Cachez ces effets secondaires que nous ne saurions voir

07/12/2021 (2021-12-07)

[Source : ripostelaique.com]

Par Patrick Verro

Après avoir pris connaissance, par la voix de M. Geoffroy Lejeune, de la position de M. Éric Zemmour sur le passe sanitaire et les injections anti-Covid qu’on nous impose à coup de propagande éhontée, il est clair M. Zemmour ne veut fâcher ni ses électeurs « mougeons », ni la presse « mainstream » aux ordres des mondialistes pour des motifs électoralistes. Certes, il entend supprimer le passe sanitaire pour des raisons d’atteinte aux libertés, mais revanche, il apparaît qu’il se moque complètement de ces injections géniques (lui-même ayant cédé à la pression « vaccinale anticovid » très peu efficace et même dangereuse), en cours de tests et aux effets indésirables nombreux et graves déjà constatés, se souciant comme de sa première chemise des conséquences, à moyen et long terme. Il aurait pu au moins exiger deux débats contradictoires : un premier sur le contenu exact de ces substances qu’on inocule aux Français, à grande échelle, et un deuxième sur la réalité prouvée de ces pseudo-vaccins et leurs rapports bénéfices/risques.

On nous présente M. Éric Zemmour comme un homme courageux qui veut sauver la France. En réalité, il se préoccupe très peu de sauver les Français, au moins sur ce plan-là !
Il ne nous convaincra que quand il soutiendra ces 522 recours qui ont été déposés devant le Conseil d’État à propos de la vaccination anti-Covid, obligatoire en France :

https://lecourrier-du-soir.com/vaccination-obligatoire-en-france-letat-est-averti-522-recours-ont-ete-deposes-devant-le-conseil-detat/

Je m’en prends à ce brillant candidat à la présidence de la République, justement parce qu’il est brillant, n’a rien perdre, tout à gagner et se veut courageux, pour mieux montrer comment il a su faire sa mutation en homme politique, habile dans le maniement de la langue de bois ou l’esquive sur les sujets graves que la doxa a décrété comme tabous pour sauvegarder ses intérêts.

Voilà, en attendant, la vérité sur ce que l’on nous fait subir, exprimée par ce grand professeur Prix Nobel de médecine qu’est le professeur Montagnier :

http://www.francesoir.fr/videos-le-defi-de-la-verite/pr-luc-montagnier-vaccination-prions

Voici comment nos dirigeants et leurs thuriféraires prévoient de tuer des MILLIARDS avec la grippe commune : les vaccins Covid induisent le « SIDA », ouvrant la porte à la mort via des souches de la grippe courante.

Et pourquoi n’entendait-on jamais parler de système immunitaire : parce que les chercheurs complices des entreprises criminelles étaient trop occupés à le détruire, pour le rendre incapable de lutter contre la moindre des pathologies à venir et masquer par l’étalement dans le temps leur crime de masse.
Les vaccins Covid sont de plus en plus reconnus comme des armes de dépopulation déployées contre l’humanité. Mais le mécanisme de leur fonctionnement ne devient clair que maintenant.
Les chercheurs de gain de fonction qui ont construit cette arme biologique – tous des criminels contre l’humanité – ne voulaient pas qu’elle tue des gens trop rapidement, car cela serait immédiatement remarqué. Ils avaient donc besoin d’un mécanisme qui permettrait aux injections de protéines de pointe de tuer les gens lentement, d’une manière qui pourrait être imputée à autre chose.

Le vaccinologue Geert Vanden Bossche affirme : « Seules les personnes qui auront encore une immunité innée intacte auront une chance de survivre ».

Voilà ce que les journalistes des principaux médias osent mettre sous le boisseau, des faits sur lesquels ils mériteraient de s’arrêter :
Le Pr Annane, chef du service réa de l’hôpital Raymond Poincaré : « il faut être transparent, dans mon service 2/3 des patients sont vaccinés 2 doses »

https://www.businessbourse.com/2021/12/06/le-pr-annane-chef-de-service-rea-hopital-raymond-poincare-il-faut-etre-transparent-dans-mon-service-2-3-des-patients-sont-vaccines-2-doses/

J’ai collationné depuis des mois et des mois des vidéos, des articles, des témoignages qui mettent en cause le bien-fondé de cette politique sanitaire inquiétante parce que contradictoire, erratique, compromettante et qui part à la dérive. Je croyais sincèrement pouvoir soulever quelques coins de cette stérilisation ambiante des esprits où chacun peut devenir le spectateur de la maladie des autres, de leur naufrage face à la maladie, de leur engoncement en des états de déréliction, de leur impuissance à inverser le cours des évènements. Mais c’était peine perdue car j’avais oublié qu’il était inutile de proposer à boire aux ânes s’ils n’ont pas soif !

Eh quoi, tous ces contestataires, ces alerteurs, ces opposants, ces contradicteurs méritent-ils d’être traités ainsi par le mépris ? Sont-ils des foldingues, des faiseurs de complots, des séniles, des tcharbés, au point que l’on n’organise jamais de vrais débats médiatiques contradictoires avec eux ?

Il est vrai qu’il vaut bien mieux rester fasciné, surtout pour éviter d’avoir à se poser de questions par le spectacle affligeant d’un sapeur Camembert, qui, s’adressant aux spectateurs qu’il ne voit pas, annonce que son Bibi Fricotin va leur révéler ce qu’ils ne savaient pas encore… à savoir le résultat de leur mauvaise gestion des hôpitaux, lesquels par un manque d’effectifs, qu’ils ont eux-mêmes pour partie congédiés, les obligent à donner le change en s’acheminant vers des saignées de plus en plus contraignantes, y compris pour les enfants, et la fermeture des bals-musette !

Mais, quoi qu’il arrive, « ils » n’auront jamais ma liberté de penser :

Patrick Verro

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires