Le syndrome du col roulé avec masque intégré. Ils nous prennent pour des cons et c’en est trop !

30/09/2022 (2022-09-30)

[Source : insolentiae.com]

Par Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

C’en est trop.

Ca y est.

Je craaaaaque…

L’année dernière il fallait ouvrir les fenêtres toutes les heures et tant pis si nous chauffions les anges, même en plein hiver il fallait aérer en restant masqué.

Cette année il faudra fermer les fenêtres et surtout ne pas les ouvrir.

Dans tous les cas, vous êtes priés de la fermer et de trouver que nos vedettes qui tiennent la barre sont des types géniaux.

Alors nous avons droit à la commedia dell’arte du col roulé !

C’est sans doute Mac le Quinesé qui donne à nos aimables et tordants mamamouchis les éléments de langage et désormais vestimentaires qu’ils doivent véhiculer.

N’utilise plus ton sèche-linge, mais « l’étendoir », comme nous l’explique doctement l’inénarrable Legendre qui, avec sa femme, souffle sur son linge pour le sécher… Prends-moi pour un con, tiens.

Quant à Bruno, il porte un col roulé pour supporter les températures tempérées à 19° de son auguste ministère qu’il rêve de vite quitter pour rejoindre le plaçou de directeur général du FMI. On le comprend, il sera aux États-Unis, loin de la guerre en Europe. Il sera payé en dollars (environ 500 000) et ne paiera pas d’impôts puisque considéré comme fonctionnaire international. Une belle planque nettement moins exposée que Bercy.

Pannier Runacher, elle, nous montre ses doudounes.

Bref, pendant ce temps, là il y a tout ce que l’on ne vous dit pas.

L’effondrement de nos entreprises qui ne peuvent pas faire face aux augmentations des prix de l’énergie et aux remboursements des PGE qui doivent être remboursés sur 4 ans. Les dépôts de bilan vont se multiplier.

On ne vous parle pas non plus de l’effondrement de la balance commerciale européenne qui importe énormément d’énergie très coûteuse et qui n’exporte plus rien puisque… on éteint les usines faute d’énergie et l’exportateur européen c’était l’Allemagne et… l’Italie !

Alors l’euro s’effondre face au dollar, ce qui provoque une accélération de l’inflation puisque tout ce que nous importons, notamment notre énergie payée en dollars, est encore et toujours plus cher !

Mettez un pull, fermez la fenêtre, ne chauffez pas, enfilez des moufles, portez une doudoune, pissez sous la douche, mais pas trop chaude, vaccinez-vous, assis, debout, couché… pas bouger !

Pas bouger et surtout pas penser.

Ces vedettes nous mènent à l’abattoir.

Elle est belle tiens la start-up nation du Mozart de la finance. 

Hahahahahahahahahahahahaha, il n’y a même plus d’électricité pour faire tourner les ordinateurs.

C’est la start-up nation analogique hahahahahahahahahahahaha.

La start-up nation au papier/crayon.

Alors on se moque de l’Angleterre qui souffre à cause de son Brexit, alors que c’est exactement la même chose pour nous et quand vous regardez les graphiques, l’euro se casse la figure de la même manière que la livre sterling !

Des vedettes je vous dis.

On se moque des déserteurs russes en disant quand même que Poutine il rate sa mobilisation !

Et Manu, vas-y, hahahahahahahaha

Mobilise la jeunesse française pour aller faire la guerre dans les tranchées ukrainiennes sur le front de l’Est pendant l’hiver !

Vas-y, rien que 5 minutes qu’on se marre. C’est pas 200 000 déserteurs pour ne pas partir en guerre qu’il y aura, c’est 50 millions de Français qui préféreront aller faire la guerre à Macron !

Vous savez pourquoi ?

Je préfère encore affronter la police française que les spetsnaz russes. C’est un tantinet moins dangereux, et puis en ces temps de frimas jouer aux gendarmes et aux voleurs, cela nous réchauffera hein Manu !

En fait mon avis n’a aucune importante, l’important c’est que personne n’ira se faire tuer ni pour Manu Tchao, ni pour Kiev n’en déplaise à la propagande de tous les pays.

La réalité c’est que les peuples ne veulent pas de la guerre.

Aucun de nous ne veut la guerre à part quelques excités bien rémunérés et profitant de la chaleur gratuite des plateaux TV pour nous vendre une guerre qui nous saigne déjà terriblement économiquement.

C’est la triste histoire de notre continent européen.

Avoir créé l’Europe, la CECA, avoir vu les images de de Gaulle et d’Adenauer, de Mitterrand et Kohl, avoir vu la chute du mur de Berlin avoir chanté l’Europe c’est la paix et la prospérité pour assister à cet affligeant spectacle c’est, je dois vous le dire, très dur.

Je n’ai aucune sympathie ni admiration pour Poutine, il suit ce qu’il pense être les intérêts de son pays. Les États n’ont pas d’amis mais des intérêts. Quels sont les nôtres ? Certainement pas un avenir de misère pour un bout d’Ukraine qui parle essentiellement russe.

Alors qu’allons-nous faire ?

Après la guerre économique, la guerre atomique. 

Allons-y les vedettes.

Faites tout péter.

Après tout mieux vaut peut-être une fin rapide et horrible qu’une horreur sans fin.

Crevons tous.

Parce que c’est « nôootre prooooooojet », hurle le phare du Palais.

Bon je vous laisse, il faut que j’aille enfiler un pull et une doudoune, et un masque FFP35. Il fait frisquet dans mon grenier.

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires