1

Appel urgent : des milliers d’oiseaux sont-ils morts à cause des ondes 4G/5G ?

Les défenseurs des oiseaux ont vécu un scénario apocalyptique durant l’été 2022 : des milliers d’oiseaux sont morts sur les plages, notamment aux Pays-Bas et en France. Les médias accusent uniquement la grippe aviaire. Ce documentaire enquête cependant sur un tout autre soupçon et se termine par un appel urgent !

Autres émissions sur ce thème :

Arbres et abeilles morts à cause de la 5G
https://www.kla.tv/15443

Appel urgent à se réveiller : la 5G est un danger pour le corps et la vie !
https://www.kla.tv/13859

Interview téléphonique avec Barrie Trower, spécialiste des ondes millimétriques. Partie 1 : Destruction de l’homme, des animaux et de la nature par les rayonnements 5G
https://www.kla.tv/14399

[Voir aussi :
« Le ciel nous tombe sur la tête ! Le ciel nous tombe sur la tête ! »]

Transcription

Plus de 2,7 millions de téléspectateurs ont déjà vu notre appel urgent à se réveiller « la 5G est un danger pour le corps et la vie ! » ! Dans cet appel à se réveiller, on apprend notamment que plusieurs centaines d’oiseaux pourraient avoir trouvé la mort suite à un essai de la 5G à La Haye. Des articles de presse récents, parus cet été, sur la mort mystérieuse de milliers de sternes, font à nouveau réagir :

Sur l’île néerlandaise de Texel, par exemple, selon l’association ornithologique Jordsand, une colonie de sternes caugek, comptant environ 4 000 couples nicheurs, a été presque entièrement anéantie.

Les protecteurs des oiseaux ont assisté à un scénario apocalyptique : des oiseaux morts et agonisants gisaient partout. Plus de 3 500 oiseaux morts ont déjà été ramassés sur l’île de Texel pendant les mois d’été, et beaucoup d’autres dériveraient en mer sans jamais être retrouvés.

Dans les rapports publiés par les médias, la mort des oiseaux est toujours justifiée par la présumée flambée du virus H5N1 de la grippe aviaire.

Selon le site néerlandais antennekaart.nl, qui documente de manière très transparente la mise en place ou la modification des antennes de téléphonie mobile, une augmentation massive de l’exposition aux ondes électromagnétiques a été constatée fin mai 2022 dans la réserve du Texel, près de la localité de De Petten. C’est précisément là que nichaient la plupart des sternes concernées. Six nouvelles antennes de Vodafone et douze de l’opérateur KPN ont été mises en service près de De Petten. Le nombre de fréquences émises est passé rapidement de 5 à 11.

Peu après, le drame des sternes caugek, menacées d’extinction, a commencé. De plus en plus d’oiseaux ont été retrouvés morts.

Les nouvelles fréquences, avec la nette augmentation de l’exposition aux ondes qu’elles entraînent, ont-elles porté le coup mortel aux oiseaux ?

Une « tragédie aviaire » similaire s’est produite cet été dans la réserve naturelle néerlandaise de Waterdunen, située à l’autre bout des Pays-Bas. Là aussi, d’innombrables sternes ont été retrouvées mortes.
Comme Texel, Waterdunen se trouve sur une route maritime très fréquentée, à l’entrée d’un port très actif. La téléphonie mobile y est très utilisée pour la navigation.

Selon antennekaart.nl, dans un rayon d’environ 12,5 km, le nombre incroyable d’environ 300 antennes 4G est dirigé vers Waterdunen – une ZONE DE PROTECTION DE LA NATURE ! Entre avril et juin de cette année, environ 50 de ces antennes ont été rajoutées aux mâts de téléphonie mobile. Il en résulte une augmentation dramatique de l’exposition aux ondes pour les oiseaux de Waterdunen, qui ont également été exposés à de nombreuses nouvelles fréquences.

Cependant, dans la réserve naturelle de Yerseke Moer, située à seulement 30 km de Waterdunen, aucun oiseau mort n’a été trouvé. La colonie d’hirondelles y a prospéré de manière parfaite ! Cette réserve isolée ne se trouve pas à proximité d’un grand port ni d’une voie navigable. Les données d’antennekaart.nl ne permettent pas non plus d’y détecter une augmentation significative de l’exposition aux ondes !

C’est précisément à ce point que la « théorie de la grippe aviaire » comme cause unique de la mort cruelle des oiseaux s’effondre comme un château de cartes. Car d’une part, il devrait y avoir eu une transmission d’une extrémité des Pays-Bas (Texel) à l’autre (Waterdunen), et d’autre part, la localité de Yerseke Moer, située à seulement 30 km de Waterdunen, n’est pas du tout touchée. Cela n’a aucun sens !

En outre, la mort de milliers de sternes a également été rapportée en France. L’auteur américain et critique de la téléphonie mobile Arthur Firstenberg fait remarquer que là aussi, des dizaines de nouvelles antennes 4G et 5G avaient été mises en service peu de temps auparavant. Malgré cela, en France aussi, les médias ont nommé la grippe aviaire comme seule cause de la mort. Ce prétendu virus ne servirait-il que de bouc émissaire pour détourner l’attention d’une toute autre cause ?

Lors de la mort des oiseaux à La Haye, dont nous avons parlé dans notre premier appel au réveil, le lobby de la téléphonie mobile pouvait encore nier qu’un test 5G avait eu lieu. Grâce à la documentation détaillée d’antennekaart.nl, il est désormais possible d’établir clairement, pour la première fois, un lien temporel entre la mise en service de nouvelles antennes et la mort de milliers d’oiseaux.

Pour clarifier la situation, une question essentielle doit inévitablement être posée :

Les opérateurs de téléphonie mobile sont-ils responsables de la mort de milliers d’oiseaux ?

Trois raisons fondées confirment que ce n’est pas du tout une hypothèse absurde :

  1. les éleveurs de pigeons voyageurs témoignent que les pigeons voyageurs peuvent perdre leur orientation à cause de la téléphonie mobile !
  2. après un examen approfondi de 919 études scientifiques, le ministère indien de l’environnement confirme que les mâts de téléphonie mobile perturbent les systèmes biologiques des oiseaux !
  3. Le professeur Peter Semm a effectué des recherches sur les pinsons zèbres pour le compte de Telekom. Il a découvert que leurs cellules nerveuses réagissaient au rayonnement de la téléphonie mobile. Il n’a pas été autorisé à publier ses résultats, car la Deutsche Telekom craignait un effondrement de ses affaires.

La Deutsche Telekom sait donc, grâce à ses propres expériences, que la téléphonie mobile a une influence sur la vie des oiseaux. Elle le nie toutefois en public.

Pourquoi la téléphonie mobile n’est-elle pourtant même pas mentionnée dans les rapports publics comme cause possible de la mortalité dramatique des oiseaux ?

Le dicton populaire dit : « Qui paie les violons choisit la musique ». Nos médias de masse n’agissent-ils pas exactement selon cette devise ? Ils sont en effet cofinancés pour une part non négligeable par le lobby de la téléphonie mobile. Est-ce pour cette raison que le lien éventuel avec la téléphonie mobile est tout simplement passé sous silence ?

Chers téléspectateurs, contrairement à ce qu’affirment les médias et le lobby de la téléphonie mobile, les oiseaux sont-ils morts à cause de la 4G ou de la 5G ou non ? Cette question doit être examinée immédiatement afin de mettre fin à la mort des oiseaux.

Comme les médias de masse n’évoquent pas le lien avec la mort des oiseaux, seule votre aide peut, comme d’habitude, provoquer un tollé parmi la population.

Aidez-nous donc à répandre ces informations cruciales comme une traînée de poudre. Soutenez ce cri d’alarme en transmettant MAINTENANT cette vidéo à un maximum de personnes de votre entourage. Pour ce faire, nous insérons le lien court vers cette émission.

de kw./sb.

Sources / Liens :

Berichte über den Tod von Seeschwalben

Brieftauben

Vögel können durch Mobilfunk gestört werden
The Times of India, vom 12.10.2011

Professor Peter Semm