâce à leur leader très protecteur et plein de bon sens, les Hongrois n’ont pas de souci à se faire pour leur économie ni pour affronter les rigueurs de l’hiver. Poutine leur fournira tout le gaz dont ils auront besoin. 

Les Français quant à eux, ont réélu un illuminé incompétent qui nous ruine et qui fait passer les intérêts des mondialistes avant ceux de la France. Ils vont en payer les conséquences au prix fort.

Ce président aussi immature qu’irresponsable, n’a rien trouvé de mieux que de pratiquer le double jeu avec Poutine, lui parlant de paix au téléphone, mais « en même temps », envoyant des canons Caesar à Zelensky pour tuer des soldats russes !

Le résultat est que Poutine ne lui répond plus. Du pur Macron dans tout ce qu’il y a de plus sournois, machiavélique et surtout stupide.

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires