Coronavirus : le gouvernement disposait de toutes les informations depuis mars 2020 !

Coronavirus : le gouvernement disposait de toutes les informations depuis mars 2020 !

14/04/2021 (2021-04-13)

Par Alain Tortosa

Coronavirus, mars 2020, oui on savait !

Contrairement à la croyance répandue et développée depuis plus d’un an, oui on savait.

Le gouvernement disposait de TOUTES les informations nécessaires pour faire les BONS choix !

Les pseudo-média, les pseudo-médecins utilisent l’argument de l’ignorance pour développer la thèse que toutes les erreurs commises en France en mars 2020 n’étaient QUE le résultat de l’ignorance que nous avions et que nous avons encore sur le fameux « nouveau coronavirus ».

Cette croyance est à ce point ancrée et martelée que même des grandes figures de la résistance face à la dictature, adhèrent à ce mythe et ne critiquent pas ou peu les premières semaines de gestion de l’épidémie en France.

Oui à ce mythe, car il s’agit bien là d’un mythe parfaitement orchestré afin de nous manipuler et faire passer toutes les lois liberticides de la dictature.

Je ne prétends pas affirmer que nous savions tout, car le principe de toute science est de douter et que plus nous apprenons sur un sujet, plus nous sommes conscients de ne rien savoir. Dans les faits, toute réponse amène son flot de questions…

Mais il ne s’agit pas de philosopher, mais de répondre à l’interrogation suivante :

« En mars 2020 lors du premier confinement étions-nous dans l’ignorance ou en savions-nous suffisamment pour proposer une politique diamétralement opposée ? »

Le fait que je pose la question vous indique que je possède déjà la réponse.

Que pouvaient savoir le conseil scientifique et le Président de la République à la veille de condamner l’ensemble de la population française à une incarcération sans procès préalable ?

Voici nos connaissances de l’époque d’un point de vue général

  • Nous n’avions pas à faire à un virus totalement inconnu, mais de la famille des coronavirus qui sont courants.
  • Nous savions que les coronavirus passent leur temps à muter.
  • Nous savions qu’aucun vaccin n’avait jamais pu fonctionner pour les coronavirus précédents et nous savions donc que faire un vaccin relevait d’un non-sens, notamment du fait des dites mutations.
  • Nous savions aussi qu’il ne faut pas vacciner les personnes durant une épidémie (mais avant) à cause du risque accru d’anticorps facilitant et d’augmentation du nombre de variants.
  • Nous savions que les confinements d’une population générale en bonne santé n’avaient aucune efficacité pour contrôler ou ralentir une épidémie (cf. par exemple les données de l’OMS).
  • Nous savions que les épidémies se terminent naturellement lorsque l’environnement devient défavorable au virus (météo, immunité acquise par la population, décès des personnes qui devaient décéder…).
  • Nous savions que le port du masque dans une population générale était non seulement inefficace, mais plutôt de nature à faire empirer l’épidémie et la santé des porteurs (cf. OMS).
  • Nous savions que la distanciation, les gestes barrière n’étaient pas efficaces dans une population en bonne santé.
  • Nous savions qu’il est efficace de faire tourner les virus dans des populations qui ne sont pas à risque pour faciliter une immunité naturelle de masse et ainsi protéger les personnes à risque.

Nos connaissances sur le Sars-cov2 au premier trimestre 2020.

  • Les chinois avaient publié de nombreuses études ou donné, mais aussi les italiens dont l’épidémie avait débuté p lus tôt.
  • Nous connaissions parfaitement le profil des patients à risque et le profil n’a que peu évolué depuis le mois de janvier 2020 (2020 et non 2021 !).
  • Nous savions que seules les personnes très âgées o u avec de graves comorbidités décédaient. L’âge médian des décès e st passé de 82 ans en mars 2020 à 85 ans à ce jour.
  • Nous savions notamment que les enfants n’étaient pas concernés, et même si on a cherché à nous faire peur avec le syndrome de Kawasaki, la dictature n’a pas réussi à fabriquer de faux morts d’enfants.
  • Nous savions qu’il y avait des traitements et les Chinois avaient déjà montré que des antibiotiques et l’hydroxychloroquine étaient efficaces pour traiter les patients.
  • Nous savions AVANT même de débuter le confinement que celui-ci serait un échec. Il suffisait de comparer la courbe de progression des cas dans des pays à fort confinement comme l’Italie et des pays qui n’ont JAMAIS confiné leur population comme la Corée du Sud.
  • Nous savions que la détection ET l’isolement des MALADES (pas des positifs asymptomatiques) étaient efficaces.

Tout ce qui est précédemment cité est demeuré vrai au fil des mois.

Je sais bien que seules les comparaisons avec les pays dont les résultats sont encore plus catastrophiques que la France sont « légitimes », mais pas les autres. Pour autant, la Suède qui, en gros, n’a strictement rien mis en œuvre déplore moins de morts par habitant que la France.

L’Asie et des pays comme la Corée du Sud (du Sud, pas du Nord ! 51 millions d’habitants, niveau de vie identique à la France, âge médian de la population identique, capitale surpeuplée de 9 millions d’habitants… ) ont des résultats incroyablement meilleurs !

Je vous précise que l’épidémie a débuté quasiment au même moment en Italie et en Corée du Sud. Au 25 février 2020, chacun des deux pays comptait 10 morts (au total) tandis que la France n’en avait qu’un seul. Nous pouvons considérer que l’épidémie en France avait environ 10 jours de retard sur la Corée du Sud et l’Italie.

(Les données suivantes sont le nombre de décès pour 1 000 000 habitants.)

Au 15 mars, l’épidémie débutait à peine en France avec 1,33 mort.

L’Italie était déjà à 29,92 décès alors que la Corée du Sud ne déplorait que 1,46 mort.

Le 17 mars, deux jours plus tard ! La France avait dépassé le nombre de décès de la Corée du Sud avec 2,19 versus 1,58 tandis que l’Italie était déjà à 41,40 soit 20 fois plus que la Corée du Sud !

15 jours plus tard, le 4 avril c’était du délire ! 3 morts pour la Corée, 110 pour la France et 254 pour l’Italie. (Au 14 avril, équivalent en nombre de jours d’épidémie, la France était à 230, preuve en est de résultats très proches pour les deux pays.)

Je le répète, en regardant la progression du nombre de malades, nous savions AVANT le confinement que l’Italie avait fait un choix catastrophique et que le bon élève était la Corée du Sud.

Et la France avait choisi la politique italienne. Pourquoi ?

Imaginez que si je disposais à la mi-mars de tous les éléments de preuve de l’escroquerie et du futur échec du confinement, quelles pouvaient être les données possédées par le gouvernement français ?

Mais je vais être bon prince et vous laisser quand même dire que l’on ne savait pas en mars 2020 ce qui est faux. Mais aussi vous laisser dire que la France ne possédait pas des masques qui, par ailleurs, sont totalement inutiles. Je vais même vous laisser dire que la France ne possédait pas de tests en masse indispensables pour les malades, mais totalement inutiles en population générale en bonne santé.

Nous avons eu les masques, nous avons eu des millions de tests, et nous avons eu deux confinements de plus (pour l’instant) ! Et pendant ce temps, l’écart de mortalité entre les pays européens qui ont détruit les droits de l’homme et l’Asie ne faisait que croître !

La dictature sanitaire a osé dire que c’était la faute aux variants, variants qui « étrangement » sont principalement apparus dans les pays qui ont testé les « vaccins ». Nous dirons que c’est la faute à pas de chance…

J’imagine que vous aurez donc une théorie, encore une fois, pour expliquer que les variants ont épargné la Corée du Sud ! Bizarre, non ?

Et aujourd’hui ?

Eh bien au 11 avril de cette année nous en sommes respectivement à 1 890 décès pour 1 000 000 habitants en Italie, 1 450 décès pour 1 000 000 habitants en France et… 34 pour la Corée du Sud !

S’il ne s’agissait pas de morts, nous pourrions en rire ! Rendez-vous compte que la France dénombre 42 fois plus de décès par habitant que la Corée du Sud ! Si cela ne vous parle pas, c’est comme si nous avions eu en France 2 300 décès depuis le début de la crise en mars 2020 !

Pour expliquer cela, vous pourriez émettre l’hypothèse que la Corée du Sud testait ou teste plus que les Français. (Je vous rappelle que l’absence de tests massifs était une des hypothèses retenues par le conseil scientifique pour nous confiner la première fois.)

Le nombre actuel de tests journaliers est de 0,8 pour 1000 habitant en Corée du Sud avec un pic à 1 pour 1000. La France en est à 7,6 pour 1 000 habitants, soit presque 10 fois plus, et avec un pic à 7,9.

Au 17 mars, l’Italie testait déjà plus que la Corée du Sud ! (je n’ai pas les données pour la France en mars). L’hypothèse du nombre de tests effectués pour contrôler une épidémie tombe aussi à l’eau.

Mais alors qui se fout de nous ?

Nous avons toutes les preuves que les politiques mises en œuvre depuis le début de la crise en France sont catastrophiques, que les confinements et autres masques obligatoires n’ont absolument pas contenu l’épidémie.

On ose nous dire que le problème de la France est que nous manquons de lits de réanimation alors même que nous faisons tout pour les remplir en interdisant les traitements préventifs et curatifs. Or une personne qui entre en réanimation n’est rien d’autre que la preuve de l’échec d’une politique sanitaire ! On ne résout pas le problème de débordement d’une baignoire en augmentant son volume, mais en diminuant réellement le débit de l’eau et sans baguette magique.

Les autorités nous ont annoncé dès le mois de mars 2020 que le « sauveur » serait la thérapie vaccinale !

Revenons donc à la Corée du Sud

Alors que 15,8% des Français ont reçu au moins une dose du sauveur, seuls 2,2% des Sud-Coréens ont été vaccinés ! Décidément ce pays est très étrange, j’imagine que la génétique de l’Asiatique doit être fort différente de celle des Français. Ils ont 40 fois moins de morts qu’en France sans se vacciner et la vaccination serait L’UNIQUE voie ? Il va me falloir du temps pour comprendre !

À propos du « vaccin » miracle…

Rendez-vous compte que le taux de mortalité de la Hongrie est passé de 1 145 à 2 400 depuis le début de la vaccination avec 30% de personnes vaccinées ! Évidemment c’est la faute aux variants qui adorent la Hongrie, mais détestent la Corée du Sud… Il est vrai que j’ai entendu dire que les nouveaux variants étaient plus snobs et préféraient les iPhone aux Samsung, ceci expliquant sans doute cela !

Alors quel est le secret de la Corée du Sud ?

Rien de bien extraordinaire, ils ont fait ce que nous faisions dans le temps en France avec nos sanatoriums pour la tuberculose. Ils ont simplement placé en quarantaine les malades. Le plus risible ou pitoyable est lorsque les autorités françaises nous disent que cette mesure ne serait pas possible en France, car elle constituerait une atteinte aux droits de l’homme ! Ici encore, mieux vaut en rire !

Conclusion

Pour résumer, les principales données sur le virus étaient connues dès le premier trimestre 2020. Le profil des personnes à risque était parfaitement identifié ! Nous savions que les antibiotiques et l’hydroxychloroquine fonctionnaient et dès le mois d’avril nous savions que l’Ivermectine était prometteuse. Nous savions que les confinements d’une population générale, l’obligation du masque toujours dans une population générale, n’avaient eu aucune efficacité dans l’histoire du monde dès lors que le virus circule déjà.

Nous savions que la politique de confinement mise en place quinze jours avant la France en Italie était catastrophique. Nous savions que les dépistages massifs mis en place en Italie n’avaient strictement aucune efficacité.

ET…
Nous avions AVANT le premier confinement, déjà la preuve que la politique sud-coréenne de mise en quarantaine des malades fonctionnait parfaitement !

Alors que nous avions toutes les données sur ce qu’il fallait faire et ne pas faire, la France, et de nombreux pays européens, n’ont pas modifié leur politique sanitaire ni à l’époque, ni depuis…

Celle-ci est uniquement basée sur des dogmes ou la main mise de l’industrie pharmaceutique qui a converti des mensonges en « Vérités absolues ».

  • « Si un confinement ne fonctionne pas, c’est qu’il a été non respecté. »
  • « Si des contaminations ont lieu, c’est que les gens portent mal le masque ou ne respectent pas les gestes barrière. »
  • « S’il y a des personnes qui en contaminent d’autres, c’est que l’on ne fait pas assez de tests PCR. »

La science, si elle n’avait pas été exécutée sur l’autel de l’obscurantisme et de la corruption, aurait voulu que l’on se dise « nous voyons bien que cela ne fonctionne pas, changeons ». Mais les autorités françaises ont affirmé que si certaines mesures ne fonctionnaient pas, c’est qu’il fallait donc les accroître !
« Je constate que cela ne marche pas, je vais augmenter les doses ! »

Alors, s’il vous plaît arrêtez de répéter les mensonges de la Pravda et des scientifiques corrompus !

Nous disposions de TOUTES les données utiles pour faire les bons choix avant même le premier confinement ! C’est en toute connaissance de cause que ces choix les plus mortifères ont été mis en œuvre en France depuis plus d’un an. Nous avons toutes les données et toutes les preuves scientifiques !

NOUS SAVIONS CE QU’IL FALLAIT FAIRE ET NE PAS FAIRE DÈS LE MOIS DE MARS 2020 !

LES AUTORITÉS SANITAIRES ONT FAIT LE CHOIX DÉLIBÉRÉ DE PROVOQUER UN MAXIMUM DE DÉCÈS DANS LA POPULATION FRANÇAISE !

Cette politique n’a JAMAIS été infléchie depuis !

Et pour celles et ceux qui penseraient que c’est facile de le dire aujourd’hui avec le recul, je les invite à lire mes textes publiés dès le mois de mars 2 020.

Merci

Alain Tortosa

Le 13 avril 2021

Auteur du livre « 7 milliards d’esclaves et demain ? »

https://7milliards.fr/tortosa20210413-covid-on-savait.pdf


Quelques Sources :

https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/69/wr/mm6911e2.htm
Initial Investigation of Transmission of COVID-19 Among Crew Members During Quarantine of a Cruise Ship — Yokohama, Japan, February 2020

https://www.jwatch.org/na51083/2020/03/13/covid-19-incubation-period-update NEJM COVID-19
Incubation Period: An Update 10 mars 2020

https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2763667
Case-Fatality Rate and Characteristics of Patients Dying in Relation to COVID-19 in Italy
L’étude de l’ISS précise q ue 48,5% des patients décédés avaient 3 pathologies ou plus. 26% avaient 2 pathologies et 25% une seule. Et de rajouter « Seulement 0,8 % des personnes n’avaient aucune pathologie » 23 mars 2020

https://www.nature.com/articles/s41421-020-0156-0
Hydroxychloroquine, a less toxic derivative of chloroquine, is effective in inhibiting SARS-CoV-2 infection in vitro
18 mars 2020

https://www.letemps.ch/sciences/chloroquine-une-piste-lutter-contre-sarscov2
La chloroquine, une piste pour lutter contre le SARS-CoV-2
Une vingtaine d’essais cliniques sont en cours en Chine pour évaluer l’effet de cet antipaludéen. Les résultats préliminaires d’un essai français semblent probants, mais cette approche thérapeutique ne fait pas l’unanimité
17 mars 2020

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7108130/
In Vitro Antiviral Activity and Projection of Optimized Dosing Design of Hydroxychloroquine for the Treatment of Severe Acute Respiratory Syndrome Coronavirus 2 (SARS-CoV-2)
9 mars 2020

https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)30183-5/fulltext
Clinical features of patients infected with 2019 novel coronavirus in Wuhan, China 24 janvier 2020

https://www.researchgate.net/publication/339792001_Therapeutic_options_for_the_treatment_of_2 019-novel_coronavirus_An_evidence-based_approach
Therapeutic options for the treatment of 2019-novel coronavirus: An evidence-based approach Indian Journal of pharmacology
Janvier 2020

https://www.isglobal.org/documents/10179/6022921/Patel+et+al.+2020+version+1.pdf
Ivermectin in COVID-19 Related Critical Illness – ISGlobal
6 avril 2020

https://www.caymanchem.com/news/using-existing-therapeutics-against-sars-cov-2
Using Existing Therapeutics Against SARS-CoV-2
Article from 2020-03-30
« reports have shown that ivermectin’s nuclear transport inhibitory activity is also effective against cultured Vero/hSLAM cells infected with SARS-CoV-2. The mechanism of action for how ivermectin interferes with this particular coronavirus is unclear. »

https://7milliards.fr/coronavirus-france-vs-coree.html
Coronavirus confinement à la française ou à la coré enne ? Un scandale ?
4 avril 2020

https://7milliards.fr/la-crise-du-coronavirus.html
Coronavirus ou l’interdiction de penser ?
Mars 2020

https://ourworldindata.org/explorers/coronavirus-data-explorer? zoomToSelection=true&pickerSort=asc&pickerMetric=location&hideControls=true&Metric=Confi rmed+deaths&Interval=Cumulative&Relative+to+Population=true&Align+outbreaks=false&country=ITA~KOR~FRA
Décès par million d’habitants

https://ourworldindata.org/explorers/coronavirus-data-explorer? zoomToSelection=true&pickerSort=desc&pickerMetric=population&Interval=Cumulative&Relativ e+to+Population=true&Align+outbreaks=false&country=HUN~IND~ISR~GBR~USA~CHN~FRA ~KOR&Metric=People+vaccinated
Pourcentage de la population ayant reçu une dose de vaccin.

https://ourworldindata.org/grapher/daily-tests-per-thousand-people-smoothed-7-day? tab=chart&country=KOR~ITA~FRA
Nombre de tests journaliers pour 1000 personnes.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments