Le Premier Ministre français, bébé éprouvette de l’oligarchie

13/01/2024 (2024-01-13)

[Source : nice-provence.info]

Par Georges Gourdin

Le nouveau Premier ministre du gouvernement français comble tous les espoirs de l’oligarchie qui l’a propulsé à son poste :
• il est issu de la grande bourgeoisie bobo,
• il est jeune et sans expérience,
• il est homosexuel, et donc…
• il est adoubé par les Young Global Leaders et le Forum Économique Mondial,

Il est issu de la grande bourgeoisie bobo

Gabriel Attal naît en 1989 grâce à la PMA (Assistance Médicale à la Procréation) dans un milieu très branché. Il se dit favorable à la GPA (Gestation Pour Autrui), mais la GPA… éthique, qu’on se le dise.
Le jeune bobo parigot ne connaît de la France que Paris, et encore : les 6e et 7e arrondissements :

Ça tombe bien puisque Sciences Po appartient à son périmètre scolaire. C’est là qu’il obtient en 2013 un master 2 en affaires publiques. En Même Temps, il étudie le droit à l’université Panthéon-Assas pendant trois ans, c’est toujours dans le même secteur scolaire. Hélas, en trois ans, il ne parvient pas à obtenir sa licence. Trop difficile !

Il est jeune et sans expérience

Gabriel Attal entre très tôt dans la carrière. À 17 ans, il milite au Parti Socialiste, comme il se doit dans son milieu. Il ne faut pas perdre de temps non plus.
À 23 ans, avec l’appui de Benjamin Griveaux le Grivois, il entre au cabinet de Marisol Touraine, ministre de la Santé. Il y restera jusqu’en 2017. La trajectoire est bien tracée.
Ses guides l’invitent, en 2016, à suivre Macron En Marche. Il a 27 ans. Parachuté dans la dixième circonscription des Hauts-de-Seine (Boulogne-Billancourt), il est élu dans la vague macroniste.
Puis s’enchaînent les postes ministériels :
• porte-parole de LREM,
• secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse,
• secrétaire d’État auprès du Premier ministre,
• porte-parole du gouvernement,
• ministre délégué chargé des Comptes publics,
• ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, et maintenant — vite ! vite ! —

« Quo non ascendet ? » « Jusqu’où ne montera-t-il pas ? »
Devise de Nicolas Fouquet (1615−1680)
qui termina sa vie au cachot.

• Premier ministre.
Y restera-t‑il aussi longtemps que dans tous ses postes précédents ? À savoir quelques mois !
Que connaît le nouveau Premier ministre de la France qui travaille, et se lève tôt pour aller bosser en diesel, la clope au bec selon l’expression de son ancien ami ?1

Il est homosexuel

Pendant plusieurs années, Gabriel Attal n’a pas souhaité dévoiler son homosexualité, préférant préserver sa vie privée. Mais en octobre 2018, alors qu’il est désigné secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale, son ami de l’École alsacienne, Juan Branco, qui a défendu Piotr Pavlenski dans l’affaire Benjamin Griveaux, révèle sur Twitter l’homosexualité d’Attal.
L’ancien pote de collège du Premier ministre, qui était bien parti pour faire carrière également2, balance et assure qu’Attal aurait bénéficié d’une « promotion canapé » grâce à sa relation avec Stéphane Séjourné.

Il est adoubé par les Young Global Leaders et le Forum Économique Mondial

C’est sûr qu’avec un tel parcours Gabriel Attal a très vite été détecté par l’oligarchie qui a trouvé là un parfait homme de paille : il remplit en effet toutes les cases.

La prochaine étape, c’est de virtualiser nos dirigeants

Pourquoi en effet s’appesantir avec une personne en chair et en os, qui va vieillir ? Déjà notre Premier ministre guette — nous dit-on — ses premiers cheveux blancs. Un Premier ministre hologrammé, cela arrangerait bien la clique qui tire les ficelles.

On y vient.


1 Selon l’expression de Benjamin Griveaux, ancien secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, à propos des Gilets Jaunes qu’il a qualifiés de « fumeurs de clopes qui roulent au diesel » [source].

2 Lire dans nos colonnes : Juan Branco nous cache quelque chose du 24 avril 2019

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires