Avec Macron, à quels « progrès » s’attendre ?

14/04/2022 (2022-04-14)

Par Nicole Delépine

[Voir aussi sur RL]

ATTENTION DANGER  SI VOUS PROLONGEZ CE MANDAT !

OBLIGATION VACCINALE ANTICOVID EN DISCUSSION  ET RETOUR DU PASS

Lors d’une interview sur Brut, le présidentiable Emmanuel Macron laisse entrevoir ses projets pour le peuple de France. S’il est réélu le 24 avril 2022, il ne s’interdira pas de réintroduire le pass vaccinal et donc l’obligation vaccinale pour accéder aux lieux de loisirs, bars, restaurants, transports…et satisfaire les desiderata de l’UE et de l’OMS…[1]

ET LA DÉCONSTRUCTION EN MARCHE

Le président affectueusement, probablement, nous expliqua qu’il n’existait pas de culture française. La première fête de la musique à l’Élysée en 2017 nous fit rapidement comprendre que les « artistes » rappeurs LGBT étaient devenus les maîtres du temple, mais surtout que les autres devraient se taire. La suite le confirmera.

Il est urgent de se remémorer toutes les preuves de la déconstruction de nos valeurs, à commencer par celle de la famille.

Encore quelques jours pour réfléchir et ne pas laisser passer le représentant du « progressisme » sans limites imposé par le nouveau monde, dans lequel être un homme blanc hétérosexuel voire chrétien est une devenu une aberration et bientôt peut-être un délit …

Dans mon jeune temps, un pédopsychiatre bien introduit dans la nouvelle mafia de la déconstruction et du wokisme qu’on ne nommait pas encore ainsi, nous dit à propos de l’utilisation du MINITEL dans les années 1980 « soyez moderne, mon vieux ». Nous avons ri, souvent, en nous remémorant ce moment où un chef de service de pédiatrie était  plus préoccupé par les possibilités du Minitel que de ses patientes atteintes d’anorexie mentale.

Nous n’avions pas compris la gravité de ce « soyez modernes » et de tout ce qui s’ensuivit comme la gauchisation des universités conduisant à l’interdiction de certains auteurs célèbres à Sciences po ou à l’université de Lille ou d’un professeur d’allemand à l’université de Grenoble ou Lyon… et à la censure de plus en plus systématique de toute « opinion » différente de la doxa officielle, vite cataloguée complotiste, extrême droite, voire fasciste… Plusieurs chercheurs sérieux qui publiaient sur Médiapart en ont fait la douloureuse expérience au cours de ces deux ans.

CONSÉQUENCES TRAGIQUES DE LA DÉCONSTRUCTION EN COURS[2]: UN EXEMPLE MARQUANT

QU’ EST DEVENU LE CONCEPT DE BÉBÉ ? Réaffirmons que c’est un être pensant s’il en est, même encore fœtus !

Toutes les mères « normales «  en témoigneront. Ils réagissent à la voix du papa, et du grand frère,  à la musique classique ou à telle chanson ou morceau de jazz. UN BÉBÉ !

Et c’est ce bébé qu’on prétend pouvoir « TUER » selon son humeur y compris à neuf mois ! Combien de femmes malades ont -elles payé de prison cet INFANTICIDE  dont on voudrait faire disparaître le nom (mais pas l’acte monstrueux) en même temps que toutes les traces de « CIVILISATION » ?

LA VOLONTÉ AFFIRMÉE D’EXTENSION DE L’AVORTEMENT JUSQU’À NEUF MOIS

Pourquoi le porte-parole du gouvernement G. Attal se croit-il obligé de parler de cela  maintenant, deux jours après le premier tour à France info  ? Qui est sa clientèle ?

Les macronistes en sont-ils si fiers ? Difficile à comprendre si on n’a pas versé encore dans la pathologie de la secte internationale eugéniste et anaffective. TUER UN BÉBÉ A NEUF MOIS DE GROSSESSE, comment est-ce possible et pire encore s’en flatter ?

Oui ils ont cette volonté monstrueuse aberrante et purement idéologique car on ne voit pas bien à quoi cela peut servir ! (Qu’on m’explique … )

« Et Il suffisait pour le vérifier d’entendre ce matin à 8 heures le 11 avril au lendemain du premier tour sur France-Inter le  porte-parole Gabriel Attal d’E Macron exprimant la volonté macronienne d’extension encore et encore de l’avortement ; jusqu’à ce qu’il ne puisse plus être qualifié d’infanticide. »[3]

L’OMS préconise l’avortement jusqu’à 9 mois, sans condition | Epoch Times

Mais puisque l’OMS nous le demande, ce doit être bien. Conviction d’Attal, Macron et Cie,  ou simplement obéissance aux Maîtres du monde comme Bill Gates et son organisation, l’OMS qu’il finance en grande partie ?

« L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de publier un document dans lequel elle préconise aux gouvernements de supprimer la limite de temps légale pour l’avortement, et ce, en toute circonstance, sans justification médicale. »

L’OMS invoque les droits des « femmes, des jeunes filles ou des autres personnes enceintes », droits qui seraient brimés par les lois leur interdisant de mettre fin à leur grossesse passé un certain délai, sans jamais évoquer le « droit de l’enfant à naître ».

C’est la même OMS qui nous a imposé la coronafolie depuis plus de deux ans. C’est de l’OMS qu’il faut se débarrasser pour que cessent ces terribles injonctions que les gouvernements obéissants appliquent aveuglément.

EN FRANCE L’AVORTEMENT FUT DÉPÉNALISÉ EN 1975

Simone Veil, en présentant la loi relative à l’interruption volontaire de grossesse, précisait :

« Je le dis avec toute ma conviction : l’avortement doit rester l’exception, l’ultime recours pour des situations sans issue. »

Poursuivant son discours, elle ajoutait :

« Mais comment le tolérer sans qu’il perde ce caractère d’exception, sans que la société paraisse l’encourager ? Je voudrais tout d’abord vous faire partager une conviction de femme – je m’excuse de le faire partager une conviction de femme – je m’excuse de la faire devant cette assemblée presque exclusivement d’hommes : aucune femme ne recourt de gaité de cœur à l’avortement. Il suffit d’écouter les femmes. »

Et que de mensonges n’a-t-on pas faire dire  depuis quarante ans à cette représentante de femmes véritables féministes, et non pas agents de déconstruction de l’Humanité. Elle voulait aider des femmes en détresse, et non détruire la civilisation.

Comment aurions pu imaginer que,  presque cinquante ans plus tard, il faudrait autoriser le meurtre d’un bébé de neuf mois de grossesse, un infanticide, pour ne pas être considéré comme RINGARD voire facho ?

ILS SONT DÉCONNECTÉS DE LA VIE, DE L’AMOUR

Il faut éviter de laisser au pouvoir le Progressisme, mais aussi d’élire des députés wokistes.

N’oublions pas qu’en Juillet 2020 LES DÉPUTÉS ONT DÉJÀ VOTÉ CETTE HORREUR : légalisation de l’avortement jusqu’à la fin de  grossesse, si mère en détresse … au nom des droits de la femme ?  Bientôt les discrètes limites vont tomber pour obéir à l’OMS.

L’ENFANT N’A -T-IL AUCUN DROIT ?

Écoutez  Mme le Pr Alexandra Henrion Caude sur la loi dite de « bioéthique »[4] votée en juillet 2020 sous le mandat d’E. Macron et vous comprendrez ce que déshumanisation, déconstruction,  casse de la famille et même de son concept, veulent dire et à quoi l’on s’engage avec un nouveau mandat E. Macron ( mais aussi si  JL Mélenchon ou d’autres « progressistes avaient été élus) :

Il y avait bien eu quelques réactions au vote de cette épouvantable loi qui n’a d’éthique que le nom, mais peu audibles dans la mesure où les médias obéissants ne pouvaient que soutenir un projet présenté par le gouvernement.[5][6][7]

Chers lecteurs, cette déclaration de G. Attal au nom du Président est tellement grave que je pourrais m’arrêter là et vous demander de ne mettre au pouvoir présidentiel ou législatif une personne ayant voté  ou soutenu ce texte digne des dictatures les plus immondes :

« La légalisation de la Procréation Médicalement Assistée pour les couples lesbiens était le paravent de cette loi soi-disant attendue par les français (combien ?). Mais derrière ce sujet déjà clivant, se cachent des choses beaucoup plus graves, telles que l’autorisation de fabrication de chimères homme-animal à partir d’embryons humains sacrifiés et plus globalement la marchandisation du corps humain qui ouvre la voie vers la création en éprouvette d’être sans origine, sans âme. Au passage un cavalier législatif introduit dans la loi dite de Bioéthique l’avortement jusqu’au 9ème mois de grossesse. »

Loi dite de bioéthique, « urgence sanitaire » au temps d’Orwell ? 

Clairement, cette loi n’a rien de « bio » ni d’éthique ! Elle en est tout point son contraire, en bonne représentante de la dictature orwellienne qui se met en place et dans laquelle l’inversion du sens des mots est une astuce classique largement utilisée par nos gouvernants.

Voici ce qu’écrivait E.M.  le 1er aout 2020 : @EmmanuelMacron :

« le projet de loi bioéthique vient d’être adopté en 2e lecture par l’Assemblée nationale. Je salue l’engagement des parlementaires, des membres du gouvernement et du Comité consultatif national d’éthique. Ils ont permis l’adoption d’un texte d’équilibre dans un débat apaisé. »

Peut-on se sentir apaisé quand on autorise la fabrication d’enfants SANS PÈRE et qu’en même temps on légalise l’avortement de bébés viables et pensants jusqu’à neuf mois ?

« Le projet de ceux qui courent après le progrès sans regarder où il les mène est une fable destructrice ».

(J.-F. Poisson)

Rien n’a changé depuis le vote en 2020 et confirmé après passage au sénat en 2021, en dehors du fait qu’à l’aube d’un possible deuxième mandat ils s’en flattent.

Qui peut voter pour de telles personnes ?

On parle de vote en son « âme et conscience » …

  1. [1] https://lemediaen442.fr/macron-annonce-que-sil-est-reelu-le-24-avril-il-ne-sinterdira-pas-davoir-recours-au-pass-vaccinal/[]
  2. [2] JL Touraine rapporteur de la loi de bioéthique expliqua qu’il voulait séparer sexe et reproduction…[]
  3. [3] Le blog de Bernard Antony: Le 24 avril, pas une voix pour Macron (bernard-antony.com) []
  4. [4] vote de la loi dite de bioéthique en 2020 autorisant le meurtre de fœtus à terme 
    https://youtu.be/qAbdhGpUyo8
    https://youtu.be/SIvah08L_Jk[]
  5. [5] https://t.co/0g62Xvw3xO   l’avortement désormais autorisé pour “détresse psychosociale” jusqu’au terme de la grossesse. Ce n’est plus un avortement c’est un crime qui n’a rien d’éthique comme tous les crimes…. Christian Coulon  August 3, 2020[]
  6. [6] Après l’élimination des vieux dans les Ehpad, le massacre des innocents et la fabrication de « Frankenstein » (francesoir.fr) []
  7. [7] Une fin de nuit du 31 juillet 2020 comme par hasard…[]
image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires