Nord Stream, Covid, « journalisme » : même délire !

29/09/2022 (2022-09-29)

Par Alain Tortosa

Enquête sur le sabotage des gazoducs et fonctionnement des journalistes


1

.

Michel :

« Maman, maman, y’a Mathieu qui a cassé son camion rouge2 ! »

Maman :

« Qu’est ce que tu racontes, c’est le camion qu’il adore et toi aussi tu l’adores »

Michel :

« Oui c’est vrai, il l’a cassé exprès parce qu’il voulait pas que je joue avec ! »

Maman :

« Tu me dis que Mathieu a cassé SON camion parce qu’il ne voulait pas que TU joues avec ? »

Michel :

« Oui maman, c’est vrai, juré, craché ! »

Maman :

« Mais mon chéri, s’il voulait pas que tu joues, il n’avait pas besoin de casser SON jouet qui coûte si cher3, il lui suffisait de ne pas te le prêter. ! »

Michel :

« Il doit être un peu bête ou alors ses parents sont très riches. »

Maman :

« Mais ce jouet il te le prêtait des fois pourtant ! »

Michel :

« Oui mais il m’obligeait à faire d’autres jeux pour me le prêter. »

Maman :

« Tu me dis que ce jouet lui permettait d’obtenir de toi des services 4? »

Michel :

« Oui c’est vrai, et ça j’aimais pas ! »

Maman :

« Et maintenant comment il va faire pour les obtenir s’il a plus le jouet ? »

Michel :

« Ben il peut plus ! »

Maman :

« Alors il n’avait aucun intérêt à le casser, il perd ce pouvoir. »

Michel :

« C’est vrai. »

Maman :

« Tu te rappelles en février5, tu avais dit que « de toutes les façons, Mathieu il aura plus ce jouet » ! »

« Et même Sylvie à qui tu avais dû en parler avait ajouté « de toutes les façons Mathieu perdra ce jouet6 ». Et là comme par hasard, il est cassé. »

Michel :

« Ça voulait rien dire, c’était une façon de parler. »

Maman :

« Et quand en novembre papa avait trouvé un gros paquet de pétards7 à côté du camion, c’était aussi Mathieu qui voulait faire exploser son beau jouet tout neuf ? »

Michel :

« Je sais pas moi, c’était peut-être le hasard. »

Maman :

« Tu te rappelles que tu avais cassé le jouet d’un autre copain8 il y a quelques années parce que tu voulais pas qu’il le garde pour lui ? »

Michel :

« Oui mais ça compte pas, j’étais petit ! »

Maman :

« Ok ça c’était il y a quelques années, mais en juin dernier tu as bien joué avec des pétards9 non loin du camion de Mathieu pour voir comment on pouvait exploser un jouet ? »

Michel :

« Oui mais c’était pour apprendre comment les éteindre ! »

Maman :

« Je viens d’apprendre que ton autre copain Martin vient d’avoir un super camion10. C’est pas un peu bizarre que ça arrive le même jour que « l’accident » sur le camion de Mathieu ? »

Michel :

« J’imagine que c’est encore un hasard…. »

« Et puis je vous avais prévenu11 il y a plusieurs mois, papa et toi, que le jouet de Mathieu risquait d’être cassé, c’est bien la preuve que je suis innocent. »

Maman :

« Et comment l’as tu appris ?

Michel :

« Je ne peux pas le dire, c’est un secret. »

Maman :

« Ben tiens !

Tu es innocent parce que c’est quelqu’un d’autre qui l’a cassé ou coupable parce que tu savais qu’il serait abîmé par toi-même ? »

« Et puis si tu savais, pourquoi tu ne l’as pas empêché ? »

Michel :

« Je pouvais pas savoir si c’était vrai et quand ça aurait lieu. »

Maman :

« Et là Mathieu il fait quoi en ce moment ? »

Michel :

« Ben il est en train d’essayer de le réparer. »

Maman :

« Donc tu me dis que Mathieu a cassé SON jouet qu’il adore et qui est hors de prix, juste pour t’empêcher d’y jouer alors qu’il suffisait qu’il ne te le prête plus, que ce jouet lui permettait d’obtenir de toi des services qu’il ne pourra plus obtenir ainsi, et que maintenant il essaye de le réparer alors qu’il vient juste de le casser, jouet dont tu avais dit en février qu’il ne l’aurait plus, que tu as déjà cassé d’autres jouets de copains par le passé, que tu avais annoncé qu’il allait être cassé et par « hasard » c’est arrivé le jour où ton autre copain Martin a reçu un nouveau camion, c’est bien ça ? »

Michel :

« Oui maman c’est ça ! »

Maman :

« Toi en revanche tu en veux à Mathieu, tu es jaloux qu’il ait un aussi beau camion, tu n’aimes pas qu’il obtienne des faveurs grâce à lui, tu voudrais qu’il utilise tes jouets pour pouvoir lui demander des services et tu me fais croire qu’il a cassé SON camion qu’il essaye désormais de réparer ? »

Michel :

« Oui maman, c’est la vérité vraie ! »

Maman :

« Tu te rappelles de l’histoire du bac à sable ? Mathieu était dedans et il est arrivé en pleurant en disant que tu avais jeté plein d’eau et que maintenant c’était tout mouillé et injouable12. »

Michel :

« Oui je me rappelle, c’est Mathieu qui avait ajouté de l’eau, pas moi. »

Maman :

« Donc c’est la deuxième fois que Mathieu casse ses affaires à lui pour te faire accuser, c’est bien ça ? »

Michel :

« Oui maman, il est vraiment méchant Mathieu. »

Maman :

« Alors qu’il avait la possibilité de te faire souffrir en gardant le contrôle du bac à sable et qu’il avait la possibilité de te faire chanter avec son camion, il a préféré les détruire juste pour te faire du mal quitte à perdre ses affaires et tout pouvoir sur toi ? »

« Et là en plus il est en train d’essayer de réparer son camion qu’il viendrait de casser13 ? »

« Alors que toi, en revanche, tu avais des raisons d’en vouloir à Mathieu, tu étais jaloux mais c’est pas toi, c’est bien ça ? »

Michel :

« Oui maman, c’est bien ça ! »

Maman :

« Tu imagines si Mathieu cassait tes jouets14 et en plus t’accusait, réfléchis s’il se mettait à faire comme toi ? »

Michel :

« il serait vraiment pas gentil, mais moi je suis gentil ! »

Maman :

« Attends, je vais parler de cette histoire à Papa, comme tu sais il est journaliste chez LCI et il aura donc de bonnes idées. »

« Maurice tu peux venir un instant ? »

Maman lui raconte les événements et Maurice de conclure.

Papa :

« Moi je l’ai jamais aimé ce Mathieu, il a une très mauvaise réputation, on dit de lui des horreurs,

Ça m’étonne pas de lui qu’il ait cassé son camion pour te faire accuser, c’est donc lui le coupable. »

Maman :

« Les bras m’en tombent ! »

Comment font les journalistes pour nous raconter toute la journée que le sabotage est probablement un coup des russes ?

Pour eux cela relève :

  • De l’évidence (toutes les preuves sont là) !
  • Du désespoir (Poutine est foutu).

Et

  • Du machiavélisme du dictateur.

Vous me direz « comment peut-on dire autant de conneries » si on analyse les faits (comme l’histoire du camion de Mathieu).

Si la question est posée ainsi alors la réponse deviendrait évidente pour tout vrai journaliste :

« Quiconque analyse les faits est contraint d’affirmer que le faisceau d’indices et de présomption accusent les USA et surtout innocente les russes. »

Et pourtant, je le répète, toutes les rédactions semblent trouver « évident » que le coupable est Poutine.

Même Cnews à qui il arrive parfois de dire quelques vérités nous raconte la même histoire.

Premier lieu l’absence d’enquête :

Cela a été dit et redit mais quiconque analyse les faits arrive à la conclusion que le crime profite aux USA et innocente la Russie.

Les « journaliste » n’ont donc mené strictement aucune enquête !

Une enquête est inutile si on connaît déjà les coupables.

Deuxième lieu, l’intime conviction :

S’ils ne mènent pas d’enquête c’est que cela est totalement inutile.

Allez-vous mener une investigation pour savoir si la Terre est plate ?

Seul un type comme moi (et oui je l’ai fait) va vraiment enquêter (à charge et à décharge) pour savoir si la Terre est plate.

Poutine est un enculé donc c’est lui le coupable, inutile d’aller chercher plus loin.

Troisième lieu, un monde binaire :

Le cerveau du journaliste de base est de toute évidence beaucoup trop petit pour complexifier le monde.

Dès lors que Poutine est le méchant, les américains sont les gentils !

Et le fait qu’il aient le sang de millions de morts sur les mains, qu’ils ont toujours menti comme fait croire aux armes de destruction massives et la fiole d’anthrax15 en Irak ou des bébés assassinés dans leur couveuse16 n’a strictement aucune importance !

« Gentil capitaliste, méchant communiste ! »

Intégrer dans leur cerveau qu’il puisse y avoir des enculés des deux cotés et, concernant l’Ukraine, beaucoup plus d’enculés du coté américain, est au delà de leur capacité intellectuelle.

« Les américains sont les gentils » donc inutile d’aller chercher plus loin.

Quatrième lieu, l’auto-confirmation comme preuve :

C’est un peu comme si je me demandais si j’étais d’accord avec moi-même.

Bon l’exemple n’est pas parfait car il m’arrive de ne pas être d’accord avec moi-même mais fonctionne parfaitement avec les « journalistes ».

Je vais demander à Paul qui va demander à Pierre, qui va demande à Jacques17 qui va demander à Marcel qui finalement va me demander à moi.

À aucun moment quiconque va amener la preuve de quoi que ce soit.

Le partage d’une opinion, « je pense que », en fera un vérité.

Cinquième lieu, trouver une théorie compatible :

Il a beau être inutile d’enquêter sur l’événement, le coupable étant connu à l’avance, il n’en demeure pas moins vrai qu’il faut trouver un sens qui est compatible avec la doxa.

La fausse science, basée sur des croyances, ne peut avoir tort.

Si par malheur les faits la contredisent, il suffit d’élaborer de nouvelles théories, qu’importe qu’elles soient ridicules.

À noter que pour les rendre ridicules il faudrait enquêter, ce qui serait pour le coup « ridicule ».

  • « Ils ont saboté les gazoducs pour priver les européens de gaz » (il suffisait de couper le robinet, non ?)
  • « Ils ont saboté les gazoducs pour être certain que le robinet ne puisse plus s’ouvrir » (au cas où un malade russe changerait d’avis, pas de retour en arrière).
  • « Ils ont saboté les gazoducs pour faire accuser les américains (théorie géniale car elle prouve le machiavélisme pervers des russes, faire accuser des « innocents »)

Sixième lieu, discréditer le messager :

Pour le Covid, il suffit de traiter de fou ou de complotiste celui qui questionne et ainsi rendre son discours inaudible.

Si on ne trouve pas d’explications rationnelles suffisamment convaincantes sur le gazoduc alors on s’attaque à Poutine.

Poutine est un dictateur !

Pourquoi ?

Parce qu’aucun peuple, même russe, ne saurait le suivre.

Poutine est fou :

Pourquoi ?

Parce que tous les dictateurs sont fous.

Pourquoi ?

Parce qu’il ne saurait exister de dictateurs sains sans quoi vous et moi pourrions l’être.

Peut-on comprendre un fou ?

Non, il est donc de fait impossible d’expliquer rationnellement les comportements délirants de Poutine et il est donc aussi impossible de trouver une raison rationnelle à l’auto sabotage des gazoducs.

Il est donc vain d’enquêter sur les raisons qui pousseraient les russes à faire un truc aussi illogique qu’un auto sabotage parce que :

Poutine est un fou irrationnel qui agit comme un fou irrationnel.

Je résume :

Vous, oui vous au fond de la classe, essayez de vous concentrer s’il vous plaît !

« Journaliste c’est un métier et ça ne s’improvise pas comme ça ! »

Étape 1 :

Je reçois une dépêche AFP sur laquelle il est écrit : « Explosion sur le gazoduc russe ».

Étape 2 :

Je note qu’il y a le mot « russe ».

Étape 3 :

Aucune enquête n’est nécessaire.

Les coupables sont donc les russes.

Étape 4 :

Si les russes sont coupables, il ne saurait y avoir d’autres coupables.

Étape 5 :

Toutes les personnes qui sont d’accord avec moi disent la même chose, cela confirme que c’est vrai.

Étape 6 :

Ils ont auto-saboté les gazoducs pour faire accuser les américains.

Étape 7 :

C’est logique, Poutine est un fou.

C’est ainsi que l’on construit une information « honnête, fiable et vérifiée ».

Nous savons vous et moi que les « journalistes » médiatiques n’ont plus rien du journalisme et il est peu probable qu’ils le redeviennent.

Je ne vois d’alternative que de reprendre l’AFP et y placer des personnes qui respectent la charte de Munich18

Il est vrai que si la charte de Munich avait valeur de loi, les rédactions seraient vides.

Merci

Alain Tortosa

29 septembre 2022
https://7milliards.fr/tortosa20220929-nordstream-journalisme.pdf


image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires