Le temps des sociologues « marrons »

Par Lucien Samir Oulahbib

« Plus de 5000 médecins et scientifiques accusent les gouvernements d’incompétence (criminelle) contre le COVID-19 », titre Le Courrier des Stratèges, ce qui va sans doute donner quelque peu du travail à cette nouvelle commission « marron » (puisque mise en place par ces « incompétents criminels ») chargée, paraît-il, de traquer le « complotisme ».

Comment en sont-ils tous arrivés là ? Tous ? Tous, à commencer par les membres de cette commission qui, au mépris de l’état actuel des connaissances liées en médecine aux résultats effectifs de la pratique, récusent toute autre alternative que cette IGE (injection génique expérimentale), alors que les chiffres montrent — y compris pour les personnes à risque — qu’il convient bien mieux de les traiter de toute manière aussi de façon précoce avec des médicaments d’autant plus éprouvés maintenant que nous avons quasiment dépassé deux ans de vérifications validées mondialement.

L’analyse peut déjà repérer que la vanité, la jalousie et l’envie sont des moteurs puissants, naturels permettant d’imposer son propre réel à celui déjà là. Ce qui revient à nier bien sûr ce dernier, donc à le détruire pour s’y substituer. Mais il y a chez certaines personnes, pour des raisons à étudier, de façon évidemment singulière une tendance à exagérer vers l’extrême la puissance de ces moteurs. Ainsi plus la réalité à détruire résiste, plus émerge une méticulosité féroce à pourchasser, harceler le réel récalcitrant, ou les symptômes « classiques » de la psychose paranoïaque.

Ainsi plus les projections et modélisations sont infirmées (pire que la peste noire, vous dis-je, le variant D au-dessus des autres, vous allez alors voir que la majorité désormais des réas sont des personnes à risque et pour beaucoup sous IGE, sans parler des effets secondaires dont certains de plus en plus létaux. Voir sur ce point le CSI du 30/09/21, lui-même harcelé), plus les orcs de la Secte s’énervent, éructent, s’affublent de « Science », bientôt de « Voie », à la façon du fou poursuivant Tintin avec une aiguille, image prémonitoire.

Comment déjouer cette mise en abîme ?… En montrant de manière durable que leur visage d’ange masque celui de la monstruosité humaine, trop humaine, renforcée par son institutionnalisation globalisée qui détruit nations, corps et âmes, chairs à canon, matières premières, tout en jouant de la lyre (et de la planche à billets).

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
1 Commentaire (en rapport avec l'article et compréhensible, SVP)
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires