Connerie transcendantale ou volonté de camoufler la totale inefficacité des « vaccins » ? La recherche d’anticorps n’a aucune valeur pour les autorités… sauf pour Macron qui en fait régulièrement…

Connerie transcendantale ou volonté de camoufler la totale inefficacité des « vaccins » ? La recherche d’anticorps n’a aucune valeur pour les autorités… sauf pour Macron qui en fait régulièrement…

17/05/2021 (2021-05-17)

[Source et auteur : PATRICE GIBERTIE (pgibertie.com)]

Un de mes amis dopé au zinc  et pressé par son entourage  de se faire vacciner a obtenu une ordonnance pour un test sérologique. Surprise : une bonne dose d’anticorps, il avait attrapé la covid sans s’en rendre compte… Il ne pourra pas avoir de pass sanitaire…

Les vaccinés ne doivent pas savoir s’ils ont des anticorps ! Avoir une sérologie négative après un vaccin serait absolument normal pour LCI, TF1… Bon là ils vous prennent pour des idiots…

La seule preuve de l’efficacité d’un vaccin consiste à mesurer les anticorps quelques semaines après la vaccination pour savoir si oui ou non le vacciné est protégé. Cela passe par un test sérologique fiable à 100%. Avec la piquouze génique, il faut se contenter de la présence ou non des anticorps dits « anti-spike ». Cette recherche est appliquée aujourd’hui par tous les labos ! J’ai vérifié.

Quand ça veut pas ça veut pas, beaucoup découvrent que leur vaccin ne sert à rien, après deux pfizer, zéro anticorps pour bon nombre des plus de 80 ans et pas beaucoup pour les autres… MACRON A RAISON , IL PREFERE SURVEILLER SES ANTICORPS PAS DE PIQUOUZE POUR LE PRESIDENT

« Un #vaccin digne de ce nom permet l’acquisition d’une immunité réelle durable. Prototype du vaccin évalué régulièrement, la rubéole dont taux d’anticorps sont suivis pendant les grossesses. Écarter la sérologie pour #COVID permet de camoufler l’inefficacité »

DR Guerin

Le gouvernement ne veut surtout pas que les Français vaccinés ou non fassent de tests sérologiques. Non seulement la seule preuve de protection n‘est pas remboursée par la sécu, mais en plus elle ne permettra pas d’obtenir le pass sanitaire.

Le texte de loi voté dans la nuit de mardi à mercredi par les députés de l’Assemblée nationale ne prévoit effectivement que trois types de certificats intégrés au pass sanitaire : un test PCR ou antigénique négatif, l’attestation de vaccination, mais aussi un mystérieux « certificat de rétablissement de la Covid-19 »

En fait, ce nouveau document prouvant qu’une personne a été atteinte du virus puis en a guéri, est venu remplacer la piste d’un test sérologique, solution finalement écartée. Pour l’obtenir, il ne faudra donc pas avoir réalisé une recherche d’anticorps. Mais simplement montrer un test PCR ou antigénique positif depuis « plus de quinze jours et de moins de deux mois », selon les récentes précisions de la Direction générale de la santé (DGS). Il aura ainsi la même valeur qu’un test négatif ou une vaccination complète.

Problème : aucun de ces documents ne peut garantir que la personne est protégée.

Seul le test sérologique mesurant les anticorps anti spikes peut vérifier de la réalité d’une protection. Les anticorps existent ou n’existent pas… S’il y en a pas le vaccin n’a servi a rien.

Le test sérologique permettrait d’éviter une vaccination inutile et dangereuse quand on a des anticorps, car les effets secondaires sont bien plus graves dans ces conditions. Il permettrait de connaitre enfin le niveau de protection naturelle  de la population.

Combien sont comme lui ? Selon les estimations de l’Institut Pasteur établies en février 2021, environ 15 à 20% des Français adultes auraient été infectés par le coronavirus Sars-CoV-2 et auraient ainsi a priori développé des anticorps. Plus de la moitié n’ont rien ressenti et n’ont pas été testé…

S’ils se font vacciner, ils prendront le risque d’effet secondaires plus graves (six fois plus de risque de fièvre, de frissons, de douleurs musculaires), mais au moins, grâce à eux, on pourra croire que le vaccin est efficace…

Vous êtes vaccinés ? Vous voulez savoir ? Faites comme macron : une bonne sérologie, pour 31 euros vous saurez enfin… avant les variants…

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments