1

Les Gilets Jaunes sont-ils des fous à écarter, ou la chance de la France ?

[Source : Le blog de Chantal Dupille]

Par eva R-sistons

Les Gilets Jaunes sont-ils des fous à écarter, comme le Système le pense, ou la chance de la France ?

par chantal dupille dite eva R-sistons

Effrayant
Nouvel Ordre Mondial, hyper technique, inhumain, barbare ! Chaque jour
il s’étend un peu plus, partout, jusque dans les moindres recoins, même
reculés, même dans un hameau loin de tout.

Ayant
pressenti que la France allait sombrer dans la dictature, pour le
plaisir du CRIF et le dégoût entre autres, des intellectuels, je l’ai
quittée voici quatre ans, juste après le crime d’Etat contre Charlie
Hebdo. Et j’ai choisi dans un pays hispanique, un hameau à l’ancienne,
sans Internet mais avec des bergers, des éleveurs, des agriculteurs – et
la solidarité : « Nous sommes une grande famille », me dit une voisine
lors de mon arrivée.

En
face de chez moi, un couple, un fils de 26 ans et à côté, la grand-mère
et son autre fils. Bref, cinq personnes. Pour moi, ils sont un modèle
pour le village – et pour tous ! Solidarité familiale, évidemment, mais
aussi autonomie presque complète: Chasse, culture, bois, vin,
artisanat… Lorsque j’ai montré mes mains désormais rugueuses avec les
travaux locaux, le père a cherché un flacon d’huile d’olives pour les
adoucir – également fabriquée par eux ! Bref, autonomie et solidarité.
Exactement ce que le Système déteste, lui qui a vu lors des deux
guerres mondiales, les ruraux survivre sur leurs terres ! Et qui
désormais, fait tout pour agglomérer les gens dans de grandes villes et
mieux, dans des mégapoles où chacun se replie sur soi et dépend de la
grande distribution.

Bref, joli hameau, perle de plus en plus rare. Mais….

Les
fêtes, il y en a, dans ce village ! Or déjà elles puent le Nouvel Ordre
Mondial qui se faufile et s’incruste sur toutes les terres, même celles
qui perpétuent la vie d’antan ! Les enfants ne célèbrent-ils pas
Halloween, fête divertissante ou plutôt satanique, bourrée de squelettes
et rendant culte au diable ? Et quel bal ? Comme hier, sur la place du
village, populaire avec tangos, pasodobles, valses, rock… bref tous
les styles, musique intense, variée, chaleureuse et locale, ambiance
guinguette, sourire et bonne humeur, couples qui dansent… vraie fête
!  Non, le bal de nos aiëux est enterré ! Celui-là est décadent, soirée
techno, sons électroniques, mix modernes, chacun s’agitant seul, de son
côté, sans partenaire..

Le bal du Nouvel Ordre Mondial, sans qu’on s’en aperçoive, conduit peu à peu à une société sans musique, individualiste, sans genre, où chacun se trémousse comme s’il était seul…  donc fragile
! Bref, musique ou plutôt bruit mondialiste sans particularismes, sans
âme, individualisme forcené, et genre unique : Il n’y a plus d’homme qui
invite une femme à danser, mais des êtres comme sans genre, menant au monde unisexe, égoïste, et sans identité.
Le Nouvel Ordre Mondial c’est une société sans famille ni procréation
naturelle, avec une seule nation, une religion, une race, un genre
unique, une pensée unique, etc…, et robotisée, où tout sera
artificiel, même l’intelligence ! Et gare à ceux qui ne se conforment pas à cette situation, dans le monde entier. Ils seront catalogués comme anormaux, voire malades à « redresser » ! 

Quid de la France ? 

La France est perdue, souillée, amputée, dénaturée, et même brûlée, sous la conduite de la mafia mondialiste ; On lui fait croire qu’il n’y a pas d’alternative au globalisme, à l’UE, à l’ultra-libéralisme-libertaire.
Et ceux qui se révoltent contre cette société toujours plus
inégalitaire et féroce, sont discrédités, accusés d’être des extrémistes
de droite ou de gauche, des fascistes, des casseurs, des homophobes,
des conspirationnistes, des racistes et même d’être antisémites si
quelques insultes fusent. Demain des malades mentaux, peut-être ? « La
prochaine épithète risque d’être : « des fous ». Ce n’est pas pure
spéculation. Car savez-vous que de nouveaux troubles sont inventés pour
dissimuler que c’est le système qui est malade ? Une liste est
régulièrement établie, classant les troubles mentaux, par les
Etats-Unis, reprise par l’OMS, l’Union européenne et donc par les pays
de l’Union. Les hôpitaux psychiatriques, les professionnels de la santé
mentale sont tenus de l’utiliser. Nombre d’entre eux dénoncent la «
normalisation » du « normal » et la tendance qui ne cesse de se
développer à classifier des comportements sociaux parmi les maladies
mentales nécessitant donc d’être « corrigés » par des traitements,
notamment médicamenteux… Car pour ces imbibés au néolibéralisme, c’est
toujours l’individu qui dysfonctionne, jamais le système idéologique et
politique… »
(1)

Il
apparaît clairement que tous doivent s’adapter à ce que les
mondialistes ont préparé, individualisme forcené, hommes et femmes
égaux, interchangeables, puis genre unique, individu-marché,
individu-productiviste, individu-consommateur, individu compétitif,
rentable, ultra performant, flexible, voué à son manager.. et surtout
docile, soumis !  Et pour mieux soumettre, on isole l’individu de la
famille (par exemple à l’école, on inculque à l’enfant le goût du sexe,
des expériences multiples, même déviantes), d’un partenaire comme dans
le bal « moderne » du hameau désuet (des citoyens isolés sont plus faciles à soumettre),
d’un groupe (surtout s’il est combatif), des lieux et des projets
collectifs !  Pire que tout : Ceux qui réfléchissent, critiquent,
s’opposent, sont stigmatisés, discrédités, mis à l’écart, voire
psychiatrisés (et il y a de plus d’hospitalisations sans consentement
!), éliminés de la « scène sociale », du circuit « normal » ! Alors que
c’est la société, qui est malade ! Mais elle est aveugle !

Les
Gilets Jaunes, opposés au Système qui broie, spolie, dénature, détruit,
sont de plus en plus dénigrés, diffamés, calomniés, malmenés… par le
régime macron, comme par les merdias. Parmi eux, il y a des personnes
qui souffrent de l’isolement, des retraités, des chômeurs, des
célibataires, des divorcés, des veufs, ou des personnes handicapées
socialement ou physiquement. Or en se retrouvant sur les ronds-points,
par exemple, ils ont noué des contacts, découvert la solidarité et l’action de groupe, et ils vivent de plus en plus la force du collectif.
Des meneurs se lèvent, les plus politisés partagent des idées, des
causes, des engagements : Liberté, égalité, fraternité, en actes !
Seuls, isolés, c’est la désunion, la faiblesse, l’inefficacité. Mais
l’union fait la force ! Couplée à de justes idées de changements, cette
union vitalise la France qui sous la coupe de prédateurs en col blanc,
perd son identité et ses atouts.

Le
Système ne supporte pas qu’on s’oppose à lui. Et lorsque les
mécontents, les victimes, se regroupent, par milliers, par millions,
c’est une vague qui peut l’emporter ! Seuls les Gilets Jaunes, lucides,
déterminés, courageux, prêts même à risquer leur vie, peuvent
aujourd’hui sauver la France, pas les Partis politiques ou les
Syndicats. Alors soutenons-les, rejoignons ces formidables résistants,
et TOUS UNIS, affrontons victorieusement les malades qui gouvernent la
France ! Les Gilets Jaunes sont la chance de notre pays.

Chantal Dupille dite eva R-sistons

(1) La camisole pour les Gilets Jaunes ! Par Andrée Hemet, membre du Conseil national du Parti de la démondialisation. http://www.pardem.org/actualite/luttes/945-la-camisole-pour-les-gilets-jaunes

Les Gilets Jaunes sont-ils des fous à écarter, ou la chance de la France ?