Macron poursuit avec application le travail de sape de ses maîtres mondialistes

09/08/2023 (2023-08-09)

[Source : Ma France]

Par Onyx

Pourquoi s’en priverait-il ? Avec une opposition aux abonnés absents et des députés endormis sur leurs prérogatives, il reprend quelque peu du pouvoir perdu.

Il semble qu’il n’ait toujours rien compris aux difficultés sociétales du pays. Pour lui, tout va très bien, madame la marquise. Son récent voyage dans le Pacifique ne lui a pas ouvert les yeux, bien au contraire. Le langage est le même, mais avec plus d’assurance encore. Il refuse toujours de faire le lien pourtant évident entre les dernières émeutes et l’immigration.

« Celui qui ne sait pas est un ignorant, celui qui sait et qui se tait est un criminel »

Bertold Brecht

Comment pourrait-il en avoir, puisque, dit-il, 90 % des casseurs sont français ? Des Kévin et des Mattéo peut-être ? Et il compte toujours répartir ces nouveaux Français (de papier) sur tout le territoire. » Beaucoup de gens disent : Nous on ne veut pas voir arriver de nouveaux venus chez nous. Moi je pense qu’on intègre d’autant mieux qu’on le fait de manière diffuse. Si vous mettez toutes les familles ukrainiennes qui arrivent dans les mêmes endroits, vous ne les intégrez pas ».

Il a choisi là le plus mauvais exemple qui soit. Pour la bonne raison, faut-il le rappeler encore et encore, que les Ukrainiens sont des Européens, proches des Français et que pour eux l’intégration se fait toute seule. Les immigrés qui venaient de Pologne, d’Italie, d’Espagne de l’ex-Yougoslavie et d’ailleurs n’ont jamais posé de problème d’intégration. Faut-il mettre les points sur les i ? Quant aux descendants des derniers arrivés vers 1960, de 2e, 3e génération, qu’il fait semblant de ne pas voir, c’est un commissariat attaqué aux mortiers avec ses 4 voitures de fonction incendiées, 7 autobus de ville cramés et un territoire aux 110 coups de couteau par jour. Sans compter le coût exorbitant de cette faillite sociale.

Il faut construire la société de demain, annonce-t-il du haut de sa superbe. Sans doute, pense-t-il à une société mondialisée dont il rêve. Celle du World Economic Forum de Davos, celle de son ex-employeur Rothschild et de son gourou Klaus Schwab. Une société de l’argent roi, celui des banquiers, avec des riches toujours plus riches qui régneront sur des peuples soumis et « créolisés » qui n’auront rien, mais seront heureux. Cette société monsieur Macron et (Mélanchon son sicaire et son idiot utile) on n’en veut pas !

Et pour terminer, il repart avec son idée fixe « La France a toujours été un pays d’immigration et doit le rester ». On peut toujours prendre ses désirs pour des réalités, mais ça ne change rien à la Réalité, car c’est faux ! L’immigration de travail a commencé au milieu du 19e siècle, avec des ouvriers venus de pays frontaliers et s’est poursuivie et continue avec une immigration de peuplement, après le désastreux regroupement familial de Giscard d’Estaing. Et avec ces dernières émeutes suicidaires pour le pays, on n’arrête pas d’en payer les conséquences.

Il semble dire aussi, pour justifier l’immigration, que seuls les Français ne peuvent assurer un renouvellement suffisant des générations. Alors dans ces conditions, pourquoi ne pas réserver tout l’argent que son gouvernement s’applique à encourager cette immigration ruineuse pour nos finances à une POLITIQUE NATALISTE. Idée de courte durée émise par Jacques Chirac et vite enterrée par le Conseil constitutionnel.

Et comme preuve de son grand respect de la démocratie, il nous promet l’usage renouvelé du 49.3 contre toute opposition à ces derniers engagements. Avec un refus absolu d’un référendum sur ce sujet, vital pour notre pays, qui est l’immigration.

« La France est le seul pays où les envahisseurs sont considérés comme des victimes et les anti-migrants comme des salauds » (William Goldnadel, Avocat).

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires