L’idéocratie nazie inversée jusqu’à la lie…

28/04/2022 (2022-04-28)

Par Lucien SA Oulahbib

Le fait que Mélenchon investisse un djihadiste à Villeurbanne ou que certains sous-philosophes de la lumpen intelligentsia hurlent à l’encontre de l’achat de Twitter par l’oligarque propriétaire heureux de Tesla (à l’ère de l’énergie « décarbonée ») sont les deux faces du nouveau Janus totalitaire : l’idéocratie à la fois hygiéniste, néo-nazie (manip génitale, GPA, anti-blanc), scientiste (manip d’injections expérimentales), affairiste (corruption à tous les étages) et formant la nouvelle « race » (au sens métaphysique « prolétarien ») de la Secte Globale affiche bien sûr des visages d’anges queer et djihadistes qui cependant ne veulent surtout pas voir autre chose de « différent » malgré le contraire évidemment affiché façon Village Potemkine, appelant à tirer ou pleurer sur les gilets jaunes et à raser (« libérer ») Moscou.

Il est même possible désormais pour ce monstre à deux têtes d’aller plus loin encore puisque la guerre quasi religieuse (néo-djihad made in OTAN) est de plus en plus là, et non plus devant nous, doublée d’une guerre civile de moins en moins larvée, et d’une guerre interétatique de moins en moins indirecte, devenant cobelligérants de fait par l’envoi d’armes offensives, la saisie d’avoirs privés, la chasse au moindre port d’un nom russe…

Cette Secte Globale S.H.A est sinon l’émanation de la Bête, du moins son incarnation de plus en plus immanente, cela paraît évident maintenant que les masques tombent, même si tout est fait pour le maquiller comme ces centaines de milliards distribués pour pallier soi-disant à la crise sanitaire alors qu’il s’agissait d’amorcer la mise sous tutelle du dernier carré de classe moyenne non encore robotisée dans le métro-boulot-séries Netflix et autre Métaverse, tout en faisant peur au reste du Peuple avec une maladie bien moins mortelle qu’une forte grippe en particulier pour les jeunes enfants et adultes.

Mélenchon a voté pour tout cela au second tour et il en jouit (à voir son visage cramoisi de vanité recuite le soir du 10 avril), mais il veut aller bien « plus loin encore », car entre monstres l’on s’entend comme larrons en foire : il y a bien eu le Pacte Hitler-Staline, pourquoi pas le Pacte eugéniste écologiste visant à la suprématie globale, celle de cette nouvelle « race supérieure » œuvrant au nom du Peuple contre le Peuple ?

Et celui-ci en redemande visiblement, tant il aspire désormais à se dissoudre, à devenir un rien concentré (une pure énergie connectée) plutôt que quelque chose ou l’effort d’être et non pas seulement exister à la façon d’un mouton de Panurge prêt au sacrifice non plus seulement rituel, mais ultime.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires