L’implosion du Titan et le complot de la catastrophe du Titanic

26/06/2023 (2023-06-26)

[Source : epochtimes.fr]

[Illustration : Le submersible Cyclops 1 d’Ocean Gate exposé au Musée de l’histoire et de l’industrie de Seattle (MOHAI) (CC BY-SA 4.0)]

Par Aurelien Girard

Le Titanic n’a jamais coulé. Le secret en était bien gardé, car il s’agissait d’une juteuse arnaque aux assurances, durant laquelle un autre navire, l’Olympic, a remplacé le géant des mers au fond de l’Atlantique Nord. À l’époque, les propriétaires des deux navires, soutenus par le banquier JP Morgan qui voulait éliminer quelques rivaux, ont substitué le Titanic flambant neuf par l’Olympic, navire plus vieux et endommagé et ont délibérément provoqué la collision avec un iceberg. Les passagers du sous-marin Titan, disparu lors d’une plongée autour de l’épave, pourraient avoir fait les frais de s’être approchés un peu trop près de la vérité.

Vous venez de lire le résumé d’une des plus grandes « trends », les tendances du réseau social TikTok, avec près de 5 millions de vues et un positionnement tout en haut de la liste des recommandations du réseau chinois. Pourquoi pas, direz-vous, puisque les complots et les arnaques à l’assurance existent depuis fort longtemps. Pourquoi pas, en effet, jusqu’à ce que cinq toutes petites minutes permettent de trouver les analyses d’historiens — non financés par JP Morgan — qui ouvrent une grosse voie d’eau dans cette accusation. Cinq minutes que les utilisateurs de TikTok auront mobilisées uniquement pour relayer l’information et lui permettre de s’amplifier, plutôt que pour la vérifier.

Cette même semaine dernière, le Pr Didier Raoult est reparti à l’offensive contre tous ceux qui l’accusent d’avoir mené des essais cliniques sauvages ; il affirme que le pouvoir tente d’étouffer sa découverte, car elle gêne le Big Pharma. Oui, persiste-t-il, il a sauvé de la mort des milliers de personnes grâce à l’hydroxychloroquine. Mais, indique-t-il aux centaines de milliers de personnes qui le suivent sur Twitter, gouvernement comme industriels se sont ligués pour le détruire, défendre leurs intérêts et vendre des vaccins peu efficaces et parfois dangereux. Pourquoi pas, là encore… les données scientifiques sur les vaccins anti-Covid — de même que l’expérience de terrain des vaccinés, ne parlent pas en leur faveur. On peut aujourd’hui encore débattre, pourquoi pas. Jusqu’à ce qu’une recherche un peu plus approfondie montre que Didier Raoult a falsifié une partie de ses résultats pour les faire aller dans le sens de son intérêt. Les journalistes ou scientifiques qui le disent sont systématiquement accusés d’être vendus au système : « Un coup de canif dans le serment d’Hypocrate. » (sic) dit doctement @libertés_ ; « Les procès arrivent », entonnent d’autres en se ralliant derrière le hashtag #Nuremberg2 à destination des « crasseux propagandistes au service de la doxa » (@StephanCaraibes)

Dernière actualité, le brutal revirement du groupe Wagner en Russie, samedi 24 juin, anime les débats des nouveaux spécialistes en géopolitique : la tentative supposée de coup d’État était une habile diversion de Vladimir Poutine qui, en conduisant à un déplacement des troupes de Wagner vers la Biélorussie, leur aurait permis de se rapprocher de Kiev. Ou bien, à Moscou, un génie du mal dans l’ombre pourrait avoir placé ses pions pour discréditer à la fois le chef de Wagner et le président Poutine afin de préparer une transition politique ; à moins, comme l’indique un autre membre populaire de Twitter, que ce ne soit un nouvel exemple du « complot sioniste » qui depuis si longtemps sait qu’il faut diviser pour mieux régner, complot déjoué par Poutine. Dans une guerre comme en politique, les tactiques diverses existent, pourquoi pas, donc. Le banquier juif a, par contre, bon dos dès que quelque chose va mal quelque part, traînant derrière lui un cortège bariolé composé de la CIA, des Fortune 500, de Rockefeller et du fonds d’investissement BlackRock, pour n’en citer que quelques-uns.

Partout, la vitesse de l’information fait exploser les cerveaux contraints à des paris non mesurés sur le vrai et le faux, paris généralement posés sans la moindre compréhension réelle des sujets. Quel meilleur chemin vers le totalitarisme qu’une période où il suffit d’exploiter les leviers de la bêtise humaine et de la plausibilité partielle pour créer des réactions en chaîne ? Si les théories du complot sont une réaction biologique au sentiment d’une omniprésente manipulation par les puissants, elles font de leurs consommateurs des sortes de zombies prêts à tout croire, plus manipulables encore. La solution pour tous serait peut-être une assez longue détox digitale, le temps par exemple de lire Montaigne et de développer comme lui un scepticisme bienveillant. Les grands esprits du passé nous ont laissé assez de leçons à cueillir pour ne plus être emportés au moindre coup de vent.

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires