Selon l’ambassadeur américain Chas Freeman, Israël ne fait même pas semblant de cacher son génocide

01/12/2023 (2023-12-01)

[Source : Études sur la Neutralité]

Entretien (partie 1 sur 3) avec l’ancien ambassadeur des États-Unis Chas Freeman.

Eh bien, c’est aussi grave que possible. Un génocide à la vue de tous, impitoyable et froid, et « l’Occident » avec tout son discours sur les droits de l’homme, avec tout son orgueil, est pleinement complice. Peut-être donner aux Palestiniens une pause café avant de continuer à les tuer, mais c’est à peu près le maximum que l’Occident est prêt à concéder aux victimes.

L’ambassadeur Chas Freeman est l’un des rares anciens responsables publics américains prêts à dénoncer cette atrocité. De plus, il est un superbe analyste des affaires de l’Asie occidentale et du monde. Dans cette interview, il analyse ce que la tragédie actuelle en Palestine signifiera pour la géopolitique dans la région et au-delà.


[Bonus — La partie 2 sur 3 de l’entretien :]

La plus grande défaite des néoconservateurs depuis le Vietnam

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires