Appel à la résistance des députés, sénateurs, élus, citoyens contre une société orwellienne

04/01/2022 (2022-01-03)

Par Nicole Delépine

Bravo, Mme la Députée M Wonner en ce triste 3 janvier où le macronisme tente d’enterrer la démocratie et de transformer notre société en une terre orwellienne.

Elle a raison, cette courageuse députée.

Votre pass vaccinal arrive trop tard, car les Français ont bien compris que le variant omicron avec lequel vous vouliez nous affoler, en fait apporte une immunité naturelle qui va enterrer cette pandémie. On peut multiplier les cas, en imposant une folie de tests, mais cela ne multiplie pas les hospitalisés ni les morts qui seraient vraiment liés au covid.

et le commentaire du ministre est inadmissible :

Duval Philippe

« Que l’on soit d’accord ou pas avec Martine #Wonner, rien ne justifie les propos tenus par Olivier Véran

. En plein examen de la loi à l’Assemblée nationale, #Veran en réponse à l’intervention de la députée : “Madame Wonner, la chloroquine ne se fume pas” »

Et les Français clament leur refus de l’apartheid devant l’Assemblée nationale malgré le déluge.

Le groupe LFI pose une motion de rejet présenté par Jean-Luc Mélenchon :

https://twitter.com/i/broadcasts/1lPKqmDYVllKb

Député Dupont-Aignan

Le texte de loi du #passevaccinal débattu à partir de ce jour 3 janvier 2022

Je me battrai de toutes mes forces à l’Assemblée nationale pour faire tomber le passe vaccinal, qui est une arme de plus de destruction massive de notre devise Liberté, Égalité et Fraternité ! #DirectAN

Députée Mathilde Panot

En Macronie, l’individu est coupable. Coupable d’être chômeur, coupable d’être pauvre, ou encore, coupable d’être malade !

Bravo à ces députés qui tentent d’éveiller les collègues contre ce totalitarisme qui avance, même pas masqué…

Les citoyens doivent participer à cette information des députés, sénateurs, élus en leur écrivant leur propre lettre

Ou inspirée de lettres ouvertes déjà proposées :

Il faut agir tout de suite : adresser dès aujourd’hui une lettre aux députés et aux sénateurs — Nouveau Monde (nouveau-monde.ca)

Joindre nos députés et leur faire comprendre l’importance de leur vote qui pourrait transformer notre société en apartheid et aboutir un jour ou l’autre à de la violence pour en sortir.

Dans l’immédiat, joignons-les dans leurs permanences ou par écrit ou téléphone, qu’ils sachent que nous savons l’horreur du projet, et que nous saurons leur prise de position.

Rodolphe Bacquet (rbacquet@mail1.alternatif-bien) a initié la pétition « non au pass vaccinal » qui atteint le million 200 000 signatures et qu’il faut continuer à transférer le plus possible — texte dans le lien ci-dessus)

[Pétition] NON AU PASS VACCINAL ! (leslignesbougent.org)

ou en transmettant des lettres ouvertes comme celle de J E Chabert :

De : Jacques-Elie Chabert <je.chabert@gmail.com>
Envoyé : vendredi 31 décembre 2021 12 h 35
À : undisclosed-recipients:
Objet : Fwd: votez NON AU PASS VACCINAL

Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur,
Madame la Députée, Monsieur le Député,

Le projet du gouvernement de Jean Castex est d’instaurer un « Pass vaccinal » qui remplacerait le « Pass sanitaire ». Ces deux instruments de contrôle, « Pass vaccinal » et « Pass sanitaire », sont des atteintes à l’état de droit qu’aucune « crise » ne justifie.

À un point de bascule aussi crucial, votre responsabilité historique est engagée au moment même où la CNIL vient d’autoriser l’envoi à la CNAM et aux médecins de la liste de leurs patients non-vaccinés en prévoyant que l’on pourrait tordre le nez au règlement qui protège les données personnelles, la CNIL gesticule et feint de se battre pour résister à l’extorsion de nos données personnelles de santé par les multinationales américaines et en tout premier Microsoft [A].

Ces dispositions porteraient gravement atteinte à notre constitution et à nos lois, qui spécifient que tout acte médical doit être consenti de façon libre et éclairée. En fait, il a bien été établi qu’un acte médical imposé sous la contrainte — il en existe de toutes sortes — est condamné par les lois supranationales de Nuremberg qui furent conçues pour conjurer le retour à la barbarie des camps de concentration [B].

Ces dispositions violeraient la loi de l’Union Européenne encadrant l’instauration du « pass sanitaire », qui a expressément interdit qu’un tel document puisse aboutir à une discrimination entre vaccinés et non-vaccinés.

Ces dispositions méprisent les avertissements du Conseil Constitutionnel qui exigeait que le « pass sanitaire » soit temporaire. Si « temporaire » est maintenant synonyme de « en attendant de mettre en place pire » alors nous devons condamner et sanctionner le cynisme achevé de l’équipe qui prétend nous gouverner.

Facteur aggravant et constituant de cette protestation, ce « pass vaccinal » n’a pas de fondement scientifique. Le Pr Delfraissy a admis lors de sa dernière audition au Sénat que le « pass sanitaire » n’avait pas endigué l’épidémie de Covid, son but étant de contraindre les citoyens à la vaccination [C]. Le « pass sanitaire » n’a eu aucun effet sur la contagiosité virale et les hôpitaux accueillent maintenant de doubles et triples vaccinés. Ce vaccin ne « marche » pas et, contrairement à l’argument cent fois répété, il ne prévient pas la survenue des « formes graves ». Les effets adverses et les effets paradoxaux explosent [D].

En droit français et en droit international, il n’est pas possible d’imposer une obligation de traitement médical à une personne en bonne santé ne présentant aucun surcroît de risque pour son entourage, la vaccination COVID n’étant pas altruiste. La loi portée par M. Castex étant une véritable « obligation vaccinale » assortie d’un dispositif punitif, n’est pas légale. L’accepter serait une faute qui aurait pour conséquence une mise sous tutelle et un asservissement du peuple français tout entier qui, par son injustice, déclencherait un enchaînement de mesures toujours plus coercitives.  

• Si vous donnez votre feu vert au gouvernement sur le « pass vaccinal », vous posez les bases d’un modèle de société où le contrôle du statut médical conditionnera la vie sociale et facilitera la prédation de l’État américain sur l’ensemble de l’économie. Le principe « KYC » (Know Your Customer) qui soutend cette gigantesque opération et qui prétend tout connaître de nos entrailles n’est pas acceptable ;

• Votre approbation aurait pour conséquence d’opposer deux classes de citoyens à l’intérieur du même pays : vaccinés contre non-vaccinés et vous introduiriez une discrimination qui ne connaît que de sombres exemples dans l’histoire de notre pays et celles des peuples ;

• Votre approbation aurait pour conséquence de condamner la totalité des citoyens à un traitement expérimental appelé « vaccination », sans limite annoncée de durée, avec une dose supplémentaire tous les 3 mois. Alors que l’expérimentation de vaccination de masse aurait dû être stoppée, on a, comme pour les antibiotiques, toutes les raisons de redouter des conséquences à long terme de cette surconsommation.

C’est à peine concevable, mais il faut se rendre à l’évidence que les fabricants de médicaments exercent une telle pression sur les politiques et les médias que « protéger » devient synonyme de « condamner ». Il ne m’appartient pas de prodiguer un complément de culture sur la vaccination. À chacun de faire ses recherches en déjouant le grossier narratif officiel.

Je vous demande solennellement, vous, représentants du peuple français auxquels sera soumis ce projet de loi début janvier, de défendre la liberté républicaine, la justice sociale, notre intégrité et l’économie de la France en censurant ce projet de loi.

Veuillez recevoir, Mesdames et Messieurs les élus de l’Assemblée nationale et du Sénat, l’expression de ma très haute considération.

Jacques-Elie Chabert
je.chabert@gmail.com


[A]
https://www.dataprivacy.pro/le-contentieux-entre-microsoft-et-la-cnil/
https://www.msn.com/fr-fr/finance/economie/feu-vert-de-la-cnil-%C3%A0-lenvoi-aux-m%C3%A9decins-de-la-liste-de-leurs-patients-non-vaccin%C3%A9s/ar-AALS27Y
https://www.lemondedudroit.fr/decryptages/61993-nouvelles-exigences-cnil-transmission-donnees-partenaires-commerciaux-courtiers-donnees.html
https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_les-gouvernements-decident-en-opposition-au-citoyen-selon-la-presidente-de-la-ligue-des-droits-humains-invitee-a-jeudi-en-prime?id=10706245

[B]
http://www.revuedlf.com/droit-administratif/sur-la-liceite-dune-obligation-vaccinale-anti-covid/
https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32021R0953&from=EN
https://www.legifrance.gouv.fr/codes/section_lc/LEGITEXT000006070721/LEGISCTA000006136059/#LEGISCTA000006136059

[C]
https://www.liberation.fr/checknews/jean-francois-delfraissy-a-t-il-dit-que-le-pass-sanitaire-ne-protege-pas-20211209_R7DTOX4XPVBJRPBNIFX42ZLDWQ/

[D]
Le système américain VAERS enregistre les rapports de blessures et de décès dus aux vaccins. Il a été bien documenté que la base de données ne contient que 1 % à 10 % des vrais chiffres, pour diverses raisons. En d’autres termes, les nombres réels peuvent être 10x à 100x plus que ceux dans la base de données. 46 dossiers VAERS d’enfants décédés à la suite d’un Pfizer : https://goodsciencing.com/covid/46-children-killed-by-covid-vaccines-in-us/ _ https://vaers.hhs.gov/ et https://www.adrreports.eu/fr/, les deux organes de pharmacovigilance — américain et européen — ressentent officiellement déjà, ensemble, pour l’Europe et les États-Unis, cent mille (100 000) morts et cinq millions (5 000 000) de personnes subissant les effets secondaires graves (AVC, myocardites, paralysies de Bell, Creutzfeldt-Jakob — y compris d’enfants, y compris de fœtus dans les mères enceintes), en conséquence directe de la vaccination COVID.

Et pour la morale de l’Histoire

Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale ne pourra pas assister aux débats sur le pass vaccinal.

« Déclaré positif à la suite d’un test réalisé ce matin et doté d’un schéma vaccinal complet, le président reste à l’isolement, conformément aux directives sanitaires »

Richard Ferrand « continuera à distance à exercer ses responsabilités » et « a demandé au vice-président David Habib de présider la séance des questions au gouvernement ».



image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire (en rapport avec l'article et compréhensible, SVP)
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires