La raison du retournement de Trudeau fait surface — L’Association des banquiers canadiens a été approuvée par le Forum économique mondial pour diriger la création d’une identité numérique

[Source : theconservativetreehouse.com]

Par Sundance

23 février 2022

La lumière du soleil est le meilleur désinfectant. Une vidéo promotionnelle de l’Association des banquiers canadiens (ABC) aide à bien relier tous les points sur la raison pour laquelle le gouvernement canadien a annulé si rapidement ses saisies d’actifs bancaires au cours des dernières 24 heures {pour plus de détails}. Et oui, comme nous le soupçonnions, c’est presque certainement le contact du Forum économique mondial avec la ministre canadienne des Finances, Chrystia Freeland, qui a déclenché le changement de position.

[Voir aussi :
Justin Trudeau est un « politicien bien formé » contrôlé par Klaus Schwab pour le compte de « Big Money ».]

Lorsque le premier ministre canadien Justin Trudeau et la ministre des Finances Chrystia Freeland ont annoncé qu’ils utiliseraient la déclaration de la loi sur les mesures d’urgence pour cibler les systèmes de soutien financier, les banques et les comptes des personnes qui protestaient contre les obligations de la vaccination anti-COVID, ils n’ont pas seulement sapé l’intégrité du système bancaire canadien – mais ils ont aussi, par inadvertance,  mis des bâtons dans les roues des plans du Forum économique mondial et de l’utilisation collaborative de l’Association des banquiers canadiens pour créer une identité numérique.

Dans le contexte de l’action du gouvernement canadien, REGARDEZ CETTE VIDÉO :

https://youtu.be/jRXR86wVSNw
Canadian Bankers Association Promotes Digital IDs And Refers To WEF #TheRayzorsEdge

Si le gouvernement canadien peut bloquer arbitrairement l’accès des citoyens à leur institution bancaire sans aucune procédure régulière, qu’est-ce que cela dit du système que l’Association des banquiers canadiens (ABC) mettait en place dans le cadre de son réseau d’identification numérique ?

Si l’identité numérique de l’ABC était en place, les mêmes personnes ciblées par l’utilisation de la loi sur les mesures d’urgence par Trudeau verraient leur identité entière bloquée par les mêmes mesures gouvernementales. La prise de conscience du problème, reflétée par une grave atteinte à la confiance dans le système bancaire, est un problème dramatique pour ceux qui travaillent à créer et à promouvoir l’identification numérique.

Ce n’est pas une coïncidence si le mécanisme de ciblage financier déployé par Trudeau/Freeland, le système bancaire canadien, est le même système utilisé pour créer l’identité numérique. À la suite du ciblage des comptes bancaires par le gouvernement, la ministre des Finances Freeland vient de créer un point de référence pour ceux qui s’opposeraient à l’autorisation de la création d’une identité numérique complète.

La raison pour laquelle le Forum économique mondial et l’Association des banquiers canadiens ont immédiatement contacté Trudeau et Freeland et leur ont dit de renoncer à leur plan est parfaitement claire. C’est presque certainement pourquoi Freeland est apparue si réprimandée, choquée et incapable de prendre pied hier {pour plus de détails}, et pourquoi le gouvernement canadien a simultanément informé le Parlement qu’il débloquait les comptes bancaires.

Justin Trudeau et Chrystia Freeland ont essentiellement brisé le code financier de l’omerta, en montrant à quel point il est facile pour le gouvernement de saisir vos comptes bancaires, vos cartes de crédit, vos comptes de retraite, vos assurances, vos hypothèques, votre accès aux prêts et de vous couper les vivres (sans procédure régulière).

La conséquence involontaire était un point de référence immédiat et clair si le gouvernement effectuait la même action avec une identité numérique en place.

Cependant, cette confiance minée et la foi dans le système bancaire ne peuvent être restaurées rapidement. Le dentifrice ne peut pas être remis dans le tube. Le cheval a quitté l’écurie.

Le gouvernement canadien doit rapidement limiter les dégâts. Cela explique pourquoi Justin Trudeau a abandonné la déclaration de la loi sur les mesures d’urgence.

Tout s’explique maintenant. Tout.

En effet, les chefs de gouvernement qui reçoivent leurs instructions des multinationales en charge du Forum économique mondial, c’est-à-dire la quasi-totalité d’entre eux, sont tellement ancrés dans leur besoin d’utiliser la COVID-19 comme levier pour le programme « Build Back Better (reconstruire en mieux) » qu’ils ne peuvent tout simplement pas y renoncer.

Sans la COVID-19, ils ne peuvent pas maintenir la campagne de vaccination. Sans la campagne de vaccination, ils ne peuvent pas maintenir le processus de passeport vaccinal en place. Sans le processus d’enregistrement du passeport vaccinal pour suivre et surveiller le comportement humain, les autorités gouvernementales ne peuvent pas remplir la mission d’un système complet d’identité numérique et de suivi du crédit social. En effet, tout ce qu’elles recherchent est subordonné au maintien de la prémisse de la COVID-19.

Ce n’est pas par hasard que le Forum économique mondial se trouve à l’épicentre de ce projet.

Comme nous l’avons déjà noté, les architectes de la société Build Back Better (FEM) guident les différents gouvernements sur les moyens de créer des systèmes d’enregistrement et de conformité efficaces, c’est-à-dire des moyens qui permettent aux citoyens de prouver qu’ils sont vaccinés et conformes. Alors que ces discussions ont lieu, il est prudent de faire une pause et de réfléchir très attentivement, avec sagesse.

Nous savons tous, au moment où nous lisons ces lignes, que sous couvert d’améliorer notre sécurité, le gouvernement fédéral américain est en discussion avec la communauté médicale, les sociétés multinationales et les employeurs de citoyens pour créer un processus plus efficace pour que vous puissiez enregistrer votre conformité aux vaccins.

Nous connaissons leur conversation sous la terminologie de Passeport COVID. L’objectif actuel est de créer un système nous permettant de montrer et de prouver notre statut de travailleur autorisé, qui, comme vous le savez, est basé sur votre obéissance à un vaccin obligatoire.

Des tests bêta sont menés dans diverses nations, chacune ayant des perspectives et des limitations constitutionnelles différentes, fondées sur des règles et des lois archaïques qui régissent la liberté.

En ce qui concerne les perspectives occidentales ou, faute d’un meilleur terme, « démocratiques« , l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la France et l’Europe ouvrent la voie avec leur système technologique de points de contrôle de la vaccination et de statut vaccinal national/étatique lié à votre identification d’enregistrement.

La ville de New York a rejoint le processus des points de contrôle de la vaccination, car elle exige désormais le vaccin pour entrer dans toutes les entreprises privées. Los Angeles a rapidement suivi.

Les points de contrôle électroniques australiens sont essentiellement des passerelles où des codes QR sont scannés à partir des téléphones portables des citoyens vaccinés. Oui, camarades, il y a une application pour cela.

Actuellement, les scans du statut vaccinal sont enregistrés par d’heureux agents de conformité, les hôtes d’accueil à l’entrée de l’entreprise ou du lieu. En effet, l’hôte d’accueil de Walmart dispose d’un nouveau gadget pour scanner votre téléphone avant de vous laisser la garde d’un caddie.

Dans les restaurants, l’hôte ou l’hôtesse dispose d’un scanner de conformité similaire pour vous enregistrer avant de vous asseoir ou de confirmer votre réservation.

C’est simple et amusant. Vous affichez votre code QR sur votre téléphone portable (alias transpondeur portable et dispositif d’enregistrement), en utilisant l’application d’enregistrement, et votre téléphone est scanné et donne une réponse verte pour confirmer votre statut vaccinal correct et l’autorisation d’entrée.

Le gouvernement australien, tant au niveau fédéral qu’au niveau des États, travaille en étroite collaboration avec des entreprises de haute technologie (assoiffées du contrat national) pour évaluer le meilleur processus universel pouvant être déployé à l’échelle nationale.

Comme l’ont indiqué les six premières américaines, les systèmes matériels (scanners) et logiciels (enregistrement) sont tous testés pour trouver les unités portables les plus complètes et les plus pratiques. Entre-temps, aux États-Unis, des villes comme Los Angeles et New York attendent la conclusion du test bêta avant de déployer leur propre version du même processus.

En Europe, les processus de suivi et d’enregistrement des vaccins connus sous le nom de « passeport vert » de l’UE sont également testés.

Le « passeport vert » est un système technologique similaire qui permet à un citoyen vacciné et enregistré d’accéder à tous les lieux et sites précédemment confinés pendant la période d’atténuation de la COVID-19. Ce qui aurait été qualifié de « vaste théorie du complot de droite » il y a 24 mois, est aujourd’hui un processus de passeport COVID bien avancé.

Comme pour tout ce qui se passe dans notre ère technologique rapide, il n’est pas nécessaire de plisser les yeux pour voir l’horizon et accepter que ce processus finira par être automatisé, et qu’il y aura un gadget ou une passerelle de numérisation qui vous donnera automatiquement accès sans qu’une personne doive se tenir là et scanner individuellement le code QR sur chaque téléphone portable.

Comme pour toutes les choses de notre ère technologique rapide, vous n’avez pas à plisser les yeux pour voir l’horizon et accepter que ce processus finira par s’automatiser, et qu’il y aura un gadget ou une passerelle de numérisation vous accordant automatiquement l’accès sans qu’une personne ait besoin de se tenir là et scannez chaque code QR de téléphone portable individuellement.

Le processus automatisé est tout simplement logique. Vous savez très bien que votre téléphone portable transmet déjà une balise électronique permettant à votre chauffeur Uber ou Lyft d’accéder à votre emplacement en appuyant sur un bouton de l’écran tactile, une autre application pratique sur votre téléphone. Alors, pourquoi les passerelles n’accepteraient-elles pas simplement cette même transmission reconnaissable comme l’enregistrement de votre arrivée au café en conformité avec les lois de vaccination ?

La version automatisée est bien plus facile et bien plus cool que de devoir mettre la main dans sa poche ou son sac à main pour faire apparaître ce code QR sur l’écran. Souriez tous, le partenariat entre les grandes firmes technologiques et le gouvernement omniprésent est toujours là pour rendre votre transit plus fluide et plus transparent. Vous ne remarquerez même pas le récepteur électronique installé à l’entrée. Donnez-lui quelques semaines et vous ne vous souviendrez plus de la raison pour laquelle vous vous moquiez d’Alex Jones (NDT : journaliste « conspirationniste » américain), pas plus que vous ne vous souvenez de la raison pour laquelle vous enlevez vos chaussures à l’aéroport.

Cependant, au fur et à mesure de la création de ce processus, il convient de considérer que vous êtes en train de passer discrètement du statut de personne individuelle à celui de produit. Certains commencent à s’inquiéter dans le cadre du test bêta :

[…] « vous devez devenir un objet avec des attributs qui se trouvent dans une base de données. Au lieu de se promener anonymement et de faire toutes sortes de transactions à l’insu du gouvernement, les Australiens se retrouvent à passer par des « portes ». …

Tous les systèmes basés sur les produits ont ces portes pour contrôler le flux des stocks et éliminer les erreurs. C’est ainsi que les ordinateurs voient les choses. Plus il y a de portes, plus c’est clair.

Vous mettez à jour le gouvernement comme un colis est mis à jour par Australia Post sur son chemin vers un client. Si une erreur est détectée, des alertes automatiques sont émises et vous êtes arrêté dans votre démarche. En Nouvelle-Galles du Sud, cela se traduit par un grand « X » rouge sur l’application myGov pour les passeports vaccinaux (si vous avez réussi à relier votre compte Medicare sans faire exploser votre téléphone).

Les systèmes de contrôle des portes ont été adaptés du commerce de détail et transformés en solutions de foule à base humaine pour microgérer des millions de vies avec la même efficacité impitoyable que les codes-barres qui suivent les stocks. Il n’y a aucune nuance ou humanité dans cette ère numérique sans âme. Les codes-barres sont binaires. Bon – mauvais. Citoyen ou dissident.

Même si vous avez tous les attributs gouvernementaux requis pour passer les portes – deux vaccins, six rappels et un abonnement à vie à Microsoft – quelque chose peut mal tourner. Si vos données échouent au scanner, vous passerez au purgatoire numérique et deviendrez un message d’erreur. » (Lire la suite)

Cela pourrait poser problème si votre statut n’est pas enregistré correctement, ou si le système identifie une forme de non-conformité au mode de vie alternatif qui vous empêchera d’entrer. Mais bon, c’est à ça que servent les tests bêta, à résoudre tous ces bugs techniques et autres. Ne vous inquiétez pas…. passez votre chemin….

Mais encore une fois… 

« Pour ceux qui font partie de la classe privilégiée autorisée à faire du shopping, prenez note des panneaux Covid qui encouragent les transactions sans argent liquide sous le couvert de la « santé ». Les messages autour des cartes étant « plus sûres » vont se multiplier jusqu’à ce que le Trésor tente de supprimer entièrement l’argent liquide, presque certainement avec l’approbation du public. »

Attendez, maintenant nous plissons les yeux sur cette image familière à l’horizon parce que nous savons que ceux qui contrôlent les choses parlent d’une société sans argent liquide depuis un certain temps.

Nous savons également que les données sont considérées comme une marchandise majeure en soi. Pourquoi pensez-vous que tous les systèmes que vous rencontrez à l’ère moderne exigent votre numéro de téléphone, même si vous ne vous inscrivez à rien. Cela signifie que vous, nous, sommes tous liés à ce système d’enregistrement moderne qui définit notre statut. Nous savons également que les opérateurs du système achètent et vendent notre statut enregistré au sein de divers systèmes de vente au détail et de technologie.

Oui, cette ombre opaque devient un peu plus claire maintenant.

Vous essayez peut-être d’acheter de la nourriture pour chien et on vous refuse l’entrée à Pet Smart parce que vous n’avez pas renouvelé l’immatriculation de votre voiture. Ou peut-être que l’on vous bloque l’entrée parce que vous avez oublié de changer l’huile du véhicule que vous conduisez en leasing, et que Toyota a passé un accord bizarre avec un consortium de détaillants. Vous vous rendez chez le vidangeur qui apparaît comme par hasard dans l’application de conformité citoyenne – il n’est qu’à deux pâtés de maisons – ils effacent l’alerte après avoir effectué la vidange, et vous êtes à nouveau conforme aux règles de la passerelle.

Vous avez manqué votre piqûre de rappel ? Nous sommes désolés, citoyen, votre compte bancaire est gelé jusqu’à ce que votre conformité soit rétablie… Veuillez vous rendre au bureau de vaccination le plus proche, tel qu’il s’affiche sur l’écran de votre téléphone portable, afin de pouvoir accéder à tous les autres points de contrôle. …. tapez pour continuer !

Vous avez voté pour le mauvais candidat ? Participé, ou fait un don à une manifestation de camionneurs ?

Oui, où cela allait nous mener semblait clairement évident, et le Premier ministre canadien Justin Trudeau vient de réveiller les masses :

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires