La chute de l’Empire Romain

15/12/2021 (2021-12-15)

Par auteur anonyme

Imaginez un Empire dans lequel un bruit sourd émettrait l’hypothèse que l’impératrice et en fait un ex-empereur.

Tout être doué de bon sens dirait :

« c’est trop gros, qui peut gober une telle chose ?… »

Puis dans un deuxième temps, voyant que l’information circule et que l’auteur de cette « blague » n’avait pas été retrouvé suicidé sous les roues d’un train avec 2 balles dans le dos, vous penseriez alors que cette information est ridicule et que l’impératrice dispose de toutes les preuves pour balayer un tel délire…

Vous pourriez même penser que la fuite serait organisée par des forces occultes qui auraient prévu de se débarrasser de l’empereur, parce qu’il aurait trop de sang sur les mains et qu’il est temps de le remplacer…

Et c’est à ce moment que vous vous rappelez que vous vivez les derniers soubresauts d’une civilisation décadente qui a perdu tout sens moral.

Une civilisation où un Pape trouve acceptable que l’on démembre des fœtus pour ne pas contraindre une femme à accoucher d’un enfant qui pourrait être aimé et adopté par des millions de couples qui en rêvent et ne peuvent en avoir. Civilisation qui nous explique que la « chose » ne ressent pas la douleur et que l’on peut donc la démembrer sans problème de conscience et récupérer les pièces détachées pour faire des cosmétiques.

Une civilisation qui au nom de la liberté et de l’égalité autorisera demain l’adoption pour des familles polygames transgenres pédophiles ou zoophiles…

Et c’est là que vous résonnez à l’ancienne, en bon intégriste catholique…

Vous imaginez que l’annonce de transgenrité de l’impératrice sonnerait le glas de la carrière de son mari…

Mais que vous êtes naïfs !

Les médias salueraient l’amour et le courage du couple impérial. Soulignant que la société judéo-chrétienne avait forcé le couple à vivre dans le mensonge et l’anonymat. Du statut de coupable d’avoir menti au bon peuple, le couple basculerait comme victime d’une société anti-woke.
Iel n’ayant de choix que de cacher sa condition.
Ici encore les sondages seraient formels, seuls les antisémites crieraient au scandale et à la décadence… La gauche bien pensante, celle qui hier défendait la liberté de la femme et qui aujourd’hui fait d’un voile islamique l’étendard de la liberté, applaudirait et saluerait le courage des amoureux.

Après tout, hier un professeur femme adulte détournait un jeune garçon pour ensuite l’épouser sans que cela se termine devant des assises et dans l’indifférence la plus totale.

Mais non encore plus glorieux, nous pourrions célébrer l’idylle naissance entre un pédophile mâle transgenre, 25 ans plus âgé que sa victime, détourner un enfant pour en faire sa chose.

Mais n’avez-vous donc jamais aimé pour condamner ce don de Dieu qu’est l’amour ?

Réjouissons-nous la période est belle, on assassine volontairement des enfants avec des injections expérimentales tandis que Netflix nous vend un Lucifer fort sympathique qui remplace littéralement Dieu, las de s’occuper des humains.

Heureusement, ceci n’est que fiction, qui pourrait croire que la civilisation fût tombée si bas…
Je viens de me réveiller, tout ceci n’était qu’un cauchemar… ouf! je peux donc me rendormir.

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires