« Le vaccin était prêt avant le début de la pandémie » : la BOMBE !

14/06/2023 (2023-06-13)

[Source : FLORIAN PHILIPPOT]

[Note de Joseph :
Comme le dossier Vaccins et virus permet de s’en rendre compte, il existe maintenant une bonne démonstration des éléments suivants :

— La virologie ne relève plus de science depuis environ 70 ans, date à laquelle elle aurait dû être abandonnée devant son échec à apporter la preuve réellement scientifique de l’existence de virus pathogènes. Elle s’adonne depuis lors à des rituels, tels que la prétendue « culture virale » (dont l’effet cytopathique ne démontre nullement la présence de virus, mais seulement la mort des cellules de culture sous l’effet des substances toxiques présentes et de l’absence de nutrition naturelle de ces cellules, comme une expérience de contrôle en absence de matériel biologique supposément « infecté » jamais réalisée par les virologues permet de s’en rendre compte) et le séquençage génétique qui n’est qu’une opération logicielle et qui relève d’escroquerie intellectuelle. (Confirmation écrite : les scientifiques ne peuvent apporter aucune preuve de l’existence d’un virus pathogène, À quel point les virus sont-ils morts ?, La virologie : pseudoscience au service de la domination, « Virus », des décennies d’escroqueries ?, Démontage de la théorie virale, Comment reconnaître que les virologues nous ont trompés ?, Déclaration sur l’isolement des virus, Comment créer votre propre « nouveau virus » généré par ordinateur, Comment l’analyse du génome crée des virus fictifs, etc.)

— Les prétendus virus, quel que soit leur nom (Ebola, HIV, SRAS-CoV-2, Rougeole, etc.) n’ont jamais pu être correctement et véritablement isolés, purifiés et chimiquement caractérisés. Lorsque des virologues prétendent le faire, ils ne pratiquent pourtant aucune expérience de contrôle, alors que de telles expériences sont indispensables à chaque étape d’une expérimentation ou d’un processus démonstratif scientifiques, notamment pour espérer apporter la preuve de liens de causalité. (L’enterrement de la théorie virale)

— Ce qui est pris par les virologues pour des virus pathogènes est des composants par ailleurs démontrés et connus de cellules ou de tissus biologiques, dont les « exosomes » produits lorsque l’organisme est agressé d’une manière ou d’une autre (par exemple par des toxines chimiques ou par des ondes électromagnétiques, sachant dans ce dernier cas que le corps des animaux et des êtres humains est parcouru de multiples courants électriques et qu’il suffit de peu pour perturber ces derniers).

— Les seules photographies existantes de soi-disant « virus » pathogènes sont des photographies en deux dimensions prises par microscopie électronique suite à un ensemble d’opérations chimiques et physiques qui dénaturent le matériel biologique initial. Les représentations en trois dimensions virtuelles et diversement colorées ne sont que des créations artistiques produites par des logiciels graphiques.

— Sachant qu’aucun virus pathogène n’a pu jusqu’à présent être isolé, malgré notamment le fait que l’équipe du professeur Lanka offre un million d’euros au premier virologue qui sera capable de le réaliser, il est bien évident qu’aucun lien de causalité n’a pu être pour l’instant établi entre un virus et la maladie virale qu’on lui attribue. Autrement dit, il n’a jamais été scientifiquement et réellement démontré que le SIDA était causé par le HIV, que la grippe était causée par l’influenza, que la rougeole était causée par un virus de rougeole, que la Covid était causée par un coronavirus. Dans chaque cas, la cause des symptômes regroupés sous le nom d’une maladie particulière est à rechercher ailleurs. En particulier, il existe de fortes présomptions que la polio est en réalité causée par des pesticides (Toxicologie contre Virologie : L’Institut Rockefeller et la fraude criminelle de la polio), que la maladie d’Ebola est causée par des toxines minières (Ebola : briser les mensonges et la supercherie, L’invention du « virus Ebola ») et que la grippe et la covid (de symptômes similaires) trouvent leur cause principale dans l’effet des ondes électromagnétiques (notamment pulsées, comme la 4G et la 5G) et des champs électriques (Covid-Arnaque. L’HISTOIRE de la grippe. UNE HISTOIRE IMPORTANTE POUR EN PARLER AUTOUR DE VOUS, Rappel — La Chine, la 5 G et le coronavirus de Wuhan : le nouveau virus de l’empereur). Quant au SIDA, ce terme regroupe une telle diversité de symptômes, et pas nécessairement les mêmes d’un continent ou d’un pays à l’autre, que ses causes peuvent être également diverses, dont les drogues (poppers) utilisées par les homosexuels masculins pour leur rapports sodomiques (Commentaires sur le VIH de Montagnier, Le SIDA depuis 1984 : Aucune preuve d’une nouvelle épidémie virale — même pas en Afrique, Vous aviez raison, Président Thabo Mbeki).

— Les vaxins anticovid contiennent du graphène (Un groupe international de scientifiques a découvert que douze marques d’injections de Covid contiennent de l’hydrogel et de l’oxyde de graphène réduit, Dr David A. Hughes : « Qu’y a-t-il dans les soi-disant “vaccins” COVID-19 ? » — Preuves d’un crime mondial contre l’humanité).

— Le graphène a des effets toxiques divers sur le corps (Les nanoparticules de graphène : Propriétés, applications, toxicité et réglementations, Comprendre le graphène).

— La nanotechnologie au graphène permet de créer des réseaux électroniques et de rendre l’Homme transhumain (Technologie de « neuromodulation » à base de graphène : des biocircuits contrôlent le cerveau à l’aide de graphène piloté par l’IA, La nanotechnologie dans les vaccins, Le VACCIN COVID comme boîte à outils pour fabriquer l’homme que vous serez demain, Selon selon le Pr Ian Akyildiz les ARNm des vaxins sont en réalité des nanomachines programmées à petite échelle, etc.).

— Les « virus » augmentés (ou chimères) fabriqués en labo p4 pour espérer créer des armes biologiques transmissibles ne sont que des exosomes trafiqués (baignant dans une soupe chimique toxique) qui ne se transmettent pas d’un individu à l’autre et nécessitent donc l’injection directe dans le corps pour produire leurs effets nocifs sur la santé.
(C’est l’heure du conte « Gain de Fiction »* avec RFK Jr. et ses amis ! Voici un extrait de l’article :

Ce qui s’est passé au cours de cette expérience (et d’expériences similaires) n’était rien de plus que la création d’une recette qui a abouti à une soupe toxique. Cette soupe a ensuite été injectée de force dans les voies nasales de bébés souris sous anesthésie à l’isoflurane. Les souris ont été contrôlées régulièrement pour voir si elles présentaient des signes des symptômes que les chercheurs voulaient voir, tels qu’une perte de poids de 10 à 19 %, une fourrure ébouriffée et/ou une posture voûtée, une insensibilité faible à modérée et des tremblements, c’est-à-dire les signes classiques associés à la « Covid-19 » chez l’homme (notez le sarcasme). Il n’a jamais été considéré si le mode d’injection et/ou l’utilisation de l’anesthésie à l’isoflurane avaient pu ou non entraîner des symptômes. Il n’a jamais été considéré si le stress de l’expérimentation ou les conditions de vie artificielles affectaient la santé des souris. Tous les signes et symptômes étaient supposés être causés par un « virus » invisible dont l’existence n’a jamais été directement démontrée. Dans les cas où une perte de poids supérieure ou égale à 20 % survenait ou si les souris recevaient un score clinique de 4 ou plus pendant deux jours consécutifs, les souris étaient alors considérées comme moribondes et euthanasiées.

)

Lorsque l’on met cela en parallèle avec les nombreux effets secondaires nocifs de ces prétendus vaccins, avec la volonté affichée de Bill Gates, via notamment la GAVI et l’OMS, de vacciner sept milliards d’êtres humains, avec Klaus Schwab qui évoque dans ses livres la transformation de l’Homme en transhumain, avec les scénarii de Rockefeller (La crise de la covid-19 prévue en 2010 par la fondation Rockefeller ?), avec de nombreux autres indices présentés par divers lanceurs d’alerte depuis plusieurs décennies, il est clair que le but des mesures dites « sanitaires » et des « vaccins » n’est pas de sauvegarder la santé et que cette « plandémie » était prévue de longue date. Ce que révèle la vidéo ci-dessous n’a donc rien de surprenant pour ce qui est du vaccin, bien au contraire. Par contre, elle propage inutilement la peur de virus et sert alors au contraire l’agenda mondialiste.

La pierre angulaire de l’édification du Nouvel Ordre Mondial est la théorie virale. C’est essentiellement cette dernière qui a permis l’application mondiale des mesures « sanitaires » déterminantes pour l’agenda totalitaire. Il est donc indispensable aux élites mondialistes de renforcer cette théorie par tous les moyens au lieu de l’abandonner comme étant fallacieuse, non scientifique, et même frauduleuse. Et rien de mieux que les labos p4 et les savants fous fabricants de méchants virus augmentés et que la peur qu’ils génèrent pour maintenir les masses dans le conte de fées. Comme ces élites contrôlent la finance, les médias, les politiciens (notamment par la corruption, mais aussi par le chantage), l’enseignement universitaire (spécialement en climatologie et en médecine, ceci en particulier en ne finançant que les études qui alimentent les discours autorisés, mais en coupant les crédits aux chercheurs déviants), la Justice et les forces militaires et de police, le seul moyen humainement utilisable pour faire tomber cet ordre mondial est de s’en prendre à son point faible, la pierre angulaire de l’édifice. Faites tomber la théorie virale comme il se devrait d’un point de vue logique et scientifique, et vous entraînez la chute de Big Pharma et celle du Nouvel Ordre Mondial, puisque le premier perdra la principale source de ses gains financiers, à savoir les vaccins et les antiviraux, et le second ne disposera alors de plus rien pour justifier les mesures coercitives antivirales.

Rappelons en passant que le média anglais qui diffuse cette « information » fait partie des médias mainstream contrôlés par ces mêmes élites.]

[Voir à partir de 3:07 :]

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires