La Secte S.H.A* néonazie s’active

24/06/2022 (2022-06-24)

Par Lucien SA Oulahbib

* S.H.A : scientiste, hygiéniste, affairiste.

Il n’est pas un jour, une heure, sans que ces sadiques (formés dans la Haute Couture) continuent leurs basses œuvres à vouloir d’abord bâcher tout le monde dans les transports, puis les piquouser — jusqu’aux bébés désormais — ou la folie pure au visage pourtant raisonnable et poupin, mais en réalité fermé, sans écoute ni écoutille. Rien ! Pas l’ombre d’un remords. Le chauffeur du train de la mort ne ralentit ni ne se pose de questions, pas plus que le bistouri du docteur Mengele : il fait son job.

Un jour peut-être (ou une nuit) le brouillard des effets secondaires finira par percer, tout comme le marché de dupes (nupes) du « demain on rase gratis », avec d’un côté la planche à billets et l’assistanat généralisé (de la banque à la barque aux migrants) et de l’autre retour à l’esclavage au double visage : soft ou l’auto-entrepreneuriat (mot pompeux pour la servitude volontaire) ; hard ou la soumission sexuelle (99 nuances de S.M. façon Haute Couture, supra) permettant d’avoir aussi bien des gens de ménage à l’œil que la soumission religieuse (dans les quartiers enclavés des zones grises) pour ensuite obtenir des votes sans coup férir.

Et tout en haut de la Pyramide S.H.A, les Affranchis de la Secte qui carburent à la « Transition énergétique », au « Grand Reset » (etc.). Puis, en dresseurs H.C (Haute Couture, supra), ces valets (petits-bourgeois) ayant récemment en France connu leur cérémonie nuptiale pour bien chasser le peuple d’en bas, les derniers spécimens « français » désireux, les bougres, de défendre leur patrimoine également culturel et ethnique (salops de racistes) sans pourtant s’en contenter (à la différence des ethno-différentialistes). Mais que nenni ! Cette volonté de préservation, voire d’affinement, n’est pas recevable si elle n’a pas été estampillée par la Commission Européenne et de ses diverses officines françaises.

Ce qui frappe alors encore plus (quoique…) c’est le sans gêne de tous ces trans/humanistes, un peu comme leurs ancêtres du nazisme et du léninisme originels qui pouvaient molester, insulter, battre à mort leurs opposants sans que la majorité des élites aux ordres (de toute façon) ne s’en émeuvent tant elles sont habituées dans le privé à ce genre de comportements H.C (Haute Couture, supra, et analysé ici, entre autres).

Bien sûr, comparaison ne serait pas raison, sauf que nous n’en sommes plus là, mais plutôt dans les sables mouvants du domaine de la force, de la décharge électrique, qui ne sont ni de droite ni de gauche : Elle EST ; elle électrocute sans façon, de même que le tsunami ou l’explosion de gaz ; nous sommes précisément à ce moment précis où de tels rapports de violence tentent de masquer celle de ces rapports sans consentement (santé, promiscuité, éducation, économie, écologie…) a contrario de la com ambiante déversée par sceaux estampillés « républicains » bien sûr.

« Nous » sommes dans le Métaverse de 1984 doublé de Soleil Vert. Et surtout 2012. Dix ans après…

Cela ne se voit pas encore puisque nous sommes anesthésiés, hypnotisés. Nous avons encore la sensation de marcher, parler, même lire, penser, écrire alors que le Sol s’est dérobé sous nos pieds et que gramme et gamme se sont évaporés.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires