La guerre russe en Ukraine est-elle légale ?

[Source : moiraforest04]

Par Gearóid Ó Colmáin

Dans le cas de l’Ukraine, la guerre a été déclenchée par les États-Unis en 2014 lorsqu’ils ont renversé le gouvernement légitime en mobilisant les protestataires de rue et les snipers.

De nombreux activistes anti-guerre condamnent les actions du Kremlin en Ukraine. Ils affirment que la guerre n’est pas en conformité avec la loi internationale. Ils soutiennent également que la guerre n’est jamais justifiée. Ces deux assertions sont fausses. L’intervention de l’armée russe en Ukraine est un acte d’auto-défense.

La République Populaire du Donetsk et la République Populaire de Lougansk ont demandé une assistance militaire au gouvernement russe. Le régime ukrainien soutenu par les États- Unis commettent un génocide contre eux depuis huit ans. Des massacres de femmes et d’enfants sont la norme et non l’exception. Des familles dans la région du Donbass sont forcées de vivre dans des caves. Des enfants, abandonnées dans des orphelinats, sont morts de faim.

Dans son documentaire de 2015, la journaliste française Anne-Laure Bonnel a montré des preuves approfondies du sort des populations dans cette région, qui sont soumis à des bombardements quotidiens et des assassinats de la part de snipers. Bonnel s’est rendue en Ukraine en s’attendant à trouver des meurtriers russes. Elle s’est rendue compte qu’en fait c’était le régime soutenu par l’Occident à Kiev qui commet un génocide et des crimes contre l’humanité.

L’intervention russe est conforme à l’article 51 de la Charte des Nations-Unies qui stipule que :

« Aucune disposition de la présente Charte ne porte atteinte au droit naturel de légitime défense, individuelle ou collective, dans le cas où un Membre des Nations Unies est l’objet d’une agression armée, jusqu’à ce que le Conseil de sécurité ait pris les mesures nécessaires pour maintenir la paix et la sécurité internationales. »

Pour valider la demande d’intervention, l’état qui fait la demande doit être attaqué. C’est clairement le cas en Ukraine. Le régime de Kiev soutenu par les États-Unis viole en permanence tous les accords de paix négociés sur le plan international dans le cadre du processus de paix de Minsk. La seule possibilité de défendre les populations du Donbass était de déclarer l’indépendance vis-à-vis de Kiev et de solliciter la protection russe.

Il y a de nombreux analystes qui affirment défendre la Russie mais qui condamnent la guerre sur des bases légales. Ils n’ont manifestement pas compris la loi internationale.

Le pacifisme est une illusion libérale

Mais ces analyses mal structurées posent un autre problème : le pacifisme. Le pacifisme est l’idée que la guerre est toujours injustifiée. Un pacifiste est essentiellement « anti-guerre. » C’est l’idée qui prédomine dans les cercles de gauche.

Mais l’état-civilisation russe est fondé sur les principes chrétiens. Et on ne trouvera nul part dans le christianisme une quelconque justification du pacifisme. Lorsque le Christ dit dans Matthieu 5:38 : 

« Et moi, je vous dit de ne pas résister à l’homme qui vous maltraite ; mais si quelqu’un vous frappe sur la joue droite, présentez-lui encore l’autre. » 

Ici le Christ encourage ses disciples à endurer la souffrance avec patience. Le passage se réfère explicitement à la disposition chrétienne correcte ; cela n’implique pas qu’on ne doit pas se défendre, si nécessaire par la force. Le Christ ne réprimande pas le centurion pour le fait d’être un soldat lorsque dans Marc 15:39, il demande au Christ de guérir son esclave. Le Christ ne demande pas au centurion de changer d’emploi ; au contraire, il le félicite !

Dans l’Évangile de Luc, les soldats demandent conseil à Jean-Baptiste. Jean leur demande d’être satisfaits de leur paye et de se repentir de leurs péchés. Il ne leur dit pas de quitter l’armée.
La guerre doit être évitée lorsque c’est possible. Mais ce n’est pas toujours possible. En tant qu’état-civilisation chrétien, la Russie n’a pas seulement le droit de se défendre et de défendre ses alliés, c’est un devoir absolu.

Des crimes de guerre américains en Ukraine

Dans le cas de l’Ukraine, la guerre a été déclenchée par les États-Unis en 2014 lorsqu’ils ont renversé le gouvernement légitime en mobilisant les protestataires de rue et les snipers. Ivan Katchanovski de l’université d’Ottawa a dirigé une enquête approfondie sur les massacres qui se sont produits lors du coup d’état du Maidan en 2014. En effet, un procès s’est tenu en Ukraine après le coup d’état où des preuves que des snipers intervenaient parmi les protestataires du Maidan ont été dévoilées. La CIA a une longue histoire d’utilisation de snipers pour des opérations secrètes de changements de régime.

Les grands médias français comme allemands ont admis à l’époque que des mercenaires étrangers, dont de nombreux Américains, intervenaient en Ukraine.

Le journaliste et activiste pour les droits de l’homme canadien Dimitri Lascari affirme : 

« Bien que les souffrances des populations de la région du Donbass sont très réelles, l’affirmation qu’ils aient été soumis à un génocide est, au mieux, ténue. Il y a très peu, si ce n’est aucun preuve crédible que le gouvernement ou ses mandataires possèdent – comme cela est exigé par la convention sur les génocides – une « intention de détruire, complètement ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux. » 

C’est faux, il y a une preuve probante que c’est précisément le cas.

Des preuves de génocide

Voici ce qu’a déclaré Petro Porochenko, l’ancien président ukrainien et agent de la CIA, le 23 octobre 2014 à Odessa :

« Nous aurons du travail et ils en auront pas. Nous aurons des retraites et ils en auront pas. Nous aurons des avantages pour les retraités et les enfants et ils en auront pas. Nos enfants iront à l’école et en crèche. Leurs enfants resteront dans les sous-sols. Parce qu’ils sont inutiles. Et comme cela, précisément comme cela, nous gagnerons cette guerre. »

C’est une intention évidente de commettre un génocide et des crimes contre l’humanité. Porochenko insinue que le régime ukrainien va bombarder les demeures des familles qui ne se soumettent pas à leur domination. Et c’est exactement ce qu’ils font depuis huit ans. Un journaliste, sur la chaîne de télévision ukrainienne Hromadske, qui est financée par les gouvernements américain, canadien et néerlandais, a donné une explication claire des intentions de Porochenko lorsqu’il a expliqué :

« Vous me demandez pourquoi cela arrive. Cela arrive car le Donbass en général n’est pas simplement une région dans une grande condition de crise, il y a une foule de problèmes, le plus grand tous, c’est que il est sévèrement surpeuplé avec des gens inutiles. Croyez-moi, je sais ce que je dis. Si l’on prend par exemple, l’oblast de Donetsk, il y a environ quatre millions d’habitants. Au moins 1,3 millions d’entre eux sont superflus. Nous n’avons pas besoin de comprendre le Donbass, nous avons besoin de comprendre les intérêts nationaux ukrainiens. Le Donbass doit être exploité en tant que ressource. Mais la chose la plus importante à faire – qu’importe que cela semble cruel – est d’exterminer une certaine catégorie de gens. »

Alors que les gouvernements occidentaux bloquent les médias russes en Occident, c’est le genre de fléau qu’on trouve en Ukraine.

Gearóid Ó Colmáin

Source : https://english.almayadeen.net/articles/opinion/is-the-russian-war-in-ukraine-legal

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires