Et si le variant Omicron était la porte de sortie de la Covid ?

[Source : Pour un esprit critique]

Par Pascal Dubellé – psychiatre

Un nouveau variant, appelé OMICRON, a fait son apparition il y a quelques semaines dans les pays d’Afrique du sud. On ne sait pas encore grand-chose sur ce variant si ce n’est qu’il se répand comme une traînée de poudre et que cela suffit à affoler les populations. En revanche nous ne savons rien ou presque de sa virulence et nous sommes incapables de dire s’il sera ou non sensible aux vaccins comme aux nouveaux traitements antiviraux que l’on s’apprête à mettre sur le marché.

Toutefois, pour l’heure, et cela semble se confirmer à mesure que le temps passe, on ne relève aucune forme grave de la maladie ni aucun décès liés à ce nouveau variant. Il faudra attendre encore quelques semaines pour avoir un début de confirmation quant au pouvoir pathogène d’OMICRON, mais il est probable que ce pouvoir soit sensiblement atténué par rapport aux précédents variants, dont le dernier qui occupe encore la scène, le variant DELTA.

Or, s’il se confirme que ce variant est anodin, ce qui va dans le sens de l’évolution naturelle de ce genre d’épidémie à coronavirus, il nous faudra alors adapter rapidement la stratégie sanitaire et vaccinale en vigueur afin de favoriser l’expansion d’OMICRON pour qu’il supplante et remplace au plus vite le variant DELTA encore présent.

Cela signifie qu’il faudra lever évidemment toutes les mesures barrières et supprimer le passe sanitaire et qu’il faudra aussi, et surtout, interrompre au plus vite la campagne de vaccination, sauf, peut-être, pour la population vulnérable jusqu’à disparition totale du variant DELTA. De même il faudra interdire tout traitement susceptible de favoriser de nouvelles mutations.

Le but sera alors de préserver OMICRON pour éviter qu’un autre variant, par malheur plus pathogène, ne s’installe. OMICRON aurait aussi l’avantage de procurer une forme d’immunité naturelle, certes incomplète, mais sans doute supérieure à celle apportée par les vaccins à ARNm.

Ce nouveau variant pourrait nous permettre de sortir de cette Covid. Ne gâchons pas bêtement cette chance par des mesures et des politiques devenues obsolètes.

S’il s’avère que ce variant est aussi contagieux qu’un rhume et à peine plus grave, il serait alors une véritable aubaine pour nous. Pas pour l’industrie pharmaceutique, assurément, qui verrait son business plan  mis à terre ; pas pour ceux qui, en Europe et en France ont passé commande de centaines de millions de doses de vaccins devenues inutiles et achetées alors en pure perte comme ce fut le cas pour la H1N1.

Cette fâcheuse perspective qui verrait s’évaporer des milliards de dollars de gains à venir et qui serait responsable d’une énorme gabegie poussera-t-elle ceux qui gèrent cette crise Covid à vouloir arranger la réalité afin  de poursuivre une politique sanitaire et vaccinale qui ne serait pas seulement  vaine, mais totalement néfaste ?

À suivre de très près.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires