Gardasil Episode 7 : Entre mensonges et corruptions

25/03/2023 (2023-03-23)

[Source : aimsib.org]

Par La rĂ©daction de l’AIMSIB

Il n’est pas de meilleure compagnie qui ne se quitte, provisoirement nous l’espĂ©rons, et Marceau nous livre ici le dernier opus de sa sĂ©rie concernant ce rĂ©voltant plan mondial de vaccination. Contre un risque qui n’a jamais Ă©tĂ© dĂ©montrĂ©, d’abord, avec un produit dont la toxicitĂ© fĂ©roce demeure toujours soigneusement camouflĂ©e, ensuite, et pour finir Ă  un tarif flirtant avec les 400€ par enfant. Les « valises de biftons Â» (cf infra) parcourent le monde, les vigilances indĂ©pendantes s’évanouissent et le camp retranchĂ© tenu par les dĂ©fenseurs des enfants va bientĂŽt devoir nĂ©cessiter que des troupes fraĂźches prennent part au conflit. Politiciens, dĂ©cideurs, journalistes, mĂ©decins, parents, la santĂ© de nos enfants est clairement mise en danger par le culte du veau d’or de l’argent sale, aidez-nous, aidez-vous. À bientĂŽt Marceau et merci. Bonne lecture.

𝟳ùme et dernier Ă©pisode de la sĂ©rie consacrĂ©e au đș𝑎𝑟𝑑𝑎𝑠𝑖𝑙. SĂ©rie qui pourrait ĂȘtre complĂ©tĂ©e en fonction de l’avancĂ©e du procĂšs aux USA ou de nouvelles actualitĂ©s brĂ»lantes.

[Voir aussi :
â–șLe Gardasil ne diminue pas la frĂ©quence des cancers du col de l’utĂ©rus, ni de l’anus
â–șGardasil, un vaccin de moins en moins polĂ©mique et de moins en moins dangereux au fil du temps ?
â–șGardasil Ă©pisode 3 : DĂ©vastateur et pourtant 17 ans sans procĂšs, pourquoi ?
â–șLes erreurs et/ou mensonges du Parisien sur le Gardasil l’exposeront-ils Ă  des poursuites judiciaires ?
â–șGardasil : 10 mensonges dans un seul article de l’AFP Factuel
â–șPremier procĂšs pour dĂ©cĂšs injustifiĂ© liĂ© au Gardasil, allĂ©guant que le vaccin contre le VPH a causĂ© la mort d’un adolescent de 13 ans
â–șNe vaccinons pas non plus les garçons par le Gardasil
â–șAvalanche de « Fake news » pour promouvoir le Gardasil chez les garçons
â–șMerck pousse le vaccin mortel Gardasil sur les enfants de 9 ans pour augmenter les ventes — Vaccin connu pour causer l’infertilitĂ©]

Récapitulatif des épisodes précédents

Rappelons (voir tous les Ă©pisodes 1-6) que le Gardasil est un vaccin dĂ©veloppĂ© par Merck pour la « prĂ©vention » des cancers causĂ©s par une famille de virus appelĂ©s les papillomavirus humains (PVH). La firme pharmaceutique a obtenu la mise sur le marchĂ© de ce vaccin par une procĂ©dure accĂ©lĂ©rĂ©e en juin 2006 avec des rĂ©sultats d’essais cliniques trompeurs qui ont exagĂ©rĂ© les avantages et largement sous-estimĂ© les risques et les effets indĂ©sirables du vaccin.

Merck a commercialisĂ© le Gardasil de maniĂšre agressive en utilisant des tactiques alarmistes, de fausses publicitĂ©s et des lobbyistes politiques pour inciter des millions de parents Ă  vacciner leurs adolescentes avec le Gardasil.

Aujourd’hui, des milliers de filles qui ont reçu le vaccin Gardasil subissent de graves consĂ©quences nĂ©fastes pour leur santĂ© et des centaines sont dĂ©cĂ©dĂ©es des suites de complications liĂ©es au vaccin dans le silence complice des autoritĂ©s sanitaires.

L’infection virale Ă  PVH est la maladie sexuellement transmissible la plus courante et la majoritĂ© des gens contracteront le PVH Ă  un moment donnĂ© de leur vie. La plupart des cas de PVH sont entiĂšrement bĂ©nins, mais s’ils ne sont pas traitĂ©s, un trĂšs faible pourcentage de cas de PVH (<1%) chez les femmes peuvent Ă©ventuellement se transformer en cancer du col de l’utĂ©rus. La meilleure prĂ©vention Ă©tant donc le dĂ©pistage qui fonctionne trĂšs bien en France, alors pourquoi vouloir imposer ce vaccin ?

Parce que les lobbys de Merck poussent devant le risque de la fin de la poule aux Ɠufs d’or avec les procùs qui vont commencer aux USA ?

Une promotion aussi repoussante qu’efficace

AprĂšs la mort de plusieurs petites indiennes, Bill Gates veut Ă  prĂ©sent s’en prendre Ă  nos enfants ! [1]

Le mĂȘme Bill Gates – via l’OMS et Gavi – fait une prioritĂ© de cette vaccination de tous nos ados, pourquoi ? [2] [3]

Merck incite les politiques du monde entier Ă  rendre ce vaccin obligatoire afin de ne plus ĂȘtre responsable des effets secondaires graves de ses injections comme nous l’avons montrĂ© dans les Ă©pisodes prĂ©cĂ©dents. [4] [5]

Nous osons Ă  peine Ă©voquer la proposition de loi opportune du dĂ©putĂ© Pierre MOREL À L’HUISSIER pour rendre la vaccination contre le PVH obligatoire.

Qu’est-ce qui a bien pu le pousser Ă  pondre ce torchon le 15 novembre 2022 ? [6]

Capt Ă©cran

Intéressant de parcourir quelques-unes des derniÚres actualités de son parcours
 [7] [8] [9] [10] [11]

Capt.Ă©cran

Le 8 dĂ©cembre dernier, le PrĂ©sident Macron et son ministre de la SantĂ© Braun se disent eux aussi favorables Ă  rendre ce produit obligatoire đŸ„¶, ils ont Ă©tĂ© suivis le 10 dĂ©cembre par le clip de propagande de la dĂ©putĂ©e macroniste Prisca Thevenot aussitĂŽt applaudie par un lobby LGBT+ (associĂ© Renaissance), quelle est cette manie de systĂ©matiquement vouloir sexualiser les enfants et maintenant leur imposer cette vaccination ?

La vaccination obligatoire, techniquement ça change tout

De quoi se mĂȘle-t-il ce lobby ? Fichez la paix Ă  NOS enfants ! [12]

En cas d’obligation, les victimes devront alors prouver le lien entre leurs maladies et le Gardasil pour recevoir une compensation minable de l’état. Mais l’état français ne reconnait aucun lien entre la vaccination et les effets secondaires sans y ĂȘtre contraint une fois que d’autres pays reconnaissent ces liens.

Ce que sait faire le gouvernement français, c’est contraindre et Ă©touffer les affaires ! Nous ne sommes que du bĂ©tail pour ces gens et Macron voudrait rendre ce produit obligatoire pour exonĂ©rer Merck de toute responsabilitĂ© ? Comment compte-t-il faire ? Demander Ă  Sainte-Ursula de nĂ©gocier des contrats Ă  l’échelon europĂ©en avec Merck par SMS ?

Combien de personnalitĂ©s politiques Merck a-t-il dĂ©jĂ  corrompues pour leur faire voter l’obligation vaccinale pour le Gardasil ?

Comme démontré précédemment,

Merck a dissimulĂ© des faits importants sur l’efficacitĂ© (ou l’absence d’efficacitĂ©) et la sĂ©curitĂ© du Gardasil au cours du processus d’approbation accĂ©lĂ©rĂ©. Merck n’a pas non plus effectuĂ© d’investigations et d’études mĂ©dicales complĂštes et appropriĂ©es au cours des Ă©tapes de prĂ©-approbation ou de post approbation. Les essais cliniques entrepris par Merck n’ont mĂȘme pas examinĂ© le potentiel du Gardasil pour prĂ©venir le cancer, mais uniquement l’immunogĂ©nicitĂ© !

Ça ne vous rappelle rien ?! [13] [14]

Le CDC amĂ©ricain l’écrit lui-mĂȘme sur son site : aucune corrĂ©lation entre immunogĂ©nicitĂ© et protection. Post-autorisation de mise sur le marchĂ©, ils disent que ces injections prĂ©viendraient des verrues cervicales, ce qui n’est pas un cancer ! Ces verrues se rĂ©sorbent toutes seules sans traitement. [15]

Post-approbation ils ont fait des Ă©tudes bidon pour analyser si le Gardasil pouvait prĂ©venir les conditions prĂ©curseurs potentielles (verrues, lĂ©sions) qui disparaissent seules dans >> 99% des cas sans conduire Ă  des cancers !

Merck a ensuite soumis des données trompeuses suggérant que ces « conditions précurseurs » entraßnent inexorablement le cancer, ce qui est FAUX !

La campagne marketing trompeuse de Merck et la corruption des politiques et autres ONG/lobbys pour rendre la vaccination Gardasil obligatoire.

Avant et aprĂšs l’approbation du Gardasil, Merck s’est engagĂ© dans des tactiques de marketing sans scrupule conçues pour surestimer Ă  la fois les risques associĂ©s au PVH et la prĂ©tendue efficacitĂ© de Gardasil afin d’effrayer le public et de l’amener Ă  accepter des vaccinations de masse des adolescents.

Avant le Gardasil, il n’y avait pas d’urgence de santĂ© publique contre le PVH aux États-Unis et dans d’autres pays comme la France, et peu de femmes avaient mĂȘme entendu parler du PVH. Il y avait donc peu ou pas de demande pour un vaccin contre le PVH.

ParenthĂšse : c’est comme pour la propagande cette annĂ©e au sujet des VRS (Virus Respiratoires Syncytiaux) qui Ă©taient jusque-lĂ  de simples virus respiratoires hivernaux donnant des symptĂŽmes grippaux avec comme traitement du doliprane et de l’amoxicilline. Cette annĂ©e ils sont subitement devenus terribles avec un nom « VRS » dont l’écrasante majoritĂ© des français n’a jamais entendu parler auparavant. Et rupture de l’antibiotique amoxicilline pour que les gens, surtout les enfants, morflent bien. Pourquoi ? Car Pfizer arrive l’an prochain avec le vaccin contre les VRS. Les mĂȘmes gens se souviendront des 10 jours clouĂ©s au lit et de leurs enfants au tapis toussant dans la douleur Ă  cause de ces mĂ©chants « VRS » et ils iront courir se faire vacciner sans faire le lien. Fermons la parenthĂšse !

Afin d’assurer le succĂšs financier de son nouveau « Saint Graal Â», Merck a prĂ©cĂ©dĂ© le dĂ©ploiement du Gardasil par des annĂ©es de marketing coĂ»teux de « sensibilisation Ă  la maladie Â» du PVH.

Sans parler des lobbys et de la corruption des politiques dans tous les pays dĂ©veloppĂ©s, poussant initialement au remboursement accĂ©lĂ©rĂ© de ce vaccin et Ă  des campagnes agressives de culpabilisation pour pousser les parents Ă  vacciner leurs filles dans un premier temps puis tous les ados, sans aucun fondement scientifique. [16]

En plus de sa campagne publicitaire agressive et culpabilisante pour les parents, Merck a Ă©galement utilisĂ© des lobbyistes politiques et des incitations financiĂšres pour essayer de convaincre les lĂ©gislatures des États amĂ©ricains (pareil dans d’autres pays) Ă  rendre le vaccin Gardasil obligatoire.

À partir de 2004, Merck a injectĂ© des millions de dollars dans des organisations de lobbying politique telles que Women in Government et NACCHO aux USA. Ces organisations ont alors commencĂ© Ă  pousser agressivement les lĂ©gislateurs Ă  travers le pays pour rendre obligatoires les vaccins Gardasil pour toutes les filles amĂ©ricaines.

Merck a complĂ©tĂ© ces lobbyistes rĂ©munĂ©rĂ©s par des contributions aux campagnes politiques et des millions en financement direct aux services de santĂ© des États.

Entre 2012 et 2018, Merck a directement acheminĂ© 92 millions de dollars au ministĂšre de la SantĂ© du Maryland pour la promotion des vaccins Gardasil dans les Ă©coles publiques. Ce financement a essentiellement servi Ă  payer les responsables scolaires pour tromper les Ă©lĂšves et les parents en leur faisant croire que la vaccination Gardasil Ă©tait obligatoire alors qu’elle ne l’était pas ! En Europe et en France vous pensez une seule seconde qu’ils n’ont pas opĂ©rĂ© de la mĂȘme maniĂšre ?

Merck a fait pression sur tous les politiques avec ses lobbys pour faire progresser l’utilisation des vaccins Gardasil.

Merck irait mĂȘme plus loin et prĂ©senterait son programme aux politiciens au pouvoir pour placer son produit dans une position favorable. La sociĂ©tĂ© pharmaceutique a dĂ©pensĂ© des millions de dollars en incitations financiĂšres, en contributions de campagne et en financement direct aux politiciens et aux institutions de l’État avec le pouvoir d’offrir le Gardasil au plus grand nombre d’enfants possible et de prĂ©senter leur produit comme une Ă©tape nĂ©cessaire pour arrĂȘter un problĂšme qu’ils ont dĂ©peint comme plus grave que la rĂ©alitĂ©.

Aux USA, face Ă  la rĂ©volte des parents, des mĂ©decins et des associations de consommateurs, Merck a promis d’arrĂȘter ses campagnes de lobbying agressives pour faire passer des lois d’obligation vaccinale pour les prĂ©-adolescentes. [17] [18]

Mais qui peut leur faire confiance ? Qui pour vĂ©rifier ce qui se dĂ©roule dans les couloirs des parlements Ă  travers le monde ou dans les bureaux des chefs d’États ?

En effet, dĂšs 2014, d’un seul coup et en chƓur les parlementaires de tous les pays europĂ©ens ont poussĂ© le Gardasil dans leurs pays respectifs. Le PrĂ©sident Hollande inclura le Gardasil comme arme dans son plan cancer 2014-2019 en visant 60% de vaccination des adolescentes. [19]

Le ministre de la SantĂ© Xavier Bertrand avait validĂ© le Gardasil et son remboursement avant mĂȘme que les autoritĂ©s de santĂ© françaises ne se soient prononcĂ©es ! Regardez cette vidĂ©o de France 5 jusqu’au bout et enregistrez-la pour les batailles Ă  venir. Regardez les parlementaires plaider pour le Gardasil dans leur pays respectif, et les mains de Xavier Bertrand trembler aprĂšs avoir fait son annonce devant le parlement. Regardez son expression corporelle ! Il n’est pas Ă  son aise. [20]

Quelle est la probabilitĂ© que tout ceci ne se passe en mĂȘme temps sans la pression des lobbys de Merck ? Combien ces parlementaires ont-ils Ă©tĂ© payĂ©s ?

Combien de valises de « biftons » comme a dit lui-mĂȘme le PGD de Merck ?

https://web.archive.org/web/20130614114735/http://www.liberation.fr/economie/06014396-le-laboratoire-merck-et-les-valises-de-biftons [21]

AgnĂšs Buzyn aussi a envisagĂ© de le rendre obligatoire en 2018 avec les autres 11 vaccins mais, devant la mauvaise presse de ce produit, elle a reculĂ© et aujourd’hui Macron voudrait le rendre obligatoire « quand tout cela sera installé  » ?

Combien ces gens ont-ils été payés pour mettre la vie de nos enfants en jeu ?

COMBIEN ????!!! [22]

En 2019 des voix s’élĂšvent contre la corruption par les labos poussant ce vaccin et demandent un moratoire [23] :

Capt.Ă©cran

Et ce produit qui est considĂ©rĂ© comme le vaccin le plus dangereux avant les injections COVID-19 est aussi le plus cher jamais approuvĂ© :

Capt.Ă©cran

Le Cervarix, vaccin bivalent de GSK contre 2 souches du papillomavirus, est la mĂȘme daube ! [24] Une fois que le Gardasil a Ă©tĂ© approuvĂ© pour les prĂ©adolescentes, Merck a lancĂ© une campagne de propagande agressive visant Ă  effrayer et Ă  culpabiliser les parents qui n’ont pas vaccinĂ© leurs filles avec le Gardasil. La campagne de Merck impliquait que les « bons parents Â» vaccinent leurs enfants avec le Gardasil. [25]

Au cours de ces efforts de marketing agressif, Merck a frauduleusement dissimulĂ© les risques et les dangers connus du vaccin contre le PVH tout en exagĂ©rant son efficacitĂ©. Merck a commercialisĂ© le Gardasil avec la campagne la plus agressive jamais montĂ©e pour promouvoir un vaccin, dĂ©pensant plus en publicitĂ© Gardasil que toute autre campagne publicitaire de vaccin prĂ©cĂ©dente. (voir extrait Ă  partir de 15 min 40 sec dans la vidĂ©o) [26]

Au passage, la mĂȘme Ă©mission de France 5 « Le magazine de la santĂ© » prĂ©sentĂ©e par Marina CarrĂšre d’Encausse diffusait ce documentaire en 2014-2015 mais aujourd’hui, c’est devenu impossible, les mĂȘmes personnes servent la propagande
 [27]

La publicitĂ© de Merck laissait entendre que vous Ă©tiez un mauvais parent si vous ne vacciniez pas votre enfant avec le Gardasil pour le protĂ©ger contre le cancer.

Ce que la publicitĂ© a laissĂ© de cĂŽtĂ©, c’est qu’il n’y a pas une seule Ă©tude pour soutenir l’affirmation de Merck selon laquelle le Gardasil prĂ©vient certains types de cancer.

Au contraire, des Ă©tudes ont montrĂ© que le Gardasil pourrait ĂȘtre plus susceptible de provoquer le cancer que de le prĂ©venir (voir Ă©pisode 6).

« Merck sait que s’ils divulguaient la vĂ©ritĂ© sur le potentiel du Gardasil Ă  provoquer des rĂ©actions indĂ©sirables graves et des maladies horribles, y compris des maladies auto-immunes, et la mort de certains receveurs, personne ne recevrait le vaccin Â», Merck a profitĂ© de milliards en faisant peur aux parents et en cachant les faits. [28]

L’inquiĂ©tude concernant la sĂ©curitĂ© du Gardasil augmente

Au fil des ans, les parents sont devenus de plus en plus prĂ©occupĂ©s par la sĂ©curitĂ© du Gardasil. Selon une enquĂȘte de 2021, 23 % des parents qui ont refusĂ© la vaccination contre le PVH pour leur enfant en 2018 ont fait part de prĂ©occupations concernant la sĂ©curitĂ©, contre 13 % en 2015. [29] Normalement, les mĂ©dicaments deviennent plus acceptĂ©s au fil du temps Ă  mesure que leur innocuitĂ© est dĂ©montrĂ©e dans le monde rĂ©el. Ce n’est pourtant pas le cas avec le Gardasil, ce qui pourrait ĂȘtre une indication que de plus en plus de gens connaissent ou ont entendu parler de jeunes souffrant de problĂšmes graves.

Tout comme lesdits « vaccins » COVID-19 ! [30]

L’innocuitĂ© d’un vaccin comme le Gardasil devrait ĂȘtre totale car il est administrĂ© Ă  des enfants et des adolescents en parfaite santĂ© dont le risque futur de mourir d’un cancer du col de l’utĂ©rus est nul au moment oĂč il est administrĂ©, et seulement 2,2 pour 100 000 Ă  l’ñge de 58 ans sans dĂ©pistage et sans traitement.

Merck a donc promis aux rĂ©gulateurs, aux pĂ©diatres et au public que les inoculations administrĂ©es aux filles de 9 Ă  12 ans confĂ©reraient une immunitĂ© contre un cancer relativement rare qui ne tue gĂ©nĂ©ralement pas avant l’ñge de 58 ans !

De plus, il convient de noter que les facteurs de risque d’infection au PVH chez les jeunes femmes sont [31] [32] :

Capt.Ă©cran

Alors, considĂ©rant que les principaux facteurs de risque sont des choix de comportements modifiables, ne serait-il pas plus logique d’éduquer les jeunes femmes et hommes aux risques et comment les Ă©viter, plutĂŽt que de vouloir rendre ce vaccin obligatoire et dĂ©crĂ©ter les capotes gratuites dĂšs 15 ans pour les inciter Ă  faire EXACTEMENT l’inverse de la prĂ©vention ???

Il existe Ă©galement de nombreuses preuves montrant que les frottis vaginaux peu coĂ»teux sont le moyen le plus efficace d’identifier une infection au PVH et, en la traitant, d’empĂȘcher qu’elle ne se transforme en cancer.

Ancien employĂ© de Merck, la sociĂ©tĂ© amĂ©ricaine qui a dĂ©veloppĂ© le Gardasil, le Dr Bernard Dalbergue a affirmĂ© dans une interview accordĂ©e en 2014 au magazine français Principes de SantĂ©, que le mĂ©dicament avait Ă©tĂ© mis sur le marchĂ© trop rapidement, et le qualifie de « conte de fĂ©es mĂ©dical Â». Il a dĂ©clarĂ© que le vaccin ne faisait rien pour prĂ©venir le cancer du col de l’utĂ©rus et que « les trĂšs nombreux effets indĂ©sirables dĂ©truisaient des vies et mĂȘme tuaient Â», mais que son approbation hĂątive du financement aux États-Unis et en Europe Ă©tait motivĂ©e par les marges bĂ©nĂ©ficiaires des fabricants.

Il a dĂ©clarĂ© que Gardasil « sera le plus grand scandale mĂ©dical de tous les temps Â», mais ça c’était avant les injections COVID-19 ! Le Dr Dalbergue n’est pas anti-vaccins. [33] [34] [35] [36]

Conclusion provisoire

La sĂ©rie Gardasil se termine donc et je ne doute pas qu’avec ces informations vous ne ferez pas vacciner vos ados. Il faut faire circuler et Ă©duquer le grand public pour faire bloc contre Macron quand il viendra avec cette aberration d’obligation vaccinale.

Pour finir jetons Ă  nouveau un Ɠil sur l’état du compteur des amendes auxquelles Merck a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© condamnĂ© depuis 2000


10 467 160 581 $ [37]

Dix milliards quatre-cent-soixante-sept millions cent- soixante mille cinq-cent-quatre-vingt-un dollars

Capt.Ă©cran

Et n’hĂ©sitons pas Ă  relire la fabuleuse histoire de la contribution de Merck au sabordage organisĂ© de l’ivermectine dĂšs dĂ©but 2021. [38]

Voici Ă©galement un ouvrage qui m’a Ă©tĂ© conseillĂ© [39] :

Hasard du calendrier, en sortant de consultation chez la pĂ©diatre avec ma fille, je me suis rendu compte qu’elle avait rajoutĂ© sur l’ordonnance en plus de la vitamine D annuelle le fameux sĂ©rum, alors mĂȘme que je venais aimablement de dĂ©cliner sa proposition
 !

Marceau
Mars 2023

Pour revenir au premier Ă©pisode:

https://www.aimsib.org/2023/02/05/gardasil-episode-1-deja-le-debut-de-la-fin/

Notes et références :

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimĂ©s dans l’article ne sont pas nĂ©cessairement partagĂ©s par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires