Haine des non-vaccinés : autopsie d’un acharnement médiatique

26/08/2023 (2023-08-26)

[Source : michelledastier.com]

Par Christophe Sévérac

On fabrique l’opinion comme on fait du pain, il suffit de suivre la recette.

Dès juin 2021, les attaques par des personnalités connues ou des journalistes se multiplient à l’encontre des non-vaccinés. Plus les mots sont outranciers, plus les journaux relaient l’information. Une seule déclaration peut être reprise par de nombreux médias, débattue dans plusieurs émissions radio ou télé, ce qui en fait une redoutable bombe à fragmentation. Les auteurs des déclarations les plus trash appartiennent pour la plupart au spectre politique EM, LR, PS. (Voir en fin d’article).

Ce tapis de bombes a arrosé tous les médias, quasiment tous les jours de juin 2021 à février 2022.

Les mots « non-vaccinés », « antivax », « danger », « égoïstes », « inconscients », « irresponsables », « complotistes », sont systématiquement associés dans les titres. Ces éléments de langage répétés via la presse, la radio et la télé vont avoir une influence déterminante sur l’opinion des Français.

Le pompon, c’est l’interview de Macron le 4 janvier 2022. (Il s’était déjà exprimé en juillet 2021 en traitant les non-vaccinés d’égoïstes et d’irresponsables.) Les mots sont très durs. Il leur dénie même le statut de citoyens. « Eh bien, là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. » Cette déclaration compte 61 000 occurrences sur Google. Le buzz fonctionne à merveille. Quelques-uns s’insurgent, mais le mal est fait, c’est une réaction en chaîne. Tous les journaux reprennent, mots pour mots, la formule de Macron. Olivier Véran et Jean Castex tentent de minimiser la gravité de l’insulte tout en la justifiant. D’autres, à sa suite, vont encore plus loin dans l’outrance. Valérie Rabault au nom du PS prône la vaccination obligatoire pour tous, Christian Estrosi, la suppression de l’assurance chômage et le confinement ciblé des non-vaccinés. Le député LR du Nord, Sébastien Huyghe, propose que les non-vaccinés « aient une sanction financière à payer de leur poche ».

La presse embrasse la main de son maître, celle qui la nourrit. Avec un peu de courage et de lucidité, les titres auraient pu être : « Macron, irresponsable, insulte les Français », « Macron prépare les élections en divisant les Français », « En plus d’être immoral, notre président est grossier » « Macron dérape, une fois encore… »… Mais ça, c’est si le journalisme indépendant existait encore, à la place c’est la Presse Perroquet. Non contente de relayer complaisamment ces propos immondes, elle les abonde en produisant des éditos, des rubriques et des articles du même acabit : les non-vaccinés y sont affublés des pires tares.

Marianne 06/2021 :

« Non-vaccinés récalcitrants : la patience a ses limites. »

L’Express 07/2021 :

« Le vaccin, c’est pour les autres », extension du domaine de l’égoïsme. »

Libération 07/2021 :

« Antivax, antipass : isoler la frange extrémiste. »

JDD 08/2021 :

« Pourrait-on vraiment poursuivre pénalement les non-vaccinés qui transmettent le Covid-19 ? »

L’Express 08/2021 :

« Les antivax, révélateurs d’une société malade de son égoïsme (et inculture). »

Libération 08/2021 :

« Antivax repentis “j’ai été égoïste, se vacciner c’est du civisme. »

La Montagne 09/2021 :

« Égoïsme vaccinal. »

Journal Métro 09/2021 :

« Chronique : l’égoïsme des non-vaccinés. »

Le Point 12/2021 :

« Français non vaccinés : la prime à l’égoïsme. »

Calvi 3D 01/2022 :

« Irresponsables. Non-vaccinés : qui sont-ils ? quelles sont leurs raisons ? »

JDD 01/2022 :

« Oui, emmerdons l’égoïsme, emmerdons l’incivisme. »

Le Figaro 01/2022 :

« La colère monte contre les non-vaccinés. »

Libération 01/2022 :

« Chronique : l’égoïsme des non-vaccinés. »

France info 02/2022 :

« Covid : où en est le complotisme antivax, plus d’un an après le début de la campagne de vaccination ? »

Le Point 04/2023 :

« Antivax, complotisme et extrême droite : les liaisons dangereuses. »

Cette faillite morale et journalistique aura pour conséquence à terme une chute accélérée de la crédibilité des médias.

Ce déferlement médiatique est inédit par sa puissance, sa durée et surtout par le fait qu’il stigmatise une partie de la population. Il a profondément influé sur l’opinion des Français. En novembre 2021, 58 % des Français sont favorables à un confinement des non-vaccinés ! En janvier 2022, 52 % des Français se sentent en danger au contact de non vaccinés, ce chiffre monte à 70 % pour les électeurs de Macron ! 51 % des Français souhaitent que les non-vaccinés pris en charge à l’hôpital paient tout ou partie des frais d’hospitalisation, et 74 % chez les macronistes ! En fin janvier 2022, 1 Français sur 2 est pour la vaccination obligatoire.

Bonjour l’ambiance…

https://www.ifop.com/wp-content/uploads/2022/01/118741-Rapport.pdf

Ce renversement de l’opinion, en moins d’un an, permet l’instauration de la vaccination obligatoire pour les soignants et pompiers en septembre 2021, puis celle du passe sanitaire, le 14 mars 2022.

Les non-vaccinés, quant à eux, cachent leur statut vaccinal et doivent affronter l’adversité, les médisances, les accusations, les peurs irrationnelles. Un ami me raconte ses déboires au boulot, les collègues qui ne le saluent plus, ses supérieurs qui lui mettent la pression, il est important que les témoignages de ces personnes soient recueillis… Une nouvelle discrimination est née, celle liée au statut vaccinal, jolie innovation d’En Marche…

Une des limites de ces manipulations est qu’on ne sait jamais combien de temps l’effet de ces tsunamis artificiels perdure dans l’opinion. Là, pour le coup, il semble bien que courant 2022 le ressentiment envers les non-vaccinés ait fortement reflué. Si en janvier 2022, 45 % des Français ne sont pas favorables à la réintégration des soignants (74 % chez les macronistes !!) ils ne sont plus que 21 % en mai 2023 (53 % chez les macronistes)… L’opinion ne suit plus l’extrémisme gouvernemental et le gouvernement se voit contraint de réintégrer les soignants non vaccinés. La vaccination des enfants de moins de 11 ans est un échec et le doute s’installe profondément sur l’utilité et l’innocuité de ces vaccins ARNm. Les témoignages de victimes d’effets secondaires se répandent sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, la vague est passée, on oublie vite. Des personnes se sont fait vacciner par peur et beaucoup le regrettent, sans vraiment oser l’avouer ou se l’avouer. D’autres n’ont pas cédé, mais ont perdu leur emploi. Des familles se sont déchirées, des relations ont été abîmées… Les gens sont devenus amnésiques, ils ont insulté leur collègue, méprisé des proches, mais tout va bien, c’est passé crème… Un peu comme si on sortait d’une séance d’hypnose. Peut-être reste-t-il un vague sentiment de s’être fait berner ? Difficile de reconnaître que l’on a été manipulé… Les moyens mis en œuvre étaient très impressionnants, le courant était en fait un torrent et il fallait une bonne dose d’intuition pour sortir de la nasse.

Les responsables, eux, sont passés à autre chose, une actualité chasse l’autre… Bien sûr, aucune remise en question, on ne s’excuse pas là-haut…

Le système médiatique est extrêmement perméable aux idées les plus immorales, les plus folles, pourvu qu’elles soient accréditées par l’idéologie au pouvoir. Si la population n’en prend pas rapidement conscience, tout peut recommencer demain.

François Berléand acteur (soutien de E. Macron) chaîne Non Stop People. 01/2021

« On est dans le pays de Pasteur putain ! Et il y a des crétins qui pensent qu’on ne doit pas se faire vacciner ! Tant pis pour eux, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ?… »
« Pour moi, les gens qui ne croient pas en la science sont des crétins. »
« Ce qu’il faudrait, c’est que ceux qui le chopent de manière grave et qui ont refusé de faire le vaccin, eh bien, ils se soignent chez eux tout seuls… »

Caroline Fourest journaliste Marianne 06/2021 puis 08/2021

« Non-vaccinés récalcitrants : la patience a ses limites. »
« Si nous sommes frappés, ce ne sera ni la faute de la mère Nature ni même, pour une fois, celle du gouvernement. Mais la faute des non-vaccinés. »
« Et nous ne pourrons pas le pardonner aux non-vaccinés. »
« S’ils veulent être écoutés, les anti-passe vont devoir se séparer clairement des antivax. »

Emmanuel Lechypre Chroniqueur RMC 06/2021

« Les non-vaccinés, ce sont des dangers publics. J’ai une démarche très claire : je ferais tout pour en faire des parias de la société. Vous mettez la vie des autres et la vôtre en danger. Il y a un moment où la connerie, ça suffit (…) Je les attends, appelez-nous. On vous vaccinera de force. Je les ferai emmener par deux policiers au centre de vaccination. Il faut aller les chercher avec les dents et avec les menottes s’il faut ! »

Thomas Porcher économiste RMC 06/2021

« Je suis d’accord avec le fait qu’il faille rendre la vie beaucoup plus difficile aux non-vaccinés. Ceux qui ont 50, 60 ans qui n’ont rien dans le crâne et qui n’ont pas compris qu’il fallait se faire vacciner et on va être obligé de vacciner des jeunes à cause d’eux. »

Jérôme Marty France info 06/2021

« Maintenant, pour l’égoïsme, que l’on rencontre souvent, c’est plus difficile et il faut le dénoncer parce qu’il y a quand même une part d’égoïsme chez les gens qui ne veulent pas se vacciner… Mais quand on a des gens qui sont vraiment tombés du côté sombre, du côté du complotisme, du côté de tous ces gens qui portent ces théories sur le génocide organisé, etc. Là, c’est plus difficile. »

Question du journaliste :

« Qu’est-ce qu’ils vous disent ces égoïstes qui ne veulent pas se faire vacciner ? »

Georges Ghosn journaliste et Patron de Presse VSD 08/2021

« illettrés, ingrats, cloportes, allez vous faire vacciner et fermez-la, vous polluez. »
« Une enfilade de conneries. »
« (gros) connard. »
« Vous êtes des assassins de par votre bêtise. »

Martin Blachier (qui rêverait d’intégrer le gouvernement Macron) LCI 08/2021

« Mettre une amende va encore plus pousser la vaccination… »

Michel Cymes médecin, animateur (proche du gouvernement et du couple Macron) 08/2021, 09/2021, 10/2022

« je préfère avoir à côté de moi des gens qui sont vaccinés et qui ont leur passe sanitaire et pas des égoïstes qui ne pensent qu’à eux et pas à la collectivité. »
« Il faut qu’ils se regardent dans la glace le matin en se disant : “Oui, je peux tuer des gens dans la journée”. Je pense qu’un jour il faudra demander des comptes à ceux qui ont été médecins ou infirmières et qui ont refusé de se faire vacciner pour des raisons qui leur sont probablement personnelles. »
« Les anti-vaccins sont criminels de tenir un tel discours. »
« Il faut une veille pour empêcher les illuminés d’effrayer les gens ou de brandir des remèdes miracles. »

Thierry Moreau Chroniqueur, Estelle Midi RMC 08/2021

« Je suis pour rendre la vie invivable aux non-vaccinés, leur pourrir la vie. On a une arme à notre disposition et il y une minorité de connards qui ne veulent pas se faire vacciner. »

Justin Trudeau 09/2021

« Mais il y a aussi des gens qui sont farouchement opposés à la vaccination, qui ne croient pas en la science, qui sont souvent misogynes, souvent racistes. C’est un petit groupe, mais qui prend de la place. Et là, il faut faire un choix, en tant que leader, en tant que pays : est-ce qu’on tolère ces gens-là ? »

Didier Bourdon 11/2021

« Je me dis que vu le nombre de gens qui se sont fait vacciner, même si on doit tous crever, je préfère, plutôt que de rester sur terre avec les pauvres connards qui ne se sont pas fait vacciner, je préfère passer de l’autre côté. »
« J’ai pas à me plaindre, mon fils travaille pour Pfizer. »

Patrick Bruel (soutien de Macron 2017) concert à Bruxelles 11/2021

« À l’occasion, allez dire à vos copains qui n’ont pas envie de se vacciner qu’ils commencent à nous saouler ! »

Charles Consigny avocat et chroniqueur RMC 12/2021

« C’est pour ça que j’ai proposé que les non-vaccinés paient eux-mêmes leurs frais d’hospitalisation, et même qu’ils payent à l’entrée. Et là d’un coup je peux te dire qu’il y a des gens qui se feraient vacciner. S’ils doivent vendre leur maison pour ça, ça ferait réfléchir du monde. »

Jean Castex premier ministre 12/2021

« Il n’est pas admissible que le refus de quelques millions de Français de se faire vacciner mette en risque la vie de tout un pays. »

Emmanuel Macron, président 01/2022

« Eh bien, là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc, on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie. »
« Le fait même que l’on pose la question du refus de soin pour des gens non vaccinés est un drôle de virus. Et ça, c’est l’immense faute morale des antivax : ils viennent saper ce qu’est la solidité d’une nation. Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n’est plus un citoyen. »

Gabriel Attal 01/2022

« On va se parler franchement : qui emmerde la vie de qui aujourd’hui ? Qui gâche la vie de nos soignants ? (…) Ce sont ceux qui s’opposent aux vaccins. »

Nadal 01/2022

« Je comprends qu’il y ait des gens qui ne veulent pas se faire vacciner, mais cela me semble un peu égoïste. »

Olivier Véran Assemblée Nationale 01/2022

« Il faut désigner les choses telles qu’elles sont vraiment, et dire que derrière un discours sur la prétendue liberté se cache trop souvent un égoïsme ou un repli sur soi. »

Christian Estrosi (soutien de Macron 2022) BFMTV 01/2022

« Les vaccinés n’ont pas à payer pour les non-vaccinés. »
« Quand on fait prendre de tels risques à la société, on doit en payer le prix. »
« Ceux qui ne seraient pas vaccinés devraient être confinés chez eux », dans « les mêmes conditions qu’en mars 2020 ».
« Ils ne devraient pas avoir droit et accès à l’assurance chômage. »

Claude Malhuret sénateur et médecin (soutien de Macron 2022) 01/2022, discours au Sénat.

« La démocratie, ce n’est pas s’agenouiller devant une minorité inconsciente… ce sont eux qui se placent en marge et nous mettent en danger. »

Dr André Grimaldi Professeur, (il a milité pour l’élection de Macron en 2017) JDD 01/2022

« […] Une personne revendiquant le libre choix de ne pas se faire vacciner ne devrait-elle pas assumer en cohérence son libre choix de ne pas se faire réanimer ? »

Sébastien Huyghe (qui a milité pour un ralliement des LR à Macron 2022) député LR du Nord 01/2022

« Ceux qui ont fait le choix de ne pas être vaccinés prennent un risque supplémentaire pour eux et pour les autres. Si celui-ci advient, je propose qu’ils aient une sanction financière à payer de leur poche. »
« Je propose plutôt pour elle le paiement d’une franchise médicale dont le montant sera à déterminer en fonction des situations par le gouvernement. »

Mme Valérie Rabault député PS assemblée nationale 01/2022

« Le groupe Socialistes et apparentés est le seul à avoir prôné, dès juillet dernier, la vaccination obligatoire pour tous les adultes. »

Françoise Hardy artiste, chanteuse, soutien de Macron Gala 01/2022

« Si les réfractaires peuvent vivre confinés, libre à eux de ne pas se faire vacciner. Mais s’ils veulent vivre normalement, voir des amis, le vaccin est le minimum requis pour se protéger et protéger les autres. »

« Un peu de levain fait lever toute la pâte. »

Galates 5 : 9
image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires