Détournement du circuit alimentaire au profit de biocarburants qui n’ont rien de bio

29/09/2022 (2022-09-29)

[Source : LHK]

Par Liliane Held-Khawam

Sur le front des Biocarburants biogaz, le grand enfumage!
Cette vidéo démontre par a+b à quel point la Bioénergie n’a rien de bio., et que c’est une fumisterie de plus. 
À la fin du tournage, l’idée que le mécanisme puisse chercher à détourner le circuit alimentaire se fait tenace. (Reportage de france5
)

Nourriture et Énergie. Les deux principaux axes qui concernent chaque habitant de la terre s’il veut vivre et travailler. Sans énergie pas de travail. Les dirigeants le savent, les populations pas forcément !

La production alimentaire est totalement essentielle à la survie de l’humanité

Si l’humanité veut vivre et même survivre, la question passe par l’agriculture et l’élevage. Et si quelqu’un veut s’arroger la mainmise absolue sur ces fonctions essentielles à notre quotidien, deux variables sont indispensables à contrôler : les terres agricoles et les agents qui les exploitent.

Or, nous savons que dans le cadre de la Dépossession globale, la haute finance cherche le pouvoir total et parfait sur la Vie.

Famine potentielle en vue. Et si elle était organisée?

C’est dans ce cadre que nous voyons depuis plusieurs années certains évènements qui évoluent simultanément :

  • Bétonnage des terres agricoles
  • Transformation de ce qu’il reste des fermes en logements. Cela est fréquemment le résultat d’un quotidien semé d’embûches de toutes sortes (y compris fiscales) et qui se soldent par des faillites et/ou de suicides des exploitants harcelés.

Terrains et exploitants détournés de leur objectif essentiel: nourrir les populations!

Cependant, nous découvrons dans la vidéo ci-dessus un groupe d’exploitants qui se recyclent dans des activités plus rémunératrices que celles de fournir de la nourriture. Il s’agit de fermiers qui produisent ce qui va servir à la fabrication de biocarburants.

On découvre accessoirement que l’appellation est Bio est une fumisterie. Une de plus… Je vous laisse découvrir dans cette vidéo l’enrobage de la semence de la betterave sucrière avec des néonicotinoïdes. Les fameux pesticides « tueurs d’abeilles » sont autorisés dans le but de produire plus de bio-carburants.

Depuis le 1er septembre 2018, les néonicotinoïdes sont interdits dans l’agriculture française. En raison de la situation désastreuse de la filière betterave sucrière, le ministre de l’Agriculture a annoncé une dérogation pour les utiliser en enrobage de semences.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/neonicotinoides-enquete-retour-neonicotinoides-champs-betterave-82678/
https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/08/17/en-bretagne-les-projets-de-methanisation-suscitent-de-plus-en-plus-de-crispations_6091612_3244.html

Entretemps, champs et main-d’œuvre ne travaillent pas pour la survie de la population! Ils sont clairement détournés de leurs objectifs de fond !

Un Partenariat mondial pour le développement de la bioénergie

En juillet 2005, les Chefs d’État et de gouvernement du G8 déclaraient :

« Nous favoriserons la poursuite
du développement et de la commercialisation des énergies renouvelables : […] en lançant un Partenariat Mondial pour la Bioénergie afin d’appuyer le déploiement plus large et à moindre coût, de la biomasse et des biocarburants, en particulier dans les pays en voie de développement où l’utilisation de la biomasse est répandue, à la suite de l’atelier international de Rome sur les bioénergies ».

Le Partenariat Mondial pour la Bioénergie – Document 2016

Vous voyez ce programme est soutenu depuis très longtemps par les puissances planétaires en très proche collaboration avec la planète des investisseurs…

Le Global Bioenergy Partnership -ou GBEP – ou Partenariat mondial sur la bioénergie vise à fournir un mécanisme permettant aux acteurs publics, privés et de la société civile d’organiser, de coordonner et de mettre en œuvre des activités internationales ciblées de recherche, de développement, de démonstration et commerciales liées à la production, la livraison, la conversion et l’utilisation de la biomasse pour l’énergie, avec un accent sur les pays en développement. Le Partenariat concentre ses activités dans trois domaines stratégiques : le développement durable, le changement climatique, la sécurité alimentaire et énergétique.

Site du GBEP

Et voici les domaines prioritaires du GBEP. De fait, le Partenariat concentre ses activités dans trois domaines stratégiques :
Développement durable  –  Changement climatique  –  Sécurité alimentaire et énergétique .

Le développement durable a un raisonnement qui lui appartient et que peu de non-initiés arrivent à suivre et à valider. Le problème est que ce concept est soutenu par tout ce que la terre comporte comme autorités, pouvoirs et mêmes puissances, y compris militaires. Et le concept de Développement durable est gourmand en bioénergie, quitte à concurrencer la production alimentaire!

La Fondation Gates au cœur du processus de la bioénergie

Alors que les Gates, à l’image de leurs partenaires, s’approprient un maximum des plus belles terres agricoles et de nombreux troupeaux producteurs de belle viande. Et comme, ils sont promoteurs pour le reste de l’humanité de bioénergie, des rapports sur le sujet sont rédigés à leur intention avec le soutien du GBEP.

Sowing the Seeds of Prosperity:
Developing Bioenergy Technology to
Alleviate Smallholder Farmer Poverty – Patrick Binns
Petite recherche sur Google. Le juteux business vert avec les plus gros pollueurs de la planète

Et comme cette catégorie de produits a besoin des terres agricoles qui nourrissent actuellement la populace, il faut offrir à ces derniers des substituts protéinés plus ou moins hasardeux…

Forcer la populace à se nourrir d’insectes

Maintenant que l’agriculture, et même l’ensemble du secteur primaire, a cédé le territoire aux agents de la haute finance, l’humanité doit accepter ce que ces derniers veulent bien lui offrir comme nourriture.

Les insectes ont les faveurs de l’ultra-élite. Mais pas seulement!

Le 19 août 2013, BFM publiait un petit texte sur les insectes en tant que nouvel invité des assiettes. Ce qui est particulièrement intéressant c’est qu’à l’époque le média expliquait déjà clairement le nouveau programme alimentaire post Reset.

Parce que c’est bon pour l’environnement et que ça pourrait résoudre en partie la faim dans le monde, l’Organisation des Nations unies conseille de manger des insectes. Entre curiosité et appréhension, BFMTV.com en a mangé pour vous.

https://www.bfmtv.com/environnement/j-ai-mange-pour-vous-des-chenilles-et-des-fourmis_AN-201308190085.htm

Manger des insectes est un des grands axes imposés à l’issue du Coup d’État planétaire, dont Gates, Harari et autres Schwab ne sont que les commerciaux. Le projet est dans les cartons des chefs de projets depuis très longtemps. Simplement, le temps est venu de le déballer et de forcer les gens à accepter la révolution qui vient par le haut.

2016 https://www.tdg.ch/coop-va-miser-sur-le-burger-aux-insectes-578802770552

Forcer les populations à se nourrir d’insectes, mais aussi de viande synthétique ou… d’excréments. Bref, tout mais pas de viande ou de laitage, réservés à l’ultra-élite

https://lilianeheldkhawam.com/2021/01/17/dependance-alimentaire-avenement-dun-feodalisme-discret-global-erige-sur-les-cendres-des-agriculteurs-et-de-leurs-exploitations/

L’information nous vient clairement de BFM qui fait référence à l’échéance du Programme de Développement durable de 2030.

D’ici 2030, 9 milliards d’humains devront être nourris, et pour cela, notre alimentation doit changer. C’est le constat que dresse l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Parmi ses recommandations de transition alimentaire, la FAO préconise, entre autres, de consommer des insectes, faibles émetteurs de gaz à effet de serre et chargés en protéines.

2013 https://www.bfmtv.com/environnement/j-ai-mange-pour-vous-des-chenilles-et-des-fourmis_AN-201308190085.html

Son de cloche similaire chez Swissinfo.

Selon un rapport de la FAOLien externe, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, les insectes pourraient contribuer à l’éradication de la faim dans le monde et à réduire la dépendance à l’élevage intensif d’une population mondiale en croissance.

Comme la viande et les produits laitiers coûtent trop cher pour les mettre à disposition de toute l’humanité, les sans-dents devront se procurer leurs protéines en croquant ces sympathiques bestioles, au demeurant parfaitement inadapté à l’humain.

Si cet apport alimentaire est étranger à la culture culinaire occidentale, pas moins de 2 milliards d’êtres humains consomment des insectes dans le monde. Ce qui pousse certain-e-s à penser qu’ils deviendront notre pain quotidien, y compris sur le vieux continent.

22 août 2022 https://www.swissinfo.ch/fre/societe/manger-des-insectes–ce-n-est-pas-du-tout-cuit-/47844640

Et ce menu aux insectes est destiné à toutes et à tous ceux qui appartiennent à la populace, car il est question d’égalité dans le Programme 2030.

La créativité de ces personnages n’ayant pas de limites, les nouveaux menus s’étendent aux excréments recyclés.

https://lilianeheldkhawam.com/2020/11/04/bill-gates-a-un-projet-alimentaire-sain-pour-vous-a-base-dexcrements-humains-lexemple-de-swiss-food-valley/

La légalité acquise

Récemment, nous annoncions dans une publication la signature par le Président US d’un Décret éminemment important, car il légalise le bricolage de l’humain, et bien sûr ce qu’il est autorisé de servir à ce dernier comme nourriture alternative.

« (…) l’innovation alimentaire et agricole, y compris en améliorant la durabilité et la conservation des terres ; améliorer la qualité des aliments et la nutrition ; augmenter et protéger les rendements agricoles; protection contre les ravageurs et les maladies des plantes et des animaux; et cultiver des sources de nourriture alternatives. »

https://lilianeheldkhawam.files.wordpress.com/2022/09/executive-order-on-advancing-biotechnology-and-biomanufacturing-innovation-for-a-sustainable-safe-and-secure-american-bioeconomy-the-white-house-1.pdf
image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires