Pascal Boniface : « J’ai été blacklisté par France Inter, France Culture & Le Monde »

Pascal Boniface : « J’ai été blacklisté par France Inter, France Culture & Le Monde »

29/06/2021 (2021-06-29)

[Source : reseauinternational.net]

par Dominique Delawarde.

Cette vidéo concerne l’un de nos plus grands géopoliticiens français, si ce n’est le plus grand et le plus reconnu : Pascal Boniface, fondateur et directeur de l’IRIS (Institut de Relations internationales et stratégiques).

Je ne commenterai pas cette courte vidéo récente et laisse à chacun le loisir de l’interpréter. Elle n’est pas sans rapport avec mon affaire CNews …

Les Français sont ainsi privés des lumières d’un des plus grands et reconnus de nos géopoliticiens, et la géopolitique vue par nos médias n’est désormais traitée que par les « courtisans » de la Macronie … »


Pascal Boniface, directeur de l’IRIS (Institut de Relations internationales et stratégiques), auteur de très nombreux ouvrages de géopolitique, très en vue médiatiquement pendant des années a dénoncé récemment dans une vidéo « avoir été blacklisté par France Culture, France Inter et le journal Le Monde » .

La charge est rude. Elle est expliquée dans une vidéo de dix minutes postée sur sa chaîne YouTube qui compte 123 000 abonnés « Comprendre le Monde ». Pascal Boniface explique pourquoi selon lui, il est blacklisté de ces médias notamment pour ses analyses sur la politique israélienne. Il est également question du rôle des médias de service public qu’il n’épargne pas dans sa mise à l’écart. Pascal Boniface estime aussi que ses prises de position sur « les mensonges de vedettes des médias » lui ont valu cette invisibilité. « Cela m’a valu un carton rouge de critiquer certaines vedettes des médias ».

Une prise de position qui mérite d’être entendue et écoutée pour appréhender autrement l’écosystème des médias.

Quand Pascal Boniface parle de listes noires dans les médias.

Source : https://putsch.media


La vidéo ci-dessous vient à l’appui de la précédente mais va au fond des choses. Elle concerne également Pascal Boniface, souvent accusé d’antisémitisme, au seul motif qu’il critique parfois la gouvernance israélienne. Elle est de 2018 mais elle est très instructive et édifiante pour tout homme de bonne foi.

Dominique Delawarde

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires