Le plus grand désastre environnemental de l’histoire des États-Unis ?

16/02/2023 (2023-02-16)

[Source : reseauinternational.net]

Par Alexandra Bruce

Avec tous les ballons Chyna [NDLR Chinois ou soi-disant chinois] et les ovnis qui circulent, à moins que vous ne viviez à East Palestine, dans l’Ohio, ou que vous consommiez beaucoup de nouvelles indépendantes, vous ne savez probablement pas que les États-Unis vivent actuellement ce qui pourrait être la plus grande catastrophe écologique de leur histoire.

Et je ne parle pas du faux catastrophisme sur le changement climatique promu par le Forum économique mondial, je parle des ~100 000 gallons ou 1 000 000 de livres de chlorure de vinyle qui ont fui, se sont déversés et ont brûlé, suite au déraillement d’un train dans cette ville rurale de 5000 habitants, où les pluies acides et le phosgène devraient décimer une grande partie de l’écologie de la région. Cette dévastation forcera probablement les gens à migrer, et beaucoup d’entre eux auront un cancer plus tard. C’est un Tchernobyl américain.

Les dioxines résultent de la combustion de substances organiques chlorées comme le chlorure de vinyle. Les dioxines se dégradent lentement dans l’environnement, avec une demi-vie de 25 à 100 ans dans le sol. Elles provoquent des cancers, des troubles de la reproduction, endommagent le système immunitaire et perturbent les hormones.

Le panache toxique d’acide chlorhydrique et de dioxine en suspension dans l’air provenant du « brûlage contrôlé » d’East Palestine a un rayon de plus de 200 miles [environ 320 kilomètres] englobant Pittsburgh, Detroit, Cleveland et Toronto [au Canada]. Depuis une semaine, il pleut sur certaines des terres agricoles les plus fertiles des États-Unis, tuant les animaux de ferme et la vie aquatique.

Tout le bassin du fleuve Ohio est touché, où vivent plus de 30 millions de personnes, soit 10% de la population américaine, y compris les zones métropolitaines de Louisville KY [Kentucky], Cincinnati OH [Ohio], Indianapolis IN [Indiana] et Nashville TN [Tennessee]. À elle seule, la rivière Ohio fournit de l’eau potable à plus de 5 millions de personnes. Et il se jette dans le Mississippi, affectant tous ceux qui sont en aval.

On ignore ce qui a provoqué le déraillement, mais les images des caméras de sécurité prises à 30 km du lieu de l’accident, à Salem (Ohio), montrent des étincelles et des flammes sous l’un des wagons. Les détecteurs de boîtes chaudes auraient dû déclencher le freinage d’urgence, mais cela ne semble pas s’être produit. Le NTSB enquête sur les données et les enregistrements audio du train et sur les détecteurs de boîtes chaudes le long du trajet.

Les informations nationales ne couvrent pas cet événement et une importante opération de camouflage est en cours. La semaine dernière, Evan Lambert, un journaliste indépendant, a été arrêté pour avoir simplement et discrètement rendu compte du déraillement.

Compte tenu du fait qu’il y a eu deux autres accidents ferroviaires majeurs cette semaine, impliquant des trains déraillés transportant des produits chimiques toxiques à Splendora, TX [Texas] et Enoree, SC [Caroline du Sud], en plus des 96 installations alimentaires incendiées depuis que Joe Biden a pris ses fonctions, sommes-nous prêts pour une conversation publique sur le fait que les citoyens des États-Unis sont attaqués ?

Pas l’EPA. Ils disent que les habitants de East Palestine peuvent rentrer chez eux en toute sécurité, alors que les propriétaires de poulets de la région signalent tous que TOUS leurs poulets sont morts subitement. Pas le secrétaire d’État aux transports, Pete Buttigieg, qui a fait une apparition lundi pour rejeter la responsabilité des problèmes d’infrastructure du pays sur la COVID et n’a pas dit un mot sur les déraillements. Il a préféré se plaindre qu’il y avait trop d’hommes blancs dans le secteur de la construction.

L’accord d’infrastructure « bipartisan » de 65 milliards de dollars du régime Biden est axé sur la « justice environnementale » et sur la construction de stations de recharge pour les voitures électriques qui nuisent à l’environnement, ainsi que sur d’autres projets woke. Ils n’ont rien dit de cette catastrophe.

Mes amis d’American Intelligence Media disent que quelque chose pue dans ce déraillement. Ils pensent que cet événement peut être un signe avant-coureur de la terrible coupure d’Internet dont on nous avertit depuis des années, notant que les lignes de fibre optique d’Internet, dans la mesure du possible, sont encastrées sous les droits de passage des chemins de fer et que « les déraillements ferroviaires sont un moyen sournois de couper sélectivement les communications numériques », dans ce cas, le service AT&T dans tout l’État de l’Ohio. Ils se demandent également si le déraillement n’est pas une simulation pour les banquiers qui s’efforcent de fermer des entreprises en fabriquant des catastrophes pour installer l’ESG [gouvernance sociale et environnementale].

En parlant de simulations et d’armes fumantes, le film Netflix « White Noise » [littéralement « bruit blanc »] semble avoir été l’un de ces exercices sur table de type Event 201 pour s’entraîner aux événements en East Palestine. Il est assez étonnant de constater que les images du déraillement et du panache que nous voyons de cet événement sont presque exactement les mêmes que les images annoncées dans le film. Et devinez où ils ont tourné le film en 2022 ? En EastPalestine ! De nombreux habitants bombardés chimiquement sont apparus comme figurants dans le film.

Voici les directives de gestion médicale du CDC pour le chlorure de vinyle.

Source : Lew Rockwell

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires