Le RIC suffira-t-il ?

Le mouvement des Gilets jaunes a fait mettre en avant la notion de Référendum d’Initiative Citoyenne (ou RIC en abrégé). Bien des Français maintenant se polarisent dessus dans l’espoir qu’en obtenant une telle miette de pain, leur faim de changement social, professionnel ou civilisationnel sera satisfaite. Cela pourra-t-il être le cas?

L’Histoire moderne, depuis plus d’un siècle, tend à démontrer que tous les prétendus changements, y compris les mesures sociales et politiques prises en France au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, ne font que maintenir l’Humanité dans le Système et dans la direction qui verra l’achèvement du Nouvel Ordre Mondial. En particulier, ils maintiendront toujours des hiérarchies de contrôle au sommet desquelles séviront toujours des élites. De ce point de vue, obtenir même le RIC (comme en Suisse et en Italie) ne changera pas grand-chose à la vie des Français.

Ceux qui définissent les règles du jeu, les changent au besoin en cours de route, et finalement trichent pour s’assurer la victoire, sont toujours les mêmes élites mondialistes et matérialistes. Ils pourront très bien concéder le RIC, car celui-ci ne fera qu’ajouter une couche à l’illusion de liberté dans laquelle vivent les « citoyens » des nations (voir aussi La bureaucratie contre la liberté, Manifeste pour un nouveau monde, Ne plus nourrir la Bête, Masse critique).

On ne peut pas changer le jeu de la vie sur Terre si l’on en subit toujours les mêmes règles injustes et promotrices de conflits. Et réclamer des maîtres du jeu un changement ne nous fournira en retour que des accommodements momentanés allant toujours dans le sens voulu par ces maîtres. Nous serons toujours leurs esclaves, leur bétail tenu dans le même enclos. Changer la peinture de la clôture, faire pousser dans nos pâturages du maïs plutôt que de l’herbe, y injecter même des OGM… ne changera rien au fait que nous sommes prisonniers du même jeu, du même Système, du même Ordre Mondial depuis des siècles et des siècles, celui-ci devenant de plus en plus implacable au fur et à mesure du temps qui s’écoule.

Le Nouvel Ordre Mondial a seulement de « Nouveau » le fait qu’il s’y ajoute une nouvelle couche de contrôle en plus des dimensions politiques, économiques, militaires, judiciaires, policières, « éducatives » et religieuses… Celle-ci est la couche technologique et scientifique, ajoutée progressivement depuis environ deux siècles, au moment même où les royaumes étaient transformés les uns après les autres en républiques, dans de nombreuses nations du monde. La surveillance de masse est maintenant possible et généralisée par différents moyens : vidéo surveillance, systèmes de sécurité, puces RFID, satellites d’observation, NSA…

Si l’Humanité veut réellement devenir libre dans un monde réellement rénové, dans un Nouveau Monde, il lui faudra définir elle-même les nouvelles règles du jeu, et non pas continuer à s’en remettre à ses maîtres actuels. Il lui faudra cesser de fonctionner avec toutes les institutions et administrations nationales et internationales qui ont été créées et maintenues par les élites richissimes et contrôlantes.

Dans le Nouveau Monde, il n’y aura plus d’ONU, d’OMC, d’OMS, d’OTAN… ni de systèmes scolaires, de systèmes judiciaires, d’organismes publics régulateurs, de normes ISO, d’offices du tourisme, etc. Il n’existera plus que des individus souverains qui décideront eux-mêmes de vivre ou non à l’intérieur de certaines limites et communautés, ou de créer ou non certains projets d’envergure, de se choisir certaines règles momentanées de vie commune, ou tout simplement de respecter les lois cosmiques et naturelles sans y ajouter de la confusion d’origine humaine ou reptilienne. Les êtres humains, respectueux les uns des autres, responsables et conscients des conséquences de leurs choix et actes, n’auront plus besoin de structures nationales ou internationales rigides et opaques, d’administrations, de gouvernements, et de quoi que ce soit qui les empêchent de s’épanouir et de créer.

En attendant ce jour plus ou moins lointain ou plus ou moins proche, les hommes, les femmes et les enfants du monde continueront à subir l’oppression des élites tant qu’ils se contenteront de réclamer quelque chose de leur part, RIC ou autre, au lieu d’apprendre à vivre sans elles et sans leurs règles du jeu. Tant que l’on accepte de fonctionner dans la dystopie du Nouvel Ordre Mondial, le Nouveau Monde restera de l’utopie au lieu de se concrétiser.


Une réflexion sur « Le RIC suffira-t-il ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.