« Le Conseil de l’ordre des médecins sera supprimé »

« Le Conseil de l’ordre des médecins sera supprimé »

14/08/2021 (2021-08-14)

[Source : nice-provence.info]

Par Massimo Luce

C’était la 85e proposition des 110 du Programme Commun de François Mitterrand. Bien entendu il n’en a rien été, les programmes électoraux étant faits pour se faire élire, puis à ne plus être respectés.

Lorsque les élus — en général de gauche — veulent prendre le contrôle de cette institution dont le contrôle échappe à l’État, ils nous rappellent que c’est une loi du gouvernement de Vichy (7 octobre 1940) qui crée le « Conseil supérieur des médecins ». Horreur ! donc.

Du reste en 2017 Mélenchon annonce : « Le Conseil de l’Ordre des médecins sera aboli parce que c’est une organisation pétainiste » [source]. À son habitude Jean-Luc Mélenchon sort des formules qui l’arrangent même si elles sont erronées. C’est le cas ici puisque selon le Quotidien du Médecin : « Cet organe de l” “État Français” sera dissous par une ordonnance du gouvernement provisoire de la République Française à Alger présidé par le Général de Gaulle le 18 octobre 1943 ». C’est ensuite le 24 septembre 1945 qu’une ordonnance du Général de Gaulle crée l’Ordre des médecins dans sa forme actuelle dont la principale mission est de veiller au respect de l’éthique médicale. » Ainsi donc l’Ordre des médecins est plus une institution gaulliste que pétainiste. Mais qu’importe, c’est surtout une institution, très puissante et très riche, dont le contrôle échappe à l’État.

Noyautée par la franc-maçonnerie, cette institution est très corporatiste et très conservatrice. Dans le fond elle ne gêne pas l’État tant qu’elle est en phase avec les intérêts de ce dernier, tributaire de Big Pharma. L’Ordre des médecins menaçait en août l’année dernière de sanctionner les médecins qui n’appliquaient pas les consignes gouvernementales en matière de port du masque :[Retranscription de l’échange téléphonique avec l’Ordre des médecins :]

[Retranscription de l’é­change télé­pho­nique avec l’Ordre des médecins :]

Fort de cet appui, Macron peut donc dérouler son plan sous faux drapeau sanitaire de passeport numérique pour tous qui passe par la vaccination pour tous. Il n’hésite même pas à prendre des mesures barbares telles que l’interdiction de l’accès aux soins aux Français non vaccinés (lire Le retour à la barbarie du 7 août 2021).

Mais il n’est pas conscient qu’il franchit là, le pas de trop pour le Conseil de l’ordre qui publie alors ce communiqué :

L’Ordre des médecins rappelle que la mission de service public assumée par tous les soignants est de garantir l’accès aux soins pour tous.

Les professionnels de santé quels que soient leurs modes d’exercice auront l’obligation déontologique de garantir à tous leurs patients des soins dans des conditions de sécurité optimales.

L’Ordre des médecins attend la réponse du Conseil constitutionnel, chargé du fait de sa saisine de garantir l’égal accès aux soins de tous les citoyens de notre pays.

Un camouflet cinglant pour Macron qui est plus le VRP de Big Pharma que le Président de tous les Français. Pour ce dernier, cette rebuffade est insupportable. En quelques jours à peine il crée une nouvelle institution qui détrône le sacro-saint Conseil de l’ordre des médecins : le nouveau « Conseil National de Certification ».

Par décret passé en catimini, Macron et Véran créent le « Conseil national de certification », soumis au gouvernement, pour reconduire ou retirer le droit d’exercer des médecins qui n’obéissent pas… Pas un mot dans les médias. [source]

Macron, plus fort encore que Pétain et Mitterrand réunis !

Ce dernier voulait supprimer une institution jugée trop corporatiste. Macron, lui, la supplante par une institution étatique. Trop fort ! Ce décret parfaitement dictatorial n’a pas suscité beaucoup de commentaires dans la presse subventionnée. C’est dire le niveau de soumission dans laquelle elle se trouve aujourd’hui. On peut dire la même chose des partis politiques, tous soumis, même les « Insoumis ». Ohé, Mélenchon ? On ne vous a pas entendu. Ah, il est peut-être en vacance(s). Mais c’est la même chose pour tous nos élus, à part quelques maires rebelles.

Il ne reste que l’insurrection populaire pour mettre fin à ces dérives dictatoriales et barbares.

Massimo Luce

Bonus :

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires