Nous nous dirigeons à présent vers la tyrannie totale en Occident

Nous nous dirigeons à présent vers la tyrannie totale en Occident

15/04/2021 (2021-04-15)

[Source : Aube Digitale]

Par Michael Snyder

Si nous acceptons ce qu’ils nous font maintenant, ils vont continuer à repousser les limites. Au cours des 12 derniers mois, les autorités du monde occidental ont utilisé la pandémie comme excuse pour imposer des mesures orwelliennes que nous n’aurions jamais acceptées en temps normal. Elles nous promettent que ces mesures ne sont que “temporaires”, mais la pandémie est là depuis un an déjà et rien n’indique qu’elle va disparaître de sitôt. Si ceux qui nous gouvernent sont prêts à aller jusqu’à des extrêmes aussi ridicules pendant une pandémie relativement mineure, que seront-ils prêts à faire lorsque les choses commenceront à devenir vraiment folles ?

L’observation des événements qui se sont déroulés dans une église d’Edmonton ces derniers jours a été un point de rupture pour moi sur le plan émotionnel.

Mercredi dernier, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a attiré l’attention du monde entier en installant une clôture à trois niveaux autour de l’église GraceLife afin d’empêcher les gens d’entrer.

Je ne sais pas pourquoi ils ont décidé qu’une seule clôture ne serait pas suffisante. Apparemment, le fait que des chrétiens se réunissent est si dangereux que trois clôtures étaient nécessaires.

Inutile de dire que cette mesure draconienne a fait les gros titres et que, dimanche, environ 400 chrétiens se sont réunis pour protester devant l’église. La plupart d’entre eux se contentaient de chanter des hymnes ou de lire la Bible, mais lorsque quelques-uns d’entre eux ont commencé à démolir l’une des clôtures, 200 policiers anti-émeute lourdement armés sont intervenus.

Je m’attendrais à voir ce genre de scène dans la Chine communiste, en Corée du Nord ou en Iran.

Ce genre de chose n’était pas censé se produire au Canada.

Sur les 4,4 millions de personnes vivant en Alberta, il n’y a eu que 2 013 décès, et environ la moitié d’entre eux concernaient des personnes âgées de 80 ans ou plus.

S’il n’est pas sécuritaire d’aller à l’église, pourquoi laisse-t-on des hordes de Canadiens se déplacer dans les établissements de vente au détail tous les jours de la semaine ?

Si les églises doivent être fermées, on pourrait penser que Wal-Mart, Costco et Canadian Tire devraient l’être aussi.

Mais ils ne le sont pas.

Dans tout le monde occidental, on nous promet que la vie reviendra finalement à la “normale” une fois la pandémie terminée, et on nous dit que les vaccins mettront fin à la pandémie.

Mais ce n’est pas le cas. Les cas sont à nouveau en hausse et des milliers de personnes tombent encore malades, bien qu’elles aient été “complètement vaccinées”.

Et maintenant, Pfizer et Moderna admettent publiquement que leurs vaccins ne confèrent qu’une immunité de six mois environ

Selon de nouvelles recherches de Pfizer et Moderna, il semble que l’immunité contre le COVID-19 durera au moins six mois chez les personnes complètement vaccinées, bien que les études soient en cours. Dans une déclaration publiée jeudi par Pfizer-BioNTech, il est confirmé que l’immunité contre le coronavirus dure au moins six mois chez les personnes qui ont été entièrement vaccinées avec le vaccin Pfizer.

La plupart des personnes qui se font vacciner pensent qu’elles ont désormais une sorte d’immunité permanente, mais c’est loin d’être le cas.

Pendant ce temps, des variantes continuent d’apparaître dans le monde entier, contre lesquelles les vaccins actuels ne sont pas du tout efficaces.

Je sais que beaucoup d’entre vous ne veulent pas entendre ça, mais la pandémie est là pour rester.

Et cela signifie que les mesures orwelliennes qui sont mises en place le sont aussi.

Au Royaume-Uni, un récent sondage a révélé qu’une majorité de la population britannique est en fait en faveur d’un système de passeport vaccinal permanent

Une autre enquête inquiétante a révélé qu’une majorité de Britanniques sont prêts à accepter des passeports vaccinaux pour pouvoir mener leurs activités quotidiennes de base, et qu’ils sont prêts à accepter le système de carte d’identité numérique de façon PERMANENTE.

Le sondage du London Independent, réalisé par l’institut de sondage Savanta ComRes, a mis en évidence les résultats : 56 % des personnes interrogées ont déclaré qu’il serait acceptable de devoir prouver une vaccination ou un statut COVID négatif pour pouvoir entrer dans un magasin.

Moins d’un tiers, 32 %, ont déclaré que cela serait inacceptable, selon l’enquête.

Que diable est-il arrivé aux Britanniques ?

Ici, aux États-Unis, des chercheurs mettent au point un capteur implantable qui peut dire si vous êtes malade ou non. Si vous n’êtes pas encore au courant, je vous recommande vivement de regarder ce reportage de 60 Minutes.

En Australie, les mesures orwelliennes qu’ils ont instituées pendant cette pandémie ont régulièrement fait la une des journaux du monde entier, et maintenant ils envisagent de faire quelque chose de complètement insensé.

J’ai eu du mal à le croire quand je l’ai lu pour la première fois. Selon une source d’information australienne, le gouvernement envisage en fait d’exiger que les gens fournissent “100 points d’identification” avant d’être autorisés à accéder aux plateformes de médias sociaux telles que Facebook, Twitter ou Instagram…

Le gouvernement Morrison va envisager une mesure radicale pour prévenir l’intimidation et le trolling en ligne, mais les experts affirment que la proposition comporterait de graves risques pour les utilisateurs des médias sociaux.

Le gouvernement envisage de forcer les utilisateurs de plateformes de médias sociaux comme Twitter, Facebook et Instagram – ainsi que de plateformes de rencontres en ligne comme Tinder – à télécharger 100 points d’identification pour pouvoir les utiliser.

Cette recommandation, qui a déjà été soulevée auparavant, est l’une des 88 recommandations du rapport d’une commission parlementaire qui se penche sur la violence familiale, domestique et sexuelle.

C’est la direction empruntée par notre monde.

Pendant longtemps, nous avons bénéficié d’un Internet relativement libre et ouvert, mais cette époque est révolue.

Aujourd’hui, les tyrans du monde entier constatent que l’Internet peut être utilisé comme un outil de contrôle, et cela devrait nous alarmer tous profondément.

Au cours des 12 derniers mois, la pandémie a été utilisée comme justification pour faire progresser la tyrannie à pas de géant.

Si c’est ce qui s’est passé lors d’une pandémie relativement mineure, que se passera-t-il lorsqu’une véritable urgence mondiale se présentera ?

Nous devrions tous y réfléchir très attentivement, car nous entrons dans une période très sombre, et la tyrannie gouvernementale ne fera qu’empirer.

Traduction de The Most Important News par Aube Digitale

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments