« Vaccin » Covid : quelle incidence sur la mortalité au Japon et en France ?

04/01/2023 (2023-01-04)

[Source : RL]

Par Alain Lussay

En préalable, rappelons que les Japonais ont une réticence ancienne à l’égard des vaccins, depuis les années 1970, à la suite de plusieurs recours collectifs en justice contre les autorités nippones concernant les effets secondaires imputés à plusieurs vaccins, dont celui contre la variole.

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/japon-une-mefiance-ancienne-a-l-egard-des-vaccins_150643

Au Japon, la première campagne de vaccination contre le Covid a donc démarré tardivement et mollement en février 2021.

Car en 2020, en laissant la liberté de prescription à la médecine de ville, les Japonais ont bien maîtrisé l’épidémie avec seulement 3.500 décès Covid, soit 34 fois moins qu’en France où la clique sanitaire, en interdisant les antiviraux efficaces, a provoqué une hécatombe de 69.000 morts.

Puis en 2021 les incitations à la vaccination se sont accélérées au Japon, en vue des Jeux olympiques de l’été, probablement sous l’influence de l’ancien directeur général de l’Institut national des maladies infectieuses, Ichiro Kurane, qui est un des 12 membres directeurs du conseil d’administration du CEPI, Coalition for Epidemic Preparedness Innovations…

https://cepi.net/about/whoweare/

Il se trouve que le CEPI a été fondé à Davos en 2017 par les gouvernements norvégien et indien, la Fondation Bill & Melinda Gates, et le Forum économique mondial, à la suite d’un consensus selon lequel un plan coordonné, international et intergouvernemental était nécessaire pour développer et déployer de nouveaux vaccins afin de prévenir de futures épidémies. Étrangement prémonitoire !

Puis en 2022, trois campagnes de rappel se sont enchaînées entre janvier et octobre, entraînant à chaque fois une explosion des cas de contaminations suivie par une hécatombe de décès, comme le montre le tableau ci-dessous.

https://www.nippon.com/fr/japan-data/h00901/?cx_recs_click=true

La propagande de la vaccination empêchant les formes graves est donc bel et bien battue en brèche, et conduit à l’hécatombe !

Comme la population du Japon est vaccinée à plus de 83% depuis fin 2021, le nombre cumulé de décès Covid, près de 58.000 au 31/12/2022, a évolué de la manière suivante au fur et à mesure des campagnes :

– année 2020 : 3.500 décès Covid sans vaccination,

– année 2021 : 15.000 décès Covid avec vaccination deux doses,

– année 2022 : 39.000 décès Covid avec rappels 3 et 4.

Alors comment comprendre, au sens de la propagande « Tous vaccinés, tous protégés », que plus on vaccine, plus les contaminations augmentent et plus la mortalité explose ?

En cherchant bien on trouve des informations confirmant que les vaccinés sont des cobayes dont la vie est en jeu, comme à la roulette russe, au gré de la répartition des lots et de la répétition des injections, selon le plan machiavélique de Big Pharma et des élites qui gouvernent le monde. https://ripostelaique.com/pourquoi-vaccine-t-on-les-employes-de-pfizer-avec-des-lots-reserves.html

Ainsi donc au Japon où la pharmacovigilance indique qu’à court terme 70 % des lots sont associés à 1 ou 2 décès par lot, mais que les autres lots sont plus toxiques, de 10 à 50 fois plus, en nombre de décès par rapport aux lots les moins nocifs. Source Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) par https://knollfrank.github.io/HowBadIsMyBatch/batchCodeTable.html

Ainsi, dans la base des 344 lots Pfizer et Moderna proposés à l’inoculation au Japon, de nombreux lots montrent des taux de mortalité post-vaccinatoire exorbitants, comme par exemple les lots FA – FC – EX ci-dessous :

À l’inverse des lots moins nocifs dont les taux de létalité sont faibles, comme par exemple le lot EP ci-dessous :

Voilà sans doute pourquoi le professeur émérite japonais Fukushima a dit vertement ses 4 vérités au ministre de la Santé :

Alors quand on voit les effets immédiats mortels et graves des injections, comment ne pas s’inquiéter des conséquences à moyen terme des anticorps facilitants de la protéine Spike vaccinale et des adjuvants douteux protégés par le secret de fabrication mais révélés par des analyses spectrographiques ? https://odysee.com/@laquintacolumnainternational:7/Voici-ce-que-contient-une-seule-goutte-du-vaccin-de-Pfizer:3

En France, Il n’existe aucun site de pharmacovigilance permettant à chaque vacciné de vérifier la toxicité du lot qu’il a reçu, en cause l’opacité volontairement entretenue par les autorités sanitaires sur les effets indésirables, quand bien même un rapport de juin 2022 au Parlement a révélé 1 décès toutes les 28.300 injections et 1 effet grave toutes les 1.434 injections…

Aujourd’hui, pendant que le Japon se désole de son hécatombe de 58.000 décès Covid, pourtant 5 fois moindre par millions d’habitants qu’en France avec 162.000, Macron et sa bande de criminels se consolent du carnage français en se tressant des lauriers.

Mais il se pourrait bien que ces pantins de l’oligarchie mondialisée, complices et corrompus, autant de l’escroquerie vaccinale que de l’enfumage énergétique, finissent par en payer le prix…

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires