Attention, l’épidémie disparaît, mais le vaccin continue de tuer

Attention, l’épidémie disparaît, mais le vaccin continue de tuer

20/02/2021 (2021-02-18)

Par Dr Nicole Delépine

La propagande médiatique est vraiment très efficace, car comment expliquer sinon que tant de citoyens en bonne santé se précipitent pour un vaccin contre un virus qui a tué avant tout des vieillards très malades dont l’espérance de vie ne dépassait pas six mois ? D’autant que cette vaccination donne beaucoup de complications et entraîne des arrêts de travail de soignants au point de perturber les soins dans de nombreux hôpitaux et de faire l’objet de consigne de modération par la HAS.

Alors que malgré les interdictions d’usage du ministre de la Santé, l’existence de traitements multiples précoces est de plus en plus évidente, il faudrait bien réfléchir à l’intérêt réel de ce vaccin et aux risques que vous prenez si vous vous faites vacciner !

L’histoire récente d’un EHPAD en Allemagne où une épidémie de décès chez les vaccinés est survenue devrait au moins vous faire réfléchir ![1] [2]

En Allemagne, 27% des résidents d’un Ehpad sont morts après le vaccin Pfizer/BioNTech, et 53% des survivants très malades !

« Depuis la distribution massive du vaccin très controversé ARNm, de nombreux rapports inquiétants révèlent des effets indésirables et des décès prématurés qui se sont multipliés, et tout particulièrement des décès après l’injection du vaccin expérimental Pfizer/BioNTech. Ces rapports proviennent également d’Israël, de Norvège, du Portugal, de Suède et de Suisse. »

L’Ehpad Agalplesion Bethanien Havelgarten à Berlin-Spandau. [3]

Le 3 janvier 2021, 31 résidents du service de psychiatrie ont été vaccinés avec le vaccin Comirnaty (Pfizer).  Selon le témoin lanceur d’alerte : « la première séance de vaccination a eu lieu le 3 janvier 2021. Tous les résidents étaient rassemblés dans la salle de loisirs du premier étage. Un vaccinateur âgé, assisté de trois aides-soignants et en présence de deux soldats fédéraux en uniforme de camouflage, a effectué les vaccinations. » 

Le lanceur d’alerte se demande ce qui pouvait justifier la présence de ces soldats et si leur présence n’a pas été mal vécue par les personnes âgées, leur rappelant peut-être de mauvais souvenirs de la guerre.

Les faits

Le jour de la vaccination, 

« quatre personnes vaccinées ont commencé à présenter des symptômes inhabituels : extrêmement fatigués, certains d’entre eux se sont endormis à table pendant le dîner. Une forte baisse de la saturation en oxygène du sang a été notée. 

Puis, fatigue de plus en plus forte, saturation en oxygène insuffisante, respiration haletante, fièvre, œdème, éruption cutanée, décoloration gris jaunâtre de la peau, tremblement musculaire du haut du corps et des bras. Des seniors ont montré un changement de comportement, devenant partiellement insensibles et refusant de manger et de boire. »

Six jours seulement après la vaccination,

« le 9 janvier 2021 la première victime, auparavant en pleine forme est décédée. Il s’agissait d’un ancien chanteur d’opéra qui jouait du piano la veille de la vaccination, le vieux monsieur était plutôt positif, sachant qu’il faisait régulièrement du jogging, dansait, jouait de la musique et était par ailleurs très dynamique et actif.

Les autres décès de de personnes âgées vaccinées sont survenus les 15, 16, 19, 20, 2 février et le 8 février 2021. »


Parmi les personnes âgées à test PCR négatif avant la vaccination, plusieurs ont soudainement montré un résultat positif après la vaccination. En outre, toutes ces personnes âgées ne présentaient aucun des symptômes connus du Covid-19.

Ce 24 janvier 2021, la deuxième dose de Comirnaty a été appliquée à 21 personnes âgées. 

Après cette vaccination, onze personnes âgées sont en permanence très fatiguées et de manière persistante, avec halètement partiel, œdème partiel, éruption cutanée, décoloration jaunâtre, grisâtre de la peau. 

« Le 10 février 2021, aucune des personnes âgées ayant reçu la deuxième injection de Comirnaty n’est encore décédée, mais la santé de certaines personnes âgées de ce groupe se détériore régulièrement ».

Au total, dans cet établissement de personnes âgées en Allemagne où tout allait à peu près bien, le vaccin Pfizer a manifestement apporté le drame : « 27% des résidents d’un Ehpad sont morts après le vaccin Pfizer/BioNTech, et 53% des survivants très malades ! »

Ce triste fait divers a fait l’objet d’une plainte pénale par l’avocate Viviane Fischer auprès du parquet le 3 février 2021 et d’un signalement au professeur Klaus Cichutek, chef de l’Institut Paul Ehrlich, chargé de l’enregistrement des effets secondaires de la vaccination, et du sénateur de la santé de Berlin, Dilek Kalayci.

Chez les personnes très âgées, ce type d’accident n’est pas le premier

27 patients de maisons de retraite norvégiennes sont décédés après avoir reçu la première dose du vaccin contre le COVID de Pfizer. Ces décès ont motivé une alerte de sécurité des autorités sanitaires norvégiennes auprès de l’OMS et une mise en garde nationale contre ce vaccin chez les personnes de plus de 80 ans à forte comorbidité.

Pour un moratoire et évaluation des vaccinations déjà réalisées

Ne pensez-vous pas qu’un moratoire serait le bienvenu dans le monde, afin d’analyser par des experts indépendants les résultats des millions de personnes déjà vaccinées avec plusieurs mois de recul ?

Les évolutions post vaccinales dans les deux pays champions des vaccinations se sont en effet révélées très inquiétantes avec de fortes hausses post vaccinales des contaminations et des morts, tant en Israël :

Qu’au Royaume-Uni :

Ce moratoire est d’autant plus justifié que l’épidémie est en voie de régression spontanée

En tous cas, il n’y a vraiment aucune urgence à vacciner

Depuis plusieurs semaines, le virus disparaît et a toujours eu une létalité très faible ! Rappelons-nous que les deux précédents coronavirus le SRAS et le MERS ont disparu avant que le vaccin ne soit mis au point. Prudence !


Notes

[1] Allemagne : 27% de morts après le Vaccin Pfizer ! — Les nouvelles les plus chaudes de la France (lesnouvellesdela.blogspot.com)

[2] https://2020news.de/en/whistleblower-from-berlin-nursing-home-the-terrible-dying-after-vaccination/

[3] ACHTUNG !! En Allemagne, des résidents en Ehpad sont morts après le vaccin Pfizer/BioNTech !!! (businessbourse.com) (Source : zerohedge)

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments