Israël abandonne le dollar pour le renminbi chinois

24/04/2022 (2022-04-24)

[Source : Arrêt sur info]

Au cours des dernières 48 heures, la Chine et la Russie ont pris de grandes mesures pour se séparer de la politique monétaire et des économies de l’Ouest – et personne ne l’a remarqué.

QTR’s Fringe Finance  – 21 AVRIL 2022

Israël abandonne le dollar pour le renminbi chinois et Pékin commence à acquérir discrètement des actifs énergétiques russes.

Les fondements du système monétaire mondial continuent d’évoluer, notamment grâce à deux nouvelles importantes survenues au cours des dernières 24 heures et que personne ne semble avoir remarquées

Ceux qui ont lu mon blog ces deux dernières semaines savent que j’ai prédit que la Chine et la Russie allaient se rapprocher économiquement, créant ainsi un second système monétaire mondial dans lequel le dollar américain ne serait plus la monnaie de réserve.

Il y a quelques semaines, j’ai écrit un article proclamant que la Russie soutiendrait le rouble avec de l’or comme moyen de riposter aux sanctions économiques occidentales. J’ai également fait des prédictions similaires sur la nouvelle monnaie numérique chinoise l’été dernier, lorsque j’ai lancé Fringe Finance.

Ce changement résulte du fait que les États-Unis et le reste des économies occidentales pensent bêtement qu’ils vont pouvoir sanctionner efficacement la Russie sur le plan économique, malgré le fait que la Russie est un producteur massif de pétrole et que le pays semble prêt à adosser sa monnaie, le rouble, à cette capacité de production.

Pendant ce temps nous continuons d’accumuler d’énormes déficits, nous avons très peu de capacité de production et encore moins de moyens pour garantir notre monnaie. Notre destin semble être de continuer à imprimer de l’argent sans tenir compte des conséquences négatives. Nous ne sommes rien de plus que des drogués de la presse à imprimer qui ne cesseront pas leur addiction à l’inflation avant d’avoir touché le fond.

S M2 Masse monétaire (via TradingEconomics)

Si vous ne les avez pas encore lus, voici quelques articles qui expliquent ma position sur la création par la Russie et la Chine de leur propre système monétaire :

Cette thèse a connu plusieurs développements au cours des dernières 24 heures.

Tout d’abord, elle a été peu remarquée hier lorsque Bloomberg a rapporté que « la banque centrale d’Israël a apporté les plus grands changements à son allocation de réserves en plus d’une décennie, ajoutant le yuan chinois aux côtés de trois autres devises à un stock qui a dépassé 200 milliards de dollars l’année dernière pour la première fois. »

Voici ce que dit le rapport :

À partir de cette année, la combinaison de devises s’étendra du trio dollar américain, euro et livre sterling pour inclure les dollars canadien et australien ainsi que le yen et le yuan, également connu sous le nom de renminbi. Ces ajouts marquent un changement dans « l’ensemble des directives et de la philosophie d’investissement » de la Banque d’Israël, a déclaré le gouverneur adjoint Andrew Abir dans une interview.

Suite aux discussions tenues par le comité monétaire l’année dernière, la livre et le yen représenteront 5 % et les monnaies du Canada et de l’Australie 3,5 % chacune. Selon la nouvelle approche, la proportion du yuan est fixée à 2 % pour 2022, selon le rapport annuel de la banque centrale israélienne publié à la fin du mois dernier.

Pour tenir compte de ces changements, la part de l’euro passera d’un peu plus de 30 % à 20 %, son niveau le plus bas depuis au moins une décennie, tandis que le dollar représentera 61 %, contre 66,5 %. La pondération de la livre, en revanche, doublera presque pour atteindre 5 %, revenant ainsi à un niveau qui n’avait pas été atteint en 2011.

L’augmentation « spectaculaire » des réserves de change d’Israël a conduit la banque centrale à allonger son horizon d’investissement, a déclaré M. Abir. « Nous examinons la nécessité d’obtenir un rendement sur les réserves qui couvrira les coûts de la responsabilité ».

En d’autres termes, Israël réduit son investissement dans le dollar et l’euro pour augmenter son investissement dans le renminbi.

Et donc, ce n’est peut-être pas seulement moi le petit vieux qui peaufine son blog quotidiennement, qui a remarqué que la Chine et la Russie pourraient être sur le point d’apporter des changements significatifs au paysage monétaire mondial. Il semble bien qu’Israël soit en train de comprendre.

Je m’attends à ce que d’autres pays suivent le mouvement.

Puis, une autre de mes prédictions a commencé à se concrétiser ce matin lorsqu’il a été annoncé que la Chine envisageait d’acheter certains des actifs GNL russes de Shell. Bloomberg a rapporté :

Les principales entreprises publiques chinoises du secteur de l’énergie sont en pourparlers avec Shell Plc pour acheter sa participation dans un important projet d’exportation de gaz russe, selon des personnes ayant connaissance de la question.

Cnooc, CNPC et Sinopec Group sont en pourparlers avec Shell au sujet de la participation de 27,5 % de la société dans le projet de gaz naturel liquéfié Sakhalin-2, après que la société européenne a déclaré qu’elle se retirait des opérations russes à la suite de l’invasion de l’Ukraine.

J’avais précédemment affirmé dans mon podcast et sur mon blog que même si l’Occident allait ignorer les investissements russes, il y aurait certainement un acheteur stratégique qui viendrait s’emparer de ce que l’on ne peut décrire que comme des actifs énergétiques stratégiques à long terme de la Russie.

De nombreuses personnes plus intelligentes que moi, dont l’analyste macro Luke Groman, ont prédit que la Chine serait l’acheteur stratégique pour de telles transactions. J’étais d’accord.

Maintenant, il semble que c’est exactement ce qui se passe. Ces achats ne serviront qu’à resserrer encore plus les liens entre les économies de la Chine et de la Russie.

Si le tableau n’est pas encore clair, il le sera bientôt, même pour la plupart des gens qui n’y prêtent pas encore attention.

La Chine et la Russie continuent de coopérer : elles font des affaires ensemble, adossent leurs monnaies à des produits tangibles et, comme je l’ai écrit il y a quelques jours, nous sommes en train de voir le dollar détrôné en tant que monnaie de réserve mondiale. Nous ne le remarquons simplement pas encore.

Ma prochaine prédiction, qui ne s’est pas encore réalisée, est que la Chine va adosser sa monnaie numérique à de l’or. Je l’ai prédit depuis août 2021, bien avant que la situation macroéconomique actuelle n’apparaisse. Aujourd’hui, mes convictions sont encore plus fortes.

Lorsque le reste du monde comprendra ce qui se passe ici, il y aura une course folle vers l’or, à mon avis. Je continue de préférer l’or à toute monnaie fiduciaire et, comme je l’ai écrit il y a quelques semaines, je considère que les mineurs sont l’un des secteurs les plus sous-évalués du marché.

Source: QTR’s Fringe Finance

Traduit de l’anglais par Arrêt sur info

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires