Lettre ouverte à Marine Le Pen

14/04/2022 (2022-04-14)

[Source : observatoiredumensonge.com]

L‘enjeu est tel que si vous ne vous adaptez pas, vous n’aurez aucune change de l’emporter.

Merci aux lecteurs qui pourraient lui faire parvenir cette lettre…


Par Jean-Jacques Badine

Comment voulez battre quelqu’un que l’on ne combat pas ?

Aujourd’hui l’électeur n’attend plus qu’un candidat lui dresse un programme de promesses dont il sait bien que ces dernières seront enterrées sitôt élu.

Le Président-candidat-sortant occupe le terrain :
tout le terrain !
Il possède le soutien inconditionnel des médias subventionnés, les chaînes de télévision, les grandes radios et toute la presse écrite vendue en kiosque.
Ensuite, Macron est en train de ressusciter facilement le Front républicain contre vous.

Tout cela vous place évidemment en challenger.
Alors, quitte à être challenger, profitez-en pour changer votre approche et concentrez-vous sur trois points :
1 – Le pouvoir d’achat détruit par le quinquennat Macron,
2 – L’insécurité qui n’a jamais été aussi haute en France depuis 2017 !
3 – La dialectique utilisée pour vous nuire.

Le premier point est très parlant avec les hausses vertigineuses des produits énergétiques (Essence, fioul, gazole, gaz, etc.) et dès que Macron sera réélu, les hausses exploseront de plus belle. Or, cela touche à peu près tous les Français. Sans oublier le retour des mesures contraignantes, lesquelles ont toutes échoué face au COVID-19, lesquelles mesures réapparaîtront après les législatives au mieux. Les promesses non tenues du quinquennat actuel notamment en matière de logements et l’augmentation criante et visible de la paupérisation des Français.
Des exemples concrets : dans Paris, un logement social de 25 à 30 mètres carrés est loué 650 euros par mois aux Français quand souvent il est attribué gratuitement aux étrangers. Déjà le prix mensuel est exorbitant et clairement les Français paient pour les autres. Y compris dans des mairies dites ou supposées de droite !

Le second point est simple avec une insécurité, violences, agressions, meurtres en constante hausse. Avec des forces de police aux moyens peu adaptés, euphémisme.

Le troisième point est essentiel pour vous !
Sachant que tous les autres ou presque seront contre vous, il faut vite adopter vos discours en conséquence. Vous avez plus à gagner en répondant aux fausses accusations qu’en les laissant sans réponse.
Ce n’est pas en cherchant à proposer un catalogue ou programme de mesures tous azimuts que vous augmenterez vos voix, bien au contraire. C’est en vous focalisant sur le mauvais bilan, celui-ci bien réel, du Président Macron que vous pourrez inverser les scores.

Le Président Macron occulte son bilan catastrophique.

C’est le troisième point que je viens de vous proposer : ne rien laisser passer et parler aux électeurs des problèmes réels qui les concernent directement.

Vous savez, Madame, pertinemment que vous allez être attaquée comme fasciste d’extrême droite, que vous représentez un danger pour la France et là vous devez répondre sans aucune faiblesse.

Qui a gouverné la France très mal pendant ces cinq ans ? Qui est en train de ruiner l’économie ? Qui a privé les Français à plusieurs reprises de leur liberté sans contrepartie et surtout sans aucun résultat tangible ? Qui est finalement le fasciste dans cette affaire ?
Qui a menti aux Français et n’a pas respecté ses principaux engagements de sa campagne 2017 ?
Vous devez absolument remettre les choses en perspective et refuser d’être le vilain petit canard alors que le vrai danger pour la France c’est l’actuel pouvoir.

Ne vous laissez pas enfermer dans ce débat stérile et dialectique que veulent vous imposer Macron, la gauche, LR et les médias, qui sont tous de connivence.

Ne perdez pas votre temps avec un catalogue, un programme de mesures qui ne vous permettra jamais de vous faire élire.

Madame, ne vous leurrez pas !

Nous vivons dans l’irréel, un pays imaginaire dirigé par des idéalistes qui n’ont aucune notion du peuple et qui osent faire croire qu’ils s’en préoccupent.
Pourtant le nombre de pauvres n’a cessé d’augmenter sous Macron.
Pire l’économie s’est effondrée sans que les médias ne daignent en parler alors que la Cour des Comptes a pourtant alerté le pouvoir sur la situation catastrophique en cours.
Les chiffres sont sans appel :
L’explosion des dépenses de l’Etat représente 560 milliards d’euros en deux ans dont seulement 100 liés au « quoi qu’il en coûte » sanitaire (Cour des Comptes).
C’est là qu’il faut porter votre action sur cette réalité des faits et marteler ces faits.

Les Français votent majoritairement à gauche et la gauche va tout leur piquer. Certes ce sera bien fait pour eux, mais pour les autres aussi.

Madame, vous devez jouer vos atouts et ne pas vous laissez piéger dans le grossier traquenard que la caste politico-médiatique met en place.

Essayons quand même d’éviter cette fatalité que nous propose le « déconstructeur » Macron.

Ras le bol généralisé de l’indifférence manifestée ouvertement par les élus face aux réalités de la vie de tous les jours !

#ToutSaufMacron

Jean-Jacques Badine

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Jean-Jacques Badine pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com

Imaginez le nazisme aujourd’hui, avec cette société « ULTRALIGHT » :

la caste politico-médiatique, qui n’arrive toujours pas à appeler un chat un chat, vous expliquerait pendant des heures qu’il ne faut pas confondre nazi et nazisme !
Avec de nombreux experts, témoins, spécialistes et autres habitués, « les cireurs de botte » tenteraient de démontrer que le SS qui vient d’égorger ou de poignarder des passants est un « déséquilibré » et qu’il ne faut surtout pas faire d’amalgame.
Mieux, la caste prétendrait qu’il faut attendre de connaître les motivations dudit « déséquilibré » pour aller plus avant. Petit détail, ce ne sont plus des nazis en vert-de-gris mais de gentils islamistes en vert tout court.
Curieusement, le même acte intolérable peut devenir tolérable.
Question d’époque et de lâcheté.

Articles à lire :

Dernière ligne droite avant déconstruction finale de la France

Sauvez les enfants de la République

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire (en rapport avec l'article et compréhensible, SVP)
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires