Climat de peur

05/09/2023 (2023-09-05)

Enquête sur le changement climatique, de l’alarmisme aux faits

« (…)

Il s’agit d’un essai qui analyse et relativise à partir de sources ouvertes les informations qui nous sont données depuis plus de 20 ans au sujet d’un potentiel risque catastrophique climatique, allant pour certains jusqu’à la fin de l’humanité d’ici 2100. C’est ouvrage, bien que pragmatique et citant toutes ses sources, ne sera pas nécessairement bien accepté, tant le sujet est clivant. Il s’inscrit dans le besoin de débat qui est actuellement refusé, alors qu’un des piliers de la science résulte de la confrontation des données et des résultats. Il porte sur la nécessaire recherche de la vérité, visant à alimenter le principe de disputatio tel que pratiqué par la scolastique médiévale dans les universités. Principe qui est aujourd’hui tout simplement interdit. 

Vous y apprendrez que, contrairement aux discours médiatiques, le CO2 n’a qu’un rôle tout à fait marginal dans la variation de température. Vous comprendrez la genèse du GIEC et son véritable but tel que défini sans ses statuts. Vous y lirez un extrait de rapport officiel du GIEC stipulant que le climat étant un système mathématique chaotique il n’est pas possible de le prévoir. Vous vous rendrez compte qu’il n’y a pas d’écart entre la température moyenne standard de notre planète et la température moyenne estimée en 2022. Vous comprendrez que la variation de température qui nous est rabâchée fait suite à un minimal thermique appelé le Petit Âge Glaciaire impliquant donc que la remontée des températures est un phénomène attendu et normal. Enfin, vous découvrirez qui est Michael Shellenberger, politicien américain, élu héros de l’environnement par le New York Times, un politique des plus influents dans la transition énergétique, et qui en 2019 a édité un livre confession dans lequel il explique regretter d’avoir participé à la grande manipulation climatique. Ou encore, le Pr Steven Koonin, mathématicien, ancien secrétaire d’État sous Obama pour l’environnement, et qui dénonce les avertissements du GIEC comme fantaisistes. Ou aussi le Pr Clauser, prix Nobel 2022 de physique, et qui s’oppose également à l’urgence climatique…

Ce livre sera bien entendu ignoré par la presse mainstream et sa diffusion rendue difficile, aussi si vous le jugez pertinent, je vous remercie d’en faire la promotion sur votre site. »

Jacques Laurentie

Par Jacques Laurentie

Savez-vous que la belle photo de couverture de ce livre est un montage ? Allez donc voir aux pages 136 et 196 de ce livre ce qu’il en est vraiment des ours blancs et de la banquise…

De formation scientifique, l’auteur a été surpris par les assertions médiatiques sur le climat et a décidé d’enquêter de façon systématique : réalité et causes du réchauffement et des phénomènes climatiques, rôle du CO2, vraie mission du GIEC… Neuf chapitres au long desquels l’auteur s’est attaché à ne pas adopter une posture d’opposition stérile aux travaux du GIEC, mais à démontrer à base de sources scientifiques, publiques, et vérifiables que les choses ne sont pas aussi évidentes, consensuelles et indiscutables que certains souhaitent le faire croire.

En fait, l’ONU et sa branche climatique, le GIEC, fonctionnent principalement à partir de postulats économiques et politiques qu’ils traduisent, non sans manipulations, en prévisions prétendument scientifiques. Mais ces prévisions se révèlent régulièrement en décalage avec les observations sur le terrain. Elles relèvent d’un dogme — celui de la culpabilité humaine — et servent les intérêts financiers et politiques des acteurs d’un marché émergent gigantesque, gavé de subventions.

Un livre synthétique, accessible et complet : salutaire pour distinguer le vrai et la propagande, restaurer la science et les libertés publiques contre une certaine écologie érigée en religion, et pouvoir alors mener les vrais bons combats pour la nature et le bien commun. 

L’auteur

Jacques Laurentie est scientifique de formation et chef d’entreprise. Les résultats de ses recherches personnelles l’ont conduit à rejoindre l’Association des climato-réalistes. Il est l’un des signataires de la lettre ouverte envoyée à l’ONU par l’association scientifique américaine CLINTEL, qui montre qu’il n’y a pas d’urgence climatique.

[Voir aussi :
Le GIEC pour les nuls]

https://www.leseditionsdubiencommun.fr/nos-ouvrages/climat-de-peur/

https://www.laprocure.com/product/1295560/laurentie-jacques-climat-de-peur-enquete-sur-le-changement-climatique-de-l-alarmisme-aux-faits?gad=1&gclid=EAIaIQobChMI-ovq57n_gAMV7YVoCR0jSwd6EAQYAyABEgIXxfD_BwE

https://www.fnac.com/a17655071/Jacques-Laurentie-Climat-de-peur

https://www.placedeslibraires.fr/listeliv.php?base=allbooks&mots_recherche=9782855541884

image_pdfPDF A4image_printImprimer

⚠ Les points de vue exprimés dans l’article ne sont pas nécessairement partagés par les (autres) auteurs et contributeurs du site Nouveau Monde.

S’abonner à la discussion
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires