Propos de Benoît XVI sur le pouvoir de la Finance et des Mass-Media

09/01/2023 (2023-01-09)

[Source : Profession Gendarme]

Par le Général Dominique Delawarde

Bonjour à tous,

Le 17 décembre dernier, j’adressais à mes amis un texte sous le titre : Comment les États-uniens super riches contrôlent le gouvernement US, et par voie de conséquence ceux des pays vassaux de l’UE. Ce texte a été repris et publié sur plusieurs sites. (Voir par exemple ci-dessous)

Je viens de recevoir aujourd’hui un article autrement plus puissant d’un excellent ami, Moses Mendelssohn dont la production est toujours très argumentée et sourcée. Il devrait être publié dans les heures qui viennent sur plusieurs sites d’information alternatifs.

Cet article de 2 pages, évidemment sourcé, rappelle des faits et des propos méconnus concernant Benoît XVI. Dans un discours du 15 février 2012 tenu à Rome devant 190 séminaristes, le pape Benoît XVI traitait principalement du pouvoir de la finance et des mass-medias. Évidemment tout ce qu’il disait devrait être connu de tout un chacun devrait en tirer les conclusions qui s’imposent, mais le fait que ces propos soient tenus au XXIe siècle par un pape alors en exercice, leur donne beaucoup plus de force.

J’invite le lecteur à réfléchir sur cet article (2 pages) publié ci-dessous. Pour moi, le pouvoir de la Finance, qui n’a fait que s’accroître au cours des dernières décennies, et des mass-medias (contrôlés par cette même finance) est à l’origine du niveau de corruption considérable et des crises de toute nature qui gangrènent la planète aujourd’hui. J’observe que les organismes qui se sont fixé pour rôle d’observer le niveau de corruption dans le monde sont quasiment tous d’origine occidentale et qu’ils émanent majoritairement du monde de la finance (ben voyons…). Ils ne se prononcent que sur la corruption du secteur public des États et ne se prononcent pas sur la corruption du secteur privé et sur la corruption transnationale. Ceci peut expliquer que l’occident global se trouve plutôt bien classé alors que la réalité est peut être bien différente puisqu’il faut être riche pour pouvoir corrompre. https://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_perception_de_la_corruption.

Bonne lecture et à chacun de se forger son opinion, bien sûr.

Général Dominique Delawarde

Propos de BENOIT XVI sur le Pouvoir de la Finance et des Mass-Medias

Le jour même de la mort de Benoît XVI, François Asselineau de l’UPR écrivait sur son fil Twitter :

https://www.lapresse.ca/voyage/destinations/europe/italie/201301/03/01-4608053-vatican-tous-les-paiements-par-carte-bancaire-suspendus.php

https://benoit-et-moi.fr/2017/actualite/renonciation-de-benoit-arriere-plan-geopolitique.html

Peu sont ceux, en France, qui ont eu vent qu’un an exactement avant la démission du Pape Benoit XVI, le journal Il Fatto Quotidiano du 10 février 2012 rapporte que le Pape Benoît XVI aurait fait objet de menaces de mort précises. En effet, en novembre 2011, l’Archevêque de Palerme d’alors, Paolo Romeo, aurait lors d’un voyage en Chine, affirmé crânement à des interlocuteurs atterrés que Benoît XVI n’avait qu’un an à vivre, car il serait assurément assassiné. https://www.ilfattoquotidiano.it/2012/02/10/complotto-di-morte-benedetto-xvi/190221

Quelques jours après les révélations du Fatto Quotidiano, soit le 15 février 2012, un discours prononcé par le Pape Benoît XVI devant 190 séminaristes à Rome — sans consulter de notes écrites — peut encore aider « ceux de peu de foi » d’y voir clair.

« NE SUCCOMBEZ PAS AU POUVOIR DES MASS-MEDIAS ET DE LA FINANCE »

Pour les séminaristes, Benoit XVI commente l’épître de saint Paul aux Romains (12, 1-6) :

« Frères, je vous exhorte pour la miséricorde de Dieu à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint et agréable à Dieu, qui sera là votre culte spirituel. Ne vous conformez pas à ce monde, mais laissez-vous transformer par le renouvellement de votre façon de penser, afin de discerner la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable à lui, et parfait ».

Et le Pape de poursuivre :

« Ne vous conformez pas à ce monde, mais laissez-vous transformer, renouvelant votre façon de penser ».

« Il y a un non-conformisme du chrétien qui ne se laisse pas conformer. Cela ne signifie pas que nous voulons fuir monde, que nous ne sommes pas intéressés par le monde ; au contraire, nous voulons nous transformer nous-mêmes et nous laisser transformer, transformant ainsi le monde. »

« Et nous devons garder à l’esprit que dans le Nouveau Testament, en particulier dans l’Évangile de saint Jean, le mot “monde” a deux significations, et indique donc le problème et la réalité dont il s’agit. D’une part, le “monde” créé par Dieu, aimé de Dieu, au point de se donner lui-même et son Fils pour ce monde ; le monde est une créature de Dieu, Dieu l’aime et veut se donner lui-même afin qu’il soit réellement création et réponse à son amour. »

« Mais il y a aussi l’autre concept de “monde”, kosmos houtos : le monde qui est dans le mal, qui se trouve dans le pouvoir du mal, qui reflète le péché originel. »

« Nous voyons ce pouvoir du mal aujourd’hui, par exemple, dans deux grands pouvoirs, qui en eux-mêmes sont utiles et bons, mais qui sont facilement susceptibles d’abus : le pouvoir de la finance et le pouvoir des médias. Tous deux nécessaire, car ils peuvent être utiles, mais tellement susceptibles d’abus que, souvent, ils deviennent le contraire de leurs véritables intentions. »

« Nous voyons comment le monde de la finance peut dominer l’homme, que “l’avoir” et le “paraître” dominent le monde et l’asservissent. Le monde de la finance ne représente plus un instrument pour favoriser le bien-être, pour favoriser la vie de l’homme, mais devient un pouvoir qui l’opprime, qui doit presque être adoré : “Mammon”, la vraie fausse divinité qui domine le monde. Contre ce conformisme de la soumission à ce pouvoir, nous devons être non-conformistes : ce qui compte, ce n’est pas avoir, c’est d’être ! Ne nous soumettons pas à cela, utilisons-le comme un moyen, mais avec la liberté des enfants de Dieu.
»

« Et puis l’autre, le pouvoir de l’opinion publique. »

« Certes, nous avons besoin d’informations, de connaissance de la réalité du monde, mais il peut être aussi un pouvoir de l’apparence ; à la fin, ce qui est dit est plus important que la réalité elle-même. Une apparence se superpose à la réalité, devient plus importante, et l’homme ne suit plus la vérité de son être, mais il veut surtout paraître, être conforme à ces réalités. Et contre cela aussi, il y a le non-conformisme chrétien : nous ne voulons pas être toujours “conformés”, loués, nous voulons non pas l’apparence, mais la vérité, et cela nous donne la liberté, et la liberté vraiment chrétienne : la libération de ce besoin de plaire, de parler comme la masse pense que ce devrait être, et avoir la liberté de la vérité, et ainsi recréer le monde de telle sorte que personne ne soit opprimé par l’opinion, par l’apparence qui ne laisse plus émerger la réalité elle-même ; le monde virtuel devient plus réel, plus fort et on ne voit plus le monde réel de la création de Dieu. Le non-conformisme chrétien nous rachète, nous restitue à la vérité. Prions le Seigneur de nous aider à être des hommes libres dans ce non-conformisme qui n’est pas contre le monde, mais qui est l’amour vrai du monde. »


Le texte ci-dessus ne donne que des extraits de la Lectio. Il s’agit d’une transcription et traduction publiée sur le blog Benoit et Moi.

https://benoit-et-moi.fr/2012-I/0455009fcb0e2400f/0455009ffb0fe3402.html

Pour écouter la Lectio complet en italien :

https://www.byoblu.com/2022/12/31/non-conformatevi-al-potere-di-media-e-finanza-il-monito-di-benedetto-xvi/?__cf_chl_tk=shp14lyI1bVAR0OKx1TXiEn02QUQ.BUHRS9S0K3wAo8-1673030198-0-gaNycGzNCFE

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires