Le Royaume-Uni pourra envoyer des brigades vaccinales pour piquer les gens de force chez eux

[Source : medias-presse.info]

Le Dailymail annonce que Boris Johnson pourra envoyer l’armée pour défoncer la porte et piquer de force les 5 millions de citoyens anglais refusant d’être des cobayes à la solde de la finance internationale incarnée par l’ARN messager.

Le gouvernement a annoncé cette nouvelle mesure en recourant au chantage habituel : c’est l’injection forcée à domicile ou alors des mesures de confinement drastique. Le Premier Ministre a annoncé que cette situation est de la faute des 10% de non-vaccinés qui saturent les hôpitaux et contaminent les protégés.

L’effet recherché est de monter les citoyens les uns contre les autres afin de créer les conditions d’une guerre civile permettant d’appliquer le hobby de la franc maçonnerie « l’ordre par le chaos ». C’est pour cela que le choix des noms de variants – s’il s’avère que le virus existe vraiment – se réfère à leur mythologie débile.

Ces mesures arrivent au même moment que celles annoncées par le reste de la secte atlantiste, à savoir le passeport vaccinal, la déportation des non-vaccinés, le port du masque pour apprendre à la fermer et le confinement pour rester à la niche. La bonne nouvelle c’est que les « vaccins » qui devaient absolument être conservés à -90 degrés sont désormais utilisables partout, peu importe les conditions.

Les exécutants de l’État profond et les médias ont en ce moment une tâche plutôt complexe : il doivent convaincre les non-vaccinés que le vaccin fonctionne très bien et ils doivent aussi convaincre les doublement vaccinés qu’il ne fonctionne pas afin qu’ils aillent se faire booster.

Nous allons très bientôt voir des résistants se faire trainer dans la rue par des fonctionnaires surpayés qui interviendront sur dénonciation anonyme. Certains seront injectés de force tandis que d’autres seront déplacés dans des camps de quarantaine comme c’est déjà le cas en Australie.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires