Le Moyen Âge, plus démocratique que la modernité ?

11/02/2024 (2024-02-11)

[Source : tribunaldelinfaux.com]

Par Julie Levesque

Dans ce 2e et dernier épisode sur Démocratie – Histoire politique d’un mot aux États-Unis et en France, un livre de Francis Dupuis-Déri, on aborde, entre autres, l’étymologie du mot « démocratie » et les assemblées d’habitants au Moyen Âge et pendant la Renaissance.

Les « communautés d’habitants » de l’époque étaient autogérées et c’est au sein des assemblées que se prenaient les décisions touchant la collectivité. On y délibérait sur des « enjeux politiques, financiers, judiciaires et paroissiaux ».

L’assemblée d’habitants la plus marquante évoquée par le professeur de l’UQAM est sans nul doute celle qui s’est tenue durant… la peste !

« Il était si important que la communauté s’exprime que même lorsque la peste a frappé dans la région de Nîmes, en 1649, l’assemblée a été convoquée dans la campagne sur les deux rives d’une rivière, pour permettre de réunir à la fois les personnes ayant fui la ville et celles qui étaient restées. »

Certaines assemblées pouvaient réunir plus de 800 personnes.

Ce livre très enrichissant s’attaque de main de maître aux idées reçues sur le sens de la démocratie et son histoire. Cet éclairage est nécessaire à une époque où il est devenu évident que la démocratie en Occident n’est qu’une façade et que l’État de droit n’est qu’un écran de fumée qui cache la loi de la jungle.

Écouter l’épisode #17 :

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires