Le discours de Poutine à la suite de la tentative de coup d’État

24/06/2023 (2023-06-24)

[Source : medias-presse.info]

[Illustration : Vladimir Poutine s’est adressé au peuple russe après la mutinerie du chef de Wagner]

Voici l’intégralité du discours prononcé par Vladimir Poutine ce samedi, 24 juin, 2023 :

Je lance un appel aux citoyens de Russie, au personnel des forces armées, aux forces de l’ordre et aux services spéciaux, aux soldats et aux commandants qui se battent actuellement sur leurs positions de combat, repoussant les attaques de l’ennemi et le faisant héroïquement – je sais, j’ai encore parlé à tous les commandants ce soir. Je m’adresse également à ceux qui ont été entraînés dans cette aventure criminelle et poussés sur la voie du crime le plus grave, la mutinerie armée, par la tromperie ou la menace.

La Russie mène aujourd’hui une bataille difficile pour son avenir, repoussant l’agression des néo-nazis et de leurs maîtres. La quasi-totalité de la machine militaire, économique et d’information de l’Occident est dirigée contre nous. Nous nous battons pour la vie et la sécurité de notre peuple, pour notre souveraineté et notre indépendance. Pour le droit d’être et de rester la Russie, un État à l’histoire millénaire.
Cette bataille, où se joue le destin de notre peuple, exige l’unité de toutes les forces, l’unité, la consolidation et la responsabilité. Tout ce qui nous affaiblit, toute forme de discorde, que nos ennemis extérieurs peuvent utiliser et utilisent pour nous miner de l’intérieur, doit être mise de côté.

C’est pourquoi les actions qui divisent notre unité sont, par essence, une apostasie de notre peuple, de nos compagnons d’armes qui se battent actuellement sur la ligne de front. C’est un coup de poignard dans le dos de notre pays et de notre peuple.
C’est exactement le coup qui a été porté à la Russie en 1917, lorsque le pays a combattu pendant la Première Guerre mondiale. Mais la victoire lui a été volée. Les intrigues, les querelles, la politique politicienne dans le dos de l’armée et du peuple ont provoqué le plus grand choc, la destruction de l’armée et la désintégration de l’État, la perte de vastes territoires. Le résultat fut la tragédie de la guerre civile.

Les Russes ont tué les Russes, les frères ont tué leurs frères, tandis que les gains des mercenaires ont été récoltés par toutes sortes d’aventuriers politiques et de puissances étrangères qui divisaient le pays et le déchiraient.

Nous ne permettrons pas que cela se reproduise. Nous protégerons notre peuple et notre État de toute menace. Y compris la trahison interne.
Et ce à quoi nous avons été confrontés est précisément une trahison. Des ambitions démesurées et des intérêts particuliers ont conduit à la trahison. La trahison de leur pays, de leur peuple et de la cause pour laquelle les combattants et les commandants de Wagner se sont battus et sont morts aux côtés de nos autres unités. Les héros qui ont libéré Soledar et Artemovsk, les villes et les villages du Donbass, ont combattu et donné leur vie pour la Novorossiya, pour l’unité du monde russe. Leur nom et leur gloire ont également été trahis par ceux qui tentent d’organiser la rébellion, poussant le pays vers l’anarchie et le fratricide. Vers la défaite, finalement, et la capitulation.

Je le répète, toute agitation interne est une menace mortelle pour notre statut d’État, pour nous en tant que nation. C’est un coup porté à la Russie, à notre peuple. Et nos actions pour défendre la patrie contre une telle menace seront difficiles. Tous ceux qui ont délibérément choisi la voie de la trahison, qui ont préparé une insurrection armée, qui ont choisi la voie du chantage et des méthodes terroristes, subiront un châtiment inévitable, répondront à la fois devant la loi et devant notre peuple.

Les forces armées et d’autres organismes gouvernementaux ont reçu les ordres nécessaires et des mesures antiterroristes supplémentaires sont mises en place à Moscou, dans la région de Moscou et dans un certain nombre d’autres régions. Des efforts déterminés seront également déployés pour stabiliser la situation à Rostov-sur-le-Don. Elle reste complexe, le travail des autorités civiles et militaires étant effectivement bloqué.

En tant que président de la Russie et commandant en chef, en tant que citoyen de la Russie, je ferai tout mon possible pour défendre le pays, pour protéger l’ordre constitutionnel, la vie, la sécurité et la liberté de ses citoyens.

Ceux qui ont organisé et préparé le soulèvement militaire, qui ont levé les armes contre leurs compagnons d’armes, ont trahi la Russie. Ils devront en répondre. Et j’exhorte ceux qui sont entraînés dans ce crime à ne pas commettre l’erreur unique, fatale et tragique, à faire le seul bon choix : cesser de participer à des actions criminelles.

Je suis convaincu que nous préserverons et défendrons ce qui nous est cher et sacré, et qu’ensemble avec notre patrie, nous surmonterons toutes les épreuves, nous deviendrons encore plus forts.

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires