Catégorie :Alain N.

À la vitesse de la lumière Bergoglio entraîne l’Église catholique dans sa chute

Quand vous avez en face de vous une personne qui est persuadée d’avoir le privilège d’être aimée et regardée par Dieu vous pouvez être sûr que celle-ci n’a rien compris à la Religion et notamment au Christianisme. DIEU est Amour et nous aime tous, tel est l’enseignement de Notre Seigneur Jésus Christ, c’est ce qu’avaient compris les premiers chrétiens, et c’est pourquoi ils ne craignaient pas le martyre, or il s’avère que celui qui a prononcé ces paroles n’est autre que le Cardinal Jorge Bergoglio, le futur pape François qui dirige actuellement l’Église.

Lire la suite

Propriétaires et prolétaires, même combat

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, est — il ne faut pas se le cacher — sur la même ligne de conduite que Klaus Schwab, le président fondateur du Forum Économique Mondial (Forum de Davos). Elle, qui fait partie du cartel des financiers dominants (que certains appellent avec juste raison le banco-centralisme), vient encore d’affirmer que la dette des États ne sera pas effacée.

Lire la suite

Les Français manipulés — Des arguments pour les avocats, des preuves pour les juges

Rappel : L’Assemblée nationale face à ses responsabilités.(...) En résumé, pour bien mettre les points sur les i : - Toutes les mesures prises depuis le début du premier confinement sont anticonstitutionnelles.(...) Le gang de Davos ou Forum Économique Mondial, nous a concocté un programme aux petits oignons pour la prochaine décennie. Le point d'orgue en 2030 :

Lire la suite

Le Choc en Retour II ou Macron en Place sur son siège… éjectable.

Alain Nicolaï est l’auteur de Le Livre des Sept Sceaux (Le Retour à l’Évidence). Il a publié dans nos colonnes Décomposition 322 (3 + 2 + 2 = 7) (en date du 16 juillet 2020) et le 24 août 2020 Le Choc en Retour ou la décomposition de la mondialisation. Aujourd’hui il nous propose un texte : Le Choc en Retour II ou Macron en Place sur son siège… éjectable.

Lire la suite

L’Assemblée nationale face à ses responsabilités

En octobre 2019 un virus inconnu apparait subitement à Wuhan, puis touche, quasiment l’ensemble de la planète dont la France en février 2020. Le gouvernement français prend des mesures en urgence pour limiter la prolifération de l’épidémie dans notre pays. Certaines de ces dispositions semblent temporaires. À la fin du confinement les parlementaires retournent au Palais Bourbon. Les citoyens qui ont élus ces députés pour les représenter pensent alors que ceux-ci vont reprendre normalement leur travail pour recadrer les mesures prises par le gouvernement dans l’urgence, et qui ne sont pas en phase avec la Constitution, comme la privation de libertés instaurés par le confinement. Mais ce n’est pas le cas.

Lire la suite