Pourquoi la propagande fonctionne-t-elle si bien ?

22/06/2023 (2023-06-22)

[Source : lesakerfrancophone.fr]

Par Caitlin Johnstone – Le 16 juin 2023

Il est indéniable que la civilisation occidentale est saturée de propagande à usage domestique visant à manipuler la façon dont le public pense, agit, travaille, achète et vote. Des employés des médias ont témoigné du fait qu’ils subissent une pression constante pour diffuser des récits favorables au statu quo politique de l’empire américain. Les gestionnaires de l’empire ont publiquement reconnu qu’ils avaient tout intérêt à manipuler la pensée publique. L’observation à l’œil nu de la manière dont les médias soutiennent systématiquement toutes les guerres américaines, se rallient à l’objectif de politique étrangère américain du jour et font preuve d’un parti pris écrasant contre les gouvernements ciblés par l’empire, montre clairement que c’est ce qui se passe si l’on fait preuve d’un minimum d’esprit critique.

Nier que ces manipulations à grande échelle ont un effet sur vous est aussi absurde que de nier que la publicité – une industrie de près de mille milliards de dollars – a un effet sur vous. Il s’agit simplement d’un fait gênant : même si nous aimons nous considérer comme des agents souverains libres de penser et à l’abri de toute influence extérieure, l’esprit humain est tout à fait piratable. Les manipulateurs le savent, et la science de la propagande moderne, qui progresse depuis plus d’un siècle, le comprend avec une lucidité aiguë.

En martelant continuellement notre esprit de messages simples et répétés sur la nature du monde dans lequel nous vivons, les propagandistes sont en mesure d’exploiter les failles de la cognition humaine, comme l’effet de vérité illusoire, qui fait que notre esprit confond l’expérience d’avoir déjà entendu quelque chose avec l’expérience d’avoir reconnu cette chose comme vrai. [Selon l’adage bien connu de Goebbels : Un mensonge répété 100 fois devient une vérité, NdT]

Notre endoctrinement dans la vision du monde impériale dominante commence lorsque nous sommes très jeunes, en grande partie parce que l’école est liée aux mêmes structures de pouvoir dont les intérêts d’information sont servis par cette vision du monde, et parce que de puissants ploutocrates comme John D Rockefeller se sont activement insérés dans la formation des systèmes d’enseignement modernes.

Notre vision du monde est formée lorsque nous sommes jeunes dans l’intérêt de nos dirigeants, et à partir de là, des biais cognitifs prennent le relais pour protéger et renforcer cette vision du monde, la préservant généralement sous une forme plus ou moins identique pour le reste de notre vie.

C’est ce qui fait qu’il est si difficile de convaincre quelqu’un que ses croyances sur une question sont des mensonges nés de la propagande. Beaucoup de gens attribuent ce problème au fait que la pensée critique n’est pas enseignée dans les écoles, et j’ai vu certains courants de la pensée marxiste soutenir que les Occidentaux choisissent d’épouser des récits de propagande parce qu’ils savent que cela favorise leurs propres intérêts de classe. Il est sûr que ces deux facteurs entrent dans l’équation dans une certaine mesure. Mais la principale raison pour laquelle les gens ont tendance à rester attachés à leurs perspectives installées par la propagande a en fait une explication beaucoup plus simple et bien documentée.

La psychologie moderne nous apprend que les gens n’ont pas seulement tendance à s’accrocher à leur système de croyance induit par la propagande, mais aussi à n’importe quel système de croyance. La persévérance dans les croyances, comme son nom l’indique, décrit la manière dont les gens ont tendance à s’accrocher à leurs croyances même lorsqu’on leur présente des preuves qui les réfutent. La théorie veut qu’à l’époque où les humains vivaient en tribus souvent hostiles les unes aux autres, notre cohésion tribale et le fait de savoir à qui nous pouvions faire confiance comptaient plus pour notre survie que de prendre le temps de découvrir ce qui est objectivement vrai, de sorte que nous avons maintenant ces cerveaux qui ont tendance à donner la priorité à la loyauté envers nos “tribus” modernes comme notre nation, notre religion, nos factions idéologiques et nos causes préférées.

Cette tendance peut prendre la forme d’un raisonnement motivé, où nos intérêts émotionnels et nos loyautés “tribales” influencent la manière dont nous prenons en compte les nouvelles informations. Elle peut également donner lieu à un effet de retour, où le fait d’être confronté à des preuves qui entrent en conflit avec notre vision du monde non seulement ne changera pas nos croyances, mais les renforcera au contraire.

La réponse simple à la question de savoir pourquoi les gens s’accrochent à des croyances inculquées par la propagande impériale est donc que c’est ainsi que fonctionnent les esprits. Si vous parvenez à endoctriner quelqu’un avec force et constance dès son plus jeune âge, puis à lui donner une “tribu” idéologique dominante à laquelle s’identifier dans le cadre de cet endoctrinement, les failles cognitives de nos cerveaux nouvellement évolués agissent comme des sentinelles qui protègent les visions du monde que vous leur avez inculquées. C’est exactement ce que la propagande moderne et nos systèmes politiques modernes sont censés faire.

Je vois souvent des gens exprimer leur perplexité face à la façon dont les personnes les plus intelligentes qu’ils connaissent adhèrent aux récits de propagande les plus ridicules qui soient. Voici pourquoi. Une personne intelligente qui a été efficacement endoctrinée par la propagande sera tout simplement plus intelligente qu’une personne d’intelligence moyenne pour défendre ses convictions. Certains des articles de politique étrangère les plus écervelés que vous lirez proviennent de titulaires de doctorats et de diplômés de l’Ivy League, parce que leur intelligence leur permet d’avancer des arguments intelligents pour expliquer pourquoi il serait bon et intelligent que l’armée américaine fasse quelque chose de maléfique et de stupide.

https://lesakerfrancophone.fr/tu-ne-vas-pas-croire-ce-que-je-vais-te-dire
[pour la traduction française de cette vidéo].

The Oatmeal a publié une excellente bande dessinée à ce sujet (que quelqu’un a également transformée , si vous préférez). Fait important, l’auteur note à juste titre que la tendance de l’esprit à protéger avec force sa vision du monde ne signifie pas qu’il est impossible de changer ses croyances à la lumière de nouvelles preuves, mais seulement que c’est plus difficile que d’accepter des croyances qui confirment ses préjugés. Cela demande du travail, de la sincérité et de l’honnêteté, mais c’est possible. C’est une bonne nouvelle pour ceux d’entre nous qui ont intérêt à convaincre les gens d’abandonner leurs visions du monde construites par la propagande pour des visions fondées sur la réalité.

Parfois, le simple fait d’être patient avec quelqu’un, de faire preuve d’empathie, de le traiter comme nous aimerions être traités et de chercher à établir des points communs pour surmonter la psychologie primitive qui crie que nous appartenons à une tribu hostile peut accomplir beaucoup plus que d’exposer des tonnes de faits objectifs réfutant leur récit sur la Russie, la Chine, leur propre gouvernement ou quoi que ce soit d’autre.

Et surtout, nous pouvons continuer à dire la vérité, de toutes les manières nouvelles, engageantes et créatives que nous pouvons imaginer. Plus nous serons nombreux à le faire, plus il y aura d’occasions pour quelqu’un d’entrevoir quelque chose au-delà du voile de sa vision du monde installée par la propagande et des préjugés cognitifs qui la protègent. Plus nous créons de telles opportunités, plus la vérité a de chances d’être entendue.

Caitlin Johnstone

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone.

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires