L’agriculture française sombre dans le presque silence politique et médiatique : condamnée à disparaître ?

11/12/2023 (2023-12-11)

Par Gérard Le Maître

Des manifestations d’agriculteurs ont lieu un peu partout en France ces jours-ci, mais à part la presse régionale c’est SILENCE RADIO dans les grands médias ! Le gouvernement s’en fout !

Panneaux retournés, manifestations… Les raisons de la colère des agriculteurs français

Depuis plusieurs semaines, la colère gronde dans les campagnes, avec différentes actions dans toute la France. Les syndicats agricoles attendent des réponses du gouvernement et une « respiration normative ».1

Comme aux Pays-Bas dans le même silence il y a quelques mois suite aux injonctions européennes de réduire la production de viande bovine jugée trop polluante en abattant 1/3 du cheptel !

Une réduction de cheptel forcément inéluctable !
La réduction de cheptel semble en tout cas inéluctable. Plus de 11 000 fermes pourraient devoir mettre fin à leurs activités, et au moins 17 000 autres devront réduire leur nombre d’animaux pour répondre aux objectifs fixés. Une tendance qui va à l’inverse de la politique menée depuis l’après-guerre dans le pays et qui a fait des Pays-Bas le deuxième exportateur mondial (en valeur) de produits agricoles, et le pays à la plus forte densité d’animaux en Europe.2

Giscard d’Estaing en 1980 : « L’agriculture doit être notre pétrole »3

En 20 ans, la France est passée du 2e rang au 5e rang des exportateurs mondiaux de produits agricoles.

Le rapport sénatorial publié le 28 septembre 2022 s’inquiète de la baisse du potentiel agricole français malgré une balance commerciale excédentaire de 8 milliards d’euros en 2021.
Quelle est la situation de la production agricole aujourd’hui ? Avec une production agricole estimée à 81,6 milliards d’euros en 2021, la France demeure le principal producteur européen avec près de 17 % de la production totale du continent loin devant l’Allemagne et l’Italie. Pourtant, selon le rapport sénatorial, l’agriculture française poursuit sa lente érosion. 10 oct. 2022

Une lente érosion de l’agriculture française

La France est (était désormais !) historiquement un grand pays d’agriculture. En 2021, elle a exporté près de 70 milliards d’euros en matière agricole et agroalimentaire, soit 1,8 fois plus qu’en 2000. Avec une production agricole estimée à 81,6 milliards d’euros en 2021, la France demeure le principal producteur européen avec près de 17 % de la production totale du continent loin devant l’Allemagne et l’Italie.

Pourtant, selon le rapport sénatorial, l’agriculture française poursuit sa lente érosion.
Ces chiffres masquent l’augmentation des produits importés dans de nombreux secteurs.
La France importe près de 63 milliards d’euros de denrées alimentaires, soit 2,2 fois plus qu’en 2000.
La plupart des secteurs sont touchés :

  • un poulet sur deux consommés en France est importé : Brésil, Ukraine…
  • 56 % de la viande ovine consommée en France est d’origine importée Nlle Zélande, Australie… 
  • 28 % de la consommation de légumes et 71 % de la consommation de fruits sont importés : Espagne, Maroc, Amérique centrale et Sud…4

L’agriculture française est condamnée par L’Union Européenne qui a fait tomber toutes les frontières plutôt que de se protéger à l’intérieur de cette UE qui devait apporter la croissance et la prospérité c’est tout l’inverse, des accords ont été passé avec trop de pays qui nous inondent de produits à bas prix, avec des normes sanitaires très inférieures si bien que la production française est devenue trop coûteuse, les exemples de libre-échange par exemple avec le Mercosur (Amérique du Sud) permet au Brésil, L’Argentine, Le Pérou et d’autres de nous submerger de leurs productions en étant moins chers malgré tous les coûts logistiques pourtant énormes et un coût écologique qui ne gêne personne en faisant des milliers de kilomètres à travers les océans…

Cet été un nouvel accord de libre-échange entre L’UE et La Nouvelle-Zélande va encore aggraver la situation des producteurs français, dissimulé dans un texte de coopération sur la recherche et l’innovation c’est la porte grande ouverte à encore plus d’importations de produits agricoles venant de Nouvelle-Zélande…5

En France tous les deux jours un agriculteur se suicide, souvent acculé à la faillite :

Pourquoi tant de suicides dans le monde paysan ? Ce fléau, véritable tabou en Bretagne, se cache souvent derrière les secrets de famille…6


En politique, rien n’arrive par accident. Si quelque chose se produit, vous pouvez parier que cela a été planifié de cette façon.

Franklin Delano Roosevelt

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires