L’escroquerie du confinement enfin révélée par les modèles mathématiques bidons du Prof Ferguson

L’escroquerie du confinement enfin révélée par les modèles mathématiques bidons du Prof Ferguson

09/09/2020 (2020-09-09)

[Source : jovanovic.com]

[Auteur : Pierre Jovanovic]

Vous ne le saviez pas, mais la décision des gouvernements français, anglais, italien, espagnol, américain, etc., reposait sur le modèle mathématique de dispersion du virus dans la population d’un professeur anglais, Neil Ferguson, de l’Imperial College de Londres.

À coups de vidéoconférences classées top secret, il leur a expliqué qu’ils devaient nous mettre sous cloche, littéralement en prison à domicile, pour stopper la propagation, AVEC INTERDICTION DE SE DÉPLACER, sous peine d’avoir 2 millions de morts. Les Anglais l’ont même surnommé « Professor Lockdown » [« Professeur Confinement »].

Mais ce professeur, en revanche, n’a pas hésité à quitter son domicile pour traverser tout Londres afin de retrouver la femme d’un autre professeur.
Et l’affaire s’est retrouvée à la une de la presse anglo-saxonne qui, folle de rage, a sorti les lance-missiles.

Précisément, c’est là que ça devient le plus intéressant, car on a appris que Ferguson a placé sa femme comme salariée dans une organisation appartenant à George Soros !!!



Ah oui, on commence à voir un fil là… Et même deux:

@JordanSchachtel écrit :

« Professor Doomsday’s married « partner » works for a notorious Soros-funded organization known for its anti-Semitism, hard-left politics, climate change fanaticism, and campaigns to unseat President Trump. Consider me shocked« 

[Traduction : Le "partenaire" marié du professeur Doomsday ("Doomsday" = "Le jour du Jugement dernier") travaille pour une organisation notoire financée par Soros connue pour son antisémitisme, sa politique de gauche, son fanatisme du changement climatique et ses campagnes pour renverser le président Trump. Considérez-moi choqué]

Sa femme est chez Soros, et lui, devinez par qui il est sponsorisé ??? Bill Gates bien sûr !

Dans mes articles précédents vous avez vu à quel point je pressentais ce confinement comme une arnaque, mais là on tient, non plus une piste, mais carrément l’avenue des Champs Élysées. Regardez :

Tout montre que le gouvernement français à œuvré pour que le VIRUS fasse le maximum de victimes : pas de fermetures des frontières, pas d’examens dans les aéroports des voyageurs, pas de masques, dire à la population qu’un masque ne sert à rien, DESTRUCTION des stocks de masques dont la moitié était valide, et surtout, surtout, enfermer les gens chez eux dans des appartements sans lumière, ce qui les prive de vitamine D, donc qui les rend encore meilleurs réceptacles au Covid19. Un médecin avait expliqué que « le confinement est criminel, car il prive les gens de vitamine D ».

Notez que Ferguson, payé par Bill Gates, a imposé le confinement à toute l’Angleterre sauf à lui-même, estimant qu’il ne risquait rien.

Du coup, tous les mathématiciens se sont précipités pour vérifier son modèle « mathématique ».

Surpriiiise !

Exclusif : le scientifique du Gouvernement, Neil Ferguson, a démissionné après avoir enfreint les règles de confinement pour rencontrer son amante mariée
Le professeur Ferguson a permis à la femme de lui rendre visite durant le confinement, alors qu’il sermonne le public sur la nécessité d’une stricte distanciation sociale

« Neil Ferguson’s model is based on a shit code software that doesn’t work at all ! We are lock down because of this massive fraud !« 

@NicolasNominoe
[Traduction : Le modèle de Neil Ferguson est basé sur un logiciel à code merdique qui ne fonctionne pas du tout ! Nous sommes bloqués à cause de cette fraude massive !]

Même le savant fou américain Elon Musk s’est mis en colère:

« Musk leads US anger at ‘hypocritical’ British ‘Professor Lockdown’ Neil Ferguson’ over his rule-breaking trysts after issuing report that predicted 2 millions deaths in America Prof Neil Ferguson forecast grim coronavirus death tolls in the UK and US. His apocalyptic worst-case scenarios spooked governments into lockdown. Musk, a fierce critic of the lockdown, branded the scientist a ‘tool’ and a ‘moron’« .

[Traduction : Musk dirige la colère des États-Unis contre l’hypocrite professeur britannique "Confinement", Neil Ferguson, à propos de ses rendez-vous violateurs après avoir publié un rapport qui prédit 2 millions de décès en Amérique. Le professeur Neil Ferguson prévoit de sinistres décès parmi les gens affectés par le coronavirus au Royaume-Uni et aux États-Unis. Ses pires scénarios apocalyptiques ont effrayé les gouvernements et les a conduit au verrouillage. Musk, féroce critique du verrouillage, a qualifié le scientifique d '«outil» et de «crétin».]

« The billionaire SpaceX and Tesla tycoon is among many Americans who oppose strict social distancing measures and are voicing their anger at Professor Neil Ferguson for his hypocrisy. Musk also rubbished Prof Ferguson’s ‘fake science’ which forecast apocalyptic death tolls in the UK and US if both governments did not enforce social distancing.

The Imperial College London scientist’s worst-case scenarios of 2.2million victims in the US is credited with spurring President Trump and the White House into action on on March 17 – the CDC issued social distancing guidelines days after Ferguson’s report reached American experts.

But the 51-year-old last night quit Britain’s top scientific body after it was revealed his left-leaning lover Antonia Staats, 38, left her $2.5million home and traveled across London to spend the night with him. Ms Staats has an open marriage with her husband
« 

Via le DailyMail:

Lire ici le DailyMail et ici le Telegraph de Londres qui a révélé l’escroquerie.

[Traduction : Le magnat milliardaire de SpaceX et Tesla fait partie des nombreux Américains qui s'opposent aux mesures strictes de distanciation sociale et expriment leur colère contre le professeur Neil Ferguson pour son hypocrisie. Musk a également critiqué la "fausse science" du professeur Ferguson, qui prévoit des morts apocalyptiques au Royaume-Uni et aux États-Unis si les deux gouvernements n'imposent pas de distanciation sociale.
Le pire des scénarios du scientifique de l'Imperial College de Londres, avec 2,2 millions de victimes aux États-Unis, a incité le président Trump et la Maison Blanche à agir le 17 mars - le CDC a publié des lignes directrices sur la distanciation sociale quelques jours après que le rapport de Ferguson a été transmis aux experts américains.
Mais la nuit dernière, l'homme de 51 ans a quitté le principal organisme scientifique britannique après qu'il a été révélé que son amante de gauche, Antonia Staats, 38 ans, avait quitté sa maison de 2,5 millions de dollars et parcouru Londres pour passer la nuit avec lui. Mme Staats a un mariage ouvert avec son mari.]

Ferguson a aussitôt donné sa démission à Boris Johnson. Ce qui n’a pas arrêté les attaques virulentes (c’est le cas de le dire). Le journaliste de FoxNews Tucker Carlson l’a traité de sale hypocrite, et d’autres, comme @AlexBerenson ont écrit la pensée de tous les Anglais sur Twitter :

« Hey @neil_ferguson : Fuck you. You shut down the world but ignored the lockdown to fuck a married woman? How’s that for tone? « .

[Traduction : "Hé @neil_ferguson : Va te faire foutre ! Tu as fermé le monde mais ignoré le verrouillage pour baiser une femme mariée ? Comment cela sonne-t-il ?"]

Mais ce que révèle cette affaire est surtout la présence en arrière-plan de Bill Gates. D’ailleurs on le retrouve souvent en compagnie de deux médecins de la Fondation Gates lors d’un congrès de spécialistes. Un petit exemple ici avec l’ISIRV.

Et devinez qui l’a aidé à établir son modèle mathématique conduisant au confinement global ???? Bill Gates bien sûr !!!

Quelle immense escroquerie mondialisée !

« The day after release of the Imperial College report, the New York Times wrote, « With ties to the World Health Organization and a team of 50 scientists led by a prominent epidemiologist, Neil Ferguson, Imperial is treated as a sort of gold standard, its mathematical models feeding directly into government policies. » Ferguson’s department is staffed with 200 researchers, but it turned out that his COVID-19 predictions relied on an old model he first created to plot the spread of an influenza outbreak in Thailand back in 2005.

Within a week of his report’s release, questions were being asked about Ferguson’s methodology. His response only rang more alarm bells: “I wrote the code (thousands of lines of undocumented C) 13+ years ago to model flu pandemics.
« 

[Traduction : Le lendemain de la publication du rapport de l’Imperial College, le New York Times écrivait: « Avec des liens avec l’Organisation mondiale de la santé et une équipe de 50 scientifiques dirigée par un épidémiologiste de renom, Neil Ferguson, l’Impérial est traité comme une sorte d’étalon. Or, ses modèles mathématiques alimentent directement les politiques gouvernementales. » Le département de Ferguson compte 200 chercheurs, mais il s’est avéré que ses prévisions COVID-19 s’appuyaient sur un ancien modèle qu’il avait créé pour tracer la propagation d’une épidémie de grippe en Thaïlande en 2005.

Dans la semaine qui a suivi la publication de son rapport, des questions ont été posées sur la méthodologie de Ferguson. Sa réponse n’a tiré que plus de sonnettes d’alarme : « J’ai écrit le code (des milliers de lignes de C non documenté) il y a 13 ans ou plus pour modéliser les pandémies de grippe.]

Je suis conscient que de nombreuses personnes voudraient voir tourner le code de simulation pandémique que nous utilisons pour modéliser les mesures contre la covid-19. Pour expliquer l’arrière-plan, j’ai écrit le code (des milliers de ligne en C non documentées) il y a 13 ans ou plus pour modéliser les épidémies de grippe.

Ferguson a ensuite déclaré qu’il était incapable de publier son modèle jusqu’à ce que Microsoft ne commence à l’aider à faire le ménage dans son code, dans les derniers jours avant que Bill Gates se retire du conseil d’administration du géant [la multinationale Microsoft]

Ferguson : « Je suis content de dire que @Microsoft et @Github travaillent avec @Imperial_JIDEA et @MRC_Outbreak pour documenter, reprendre et étendre le code, afin de permettre à d’autres de l’utiliser sans les nombreux jours de formation que cela nécessiterait autrement (et que nous n’avons pas le temps de donner) »

Son modèle date de 2005, basé sur une grippe virale en Thaïlande !!!

Chers lectrices et lecteurs, sachez que nous avons enduré ces 2 mois de prison à domicile et que 400.000 commerces et PME français iront au tapis à cause de cette petite ordure financée par Bill Gates et Microsoft. C’est clair, ce ne sont pas des informations que vous verrez chez BFM-WC ou dans le Figaro. Bien trop gênant (et de plus, Microsoft est un gros annonceur publicitaire).

Tout a été très bien organisé de main de maître, sauf qu’ils ont oublié le « facteur humain » de Graham Greene.

P.S. : De notre lecteur Mr Cazalis: « La Bill and Melinda Gates Foundation a versé en 2019 » des millions de dollars aux journaux de gauche pour supporter l’idée du vaccin et du confinement :
– Der Spiegel : 2 537 294 $
– Die Zeit : 297 124 $
– Le Monde : 2 126 790 $
– The Atlantic : 500 222 $
– The Bureau of Investigative Journalism : 1 068 169 $
– The Guardian : 175 000 $
– The Project Syndicate (tribunes libres) : 1 619 861 $ « 

S’il fallait des preuves supplémentaires…

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires