1

Charte de l’élu

Par ReCiProC

Nous faisons aujourd’hui face à une profonde crise de la représentativité qui génère une défiance et met dangereusement en cause aussi bien notre démocratie que la cohésion de notre pays.

Afin d’éviter que cette crise de confiance ne s’aggrave, il est urgent de redonner confiance aux Français en leurs institutions et particulièrement en leurs députés. Pour y parvenir, les députés doivent impérativement retrouver leur indépendance et remplir trois rôles majeurs qui relèvent leur fonction, soit :

  • Contrôler l’action du gouvernement et non lui obéir de façon intolérable, comme nous l’avons vécu ces 5 dernières années,
  • S’assurer que les lois votées sont conformes à notre Constitution et aux engagements internationaux de la France en matière de droits de l’Homme et de protection de la personne et, notamment, la Convention d’Oviedo,
  • Voter des lois visant à améliorer la vie des Français et non à obéir aux ordres d’E. Macron et de cabinets de conseil mondialistes.

À cette fin, ReCiProC propose pour les élections législatives à venir une solution simple et pragmatique, sous la forme d’une démarche citoyenne et apartisane traduite dans une Charte intitulée « Charte pour la protection des citoyens et pour le respect de la Constitution » ou, plus simplement, « Charte de l’élu ».

Cette Charte est le fruit du travail de milliers de personnes depuis plusieurs mois : professionnels de la santé (aides-soignant(e)s, infirmièr(e)s, pompiers, médecins etc.), avocats, juristes d’entreprise, enseignants, professionnels du monde éducatif et social et acteurs de la société civile.

Les rédacteurs de la Charte, tout comme un nombre grandissant de Français, ont bien compris que le jeu des partis politiques depuis de nombreuses années n’a été que de les allécher avec des projets électorauxpour faire le contraire une fois élus, méprisant scandaleusement leurs électeurs et profitant de leur immunité parlementaire !

Ces Français refusent de donner un nouveau « chèque en blanc » aux candidats-députés pour la prochaine législature, surtout après ce que nous avons subi ces 5 dernières années.

Notre Charte est apartisane. Elle énonce 78 engagements pragmatiques et opérationnels, dont les Français qui ont participé à sa rédaction considèrent qu’ils représentent un seuil minimum d’engagement que tout élu devra prendre compte pendant son mandat. Ces différents points concernent des préoccupations essentielles de la vie quotidienne des Français qui ne sont jamais abordés dans l’hémicycle.

ReCiProC propose à chaque candidat de signer cette Charte qui traduit la volonté de millions de Français.

En moins de deux semaines, la Charte a déjà été signée par des dizaines de candidats-députés.

Les signataires de la Charte bénéficieront du soutien, pendant la campagne électorale, des nombreuses associations partenaires et de tous leurs moyens de communication. Ils pourront apposer le label « ReCiProC » sur leurs documents de campagne. Ils seront ainsi reconnus par les électeurs comme étant signataires de la Charte.

La Charte de l’élu est consultable sur le site https://reciproc.org

Vous y trouverez aussi aussi sur ce site internet toutes les explications nécessaires à votre labellisation.

Dans l’attente de votre demandes de labellisation, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, nos sincères salutations.

L’équipe ReCiProC




Merck pousse le vaccin mortel Gardasil sur les enfants de 9 ans pour augmenter les ventes — Vaccin connu pour causer l’infertilité

[Source : healthimpactnews.com]

[Photo :
Colton Berret et sa mère ont été interviewés lors de la visite en bus de Vaxxed I.
Colton a subi de graves blessures en raison du vaccin Gardasil qu’il a reçu à l’âge de 13 ans et a été paralysé du cou aux pieds.
Il est décédé peu de temps après cet entretien et il a été révélé plus tard qu’il s’était suicidé.]

Par Brian Shilhavy
Rédacteur en chef, Health Impact News

Après la chute des ventes de leur vaccin à succès contre le VPH, Gardasil, pendant la pandémie de COVID-19, les ventes rebondissent à nouveau, et Merck a maintenant lancé une nouvelle campagne publicitaire ciblant les enfants de 9 ans pour augmenter les ventes de leur vaccin mortel qui a tué et blessé tant de jeunes au fil des ans.

FiercePharma a rapporté cette semaine :

Il est peu probable que les parents d’enfants de 9 ans pensent beaucoup à la possibilité que leur enfant contracte le VPH. Mais une nouvelle publicité télévisée sans marque de Merck leur rappelle que c’est précisément l’âge auquel ils peuvent commencer à vacciner leurs enfants contre le virus du papillome humain pour prévenir de futurs cancers.

Alors que les précédentes publicités de sensibilisation au VPH du fabricant du vaccin Gardasil ciblaient les parents d’adolescents, celle-ci vise un public un peu plus jeune, en s’adressant aux mères et aux pères des enfants plus âgés de l’école primaire. Elle s’ouvre sur une mère qui prend dans ses bras son fils de 9 ans, quelque peu indifférent.

« C’est parti. Quelque part entre un câlin et une lutte : C’est le câlin de côté », dit-elle en voix off. Ce « cap de la préadolescence » peut commencer à 9 ans, ajoute-t-elle, tout comme la vaccination contre le VPH.

Ensuite, il y a un père qui dépose ses deux filles en âge d’aller à l’école. « En tant que « papa taxi », dit-il, c’est à moi d’aider à les protéger. » La publicité se termine par le slogan : « Acceptez cette phase. Aidez à les protéger dans la prochaine » et dirige les spectateurs vers un site web où ils peuvent en savoir plus sur la vaccination contre le VPH.

L’un des effets secondaires les plus dévastateurs du vaccin Gardasil est la ménopause prématurée chez les jeunes filles, les rendant stériles et incapables d’avoir des enfants.

Depuis que Gardasil a été approuvé par la FDA, 70 854 cas [d’effets indésirables] ont été déposés dans le VAERS ( Vaccin Adverse Events Reporting System ), entraînant 605 décès et 3 411 incapacités permanentes. ( Source .)

Cela représente probablement environ 1 % des cas réels. Près de 50 % de ces cas (33 997 cas) ont été signalés chez des enfants de moins de 17 ans, dans la tranche d’âge des 6-17 ans. ( Source .)

Lorsque nous le décomposons encore plus, il est facile de comprendre pourquoi Merck cible les enfants de 9 ans, l’âge le plus jeune pour lequel le vaccin est approuvé, car 33 594 des 33 997 cas pour ce groupe d’âge ont entre 10 et 17 ans. . ( Source .)

Il s’agit donc d’une pure stratégie marketing pour développer leur marché en ciblant les moins vaccinés, les 9 ans.

Je prédis que le Gardasil deviendra le plus grand scandale médical de tous les temps car, à un moment donné, les preuves s’additionneront pour prouver que ce vaccin… n’a absolument aucun effet sur le cancer du col de l’utérus et que les très nombreux effets indésirables qui détruisent des vies et même tuent, n’ont d’autre but que de générer des profits pour les fabricants.

Avant que le COVID-19 ne soit imposé au monde pour justifier les vaccins COVID-19, de nombreux médecins ont déclaré que Gardasil était le plus grand scandale médical de tous les temps, et il n’y a aucune preuve qu’un vaccin qui cible un prétendu « virus » puisse stopper un cancer.

Ayant couvert cette question depuis plus d’une décennie maintenant, je suis convaincu que l’un des principaux objectifs des vaccins chez les enfants est le contrôle de la population.

Le clip suivant de 22 minutes du film Vaxxed II met en lumière le vaccin contre le VPH et les nombreuses interviews de Polly Tommey lors de sa tournée en bus à travers les États-Unis de familles qui ont témoigné des effets néfastes du vaccin Gardasil.

N’oubliez pas que ces informations sur le Gardasil sont connues depuis des années, mais que la position officielle des médias gérés par les grandes entreprises et les grandes sociétés pharmaceutiques est que ce sont des « fake news », et que tous les médecins et tous les scientifiques qui se sont prononcés contre ce vaccin ont été censurés par eux, ou ont été qualifiés de « charlatans » si leurs voix devenaient trop populaires pour être étouffées.

Ils ne veulent pas que vous le sachiez.



Images de quelques-unes des femmes sur lesquelles nous avons rédigé des articles au fil des ans et dont la vie a été détruite par le vaccin contre le VPH. Ceci n’est qu’un échantillon :

gardasil_collage-3

Gardasil a ruiné ma vie

Une fille active de 14 ans dans le Wisconsin souffre de plus de 300 crises après le vaccin Gardasil – Le médecin refuse de considérer la cause du Gardasil par peur de perdre le financement de la recherche

Un adolescent de l’Illinois meurt trois semaines après avoir reçu une injection de vaccin HPV Gardasil

Une infirmière californienne donne le vaccin Gardasil à sa propre fille qui développe une leucémie et meurt

Bébé accidentellement vacciné avec Gardasil – La mère est accusée des blessures causées par les vaccins et le bébé a été kidnappé médicalement

La fille heureuse que j’avais avant le vaccin contre le VPH est partie pour toujours

Iowa Girl Faces Death: La vie détruite par le vaccin Gardasil

Le vaccin Gardasil administré sans consentement et ruine la vie d’une fille de 14 ans

Après 3 ans de souffrance, une jeune fille de 19 ans meurt des suites d’une blessure causée par le vaccin Gardasil

Gardasil : la décision que nous regretterons toujours

La « descente aux enfers » d’une jeune française de 15 ans après le vaccin Gardasil – en fauteuil roulant et paralysée

L’après-vie du vaccin Gardasil : ma fille n’est plus que l’ombre d’elle-même

Gardasil : une expérience qu’aucun enfant ne devrait vivre

Je veux que la vie de ma fille redevienne comme avant Gardasil

Vaccin Gardasil : détruit et abandonné

Un jeune de 15 ans vacciné de force avec Gardasil souffre maintenant de paralysie et de douleur

Récupération de mon cauchemar avec le vaccin Gardasil

Gardasil : Nous avons pensé que c’était le bon choix

« Le vaccin contre le VPH a fait ça à mon enfant »

Un étudiant de 13 ans en championnat du monde de karaté forcé d’arrêter après le vaccin Gardasil

Si je pouvais remonter le temps, Korey n’aurait reçu aucune injection de Gardasil

Ce que les médecins ne vous disent pas : notre histoire d’horreur Gardasil

Une famille se bat contre le gouvernement américain au sujet de l’indemnisation des blessures causées par le vaccin Gardasil

Gardasil : Quand notre cauchemar prendra-t-il fin ?

Blessures causées par le vaccin contre le VPH : « Je ne peux pas commencer à décrire ce que c’est que de voir votre fille vivre dans une telle agonie »

Gardasil : Ne laissez pas votre enfant devenir « un de moins »

Le vaccin Gardasil a changé notre définition de « normal »

Gardasil : J’aurais dû faire des recherches en premier

« Ils ont été dépouillés de leur féminité » – Les médias locaux de Milwaukee couvrent les blessures causées par le vaccin Gardasil

Gardasil : le jour où la vie de notre fille a changé

Gardasil : la décision que je regretterai toujours

Vaccin Gardasil : une fille de plus morte

Gardasil : le pire cauchemar d’un parent

Après Gardasil : Je veux simplement que ma fille en bonne santé revienne

Gardasil : Ma famille souffre avec moi

Gardasil a changé ma santé, ma vie et la vie de ma famille pour toujours

Gardasil : l’expérience de mort imminente d’Ashlie

Gardasil : le pire cauchemar de ma fille

Mon combat personnel après le vaccin Gardasil

Gardasil : La pire chose qui me soit arrivée

Une vie ruinée de Gardasil

Vaccins contre le VPH : mon parcours à travers les blessures au Gardasil

Le côté obscur de Gardasil – Un cauchemar devenu réalité

Un tout-petit à qui on a injecté à tort le vaccin Gardasil développe une forme rare de leucémie

Nous avons publié des centaines d’histoires sur Gardasil au cours des dernières années, et pas seulement des histoires personnelles sur les effets du vaccin, mais aussi des articles révélant la corruption qui a permis à ce vaccin d’être commercialisé, et des études scientifiques publiées, toutes en dehors des États-Unis, montrant à quel point ce vaccin est vraiment dangereux. De nombreux pays, comme le Japon, ne recommandent plus ce vaccin.

Pour la nouvelle classe de médecins superstars qui sont pro-vaccin mais s’opposent aux vaccins tueurs COVID-19, je me demande quelle est leur position sur Gardasil, qui détruit la vie de nos jeunes aux États-Unis depuis plus d’une décennie maintenant.

En savoir plus sur Gardasil




Revue de Presse 22/05/2022

Par MF

REVUE DE PRESSE DU 15 Mai 2022

ÉDITO — « C’est un crime contre l’humanité ! »

S’écrie le Dr Paul Marik, numéro deux dans le monde des soins intensifs, la voix brisée par l’émotion. D’émotion, il n’est nullement question dans le monde des affaires qui s’obstine à promouvoir, fabriquer et vendre ces armes létales, au besoin en utilisant la peur depuis plus de deux ans, même si 17 000 médecins au sommet mondial sur le Covid-19 ont dénoncé ces manipulations. Les preuves s’accumulent de l’inefficacité et des effets nocifs, des mensonges et des fraudes, mais la machine à détruire la santé des populations, et particulièrement des enfants, avance inexorablement. L’immunité s’en ressent, et pourrait expliquer cette soudaine apparition de variole du singe de manière concomitante dans les pays largement vaccinés. Mais à un singe (lucide), on n’apprend pas à faire des grimaces.

IL FAUT IMMÉDIATEMENT RETIRER CES VACCINS DU MARCHÉ !

POLITIQUE ET SOCIÉTÉ

La vaccination obligatoire signée Elisabeth Borne ?

L’invention des soignants suspendus sans aucune ressource, c’est elle.

Un flicage numérique pour préparer la vaccination obligatoire

Solution, refuser d’entrer dans le dispositif de « Mon espace santé » d’Ameli…

Brigitte Bourguignon, ministre de la Santé, le 5/01/2022 :

« Derrière les non-vaccinés, il y a un mouvement contestataire qui est violent, qui est très violent, qui est même menaçant avec tous ceux qui se vaccinent ».
« La liberté de ces 10 % s’arrête là où celle des 90 % commence ».

Véran en pire ??

La crise sanitaire a affecté la santé mentale de la population

Et la proposition de soins psychiatriques est dans un état lamentable.

Ces soignants toujours à l’arrêt

https://www.midilibre.fr/2022/05/09/covid-medecins-infirmiers-sages-femmes-ces-soignants-toujours-a-larret-faute-detre-vaccines-10284748.php

« On a perdu notre identité professionnelle, on est traité comme des criminels »

L’Union dentaire demande la réouverture des cabinets de dentistes non vaccinés

https://www.lindependant.fr/2022/05/17/covid-le-vaccin-nempeche-ni-la-transmission-du-virus-ni-de-le-contracter-rappelle-lunion-dentaire-qui-demande-a-macron-la-reouverture-des-cabinets-de-dentistes-non-vaccines-10300274.php

« Les patients ont besoin que ces cabinets dentaires rouvrent au plus vite »

Les urgences. en état d’urgence, dans TOUTE la France

https://www.liberation.fr/societe/sante/dans-toute-la-france-les-urgences-hospitalieres-en-etat-durgence-20220515_SVYKWCXCCVCDFF6VTO3PN4FS6U/

La pénurie de soignants vire à la catastrophe

https://www.francesoir.fr/afp-afp-france/alerte-rouge-aux-urgences-au-moins-120-services-en-difficultes-avant-lete

De mémoire d’urgentiste on n’a jamais connu une telle tension.

Soignants remplacés par des bénévoles au CHU de Bordeaux, tout un symbole

https://la-verite-vous-rendra-libres.org/les-soignants-remplaces-par-des-benevoles-au-chu-de-bordeaux-tout-un-symbole/

Symbole d’une destruction programmée des soins hospitaliers et de ville.

Il va y avoir des morts, alerte dans les hôpitaux publics

Plan de bataille qui consiste à déshabiller l’un pour habiller l’autre.

148 millions de nouvelles doses commandées

Des vaccins connus (et inefficaces) et d’autres à venir/peut-être, comme Valneva..

La baisse de l’immunité, une menace plus grande que n’importe quel virus

https://www.epochtimes.fr/laffaiblissement-de-notre-systeme-immunitaire-une-menace-bien-plus-terrible-pour-la-sante-publique-quun-quelconque-virus-2024682.html

Entre vaccins, vieillissement et détérioration de la santé mentale, le système immunitaire est mis à rude épreuve.

ÉTRANGER

Le (second) sommet mondial de la peur

Manipulation et scénario du pire pour 3,2 milliards de dollars.

Et son pendant le Global Covid Summit, avec pas moins de 17 000 scientifiques et des révélations massives !



« nous sommes ici pour représenter l’humanité et l’éthique médicale » 

« LES INJECTIONS DE LA THÉRAPIE EXPÉRIMENTALE ANTI-COVID 19 DOIVENT CESSER ! »

Hydroxychloroquine et Ivermectine sont des traitements efficaces, en ambulatoire précoce et même à l’hôpital pour l’IVM, associés à des antibiotiques, du zinc, des vitamines D et C. « Nous devons rendre la confidentialité aux patients et aux citoyens ».

« Les masques de tout type sont inefficaces et potentiellement dangereux »

Nécessité de reconnaître les blessures dues aux vaccins, sous-déclarées, de réintégrer les soignants suspendus, et d’inculper pour fraudes les fabricants des vaccins anti-covid.

Les agences gouvernementales et médicales doivent être tenues responsables.

CHINE, grogne des étudiants contre le renforcement des mesures anti-Covid

https://www.francesoir.fr/afp-afp-france/rare-grogne-etudiante-pekin-contre-les-mesures-anti-covid

et la grogne est notable aussi à Shanghai.

CORÉE DU NORD, confinement national

https://www.francesoir.fr/afp-afp-france/coree-du-nord-larmee-deployee-pour-aider-lutter-contre-lepidemie-de-covid

Contexte de sous-nutrition et système sanitaire déplorable, mais la Corée refuse l’aide étrangère qui lui est proposée (traitements et vaccins).

POLOGNE, des chercheurs alertent sur le traité de l’OMS de prévention des pandémies

https://www.francesoir.fr/societe-sante/traite-international-oms-prevention-pandemies-des-chercheurs-sonnent-lalerte

Porte ouverte à la perte de souveraineté des pays et de liberté des citoyens.

SUISSE, pourquoi autoriser un vaccin avec un composant non autorisé pour l’être humain ?

https://www.medias-presse.info/parlement-suisse-comment-se-fait-il-que-swissmedic-autorise-un-vaccin-contenant-un-composant-non-autorise-pour-letre-humain-demande-une-elue/156039/

« Quelles mesures le Conseil fédéral compte-t-il prendre maintenant qu’il en a connaissance ? »

UE, 100 millions de non vaccinés qu’il faudra convaincre sans les discriminer

https://www.businessbourse.com/2022/05/16/virginie-joron-deputee-en-commission-covi-la-commissaire-kyriakides-annonce-la-couleur-pour-la-rentree-priorite-100-millions-de-non-vaccines-en-ue-quil-faudra-convaincre-et-les-cibler/

OMS, le plan des pandémies sur 10 ans à partir de 2020, un film choc !

https://rumble.com/v13ghrb-the-plan-the-who-plans-for-10-years-of-pandemics-form-2020-to-2030.html

En 2017 et 2018, des centaines de millions de tests Covid ont été exportés dans le monde, avec prédiction d’une pandémie en Chine qui ferait des dizaines de millions de morts. En 2017 les Gates annoncés une attaque terroriste dans les prochaines années. Six mois AVANT la pandémie de Coivd le gouvernement australien publiait un guide en cas de pandémie de coronavirus et quatre mois AVANT Bill Gates a organisé un exercice en cas de pandémie de coronavirus, « Event 201 ». Cinq mois AVANT la pandémie l’OMS a donné des instructions aux nations pour se préparer à une pandémie. Le 12 septembre 2019, sommet à Bruxelles sur la vaccination de la population mondiale. Un an AVANT la pandémie, un forum de virologie a réuni des leaders pour expliquer les techniques d’information du public : comment créer la peur avec un faux nombre de décès, un seul discours d’une seule voix, partout, afin de manipuler les populations pour accepter une vaccination.

Quatre mois AVANT, Fauci et Moderna avaient un vaccin déjà prêt. Des scénarii de films ou de BD antérieurs à la pandémie la décrivaient déjà entièrement… Qui a pris le pouvoir pour créer ce mensonge ? D’après l’Australie, cela fait partie du Nouvel Ordre Mondial. Des associations de médecins enjoignent de revenir à la clinique et de ne pas céder à la panique avec des faux positifs, exemples du Mouvement mondial pour la liberté, regroupant médecins et juristes. L’Humanité se lève contre le crime. Espoir pour le futur où chacun doit faire sa part en informant son entourage. Le but de la pandémie est d’installer une dictature mondiale. Toutes ces informations sont révélées dans le « Grand Jury ».

USA, la responsable de la bioéthique veut mettre dans l’embarras les résistants aux vaccins

https://www.francemediasnumerique.net/2022/05/la-responsable-americaine-de-la-bioethique-qui-est-la-femme-de-fauci-a-publie-un-nouveau-document-indiquant-aux-entreprises-quelles-peuvent-ethiquement-faire-pression-sur-les-employes-pour-q/

Encore une qui a juste un « petit » conflit d’intérêt, c’est l’épouse du Dr Fauci !!

JUSTICE

Un employé suspendu réintégré par décision prud’hommale

https://www.nicematin.com/justice/un-veilleur-de-nuit-avait-refuse-la-2e-dose-de-vaccin-la-justice-ordonne-sa-reintegration-a-vence-767071

Une victime d’effets indésirables graves va assigner prochainement Pfizer devant la justice

https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/seine-et-marne/vaccin-anti-covid-la-descente-aux-enfers-d-eloise-2543656.html

Elle a été auditionnée au Sénat avec son avocat le 2 mai.

Mc Kinsey, suspicion de faux témoignage, le bureau du Sénat saisit le Parquet

https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/mckinsey-le-bureau-du-senat-saisit-le-parquet-pour-suspicion-devant-la

« il appartiendra au parquet de déterminer les suites judiciaires à donner, dans le respect du principe de séparation des pouvoirs »

Allemagne, pour la Cour Suprême l’obligation vaccinale est constitutionnellement justifiée

https://euroweeklynews.com/2022/05/19/german-compulsory-covid-vaccine-justified/

« le droit à l’intégrité physique est moins important que la protection des personnes vulnérables ».

Glaçant !

COVID

Vérités dérangeantes sur la pandémie

https://reseauinternational.net/russell-blaylock-21-verites-derangeantes-sur-la-pandemie/

Exemple :

« Pour la première fois dans l’histoire de la médecine, des protocoles ont été formulés sur la base des recommandations d’individus et d’institutions qui n’ont jamais traité un seul patient. »

Prédictions évolutives

https://www.vidal.fr/actualites/29225-covid-19-que-nous-reserve-l-avenir.html?cid=eml_001747

Avec prudence, des auteurs plaident pour une évolution endémique

Covid-19, les mensonges dévoilés, un réquisitoire contre la gestion sanitaire US

Attaques sans précédent contre des médecins, fausses études, médias sous contrôle des géants pharmaceutiques, interdiction des traitements précoces et protocoles mortels de « soins » hospitaliers, fausse pandémie, mandats de vaccination, endoctrinement, refus d’autopsies post-injections, utilisation de médicaments toxiques, augmentation de troubles psychologiques graves. Il est temps de mettre fin à cette folie et de traduire ces personnes en justice.

INJECTIONS

Un vaccin à base de plantes ?

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-vaccin-anti-covid-19-prometteur-produit-plantes-96743/

Étude randomisée en cours, mais sur un échantillon bien petit.

Les promoteurs de la vaccination universelle sont coupables de crimes contre l’humanité

https://www.epochtimes.fr/selon-lancien-vice-president-de-pfizer-les-personnes-ayant-promu-la-vaccination-universelle-sont-coupables-de-crimes-contre-lhumanite-2026602.html

Michael Yeadon l’immunité naturelle est plus forte que toute protection conférée par les vaccins

Les mensonges éhontés du CDC relayés par le BMJ

https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/bmj-gate-interpretation-manipulee-des-donnees-statistiques

Le CDC nie l’évidence mondiale de l’échec des pseudo-vaccinations.

Mensonge dans les essais Pfizer par un médecin de la Fondation Gates

Heureusement que les documents Pfizer n’ont pas attendu 75 ans pour être divulgués !

La fraude scientifique des tests de sécurité de Pfizer

https://www.covid-factuel.fr/2022/05/07/pfizer-et-les-tests-de-securite-fraude-scientifique/

L’absence de preuve de préjudice n’est pas une preuve d’absence de préjudice !

Libé ment en disant « vérifier »

https://la-verite-vous-rendra-libres.org/les-verificateur-des-faits-de-liberation-pris-la-main-dans-le-sac-a-faknews-par-le-dr-g-delepine/

Quand on n’est ni médecin ni statisticien, il est dangereux de s’aventurer sur des terrains périlleux.

Il serait temps de réfléchir avant de vacciner aveuglément toute la population y compris les porteurs de maladies auto-immunes

https://www.aimsib.org/2022/05/15/les-porteurs-de-maladies-auto-immunes-sont-ils-si-rares-quon-peut-les-vacciner-sans-reflechir/

Qui représentent 1/5 de la population !

Vaccins et rappels de moins en moins efficaces et de plus en plus nocifs

https://infodujour.fr/sciences/57831-covid-19-les-vaccins-et-rappels-de-moins-en-moins-efficaces-et-de-plus-en-plus-nocifs

Les affections cardiovasculaires directement liées aux vaccins à ARNm sont en forte progression, ainsi que le syndrome d’immunodéficience acquise, catastrophe à venir.

EFFETS INDÉSIRABLES

Le vaccin anti-covid doit être immédiatement retiré du marché

https://nouveau-monde.ca/le-vaccin-anticovid-doit-etre-immediatement-retire-du-marche-dans-le-monde-entier/#identifier_5_36343

« Pfizer savait dès le départ qu’il s’agissait d’un vaccin tueur ». 

L’OPECST est au courant des effets indésirables des vaccins

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/emmanuelle-darles-vincent-pavan-rapport-opesct

et particulièrement pour les enfants, que 12 millions de doses attendent à l’automne !

Les injections favorisent l’augmentation des cancers

https://nouveau-monde.ca/refusons-la-poursuite-des-injections-anticovid-qui-favorisent-laugmentation-des-cancers/

« Le pseudo vaccin anticovid n’est pas un vaccin mais un modificateur des gènes »

ISRAËL, augmentation des pathologies cardiaques pendant le premier semestre 2021

https://www.francesoir.fr/societe-sante/covid-19-problemes-cardiaques-israel-vaccination

Augmentation chez les jeunes depuis la campagne de vaccination, qui ne peut plus être ignorée.


C’est un crime contre l’humanité, il n’est pas trop tard pour soigner les victimes.

Et si l’hépatite des bébés au Royaume-Uni était due à un virus mutant dérivé des vaccins ?

https://reseauinternational.net/les-hepatites-aigues-des-bebes-au-royaume-uni-premier-boomerang-des-vaccins-anti-covid/

Une alerte du Dr De Lorgeril à prendre au sérieux.

Les pays riches victimes de la politique sanitaire anti-Covid

https://nouveau-monde.ca/les-pays-riches-victimes-de-loms-et-de-la-politique-du-tout-vaccin/

Paradoxe : la corruption des pays riches les a condamnés, la pauvreté d’autres pays les a sauvés.

L’APRÈS COVID

Infected, la BD qui prévoyait une pandémie mondiale, en 2012 !

https://qactus.fr/2022/05/21/europe-saviez-vous-que-lue-prevoyait-deja-lepidemie-de-monkey-pox-oui-dans-une-bd-de-2012-tres-explicite/

No comment, tout y était...

Mars 2021, exercice de simulation d’une épidémie de Monkey-Pox

https://www.nti.org/analysis/articles/strengthening-global-systems-to-prevent-and-respond-to-high-consequence-biological-threats/

Le scénario fictif de l’exercice mettait en scène une pandémie mondiale mortelle impliquant une souche inhabituelle du virus de la variole du singe. Depuis, un vaccin a été fabriqué. On prend les mêmes et on recommence ??

Ne pas confondre la variole du singe avec la variole humaine

https://www.lindependant.fr/2022/05/19/virus-monkeypox-fievre-douleurs-pustules-quels-sont-les-symptomes-de-la-variole-du-singe-10304716.php

La mécanique de la peur, bien huilée, est enclenchée.

RÉSISTANCES

OMERTAS

https://www.kairospresse.be/omertas-medicale-vaccinale-mediatique-politique/

Diane Protat avocate, Mélodie, fondatrice de Ouestmoncycle, Marco Pietteur, éditeur.

Laurence Kayser gynécologue-obstétricien.

Penser le totalitarisme, Ariane Bilheran et Slobodan Despot

Kit de survie psychologique en situation de crise

Mieux comprendre pour mieux réagir :






Revue de Presse 14/05/2022

Par MF

REVUE DE PRESSE DU 9 MAI 2022

ÉDITO — Moins ça marche, plus on continue !

Les preuves de l’inefficacité des vaccins anti-covid s’accumulent, qu’à cela ne tienne, on commande toujours des lots, y compris pour les enfants, on jette ceux qui sont périmés (en d’autres temps, on aurait appelé ça « jeter l’argent par les fenêtres »), on élargit le spectre des personnes habilitées à vacciner, y compris sans prescription médicale, et on accumule des données effrayantes sur les effets indésirables des injections, de l’hépatite auto-immune au syndrome d’immunodéficience acquise, du Creutzfeld-Jacob à la stérilité, n’en jetez plus il y en a 80 000 pages pour Pfizer et même l’ANSM détaille les effets de l’AstraZeneca !

POLITIQUE ET SOCIÉTÉ

L’OMS révèle ses techniques de manipulation de masse

Ce qui peut expliquer l’uniformité des stratégies européennes. Ça sent le McKinsey..

Le pire est à venir pour les enfants, la vaccination obligatoire

https://www.francesoir.fr/opinions-editos/allons-enfants-de-la-patrie-2

Jusqu’où iront-ils ?

Modalités de la vaccination des enfants et calendrier des directives

Au passage, on notera la disparition de l’avis médical…

La Réunion, dose de rappel obligatoire pour les soignants

https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/obligation-vaccinal-les-soignants-bientot-soumis-a-une-nouvelle-dose-de-rappel-pour-continuer-a-exercer-1283168.html

Interdits d’exercer et ne pouvant pas se faire remplacer, le bras de fer se poursuit entre autorités et soignants.

Une citoyenne blessée accuse les médias

https://www.francesoir.fr/politique-france/une-citoyenne-blessee-accuse-les-medias

et demande le retrait du titre « les non-vaccinés mettent en danger les vaccinés ».

Les preuves du crime dans le CSI du 12 mai 2022

Grand banditisme, et perversion des médias mainstream.

Un humain génétiquement modifié est-il brevetable ?

Une marche de plus vers l’enfer sur terre ?

D’autres pandémies à venir ?

https://www.midilibre.fr/2022/05/07/apres-le-covid-des-virus-emergents-inquietent-depuis-peu-les-scientifiques-a-quoi-faut-il-sattendre-10281113.php

Toujours le même discours pour faire peur, et la solution proposée, des vaccins !

Constat de l’état de l’AP-HP

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-martin-hirsch-a-lap-hp-des-annees-de-mauvaises-decisions-1406015

Un gâchis !

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-martin-hirsch-a-lap-hp-des-annees-de-mauvaises-decisions-1406015

Et le cynisme en prime !

ÉTRANGER

ALGÉRIE, chantage de Pfizer

https://www.jeuneafrique.com/1171814/politique/coronavirus-lalgerie-accuse-pfizer-de-chantage/

Et les gagnants sont… les vaccins chinois et russes !

CHINE, le confinement de Shanghai n’est pas une mesure sanitaire

Paranoïa de contrôle et préparation de la réélection du président.. . à vie ?

Et

Baisse des cas mais renforcement des restrictions

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/05/11/nouveau-resserrement-du-confinement-a-shanghai/

Pénurie de nourriture, hausse des prix, difficultés d’accès aux soins...

Et

Des employés s’enfuient de l’usine où ils étaient confinés

https://www.francesoir.fr/politique-monde/confinement-centaines-chinois-ont-fui-lusine-de-quanta

dans des conditions de travail et de vie insoutenables, sans pouvoir rentrer chez eux...

ITALIE, le cri d’alarme d’une députée contre l’obligation vaccinale

https://nouveau-monde.ca/nouveau-cri-dalarme-de-la-deputee-italienne-sarah-cunial-contre-lobligation-vaccinale/

Elle s’adresse au Pape « Vous ne pouvez plus dire que se faire vacciner est un acte d’amour, car un acte d’amour sans consentement et sous chantage s’appelle un viol. »

ITALIE, moratoire sur la vaccination à l’initiative d’un avocat

https://www.francesoir.fr/politique-monde/la-confederation-legale-pour-les-droits-de-lhomme-exige-moratoire-vaccination

Manifeste signé par plus de 167 000 citoyens.

UE, comment elle s’apprête à confisquer nos données de santé

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/05/06/comment-lue-sapprete-a-confisque-nos-donnees-de-sante/

Le transfert progressif de notre souveraineté sanitaire vers l’Union, puis un jour vers l’OMS, est en marche.

L’OMS affole la presse avec 15 millions de morts du Covid

https://www.francesoir.fr/societe-sante/oms-15-millions-morts-covid-surmortalite-presse

Surmortalité liée aux mesures anti-covid et aux statistiques biaisées.

USA, combien Pfizer a-t-il payé à la FDA pour que son vaccin soit approuvé ?

https://vaccineimpact.com/2022/just-released-documents-by-pfizer-show-biontech-paid-fda-2875842-00-drug-user-fee-for-covid-19-vaccine-approval/

2875 millions de dollars !! Qui peut croire que ce vaccin devait protéger la population ??

USA, nouveau scandale, paiements occultés à Fauci et membres du NIH

https://www.epochtimes.fr/nouveau-scandale-350-millions-de-dollars-de-paiements-occultes-destines-a-fauci-collins-et-dautres-membres-des-nih-2022660.html

« Nous pensons qu’il existe un énorme conflit d’intérêts inhérent aux NIH »

L’État profond travaillait contre Trump pour gérer l’épidémie de Covid

https://www.epochtimes.fr/letat-profond-travaillait-contre-trump-reponse-covid-19-ancien-conseiller-departement-de-sante-devoile-2021175.html

« 90 % des personnes en 2020 et 2021, qui ont été désignées comme positives au Covid avec des tests PCR étaient faussement positives ». « Nous aurions pu gérer cette pandémie simplement en protégeant correctement les personnes vulnérables et en permettant à tous les autres de vivre une vie normale, de s’exposer naturellement et sans danger en étant immunisés naturellement », poursuit le Dr Alexander.

Pourquoi lancer un mandat d’arrêt contre Fauci ?

https://nouveau-monde.ca/pourquoi-lancer-un-mandat-darret-contre-le-docteur-de-lamerique-anthony-fauci/

Exposé détaillé des individus et sociétés responsables des stratégies de la pandémie et de leurs mensonges, à lire absolument !

JUSTICE

Trois médecins devant le Conseil de l’Ordre pour avoir prescrit des antihistaminiques

https://www.francesoir.fr/societe-sante/medecins-haute-savoie-antihistaminiques-conseil-de-lordre

Où commence et s’arrête la liberté de prescrire ?

Afrique du Sud, McKinsey, encore lui !

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2022/05/05/afrique-du-sud-mckinsey-et-les-societes-de-conseil-bouscules-par-les-scandales-de-corruption-de-l-ere-zuma_6124911_3212.html

Rapport de la commission Zondo consacré au pillage des caisses de l’État dans les années 2010.

INDE, la Cour suprême juge la vaccination obligatoire anticonstitutionnelle

https://www.francesoir.fr/politique-monde/la-cour-supreme-indienne-juge-la-vaccination-obligatoire-anti-constitutionnelle

Respect de l’intégrité physique et de l’autonomie personnelle… à quand dans le monde ?

USA, le Missouri et la Louisiane intentent un procès à Biden, Fauci, etc.. pour collusion avec les réseaux sociaux (censure sur le covid et les vaccins)

https://nypost.com/2022/05/05/biden-sued-for-colluding-with-big-tech-to-suppress-free-speech-on-hunter-laptop/

et l’Arizona délivre un mandat d’arrêt contre Fauci pour avoir caché des traitements

https://reseauinternational.net/larizona-delivre-un-mandat-darret-contre-fauci-pour-avoir-cache-des-medicaments-et-des-traitements-salvateurs-contre-le-covid-au-public/

COVID

Les sous-variants BA4 et BA5

https://www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/2022/04/30/omicron-ce-que-lon-sait-des-sous-variants-ba-4-et-ba-5

Apparus en Afrique du Sud, leur pouvoir infectieux est élevé et leur devenir épidémiologique inconnu à ce jour.

TRAITEMENTS ET PRÉVENTION

Aucune incidence du port du masque chez les enfants sur le taux de contamination

https://reinfocovid.fr/science/aucune-correlation-entre-le-port-du-masque-et-le-taux-de-sars-cov2-chez-les-enfants/

Les plus jeunes ont des indicateurs de transmission inférieurs à ceux des plus âgés.

USA, les hôpitaux payés pour utiliser un traitement inefficace et dangereux

Remdesivir, Paxlovid, Molnupiravir, 10 fois plus chers que l’ivermectine, efficace et non toxique.

INJECTIONS

La DREES affiche une chute d’efficacité des vaccins

https://www.francesoir.fr/societe-sante/drees-efficacite-vaccins

Les vaccinés sont surreprésentés dans les hospitalisations et décès.

Moderna ira jusqu’au bout alors que son vaccin est déconseillé aux moins de 30 ans !

https://www.leparisien.fr/societe/sante/covid-19-lagence-europeenne-des-medicaments-examine-lutilisation-du-vaccin-de-moderna-chez-les-moins-de-5-ans-05-05-2022-SGV56EUKHJE77CBVF2KV35GUZ4.php

Les enfants n’ont rien à craindre du Covid, mais tout des vaccins, il faut le répéter !!

EFFETS INDÉSIRABLES

Le 24 mai le Dr Amine Umlil sera auditionné au Sénat sur les effets indésirables des vaccins

https://www.francesoir.fr/politique-france/amine-umlil-auditionne-au-senat-le-24-mai

Audition publique et retransmise sur internet.

Allemagne, une étude confirme l’hépatite auto-immune sévère induite par le vaccin

https://lesakerfrancophone.fr/une-nouvelle-etude-confirme-que-le-vaccin-covid-provoque-une-hepatite-auto-immune-severe

Arrêtons la vaccination des enfants !!

Allemagne, le sang est modifié chez TOUS les vaccinés

https://www.kla.tv/Interviews-fr/22503

Il est possible de faire la distinction selon le statut vaccinal, ce qui pose la question d’un délit.

Allemagne, des complications 40 fois plus importantes que celles du rapport Ehrlich

https://www.francesoir.fr/societe-sante/vaccination-contre-le-sars-cov-2-une-etude-allemande-fait-etat-deffets-secondaires

Un demi-million d’effets secondaires graves !!

Royaume-Uni : Syndrome d’immunodéficience acquise après 3 doses

https://planetes360.fr/les-donnees-officielles-indiquent-que-les-personnes-triplement-vaccinees-developpent-le-syndrome-dimmunodeficience-acquise-a-un-rythme-alarmant/

Système immunitaire décimé, favorisant infections et cancers.

Déni concernant les effets très graves des injections chez les femmes enceintes

https://nouveau-monde.ca/pourquoi-un-tel-deni-des-effets-graves-des-vax-anticovid-chez-les-femmes-enceintes/

ANSM : AUCUN signal de sécurité n’existe à ce jour !!

Et

https://www.aimsib.org/2022/05/08/vacciner-les-femmes-enceintes-est-une-folie-absolue/

Ou comment clouer le bec d’un Conseiller Ordinal en manque d’informations valides !

80 000 pages d’effets indésirables décryptés (documents de Pfizer)



Alexandra Henrion-Caude les décode pour Radio Courtoisie.

Creutzfeld-Jacob, Pfizer dès 2020 avait signalé des contaminations du vaccin !!



mais envisagé seulement un risque théorique.

L’ANSM détaille tous les effets indésirables de l’AstraZeneca

https://www.lelibrepenseur.org/covid-19-lansm-detaille-tous-les-effets-indesirables-lies-au-vaccin-dastrazeneca/

Et la liste s’allonge…

Refuser l’obligation vaccinale prévue et informer, informer...

https://nouveau-monde.ca/refuser-lobligation-vaccinale-prevue-informons-chaque-jour/

Pour rappel, un accident indésirable sur 5 est un trouble cardiaque.

RÉSISTANCES

Conseil scientifique indépendant du 5 mai 2022

Hélène Banoun :

« La minute d’actu »

Claude Escarguel :

« “Les coopérations bactéries/virus et leurs implications thérapeutiques dans la prévention des formes graves et longue de Covid” »



HOLD-OUT, le film après Hold-up et Hold-on

https://www.francesoir.fr/videos-lentretien-essentiel/pierre-barnerias-hold-out

3e volet de ce documentaire avec des intervenants prestigieux.

Et

https://rumble.com/v134m5x-hold-out-film-complet-par-le-collectif-de-journalistes-indpendants-citizen-.html

et

https://dissidencetv.fr/19/04/2022/sante/covid-19/hold-out-film-complet/

12 min Base de données EMA, disparition des cas déclarés de décès d’enfants au fil du temps.

22 min, images impressionnantes de structures évoquant un champignon dans le vaccin Moderna, 24 min identification d’un ver de type helminthe, et structures non identifiées, organisées en ligne, le tout indique que les vaccins ont été conçus depuis longtemps.

47 min, des structures triangulaires (qui n’existent pas dans la nature)

Oxyde de graphène (totalement interdit !), transformant le corps humain en émetteur-récepteur ? Produits toxiques, comme le PEG induisant une réaction adverse du corps risque de maladies auto-immunes.

1 h 23, excipient du Janssen, formation d’une structure foliée, et de formes rondes se multipliant sous le microscope (phénomène microtubulaire soumis à une influence magnétique ??). Etc.




Le « vaccin » anticovid doit être immédiatement retiré du marché dans le monde entier

Par Nicole Delepine

Les politiques et singulièrement les futurs députés ne devraient pas détourner la tête.

Ils ne pourront pas plaider l’ignorance et l’absence d’informations fiables. Leur responsabilité tant éthique, morale que légale sera engagée s’ils votent, comme les précédents des lois conduisant à une obligation d’injection expérimentale pour pouvoir continuer à travailler.

Mme la Première Ministre E. Borne qui en tant que ministre du Travail à l’époque, porte une lourde responsabilité dans sa décision de DISCRIMINER les personnels de santé non vax et de plus de les suspendre sans rémunération, sans chômage, les réduisant à la mendicité de fait, et ce sans aucune justification scientifique.

Il serait souhaitable qu’elle-même et son directeur de cabinet se plongent dans les documents PFIZER afin de libérer MAINTENANT les suspendus et que surtout ils ne s’engagent pas dans la prolongation du tout vaccin et singulièrement chez les enfants. Ils ne pourront pas plaider l’ignorance.

Il serait indispensable que tous les citoyens s’informent eux-mêmes à travers ces rapports et surtout donnent ces éléments à toute personne désireuse de représenter le peuple. Lettres, appels téléphoniques, discussion en meetings électoraux, prise de rendez-vous avec les élus et/ou futurs élus potentiels sont des méthodes efficaces et légales que chacun peut tenter plutôt que désespérer dans son coin. À nous tous nous pouvons les informer, sachant qu’à l’assemblée, ils ne le sont essentiellement que par les lobbies de Big Pharma. Il en va de la santé de nos enfants et de la survie de l’humanité.

Les pseudovax anticovid sont dangereux : Pfizer l’avoue

Depuis son entrée fulgurante dans la vie des Terriens, conduisant à l’injection de milliards d’individus dans le monde, la vérité est criante pour tous ceux qui n’ont pas un masque sur les yeux… INEFFICACITÉ ET DANGEROSITÉ.

Des millions de morts rapidement après la piqûre — près de 70 000 en additionnant seulement les chiffres officiels d’EudraVigilance et du VAERS, et des millions de complications de gravité variable.

« 69 053 décès liés à l’injection de Covid-19 et 10 997 085 blessés pour l’UE, les États-Unis et le Royaume-Uni combinés pour une population de 830 millions de personnes (à la date d’avril 2022).

Basé sur les cas signalés. Seule une petite fraction des victimes ou des familles des personnes décédées passera par le fastidieux processus de notification des décès et des événements indésirables liés au vaccin aux autorités sanitaires nationales. Sur la base de données historiques (Electronic Support for Public Health—Vaccine Adverse Event Reporting System—ESP:VAERS, p. 6) »

Nous apprenons que Pfizer SAVAIT d’emblée au fil des nouvelles révélations dont la justice américaine a obtenu la publication. Ces documents déclarés « secrets » par la FDA et dont chaque livraison de pages supplémentaires apporte son poids de découvertes tragiques.(([1] En intégralité Pfizer’s Documents — Public Health and Medical Professionals for Transparency (phmpt.org)
Examiner le rapport de christine cotton
Evaluation des essais PFIZER — Christine COTTON (1ere-page.fr) Audition OPECST — Christine COTTON (1ere-page.fr)
Liste des effets secondaires à surveiller-Pfizer-avril 2021 (yetiblog.org) 9 pages serrées))

L’interview vidéo ci-dessous publiée par mondialisation.ca avec le professeur Michel Chossudovsky détaille ce rapport confidentiel de Pfizer dont la publication a été obtenue par une procédure d’accès à l’information (FOI)(([2] Vidéo : Rapport « secret » de Pfizer sur le vaccin Covid. Au-delà de l’homicide involontaire. Les preuves sont accablantes. Le vaccin devrait être immédiatement retiré dans le monde entier | Mondialisation — Centre de Recherche sur la Mondialisation))(([3] HORIZON POLITIQUE — LE VACCIN COVID ET LE RAPPORT SECRET DE PFIZER (odysee.com) )) et les conclusions fondamentales qu’il en tire.

Dès février 2021, la FDA disposait déjà de données majeures qui confirmaient que le pseudo vaccin était suivi d’une mortalité quotidienne supérieure à celle de l’évolution naturelle prévue ; le vaccin Pfizer était plus dangereux que le virus. IL AURAIT DÛ ÊTRE RETIRÉ.

Regardez l’ensemble des courbes qui défilent au début de la vidéo du professeur Michel Chossudovsky sur de nombreux pays dont les données sont disponibles.

En Autriche la mortalité post vaccinale observée [en bleu] a été plus forte que celle attendue sans vaccin [en pointillés rouges] :

Mais aussi de manière plus marquée en Équateur :

Comme en Turquie :

Ou en Inde ou le début de la vaccination a été suivie d’une forte poussée de mortalité :

En juin 2021 nous ignorions tout de ce rapport, mais nous avions remarqué, sur les données de l’OMS, une aggravation nette de la mortalité durant environ deux mois suivant les campagnes de vaccination que nous avions qualifiée d’hécatombe post vaccinale(([4] G Delépine Nouveau Monde 6 9 2021
https://nouveau-monde.ca/et-surgit-une-hecatombe-post-vaccinale/))(([5] G Delépine L’hécatombe post vaccinale s’étend dans le monde.
https://www.mondialisation.ca/lhecatombe-post-vaccinale-setend-dans-le-monde/5656922.)).
Mais les dénégations mensongères des médias et de leurs professionnels de la désinformation(([6] https://www.lamontagne.fr/paris-75000/actualites/non-il-n-existe-pas-d-hecatombe-post-vaccinale_13955101/)) avaient réussi à dissimuler ces faits avérés à la population.

Pfizer a répertorié de très nombreux effets secondaires dans son rapport « confidentiel » bien détaillé. Au vu de ces données, Pfizer aurait dû retirer son vax à cette date et plaider l’homicide involontaire. En poursuivant cette commercialisation, il passe dans le registre du meurtre selon ce professeur.

Ce rapport disponible sur internet, dont les médias ne parlent pas et que les gouvernements veulent ignorer, prouve la responsabilité de Pfizer et de la FDA et démontre sans équivoque que le vax aurait dû être retiré dès février 2021.

« Le rapport est une bombe. Le vaccin a été lancé à la mi-décembre 2020. Fin février 2021, Pfizer avait déjà reçu plus de 1 200 déclarations de décès possiblement causés par le vaccin et des dizaines de milliers d’événements indésirables, dont 23 cas d’avortements spontanés sur 270 grossesses et plus de 2 000 rapports de troubles cardiaques.

Ce rapport confidentiel de Pfizer fournit des données sur les décès et les événements indésirables enregistrés par Pfizer depuis le début du projet de vaccin en décembre 2020 jusqu’à fin février 2021, soit une très courte période [au plus deux mois et demi].

Ce qui est contenu dans le rapport “confidentiel” de Pfizer est une preuve détaillée des impacts du “vaccin” sur la mortalité et la morbidité. Ce document confidentiel a été lu par la FDA.

Ces données qui peuvent maintenant être utilisées pour affronter et pour étayer des procédures judiciaires contre Big Pharma, les gouvernements, l’OMS et les médias. »

Video : Le rapport « secret » de Pfizer avec Prof. Michel Chossudovsky

« Devant un tribunal, les preuves contenues dans ce rapport confidentiel de Big Pharma [associées aux données sur les décès et les événements indésirables compilées par les autorités nationales de l’UE, du Royaume-Uni et des États-Unis] sont irréfutables : parce que ce sont leurs données et leurs estimations et pas les nôtres. ». 

« N’oubliez pas qu’il s’agit de données basées sur des cas signalés et enregistrés, qui constituent un petit pourcentage du nombre réel de décès et d’événements indésirables liés au vaccin. 

Il s’agit de facto d’une reconnaissance de la part de Pfizer. Oui c’est un vaccin tueur. »

Il n’y a pas de doute ni d’hésitation justifiée quand c’est un poison. Il faut retirer ce produit et ce n’est pas aux citoyens désinformés « de choisir » alors que l’on ne leur assène que des mensonges sur les ondes.

Selon ce professeur canadien :

« Pfizer était parfaitement conscient que le vaccin à ARNm qu’il commercialise dans le monde entraînerait une vague de mortalité et de morbidité. Cela équivaut à un crime contre l’humanité de la part de Big Pharma.

Pfizer savait dès le départ qu’il s’agissait d’un vaccin tueur. 

C’est aussi une reconnaissance et une trahison de la part des agences sanitaires [FDA,E MA] et des gouvernements nationaux corrompus du monde entier qui sont soudoyés par Big Pharma. »

Mr le PR Chossudovsky rappelle que de plus le labo Pfizer a un dossier criminel aux USA depuis 2009 :

Ce rapport ne peut pas être traité de fake news. C’est un rapport qui confirme la responsabilité criminelle sous-jacente basée sur les documents de Pfizer lui-même. C’est aux avocats de prendre les choses en main.

Le message aux avocats canadiens : ce rapport est un instrument à utiliser dans les procédures et c’est l’opportunité de mener une action en recours collectif pour les milliers de canadiens à l’endroit de Pfizer et des entités publiques collaborant avec Big Pharma.

Il nous semble que les avocats du monde entier pourraient également entendre ce conseil.

LES INJECTIONS ANTICOVID SONT DANGEREUSES

IL FAUT REFUSER TOUTE PIQÛRE OU BOOSTER [car la toxicité est cumulative].

PROTÉGEZ LES ENFANTS ET L’AVENIR EN INFORMANT ENCORE ET ENCORE POUR COMPENSER LA DÉSINFORMATION MÉDIATIQUE MASSIVE.

REGARDEZ SANS ŒILLÈRES LES ACCIDENTS QUI SE MULTIPLIENT AUTOUR DE VOUS.

J’ai publié hier soir un papier montrant la multiplication des rechutes brutales et des nouveaux cancers après vaccin anti-covid. En moins de 24 h j’ai reçu des dizaines de mails de témoignages. Ce n’est pas une hallucination.(([7] Refusons la poursuite des injections anticovid qui favorisent l’augmentation des cancers — Nouveau Monde (nouveau-monde.ca) ))

Les pilotes de ligne, les personnels navigants et des organisations commerciales de l’aviation appellent aussi à l’arrêt des vaccinations obligatoires et du déni des effets secondaires. Ils exigent le retour aux mesures de sécurité dans l’aviation.(([8] Global Coalition Statement: Commercial Aviation and Pilot Vaccine Injury 17/05/22 (substack.com) ))

REFUSONS ENSEMBLE CES INJECTIONS, LES PASS, LES DISCRIMINATIONS, ET LES CONTRÔLES NUMÉRIQUES. SI LA PEUR DU VIRUS EST REMPLACÉE PAR LA PEUR DU VAX, LE GOUVERNEMENT NE POURRA RIEN IMPOSER. LEUR FORCE NE VIENT QUE DE NOTRE SOUMISSION.




Appel aux professionnels du monde de l’aviation et aux passagers pour un retour à la sécurité des vols

Il est temps de stopper cette pseudovax mondiale qui démolit tous les secteurs. Lisez et diffusez cet appel à la raison.

LETTRE OUVERTE MONDIALE DE LA COALITION DE L’AVIATION CONTRE L’OBLIGATION VACCINALE ET LA SUPPRESSION DES NORMES MÉDICALES DE L’AVIATION

Dicton de l’aviation : « s’il y a un doute, il n’y a pas de doute »

APPEL URGENT À DIFFUSER LARGEMENT

Il en va de la sécurité de tous, professionnels et voyageurs. Pourquoi une telle indifférence, un tel déni ?

Au-delà des cris d’alerte de pilotes et personnels navigants depuis plusieurs mois à la suite des accidents et risques majeurs liés aux atteintes cardiaques survenues en vol ou dans les minutes qui ont suivi l’atterrissage, au désespoir des pilotes « qui ne pourront plus jamais voler » une coalition internationale de professionnels et d’organisations internationales de l’aviation lancent une nouvelle alerte majeure. Lisez et partagez. Il en va de notre santé, de notre sécurité, de l’humanité de notre monde. Ne le laissons pas détruire de toute part.

Déclaration de la Coalition mondiale : Accidents de l’aviation commerciale et des accidents liés aux vaccins chez les pilotes 17/05/22

Signataires du Canada, du Royaume-Uni, des États-Unis, de l’Australie, de la France, des Pays-Bas, de la Suisse et d’organismes internationaux de l’aviation, de la médecine, de la science et de l’éthique.(([1] https://gaacoalition.substack.com/p/global-coalition-statement-commercial?utm_campaign=post_embed&s=))

Téléchargez et lisez la « Déclaration de la Coalition mondiale sur l’aviation commerciale et les blessures causées par les vaccins covid chez les pilotes » ici (le texte intégral suit ci-dessous) [en anglais] :

(Déclaration de la Coalition mondiale sur les 220 517 pilotes sur les blessures causées par les vaccins
433 Ko ∙ Fichier PDF)

Texte de la lettre ouverte mondiale :

17/05/2022

« La sécurité au sein de l’aviation professionnelle s’est considérablement améliorée au cours des dernières décennies. Cela est dû en grande partie à une culture de “sécurité juste” fondée sur une communication ouverte et l’auto-divulgation des erreurs ou des tendances négatives en matière de sécurité. Cela nécessite la participation active de tous les équipages de conduite pour être efficace.

Les pilotes sont formés pour être des analystes prudents de leur environnement, reconnaître les risques et atténuer activement.

Pour beaucoup, leur formation et leur analyse différentielle des risques ont suscité des préoccupations et des conclusions négatives concernant la compatibilité de la vaccination contre la COVID-19 avec la santé et la sécurité des vols. Non seulement de nombreux pilotes n’étaient pas d’accord avec les exigences arbitraires incarnées dans les obligations de vaccination, mais ils ont également vu des risques dans les questions sans réponse et la rapidité et la pression injustifiées derrière les déploiements de vaccins.

Ils ont fait pression sur leurs compagnies aériennes et leurs politiciens, recommandant la prudence et s’opposant aux obligations.

De nombreux pilotes ont également demandé conseil aux organismes de réglementation de l’aviation civile. Ces organismes de réglementation sont ultimement responsables du transport sûr et sécurisé des citoyens, mais la plupart, sinon tous, ont activement ignoré leurs propres recommandations de sécurité contre la consommation de drogues non prouvée et non approuvée par les équipages de conduite

. Transports Canada, par exemple, a simplement supprimé cette directive en ligne la semaine suivante à la suite de nombreuses questions écrites et pointues à ce sujet.

Une fois que les compagnies aériennes ont rendu obligatoire la vaccination, de nombreux pilotes ont fermement refusé en raison du risque et ont ensuite été mis en congé sans solde ou carrément licenciés. Des professionnels de principe ont été forcés de quitter l’aviation et l’industrie a perdu des centaines de milliers d’heures d’expérience.

Aujourd’hui, l’industrie mondiale du transport aérien se dirige vers une grave crise de personnel. Des milliers d’autres pilotes ont été contraints de se faire vacciner pour subvenir aux besoins de leur famille. Cela a eu un impact négatif sur leur santé mentale.

Aussi terrible que tout cela puisse paraître, il ne fait que préparer le terrain pour ce à quoi nous assistons aujourd’hui : un paysage qui devrait grandement préoccuper les compagnies aériennes et le public voyageur. Les groupes de défense des pilotes soussignés, les scientifiques et les médecins entendent quotidiennement des pilotes de ligne blessés par la vaccination. Ces méfaits comprennent les problèmes cardiovasculaires, les caillots sanguins, les problèmes neurologiques et auditifs, pour n’en nommer que quelques-uns.

Beaucoup de nos pilotes ont perdu leur autorisation par certificat médical pour voler et pourraient ne pas le récupérer. D’autres continuent de piloter des avions tout en présentant des symptômes qui devraient être déclarés et étudiés, ce qui crée un risque lié aux facteurs humains d’une ampleur sans précédent.

Le fondement même de notre culture de sécurité juste — les rapports non punitifs — n’existe plus. Les pilotes ont souffert et souffrent de problèmes médicaux qui sont au moins corrélés à la vaccination contre la COVID-19. Leur spectre de symptômes est large, allant jusqu’à la mort.

Les pilotes qui signalent leurs effets secondaires risquent de perdre leur licence, leur revenu et leur carrière tout en recevant peu ou pas de soutien de leurs syndicats et une invective de poursuite de la part des compagnies aériennes. Beaucoup de ces compagnies aériennes croient qu’elles se sont indemnisées de leur responsabilité, affirmant cela dans les mêmes documents qui ont imposé des mandats “pas d’injection, pas de travail” à leurs employés.

Les preuves des risques pour la santé du vaccin contre la COVID-19, des irrégularités dans les essais cliniques, des mauvaises pratiques et de l’efficacité insignifiante continuent de s’accumuler. Les documents de Pfizer publiés en vertu de la FOIA, combinés à des organisations telles que la Food and Drug Administration (FDA, États-Unis), la Medicines Healthcare Regulatory Agency (MHRA, Royaume-Uni), Santé Canada et la documentation réglementaire de l’Agence européenne des médicaments (EMA) montrent que des informations essentielles sur l’innocuité et l’efficacité ont été cachées au public et que la portée de la surveillance réglementaire et des exigences en matière de tests est inadéquate.

Pire encore, il ne semble y avoir aucune preuve que les organismes de réglementation de l’aviation, les compagnies aériennes ou les syndicats aient manifesté leur propre diligence raisonnable à l’égard des vaccins contre la COVID-19 et de l’impact sur la santé ou le rendement des pilotes. Ceci est en totale contradiction avec les normes médicales existantes de l’aviation. Des questions existent autour de la compétence et de la négligence possible.

Si l’on ne s’attaque pas à ce tournant médical potentiel, les compagnies aériennes et les syndicats seront complices d’un changement de culture qui a ébranlé le mantra de l’aviation selon lequel “la sécurité d’abord, toujours. Les compagnies aériennes et les syndicats représentés ont été encouragés à aider et mis en garde contre les répercussions désastreuses, à plusieurs reprises, par de nombreux signataires ci-dessous. Jusqu’à présent, il y a eu peu d’actions significatives et, dans de nombreux cas, rien d’autre que des murs de pierre et le silence.

Il y a un dicton dans l’aviation : “S’il y a un doute, il n’y a pas de doute.” Il y a de plus en plus de doutes sur les vaccinations contre la COVID-19. Il ne devrait donc plus y avoir de doute dans le domaine de l’aviation. La sécurité doit revenir au premier plan.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une liste exhaustive, les compagnies aériennes ci-dessous ont des pilotes dans leur personnel qui sont blessés par la vaccination et avec lesquels nos groupes de défense des droits des pilotes sont en contact :

  • Jetstar Australie
  • Qantas Australie
  • Virgin Australie Australie
  • Air Canada Canada
  • Air Transat Canada
  • WestJet Canada
  • Air France France
  • EasyJet France
  • HOP France
  • Lufthansa Allemagne
  • TUI Pays-Bas
  • KLM Pays-Bas
  • États-Unis américains
  • Delta États-Unis
  • JetBlue États-Unis
  • Sud-ouest des États-Unis
  • États-Unis
  • Frontier États-Unis
  • Alaska États-Unis
  • Spirit États-Unis

APPEL À L’ACTION

Les autorités de l’aviation civile telles que la Federal Aviation Administration, Transports Canada, l’Autorité de l’aviation civile du Royaume-Uni, l’Agence de la sécurité aérienne de l’Union européenne et l’Autorité australienne de la sécurité de l’aviation civile doivent commencer à remplir leurs obligations réglementaires. La crise de la santé des pilotes doit être abordée publiquement par les compagnies aériennes et les syndicats afin de rétablir la sécurité des vols à ce que nous savions autrefois. L’alliance soussignée de professionnels de l’aviation et de la santé représente des milliers de pilotes dans plus de 30 compagnies aériennes mondiales, ainsi que plus de 17 000 médecins et scientifiques médicaux, dans le monde entier. Nous demandons ce qui suit :

  • Lorsqu’elle existe, la vaccination obligatoire contre la COVID-19 pour les travailleurs de l’aviation doit être interrompue.
  • Les organismes de réglementation et les compagnies aériennes doivent mettre l’accent sur un environnement permissif pour l’autodéclaration.
  • Des examens médicaux approfondis et objectifs des pilotes et du personnel de cabine doivent être une priorité absolue. Celles-ci doivent être soutenues par l’organisme de réglementation et devraient se concentrer sur les préjudices à forte prévalence qui se manifestent maintenant dans le grand public et dans nos équipages de conduite.
  • Les compagnies aériennes et les organismes de réglementation détiennent des données sur la maladie et la suspension des certificats médicaux, y compris les symptômes et les raisons causales. Ces données doivent être analysées par des tiers indépendants pour établir ou exclure la vaccination contre la COVID-19 en tant que cause possible. »

Lire aussi GAA Coalition Open Letter : Commercial Aviation and Pilot Vaccine Injury — The Expose (expose-news.com)




Réaction du Pr Perronne à l’annonce de la Variole du Singe !

[Source : echelledejacob via changera3]

Maintenant que vous savez comment ça marche, on crée la peur et on impose un vaccin jamais validé, expérimental, dont on ne connaît pas le contenu, et que la compagnie va jusqu’à payer université, hôpitaux et médecins pour vous extorquer un consentement non éclairé, tout en ne payant pas les dommages et décès de vos proches…
Vous savez cette fois, ce sera plus facile de choisir de dire « non »…

Astrid




Le monkeypox a une létalité faible de 2 à 3%. Rien à voir avec celle de la variole humaine qui dépasse 30%, sauf s’ils y ont introduit des gènes pour gain de fonction. Mais 3%, c’est quand-même 100 fois plus que le Covid.

Bizarre, Bill Gates avait annoncé qu’il y allait avoir une épidémie d’un virus dérivé de la variole et a investi sur un nouveau vaccin. Il est fort !

Bizarre que ça touche surtout les homosexuels masculins. Dans le communiqué DGS, il est dit que ça atteint surtout les homosexuels masculins et que la transmission se fait surtout par voie respiratoire. Il y a quelque chose qui m’échappe.

C’est aussi très bizarre que les cas arrivent simultanément dans plusieurs pays éloignés. Il y a peu de chance pour une extension rapide et large car les personnes symptomatiques sont couvertes de grosses vésicules, y compris sur le visage et se repèrent donc de loin. 

Ces malades ont de la fièvre et une grande fatigue. Ils ne sont pas en état de courir partout dans les transports ou au travail. Facile de les isoler (sauf si on leur dit de rentrer chez eux pour contaminer tout le monde). Le monkeypox est peu transmissible d’homme à hommeIl faut un contact étroit et prolongé.

Ça semble impossible qu’il y ait émergence spontanée, en quelques jours, de cas isolés au Canada, aux USA et dans plusieurs pays d’Europe. Surtout que les malades n’avaient pas voyagé avant.

La ficelle est trop grosse…

Ils vont pouvoir suspendre tous les transports et confiner la planète ! 

Source

[Voir aussi :
Variole du singe : le G7 lance une simulation mondiale, l’armée US fournit le vaccin
et
Un organisme financé par quelques milliardaires dont Bill Gates prévoyait une épidémie de variole du singe pour le 15 mai 2022]




Variole du singe : le G7 lance une simulation mondiale, l’armée US fournit le vaccin

[Source : lecourrierdesstrateges.fr]

Par Éric Verhaeghe

Depuis hier, la variole du singe affole l’opinion publique, au point que les premiers articles sur les risques d’un nouvelle épidémie ont commencé à fleurir. De notre point de vue, il s’agit d’une fausse alerte comme, ces dernières semaines, nous en avons connu avec le virus de Marburg, la rougeole ou la méningite. Mais, s’agissant de la variole du singe, le processus est intéressant à décortiquer, car il montre comment s’est mis en place un processus bien rodé de diffusion de la peur.

[NDLR : cette fois pourrait cependant être la bonne, car une telle « épidémie » semble bien avoir été programmée.
Voir :
Un organisme financé par quelques milliardaires dont Bill Gates prévoyait une épidémie de variole du singe pour le 15 mai 2022]

Cameroun: des cas de variole du singe soulèvent un vent de panique dans le pays - Le360afrique.com

La variole du singe est devenue, en quelques heures, l’un des principaux sujets de préoccupation sur les réseaux sociaux. Et l’annonce, hier, de la découverte d’un cas suspect en France devrait assurer à la question une popularité durable. Mais, signe des temps, c’est autant le mode opératoire de cette diffusion que la maladie elle-même, qui se trouve au centre des préoccupations. Existe-t-il une machine épidémique qui manipule les peurs pour vendre des remèdes ?

[Voir :
Virus Mania : Comment Big Pharma et les médias inventent les épidémies]

La question est désormais sur toutes les lèvres.

La variole du singe, une épidémie inattendue ?

À la différence du COVID 19, la variole du singe n’est pas vraiment une maladie nouvelle. Elle est proche de la variole humaine, n’est que très rarement mortelle, et que très peu contagieuse entre humains.

Le ministère de la santé le rappelle dans une alerte diffusée hier :

A ce stade, les cas rapportés sont majoritairement bénins, et il n’y a pas de décès signalé.

Comme le rappelle également le ministère de la Santé, la maladie est endémique en Afrique.

Pour l’ensemble des cas confirmés, les analyses ont mis en évidence un virus appartenant au clade “Afrique de l’ouest” du virus MKP, suggérant un lien initial avec le Nigéria, pays dans lequel le virus circule régulièrement depuis 2017. Hormis le cas signalé au Royaume-Uni le 7 mai dernier importé du Nigéria, les nouveaux cas signalés ne rapportent pas de voyage en Afrique ou de lien avec une personne au retour d’Afrique.

Ce qui intrigue ici, c’est la diffusion quasi simultanée de la maladie dans plusieurs foyers de contaminations, sans lien apparent entre eux, notamment en Espagne, au Portugal, en Angleterre, en France. Manifestement, c’est une souche du Nigéria qui circule. Alors que la maladie est peu contagieuse, et qu’elle suppose une incubation de deux ou trois semaines, tout se passe comme si sa diffusion était fulgurante et sans explication rationnelle.

Une épidémie créée ?

Immédiatement a circulé l’idée que cette épidémie est tout sauf le fait du hasard.

Beaucoup d’internautes ont retrouvé un message diffusé il y a six mois par Bill Gates, selon lequel le monde pourrait souffrir d’un attaque bio-terroriste consistant à diffuser un virus de la variole dans 10 aéroports simultanément.

https://content.jwplatform.com/players/KLA20pmI-XLzx33eA.html

Tiens ! tiens !

Dans le même temps, Bill Gates annonçait investir des milliards dans la recherche contre cette maladie. On lira dans Newsweek le fact-checking embarrassé de cette nouvelle théorie complotiste. En réalité, Gates annonce l’épidémie de variole depuis 2017, et pousse l’OMS à mener des recherches en ce sens.

On ne sait pas trop ici si ce sont les avertissements de Bill Gates qui rendent l’opinion éruptive sur la question de la variole, ou si la possible épidémie est montée en épingle par la caste parce qu’elle est préparée de longue date.

L’étrange exercice de simulation du G7 sur… une épidémie de variole

L’information passe inaperçue en France, mais, le jour même où l’épidémie de variole commence à affoler les masses, les ministres de la Santé du G7 se retrouvent… pour annoncer la simulation entre eux d’une épidémie de variole du singe due à une morsure de léopard qui se répandrait dans le monde. Là encore, les anti-complotistes vont pouvoir faire leurs choux gras des déductions qui seront (trop hâtivement ?) tirées de cette coïncidence. Mais il est pour le moins difficile de ne pas se poser la question de l’influence exercée par Bill Gates sur les décisions ou les initiatives du G7.

On notera que le même G7 en a profité pour lancer une nouvelle ode au vaccin contre le COVID.

Le grand défi est ‘d’apporter le vaccin aux peuples’, a déclaré Schulze. De nombreux pays ne disposaient pas des infrastructures et du matériel nécessaires tels que des seringues ou des camions frigorifiques. Les États du G7 veulent ici davantage soutenir les pays du Sud.

De là à penser que l’épidémie soit l’habillage d’une grande opération destinée à vendre les vaccins de Bill Gates et consorts… il n’y a qu’un pas.

L’Espagne se lance dans l’achat de vaccins contre la variole

Sans surprise, l’Espagne a annoncé ses premières mesures de lutte contre la prétendue épidémie de variole : le pays achète des milliers de doses de vaccins contre la variole humaine.

D’après le quotidien El País, ce vaccin ne serait pas destiné à être administré à la population générale, mais uniquement aux malades dont l’infection est confirmée. “C’est un vaccin basé sur un type atténué d’un virus apparenté à la variole. Il est très sûr et peut également être administré aux personnes immunodéprimées, en plus d’avoir moins d’effets secondaires que les vaccins antivarioliques traditionnels”, explique Carlos Maluquer, professeur de virologie moléculaire à l’Université de Surrey (Royaume-Uni), à nos confrères espagnols.

On notera au passage que la FDA a validé le premier vaccin contre la variole du singe le 24 septembre 2019. Voilà qui tombe bien. Il s’agit du Jynneos, développé par l’armée américaine. De mieux en mieux !





Coup d’État furtif de l’OMS pour dicter le programme de santé mondial de Gates et Big Pharma

[Source : RI]

par F. William Engdahl.

Sur une initiative de l’administration Biden, l’Organisation mondiale de la Santé imposera, sauf miracle, d’ici novembre 2022, c’est-à-dire au début de la prochaine saison de grippe dans l’hémisphère nord, un contrôle descendant sans précédent sur les réglementations et mesures sanitaires nationales de la planète entière. Dans ce qui s’apparente à un coup d’État furtif, l’OMS obtiendra de nouveaux pouvoirs draconiens lui permettant de passer outre la souveraineté nationale dans 194 pays membres des Nations unies et de dicter leurs mesures sanitaires avec la force du droit international. On en parle parfois comme du traité de l’OMS sur les pandémies, mais c’est bien plus que cela. Pire, la majeure partie du budget de l’OMS provient de fondations privées liées aux vaccins, comme la Fondation Gates, ou de Big Pharma, ce qui constitue un énorme conflit d’intérêts.

Nouveaux pouvoirs draconiens de l’OMS

Faire quelque chose de façon furtive signifie le faire de manière secrète ou dissimulée, afin d’éviter qu’il ne soit largement connu et éventuellement combattu. Cela s’applique à la proposition faite par l’administration Biden à l’OMS de Genève le 18 janvier 2022, selon les documents officiels de l’OMS. L’OMS a caché les détails des « amendements » américains pendant près de trois mois, jusqu’au 12 avril, un mois seulement avant que l’organe compétent de l’OMS ne se réunisse pour approuver ces mesures radicales. De plus, au lieu des 18 mois d’attente précédents pour devenir un traité en droit international, seuls 6 mois sont utilisés cette fois-ci. C’est une véritable fuite en avant. La proposition américaine est soutenue par tous les pays de l’UE et par 47 pays au total, ce qui garantit une adoption quasi certaine.

Les propositions, officiellement intitulées « Renforcer la préparation et la réponse de l’OMS aux urgences sanitaires : Proposition d’amendements au Règlement sanitaire international », ont été soumises par la secrétaire adjointe aux Affaires mondiales du département américain de la Santé et des Services sociaux, Loyce Pace, en tant qu’« amendements » à un traité de 2005 sur le Règlement sanitaire international de l’OMS déjà ratifié. L’OMS définit ce traité de 2005 ainsi : « Le Règlement sanitaire international (2005) (RSI) constitue un cadre juridique général qui définit les droits et les obligations des pays dans la gestion des événements et des urgences de santé publique susceptibles de franchir les frontières. Le RSI est un instrument de droit international qui est juridiquement contraignant pour 196 pays, dont les 194 États membres de l’OMS ».

Pace a rejoint l’administration Biden après avoir dirigé le Conseil mondial de la santé, qui compte parmi ses membres les noms les plus corrompus de Big Pharma, dont Pfizer, Lilly, Merck, J&J, Abbott et AVAC, financée par Bill Gates, pour n’en citer que quelques-uns. Ses propositions de transformation radicale des pouvoirs de l’OMS en matière de « pandémies » et d’épidémies auraient facilement pu être rédigées par Gates et Big Pharma.

Avant d’examiner ce que les « amendements » de Loyce Pace feront pour permettre la transformation de l’OMS en une dictature mondiale de la santé dotée de pouvoirs sans précédent pour annuler les jugements de tout gouvernement national, il convient de noter un problème juridique furtif. En déguisant un changement complet des pouvoirs du traité de 2005 de l’OMS en simples « amendements » à un traité ratifié, l’OMS prétend, avec l’administration Biden, que l’approbation des amendements ne nécessite aucun nouveau débat de ratification par les gouvernements membres. C’est de la furtivité. Sans débat national par des représentants élus, l’OMS non élue deviendra à l’avenir une superpuissance mondiale sur la vie et la mort. Washington et l’OMS ont délibérément restreint le processus de participation du public pour faire passer ce projet en force.

Une nouvelle loi de facto

Comme il se doit, l’OMS a finalement publié les « amendements » américains. On y trouve les suppressions ainsi que les nouveaux ajouts. Les modifications apportées par l’administration Biden transforment le rôle consultatif de l’OMS auprès des gouvernements nationaux, non seulement sur les réponses aux pandémies mais aussi sur tout ce qui touche à la « santé » nationale, en un tout nouveau pouvoir de passer outre les agences sanitaires nationales si le directeur général de l’OMS, désormais Tedros Adhanom, le décide. L’administration américaine Biden et l’OMS se sont entendues pour créer un traité entièrement nouveau qui fera passer toutes les décisions en matière de santé du niveau national ou local à Genève, en Suisse, et à l’OMS.

L’article 9 est typique des modifications apportées par Washington au traité existant de l’OMS. La modification américaine consiste à insérer « pourra » et à supprimer « devrait » de l’OMS : « Si l’État partie n’accepte pas l’offre de collaboration dans les 48 heures, l’OMS pourra… ». Dans le même article, le mot « offre de collaboration par l’OMS, en tenant compte de l’avis de l’État partie concerné… » est supprimé. Le point de vue ou le jugement des autorités sanitaires de l’Allemagne, de l’Inde ou des États-Unis ne sont plus pertinents. L’OMS pourra passer outre les experts nationaux et dicter en tant que loi internationale ses mandats pour toutes les pandémies futures, ainsi que pour les épidémies ou même les problèmes de santé locaux.

De plus, dans le nouvel article 12 proposé sur la « Détermination d’une urgence de santé publique de portée internationale, d’une urgence de santé publique de portée régionale ou d’une alerte sanitaire intermédiaire », le chef de l’OMS – maintenant Tedros dans son nouveau mandat de cinq ans – peut décider seul de déclarer une urgence, même sans l’accord de l’État membre. Le chef de l’OMS consultera alors le « comité d’urgence » de l’OMS concerné sur la polio, l’Ebola, la grippe aviaire, le COVID ou tout autre problème déclaré. En bref, il s’agit d’une dictature mondiale sur la santé des citoyens par l’un des organismes de santé les plus corrompus au monde. Les membres d’un comité d’urgence donné de l’OMS sont choisis selon des procédures opaques et généralement, comme dans le cas du comité actuel sur la polio, de nombreux membres sont liés aux différents fronts de la Fondation Gates comme GAVI ou CEPI. Pourtant, le processus de sélection est entièrement opaque et interne à l’OMS.

Entre autres pouvoirs, le nouveau traité sur les pandémies donnera à Tedros et à l’OMS le pouvoir de rendre obligatoires les passeports vaccinaux et les vaccins COVID dans le monde entier. Ils travaillent actuellement à la création d’un programme mondial de passeport vaccinal/identité numérique. En vertu du nouveau « traité sur la pandémie », lorsque des personnes sont lésées par les politiques de santé de l’OMS, il n’y a aucune responsabilité. L’OMS bénéficie de l’immunité diplomatique.

Astrid Stuckelberger, ancienne cadre supérieure de l’OMS et lanceuse d’alerte, aujourd’hui scientifique à l’Institut de santé mondiale de la Faculté de médecine de l’Université de Genève, a fait remarquer que « si le nouveau traité sur les pandémies est adopté par les États membres, cela signifie que la Constitution de l’OMS (conformément à l’article 9) primera sur la Constitution de chaque pays en cas de catastrophe naturelle ou de pandémie. En d’autres termes, l’OMS dictera aux autres pays et ne fera plus de recommandations. »

Qui est l’OMS ?

Selon les nouvelles règles, le directeur général de l’OMS aurait le pouvoir ultime de déterminer, par exemple, si le Brésil, l’Allemagne ou les États-Unis doivent imposer un confinement pandémique de type Shanghai ou toute autre mesure qu’il déciderait. Ce n’est pas une bonne chose. Surtout lorsque le chef de l’OMS, Tedros, originaire de la région du Tigré en Éthiopie, est un ancien membre du Politburo de l’organisation marxiste désignée comme terroriste (à l’époque par Washington), le Front de libération du peuple du Tigré. Il n’est pas titulaire d’un diplôme de médecine, le premier dans l’histoire des directeurs généraux de l’OMS à ne pas en avoir. Il est titulaire d’un doctorat en santé communautaire, un domaine assurément vague, qui ne constitue pas une qualification médicale pour un tsar de la santé mondiale. Parmi les articles scientifiques qu’il a publiés figurent des titres tels que « Les effets des barrages sur la transmission du paludisme dans la région du Tigré ». Il aurait obtenu son poste à l’OMS en 2017 grâce au soutien de Bill Gates, le plus grand donateur privé de l’OMS.

En tant que ministre éthiopien de la Santé sous la dictature dirigée par le Tigré, Tedros a été impliqué dans la dissimulation scandaleuse de trois grandes épidémies de choléra dans le pays en 2006, 2009 et 2011. Un rapport d’enquête publié par la Society for Disaster Medicine and Public Health a révélé que, lors d’une des principales épidémies de choléra, « malgré l’identification en laboratoire du V cholerae comme étant la cause de la diarrhée aqueuse aiguë (DLA), le gouvernement éthiopien (Tedros) a décidé de ne pas déclarer une « épidémie de choléra » par crainte des répercussions économiques résultant des embargos commerciaux et de la baisse du tourisme. En outre, le gouvernement, au mépris du Règlement sanitaire international (OMS), a continuellement refusé de déclarer une épidémie de choléra et a largement décliné l’aide internationale. »

En tant que ministre éthiopien de la Santé, puis des Affaires étrangères, Tedros a été accusé de nettoyage ethnique systématique contre les tribus rivales du pays, en particulier les Amharas, de refuser aux partisans de l’opposition l’aide alimentaire de la Banque mondiale et d’autres organismes, ainsi que de népotisme et de détournement de fonds internationaux destinés à la construction d’hôpitaux pour soutenir politiquement son parti minoritaire. Ironiquement, c’est le contraire de la nouvelle loi sur l’OMS que Tedros soutient aujourd’hui. Le 22 septembre 2021, l’Allemagne de Merkel a proposé Tedros pour un nouveau mandat sans opposition.

OMS, Gates, GERM

Le plus grand donateur de l’OMS (incluant GAVI), l’autoproclamé « tsar du tout mondialiste », Bill Gates, a donné un avant-goût de ce qui nous attend avec les nouvelles règles. Dans son billet de blog du 22 avril, Gates propose quelque chose d’amusant avec l’acronyme GERM – Global Epidemic Response and Mobilization-team (équipe de mobilisation et de réponse aux épidémies mondiales). Il s’agirait d’une « organisation permanente d’experts entièrement rémunérés et prêts à organiser une réponse coordonnée à une épidémie dangereuse à tout moment ». Il dit que son modèle est le film hollywoodien « Alerte ! ». « Les experts en surveillance des maladies de l’équipe rechercheraient les épidémies potentielles. Dès qu’elle en repère une, le GERM devrait avoir la capacité de déclarer une épidémie… » Elle serait coordonnée par, bien sûr, l’OMS de Tedros : « Le travail serait coordonné par l’OMS, le seul groupe qui puisse lui donner une crédibilité mondiale. »

Une notion dystopique de ce qui pourrait se produire est l’actuelle fausse épidémie de « grippe aviaire », H5N1, qui entraîne l’élimination de dizaines de millions de poulets dans le monde entier si un seul poussin est testé positif pour la maladie. Le test est le même test PCR frauduleux utilisé pour détecter le COVID-19. Récemment, le Dr Robert Redfield, le chef du CDC de Trump, a donné une interview dans laquelle il a « prédit » que la grippe aviaire se propagerait à l’homme et serait hautement fatale lors de la prochaine « grande pandémie », pour laquelle le COVID-19 n’était qu’un simple échauffement. Redfield a déclaré dans une interview de mars 2022 : « Je pense que nous devons reconnaître – j’ai toujours dit que je pense que la pandémie de COVID a été un signal d’alarme. Je ne crois pas que ce soit la grande pandémie. Je pense que la grande pandémie est encore dans le futur, et qu’il s’agira d’une pandémie de grippe aviaire pour l’homme. Elle aura une mortalité significative de l’ordre de 10 à 50%. Il y aura des problèmes ». En vertu des nouveaux pouvoirs dictatoriaux de l’OMS, celle-ci pourrait déclarer une urgence sanitaire sur une telle fraude, sans tenir compte des preuves contraires.

source : New Eastern Outlook

traduction Réseau International




La face cachée des réseaux sociaux (1)

[Source : libremedia.ca]

Par Laurie Michel

Les réseaux sociaux ont autant d’avantages que de désavantages. Dans cette chronique déconnexion signée par notre experte Laurie Michel, il sera d’abord question des effets négatifs de certaines de leurs fonctionnalités.

Une personne passe en moyenne 2 h 24 par jour sur les réseaux sociaux et il semble bien compliqué aujourd’hui de se séparer de ces plateformes populaires.

Il suffisait de prêter attention à la crise de panique générale survenue lors de la panne de Facebook, l’an passé, pour s’apercevoir que la vie n’est plus la même depuis leur arrivée parmi nous. 

Des débuts euphoriques  

Nous sommes dans les années 2000, le monde de l’informatique est en totale ébullition et les innovations sont fulgurantes. Parmi elles, les fameuses plateformes de réseaux sociaux qui vont provoquer un véritable changement sociétal.  Myspace ouvre le bal en 2003 aux côtés de Linkedin, qui est devenu depuis le plus grand réseau social professionnel au monde avec 774 millions de membres sur la planète. Un an plus tard, Facebook voit le jour, avant d’être suivi par Youtube en 2005 et Twitter en 2006. On tâtonne, à l’époque, sur cette maintenant devenue célèbre plateforme bleue se donnant pour mission de nous connecter avec le monde entier. 

On découvre tranquillement cette nouvelle façon de partager nos anecdotes de vie, parfois même les plus anodines, avec notre entourage et même des personnes que nous ne connaissons pas en dehors du web. 

La plateforme évolue rapidement et nous permet, dès 2007, de devenir «fan» de nos entreprises préférées. Les publicités numériques viennent ensuite s’afficher dans le fil d’actualité et avec elles se dessine la véritable mission de la plateforme: vendre de la publicité.

En parallèle de cette révolution, le premier iPhone voit le jour en 2007 et se positionne comme l’outil nouvelle génération à avoir dans les mains. Il ne permet pas seulement de téléphoner ou d’écrire un message texte! Grâce à lui, il est possible de prendre des photos, d’écouter de la musique, de naviguer sur Internet et de télécharger des applications, dont les fameux réseaux sociaux!  Terminé nos instants de calme et de réflexion personnelle, nous pouvons désormais être constamment occupés par le web, les messages et les urgences des autres. Et pour nous aider à ne jamais rien manquer, Apple introduit les notifications en 2009 afin que nous soyons informés immédiatement de ce qu’il se passe sur notre petit écran.

Le iPhone va ouvrir la porte à de nouvelles innovations dans le domaine des applications mobiles et c’est au tour d’Instagram et son concept de photo instantanée de voir le jour aux côtés de SnapChat avec son contenu qui expire. Avec elles de nouveaux métiers émergents, et nombreux sont ceux qui aspirent à devenir le futur youtubeur ou l’influenceuse populaire qui se prend en photo sur les plages mexicaines avec la dernière paire de lunettes de soleil sur le nez.

Pourquoi sont-ils si populaires?

Et voilà que nous sommes plus de 4,48 milliards d’utilisateurs de réseaux sociaux en 2021! 
La fonctionnalité qui va marquer le plus l’univers des réseaux sociaux, sera le bouton J’aime en 2009. Celui-ci va connaître son premier grand succès sur Facebook et va permettre aux utilisateurs de la plateforme de donner une opinion sur la publication.

D’autres plateformes vont reprendre ce principe, dont Youtube, qui va remplacer son système de notation pour intégrer ce fameux bouton et en ajouter même un autre: Je n’aime pas. Il est maintenant possible de juger la publication d’une personne en cliquant sur un simple bouton, et sans plus d’explication.  Au fur et à mesure les fonctionnalités s’étoffent avec l’envoi de notifications pour nous annoncer une demande d’amitié, une identification sur une photo ou un commentaire. Ces mécanismes sont pensés par des équipes composées notamment de neurologues, de psychologues pour penser des gestes qui vont ancrer des habitudes chez l’utilisateur. 

Ces mécanismes jouent avec le système de récompense de notre cerveau et mettent en place des fonctionnalités qui génèrent de la dopamine pour nous inciter à consommer sans fin. Les notifications nous invitent à revenir sur la plateforme et renforcent notre syndrome de FOMO (Fear Of Missing Out) et cette idée que nous manquons des choses à chacune de nos déconnexions.

La santé mentale de nombreuses personnes est mise à rude épreuve et de soudaines crises d’anxiété font surface. Un retour jugé insuffisant de commentaires ou de mentions j’aime à la suite du partage d’une publication peut générer de l’angoisse.

C’est un jeu d’enfants aujourd’hui de savoir ce que font nos amis et de se comparer aux autres à chacune de nos connexions. Cependant, il est important de rappeler que l’image en ligne ne correspond pas forcément à la véritable vie de la personne avec qui on se met en compétition. 

Pour comprendre cette obsession autour de la reconnaissance en ligne, il faut s’intéresser aux besoins fondamentaux humains et plus particulièrement à notre recherche d’approbation sociale. L’être humain a besoin d’être aimé et accepté par la communauté alors ne pas atteindre un certain nombre d’abonnés peut déclencher des troubles de l’estime de soi par exemple.

Peut-on se passer d’eux?

L’évolution des réseaux sociaux et leur multifonctionnalité en font aujourd’hui des outils indispensables pour beaucoup de leurs utilisateurs et il semble complexe pour de nombreux d’entre nous de s’imaginer vivre sans eux. 

Sachez qu’il est cependant possible de déprogrammer les gestes automatiques qu’ils nous ont inculqués au fil des ans. 

Interrogez-vous par exemple sur les autres alternatives que ces plateformes pour échanger avec votre famille et vos amis.  Si les confinements des derniers mois nous ont appris quelque chose, c’est que de serrer ses proches dans ses bras et vivre un moment avec eux en chair et en os ne pourra jamais être remplacé par aucun réseau social.  Il est important d’entretenir nos liens sociaux en dehors des écrans et de partager nos aventures de vive voix en plus de nos albums photos sur les réseaux sociaux!




Bastien Lejeune : « Ce n’est pas être homophobe de refuser l’idéologie LGBT du transsexualisme ou de l’indifférenciation sexuelle »

[Source : lemediaen442.fr]

Le journaliste Bastien Lejeune pointe du doigt l’hypocrisie autour de la polémique sur le joueur de foot Idrissa Gana Gueye qui a refusé de jouer sous le maillot LGBT, alors qu’au même moment la Fédération française de football organise la coupe du monde au Qatar, pays qui puni l’homosexualité de la peine de mort. Face à l’hystérie LGBT véhiculée par un Delormeau, Bastien Lejeune rappelle des fondamentaux :

« Ce n’est pas la même chose d’être homophobe et de refuser de cautionner ou de s’associer à une idéologie LGBT qui fait la promotion du transsexualisme, de l’indifférenciation sexuelle… Je pense qu’on a le droit d’être en désaccord et que cette injonction est stupéfiante et totalitaire. »


« DÉLIRE TRANSGENRE » : le débat impossible ? – Bastien Lejeune




Un organisme financé par quelques milliardaires dont Bill Gates prévoyait une épidémie de variole du singe pour le 15 mai 2022

[Source : medias-presse.info]

Par Pierre-Alain Depauw

L’entourage de Bill Gates est vraiment trop fort ! Il a déjà tout planifié avant même que les choses n’arrivent ! Même le nombre de morts ! Ci-dessus, un document publié par NTI ( Nuclear Threat Initiative) qui, en mars 2021, « anticipe » quelques catastrophes. Avec une précision d’horloger assez étrange, NTI.BIO prévoyait pour le 15 mai 2022 une épidémie de variole du singe (monkeypox virus).

Lien vers le document :
https://www.nti.org/wp-content/uploads/2021/11/NTI_Paper_BIO-TTX_Final.pdf

Ô surprise, NTI fait partie de ces organismes financés par diverses fondations de milliardaires « philanthropes »… dont la fondation Bill & Melinda Gates.

L’un des cofondateurs de NTI est le milliardaire Ted Turner, fondateur des chaînes de télévision TBS t CNN

[Voir aussi :
Comme par hasard, la FDA a approuvé en 2019 un vaccin contre la variole du singe
« LA VARIOLE DU SINGE MÈNE À UNE CAMPAGNE DE VACCINATION », écrivait le magazine néerlandais Trouw en… 2003]




Quand la sagesse dicte ou corrige des comportements !

Par Amar Djerrad

Une petite histoire utile dans la vie des musulmans pour réveiller certaines (voire beaucoup) des consciences abusées par la propagande qui vise à démembrer des nations, à diviser les peuples dans un but hégémonique.

Les nations musulmanes, en particulier chez certains pays arabes, ne cessent de subir les agressions, le plus souvent sous fausse bannière, suivant la stratégie « diviser pour régner » utilisant sournoisement les autochtones comme chair à canon en les endoctrinant pour en faire des terroristes « à bon marché » contre leur propre pays !

Le stratagème consiste à provoquer des scissions en vue d’affrontements au sein d’une même communauté religieuse ou avec d’autres religions si nécessaire ! Cette instrumentalisation vise des pays musulmans et/ou des pays où cette communauté existe dont la Chine et la Russie. Les conséquences se mesurent selon le degré de vigilance, la conscience, la culture et la puissance de chaque pays !

Le cas des musulmans est typique puisqu’on a tenté de mettre en conflit permanent deux communautés musulmanes issues de deux courant de l’islam : les « sunnites » (majoritaires) et les « chiites », et ce uniquement pour détruire l’Iran, un des remparts de l’hégémonie atlantiste ! Ces courants, en fait, sont factices. Ils sont apparus bien tard, suite à un différend quant au leadership. Ils n’ont aucune base religieuse. Beaucoup de musulmans sont conscients de la chose et n’en font pas cas, mais beaucoup aussi (le plus souvent ignorants) se font duper !

Parce que l’esprit perspicace vient souvent de là où on l’attend le moins, je me permets de relater ce récit réel :    

Un chinois musulman en pèlerinage à la Mecque. Il a été abordé par l’imam de la mosquée qui a remarqué son sérieux et surtout son respect strict des heures de prière !

L’imam : Vous êtes de quel pays, monsieur ?

Le chinois : Je suis de Chine.

L’imam : Vous êtes de quel « madhheb » (doctrine pour désigner les « chiites » ou « sunnites ») ?

Le chinois (étonné de la question) : comment cela ? Je suis musulman !

L’imam : D’accord, je vois bien, mais êtes-vous sunnite ou chiite ?

Le chinois (réfléchi un moment) : Le prophète était quoi, donc ?

L’imam : Le Prophète n’appartenait à aucune des deux doctrines puisqu’elles n’existaient pas à son époque !

Le chinois : Je suis comme le Prophète, alors !

Le brave imam est resté coi !




L’OMS révèle enfin ses techniques de manipulation des masses pour faire accepter le vaccin

[Source : lecourrierdesstrateges.fr]

Par Éric Verhaeghe

Nous sommes nombreux à nous être demandé par quelles techniques de manipulation des masses la caste était parvenue à faire admettre la vaccination quasiment obligatoire contre le COVID. Progressivement, le voile se lève sur ce mystère, au fur et à mesure, notamment, des publications de l’OMS. Celle-ci, publiée par la direction régionale en Europe, intitulée « Recherche qualitative rapide pour améliorer le consentement à la vaccination contre le COVID-91 », en dit long sur les techniques de manipulation de masse, et sur la gestion du dispositif partout en Europe. Entre nous, voilà qui sent le Mc Kinsey.


WHO-EURO-2022-4724-44487-62944-eng.pdf from Société Tripalio

Il faut lire ce guide pratique de l’OMS Europe pour faire accepter la vaccination contre le COVID. On y découvre les fondements de manipulation que la caste utilise pour diffuser ses produits avec le moins de résistance possible. 

On peut d’ailleurs s’étonner, de prime abord, de voir que l’OMS ne s’occupe pas seulement de santé, mais aussi de communication sur la santé auprès des foules, et qu’elle s’occupe de développer, à l’intention des pouvoirs publics, des outils aussi “politiques”. 

L’OMS et la manipulation des masses

Ce document est donc présenté de la façon suivante (c’est la traduction de son résumé) : 

Cet outil qualitatif fournit des conseils étape par étape sur la façon de  concevoir et de mener une analyse qualitative rapide effectuer des recherches auprès de différents groupes cibles pour comprendre leurs obstacles et leurs moteurs à la vaccination contre la COVID-19. Ces informations peuvent ensuite être utilisées pour éclairer le développement d’interventions adaptées à la cible groupes pour une vaccination réussie contre la COVID-19. Alors que le document se concentre sur la vaccination COVID-19 l’approche rapide décrite peut être utilisée pour n’importe quel programme de vaccination.

On comprend que ce document sert aux “interventions adaptées à la cible groupes”, c’est-à-dire à la communication de masse auprès des gens qui ne veulent pas être vaccinés. 

Concrètement, le guide de l’OMS explique aux acteurs de la santé publique en Europe comment s’y prendre pour “traiter” la réticence à être vacciné. 

Et le chemin proposé ne manque pas d’intérêt. 

L’OMS et la fin de la souveraineté

Le guide de l’OMS commence par le commencement, et prend la main des gouvernants en leur expliquant le b.a.-ba du groupe de travail qu’ils doivent monter pour piloter leur opération de vaccination. 

Le guide précise la composition des groupes de travail :

Autrement dit, la lutte contre les sceptiques inclut forcément le ministère local de la Santé et l’OMS. Il serait intéressant de savoir si Olivier Véran a suivi ces préconisations dans l’orchestration de la statégie vaccinale française. 

Identifier les réticences

L’OMS préconise ensuite de définir des groupes cibles dont il faut choisir quelques échantillons “qualitatifs” pour comprendre leurs réticences à se faire vacciner. Sur ce point, l’OMS donne quelques exemples qui nous rappellent forcément quelque chose :

Voici des exemples “au hasard” présents par l’OMS : choisir des travailleurs de la santé qui vont subir la vaccination, ou des “civils” ordinaires pour comprendre ce qui les bloque dans la vaccination. 

L’OMS propose d’organiser, avec ces échantillons, des groupes de discussions pour identifier les réticences. Le guide détaille même le canevas des réunions, et quels thèmes, quelles questions aborder. 

Il faut comprendre qu’on a ici affaire avec un travail de consultant professionnel, qui ne laisse rien au hasard, et qui industrialise sa démarche de consultation. 

Tout est passé au crible, y compris cette question : “comment vos collègues perçoivent-ils les vaccins ?”, dont on comprend qu’ils sèment la graine de la délation et du flicage généralisé des services en mode endoctrinement à la chinoise. 

La mécanique est si effrayante que l’OMS recommande d’obtenir l’approbation d’un comité éthique indépendant. Là encore, on aimrait savoir comment la bureaucratie de la santé a mis ces préconisations en pratique en France. 

Petit traité de la manipulation des masses

Mais que faire de la masse d’informations recueillies à l’occasion de ces “enquêtes qualitatives” ? Une matrice de décisions à la Mc Kinsey, bien entendu. 

En l’espèce, voici à quoi elle ressemble :

Comme on le voit, l’OMS identifie les situations qui posent problèmes, les motifs de réticence, et propose des solutions “automatiques”. Il s’agit en quelque sorte d’un outil d’aide à la décision. 

On retiendra ici quelques clés qui permettent, me semble-t-il, de comprendre ce qui s’est passé en France avec l’arrivée du vaccin. 

Ainsi :

  • l’attitude de réticence peut se combattre par la persuasion (le gouvernement pousse à se faire vacciner en “induisant des sentiments positifs ou négatifs”), par l’incitation (en créant une récompense pour les vaccinés), par la restructuration environnementale (changer le contexte social ou physique, expression pudique qui signifie, à terme, une “mise en quarantaine”), par le remodelage (proposer des héros à imiter). 
  • la réticence due à un soutien collectif peut se combattre par la restriction (l’instauration de règles pour limiter ce refus, on reconnaît ici la passe sanitaire ou le passe vaccinal).

 Autrement dit, la matrice de l’OMS a d’ores et déjà théorisé toutes les mesures liberticides mises en oeuvre par le gouvernement, mais aussi celles qui nous pendent au nez comme le “changement de contexte physique” qui ressemble beaucoup à la mise à l’écart, voire à l’isolement, des non-vaccinés. 

Mc Kinsey en sous-main ?

L’intérêt de ce guide est de montrer que l’OMS n’est pas seulement une organisation supra-nationale qui coordonne les campagnes locales sans vraiment les connaître. L’OMS est beaucoup plus intrusive et beaucoup plus normative. Elle intervient directement sur le terrain, y compris en Europe, et encadre effectivement, localement, autoritairement, les campagnes de santé publique qu’elle promeut. 

On n’avait pas compris pour quelle raison tous les pays européens avaient décliné en même temps la même stratégie vaccinale. Le document que nous publions donne un premier élément de réponse : l’OMS est à la manoeuvre, avec des documents pratiques qui harmonisent la mise en oeuvre dans tous les pays. 

La question est de savoir si ces documents sont le fait de l’OMS elle-même, ou si cette organisation spécialisée de l’ONU bénéficie d’une aide extérieure, au hasard de l’aide de Mc Kinsey. 

De mon point de vue, l’utilisation de matrices, le mode opératoire, le jargon du document sont ceux d’un grand cabinet international de conseil. 

Je recommande à tous la lecture de la captivante enquête de Vox (en anglais) sur le recours de l’OMS à Mc Kinsey, notamment depuis que Bill Gates est devenu le premier contributeur au financement de l’OMS… 

Et, comme par sahrd, la Fondation Gates est aussi une cliente importante de Mc Kinsey.

Et si la vaccination obligatoire partout en Occident était le produit d’une volonté de Bill Gates et d’une stratégie de Mc Kinsey, qui ira, s’il le faut, jusqu’à “l’isolement”, c’est-à-dire l’emprisonnement ou la déportation des non-vaccinés ?




Côtoyer des personnes « vaxxo »… ou pas

[Source : lumiere-dans-la-matrice.org]

Par Pierre Lassalle

Nous souhaitons, au travers de cet article, réaliser une mise au point sur ce que nous connaissons et pensons, concernant les changements irréversibles qui se sont produits ces deux dernières années sur la planète entière.

(…) il est bon que vous sachiez que, de nos jours, et du point de vue de la Justice (cf. les décisions de la Cour Suprême des États-Unis)(([1] Vaccinés brevetés : Micheldogna.fr/de-la-confusion-a-la-logique)), que les « vaxxés » du monde entier (nous les appelons des « injectés », car les « faux-vaxxins » n’ont jamais eu pour but de protéger du Covid-19 !), sont considérés comme des « produits brevetés » appartenant aux Big Pharma qui les ont « injectés » (Moderna, Pfizer, etc.). En tant que tels, ces gens ne sont plus considérés comme des humains, et ils sont donc déchus de leurs droits d’êtres humains, disent-ils, et sont appelés dorénavant des « transhumains ». Ceci est, notamment, dû au fait que le produit expérimental qu’ils ont accepté de se faire inoculer a transformé, de manière irréversible, la totalité de l’ADN de leurs cellules, qui sont désormais « génétiquement modifiées », et ce jusqu’à la fin de leur vie (cela commence six heures après l’injection, comme des scientifiques suédois viennent de le prouver)(([2] ADN modifié et protéine spike : Resistance-mondiale.com/etude-les-injections-pourraient-modifier-ladn-humain-en-produisant-de-la-proteine-spike-sur-le-long-terme))(([3] ADN modifié : Anguillesousroche.com/sante/une-nouvelle-etude-retentissante-prouve-que-le-vaccin-arnm-de-pfizer-modifie-de-facon-permanente-ladn-humain)).

[NDLR : voir aussi L’Homme génétiquement modifié devient-il brevetable ?.
Dans le document de la Cour Suprême, la question posée est celle de la possibilité ou non de breveter une technique particulière de manipulation chimique de l’ADN. Ce n’est pas celle de breveter l’individu qui subirait l’application de cette technique. Le parallèle avec les semences OGM de Bayer-Monsanto ne pourrait pas non plus tenir, car le commerce des êtres humains n’a pas encore officiellement lieu, contrairement à celui de variétés végétales. Autrement dit, si une entreprise peut actuellement essayer de revendiquer la possession de plantes biologiques qui se voient polluées par du matériel génétique issu de plantes OGM, elle ne peut pas pour l’instant le faire pour ce qui serait d’êtres humains pollués par des vaccins. Nous n’en sommes pas là, même si une telle aberration n’est pas exclue pour un avenir relativement proche au train où vont les choses.]

Beaucoup de gens ayant refusé la vaxxination se comportent « bizarrement », comme s’ils regrettaient (presque !) de ne pas être vaxxinés, et laissant entendre à tous les nigauds qui le veulent bien, qu’il n’existe aucune différence entre eux et les « vaxxés » ! Maintenant, vous savez que c’est faux (voir plus haut : la Justice ne pense pas la même chose qu’eux !)

De plus, la Justice française a décidé de considérer les « vaxxés » qui en meurent comme des gens qui se sont suicidés, étant donné, disent-ils, que le produit injecté n’était même pas un vaccin, qu’il était expérimental(([4] Evaluation d’essais cliniques du vaccin contre le Covid : Par Christine-cotton.1ere-page.fr/audition-opecst-christine-cotton)) et de surcroît non obligatoire. (Demandez à votre assureur, il vous le confirmera : les assureurs ne veulent plus assurer les « vaxxés » !).

[Voir aussi :
Simplissime : les contrats d’assurance-vie et de prêts interdisent la vaccination anti-covid]

[Également], depuis que la vaxxination est devenue « populaire » (un peu d’humour noir ne fait pas de mal !), des scientifiques, médecins et chercheurs indépendants ont effectué des recherches sur les « vaxxés », afin de comprendre le fonctionnement des « faux vaxxins ».

Notamment, l’un d’entre eux a découvert le phénomène suivant : réalisant de nombreuses prises de sang, il a constaté que le sang des « vaxxés » était contaminé par une substance « étrange », un nano matériau, identifié comme étant du graphène, c’est-à-dire du carbone.

[Voir aussi :
Nouveau dossier : Vaccins Covid et contrôle des populations via les nanoréseaux injectés
Piqûre de rappel : les informations cachées relatives aux « vaccins » anti-Covid
Quelle est la cause réelle du Covid ? Qu’y a-t-il dans ces injections ?
Précisions sur les codes Bluetooth émis par des vaccinés
Projet Bluetooth Expérience X
Vaccins Covid 19 : effets secondaires alarmants, découverte de constituants non déclarés
Sur la nanotechnologie et l’hydrogel :
Nanoparticules et nanotechnologies
La nanotechnologie dans les vaccins
Que viennent faire les nanotechnologies dans les vaccins ?
Nanoparticules d’hydrogel et nanocomposites pour l’administration nasale de médicaments / vaccins
L’opération Coronavirus travaille main dans la main avec l’Agenda des nanotechnologies
Que pourraient-ils mettre dans le vaccin COVID?
Sur le graphène :
Quelle est la cause réelle du Covid ? Qu’y a-t-il dans ces injections ?
Le Dr Astrid Stuckelberger confirme que les vaccins anti-covid et le test PCR sont en réalité les causes de la maladie Covid, au moins sous forme de variants, à cause notamment du graphène qu’ils contiennent
Dr Astrid Stuckelberger, le faux vaccin et l’oxyde de graphène
L’oxyde de graphène présent dans tous les vaccins fait des vaccinés des bombes à retardement ambulantes
Le graphène, outil de surveillance de la santé, se trouve dans les masques, écouvillons, et… les vaccins. Conséquences potentiellement désastreuses sur la santé humaine
Une ancienne employée de Pfizer confirme la présence d’oxyde de graphène dans les vaccins Covid
Technologie de “neuromodulation” à base de graphène : des biocircuits contrôlent le cerveau à l’aide de graphène piloté par l’IA
Graphène et 5G
Le graphène, outil de surveillance de la santé, se trouve dans les masques, écouvillons, et… les vaccins. Conséquences potentiellement désastreuses sur la santé humaine
Les nanoparticules de graphène : Propriétés, applications, toxicité et réglementations]

Or, pour la petite histoire, il est bon de savoir que le carbone est la base du corps physique. Ainsi, injecter du carbone sous la forme du graphène (produit toxique pour l’être humain, notamment pour les voies respiratoires, et qui se trouve également dans les masques qui ne servent à rien !), amène l’être humain à se densifier davantage.

[NDLR : c’est sous forme d’oxyde que le graphène serait particulièrement toxique.]

La preuve ?

De nombreux chercheurs, ainsi que des infirmières et des tatoueurs, ont constaté que le sang des « vaxxés » s’épaississait de plus en plus, se coagulant et empêchant, notamment, les prises de sang ou les rendant très difficiles. Pour ces gens, ce fait démontre un « signe » de dégénérescence et de vieillesse prématurée !

[Voir aussi :
Témoignage d’un tatoueur sur le sang des vaccinés]

Pour en finir avec le carbone/graphène, sachez que sa composition atomique est : 6.6.6 !!! Eh oui, il comprend six électrons, six neutrons et six protons !

En résumé, le produit expérimental injecté transforme toutes les cellules, qui deviennent génétiquement modifiées de manière irréversible, et il densifie les gens, les faisant « descendre » lentement mais sûrement dans l’abîme ! Vive la Bête ! (Bon, encore de l’humour noir !).

Revenons à ce chercheur ayant effectué de nombreuses prises de sang, et qui a eu l’idée de comparer le sang des parents « vaxxés » à ceux de leurs enfants non vaxxés !

Résultat : Le sang des parents est contaminé, notamment par le graphène qui l’épaissit, mais celui des enfants également ! Il citait notamment le cas d’un enfant, dont le sang était « fichu », car contaminé au dernier degré, et qui devenait paralysé du bras droit et de la jambe droite, car il avait « absorbé » du graphène venant de ses parents ! Bravo les parents !

Eh oui, nous en arrivons au plus terrifiant de cette histoire : les gens « vaxxés », ces fameux « transhumains », projettent dans leur entourage une partie des « saletés » qui se trouvent dans le produit expérimental qu’on leur a injecté !(([5] Analyses sanguines : Changera3.blogspot.com/2022/03/trimission-du-graphene-entre-les-vaxxes par le Dr Philippe van Welbergen))

[NDLR : Pour établir scientifiquement hors de tout doute que cette apparente transmission de graphène (ou d’oxyde de graphène) aurait bien lieu, il faudrait s’assurer notamment que les enfants n’ont pas été injectés en douce par les parents ou des personnels de santé et qu’ils n’ont pas non plus été contaminés par des masques ou des écouvillons de tests PCR pouvant en contenir. Voir Le graphène, outil de surveillance de la santé, se trouve dans les masques, écouvillons, et… les vaccins. Conséquences potentiellement désastreuses sur la santé humaine.
Par ailleurs, le graphène est naturellement éliminé par le corps en quelques mois, ce qui fait que pour conserver ses effets nanotechnologiques potentiels, il est nécessaire d’en réinjecter régulièrement, au moins une fois tous les six mois, voire tous les trois mois pour mieux garantir le maintien de ses propriétés.
En absence de rappels d’injection, si les vaccins ne contenaient que du graphène ou de l’oxyde de graphène comme saletés, le retour à la santé serait toujours possible après moins d’un an.]

Et, d’après nos recherches, nous avons eu de multiples preuves de ces dangereuses projections des injectés. Nous connaissons environ cinquante personnes voire davantage, qui ont reçu des « saletés » provenant des injectés, simplement parce qu’ils n’ont pas été prudents et les ont côtoyés (parents, amis, compagnon/compagne, etc.).

Nous sommes certains pour l’avoir vérifié, que le fait de côtoyer des injectés durant quelques heures met votre vie en danger.

[NDLR : compte tenu de la remarque précédente sur la contamination possible par les masques et les écouvillons, on ne peut se montrer en toute rigueur aussi « certain » de l’existence d’une transmission de vaccinés à non-vaccinés.]

La projection la plus fréquente est un virus que ramassent les gens en contact avec un injecté. (Il suffit de quelques heures de proximité ou un bisou, voire se serrer la main). Or, ce virus « ramassé » n’est pas le Covid-19, mais un virus recombiné à l’intérieur des gens injectés par le produit qu’ils ont en eux. Et ce virus qu’ils projettent ensuite est beaucoup plus virulent que le Covid-19 ! Il vous laisse K.O. durant trois semaines environ avec des phases plus ou moins dangereuses selon votre état de santé. La cinquantaine de personnes que nous connaissons qui l’ont contracté étaient toutes des gens en pleine forme… Que se serait-il passé avec des gens faibles ou en mauvaise santé ?

[NDLR : il existe bien d’autres causes possibles à des états maladifs semblables à la grippe ou à la Covid-19, et notamment l’exposition à la 5G, alors que la théorie virale n’a jamais été validée scientifiquement et que la science véritable — pas le scientisme des virologues et autres microbiologistes — tend au contraire à démontrer la fausseté de cette théorie.
Voir :
Sur la thérie virale :
L’enterrement de la théorie virale
La vérité sur la rage, le virus de la mosaïque du tabac, le graphène et les résultats de la 2e phase des expériences témoins
La fraude du Covid-19 et la guerre contre l’humanité
Un virus ? Quel virus ? – Dr Mark Bailey
Pourquoi il n’y a aucune preuve que le “SARS-CoV-2” soit contagieux et responsable d’une maladie
Dr Valentina Kiseleva  Le virus et autres mythes
Le SIDA et la Renaissance de l’Hypothèse de Duesberg
Le SIDA depuis 1984 : Aucune preuve d’une nouvelle épidémie virale – même pas en Afrique
Fauci et la grande arnaque du SIDA
Comment reconnaître que les virologues nous ont trompés ?
Sur le non isolement du SRAS-CoV-2 et des virus :
Déconstruction de l’arnaque Covid : les documents Ministère de la Santé admettent que le CDC n’a jamais isolé de « virus covid-19 » … le test PCR ne détecte que le BRUIT des instruments
Virus fantôme : à la recherche du SARS-CoV-2
Virus Mania : Comment Big Pharma et les médias inventent les épidémies
Comment l’analyse du génome crée des virus fictifs
87 institutions sanitaires/scientifiques du monde entier n’ont pas réussi à citer un seul cas d’isolement et de purification du “SARS-COV-2”, par qui que ce soit, où que ce soit, jamais
Comment créer votre propre “nouveau virus” généré par ordinateur
Pour en finir avec les virus et le Nouvel Ordre Mondial
Sur la contagion :
Parlons contamination
La contagion : quelques éléments de réponse, a contrario de la funeste doxa actuelle
Le mythe de la contagion virale — Pourquoi les virus (incluant les « coronavirus ») ne sont pas la cause des maladies
La microbiophobie ambiante est hors de contrôle ! De nouvelles perspectives sur la véritable nature des virus
Le culte de la virologie – Documentaire
Réfutation de la virologie par le Dr Stefan Lanka
La théorie des germes : Une erreur fatale
Épidémies et contagions
Terrain Le Film – Partie 1 : La Grippe Des Cigognes
Ebola : briser les mensonges et la supercherie
Sur les effets de la 5G et autres ondes pulsées :
5G Apocalypse, film documentaire de Sacha Stone
Rayonnements sans fil et ostéoporose
Ondes électromagnétiques : le grand complot contre les peuples
Le Dr Klinghardt dénonce différentes attaques environnementales volontaires sur la santé et en particulier sur la glande pinéale
5G : les vérités qui dérangent sur la technologie sans fil
Étude sur les liens entre le Covid-19 et les rayonnements électromagnétiques, y compris la 5G
Questions relatives à la 5G
Existe-t-il un lien entre la 5G et CoVid-19 ?
Divers :
Covid-Arnaque. L’HISTOIRE de la grippe. UNE HISTOIRE IMPORTANTE POUR EN PARLER AUTOUR DE VOUS
Les Racines de nos Maladies]

De plus en plus de chercheurs indépendants sont persuadés que les injectés projettent différents éléments du produit qu’ils ont reçu et qui peuvent être plus ou moins dangereux pour ceux qui les reçoivent. Bien sûr, cela dépend de l’état de santé des receveurs !

Selon certains témoignages de personnes que nous connaissons, et qui ont simplement été en contact de l’air ambiant où des injectés projettent leur propre air « mal habité », nous répertorions également des symptômes comme : maux de tête, problèmes respiratoires, extrême fatigue, étourdissements, orgelets, odeurs corporelles nauséabondes, envie de vomir ou vomissements, congestions nasales ou rhinites, toux anormale, déshydratation, dérèglements des menstruations, problèmes pour se connecter au monde spirituel, etc.

Une autre chose tout à fait étonnante : les injectés ont été transformés en antenne GPS !

En effet, ils émettent une adresse (informatique) MAC lisible sur n’importe quel smartphone. Pour le vérifier, télécharger sur votre smartphone l’application « Bluetooth scanner », puis ouvrez-la et activez le GPS du smartphone (acceptez la géolocalisation), enfin tapez sur recherche (ou « search ») : il apparaît alors des adresses MAC constituées de 12 chiffres/lettres ne correspondant à aucun appareil alentour… mais si vous cliquez sur chaque adresse, vous obtenez une estimation de la distance à laquelle se trouve la personne injectée « marquée » ! Cela signifie que les injectés sont marqués comme du bétail et qu’ils sont devenus des antennes GPS ambulantes !(([6] GPS : Micheldogna.fr/lindispensable-analyse-pour-tous-les-vaxxes/)) (trouvé sur www.micheldogna.fr). Serait-ce la « marque de la Bête », annoncée dans l’Apocalypse de Jean ?

[Voir aussi :
Projet Bluetooth Expérience X
Précisions sur les codes Bluetooth émis par des vaccinés]

Rappelons-nous ce que Bill Gates avait dit l’an dernier (2021) : d’après lui, il suffisait qu’un tiers de la population mondiale soit « vaxxée » pour que tous les autres soient contaminés !

Or, ce ne sont pas des paroles en l’air, quand nous savons que le Professeur Didier Raoult, l’un des plus grands spécialistes européens des virus et vaccins, a révélé dans une entrevue que Bill Gates dirigeait la vaccination mondiale depuis une quinzaine d’années ! Et, d’autant plus, si nous savons que Bill Gates fait partie d’une secte dont le « commandement » N° 1 est : maintenir la population mondiale sous le seuil des 500 millions de personnes… par respect envers la Nature !

Ce soi-disant philanthrope, fervent partisan des transhumanistes, est convaincu que l’avenir de l’humanité passe par une dépopulation… qu’il dirige activement !

Et l’oligarchie dont il fait partie se positionne aussi pour la dépopulation, afin de soi-disant lutter contre le réchauffement climatique !(([7] L’ouvrage : Covidisme et Messianisme de Youssef Hindi))(([8] Dépopulation Bill Gates : Strategika.fr/2022/01/27/vaccination-sterilisation-urgence-climatique-oms-gates-rockefeller-great-reset-demographique))

[Voir aussi :
Yuval Noah Harari, théoricien oligarchique du piratage de l’humain et de la dépopulation
L’objectif de l’Agenda 2030 : contrôle, déshumanisation et dépopulation
Les décès excessifs indiquent un programme de dépopulation
Dr Bryan Ardis & Me Reiner Fuellmich — Dépopulation, stérilisation et génocide par injections anti-Covid-19
Bill Gates, Elon Musk, Rockefeller… Les soi-disant « vaccins » à ARNm, l’eugénisme, la dépopulation et la montée en puissance du transhumanisme
L’ancien vice-président de Pfizer à l’AFLDS : « Il est tout à fait possible que cela soit utilisé pour une dépopulation à grande échelle »
Un ex-agent russe parle du coronavirus et de dépopulation
5G, surveillance, dépopulation, bitcoins, nano-puces — La carotte et le bâton ou le Meilleur des mondes offert par Bill Gates et Big Telecom
Le FEM de Klaus Schwab en 2020 : Les humains sont désormais des « animaux piratables » et seront « réingénierisés »]

Alors, nous laissons le lecteur franchir le petit pas restant, afin de saisir l’horrible complot mis en place par les scientifiques et médecins transhumanistes, avec l’aide des médias de masse et des politiciens, concernant la dangerosité des « faux vaxxins »…

La plupart des gens non vaxxinés ne se rendent pas du tout compte de ce qui vient de se passer dans le monde… et ils ont intérêt à se réveiller rapidement, car ce n’est pas fini !

Ainsi, et avant d’aller un peu plus loin, il nous faut retenir ceci :

  • Les gens « vaxxés » (avec deux doses et plus) ont toutes leurs cellules génétiquement modifiées.
  • Ce ne sont plus des êtres humains naturels ! C’est la raison pour laquelle la Justice américaine les considère comme des êtres « brevetés » et « transhumains », perdant ainsi tous leurs droits d’humains, puisqu’ils n’en sont plus !
  • Ces êtres, que nous appelons « injectés », disposent d’un sang contaminé, notamment par le graphène, un nano matériau(([9] Hydroxyde de graphène (nanolames) : Odysee.com/par Andreas Noack)). Leur sang s’épaissit, ce qui entraîne nombre de problèmes de santé, faisant d’eux des vieillards prématurés… si tant est que cela ne les tue pas rapidement.
  • Des scientifiques indépendants ont détecté et filmé des symbiotes dans les produits à ARNmessager. Oui, vous avez bien lu : des symbiotes, c’est-à-dire de tout petits « êtres » ayant l’aspect d’un poulpe avec de longs tentacules qui, bien évidemment, grandissent à l’intérieur du corps, et notamment le système nerveux.(([10] Symbiote « La Chose » : Rumble.com/oeufs-avec-tentacules-colores par le Dr Franc Zalewski))(([11] Symbiote « Hydra Vulgaris » : Micheldogna.fr/la-bestiole-de-cauchemar-trouvee-dans-les-vaxx-covid par le Dr Carrie Madej)) Le but de ces êtres monstrueux est de se connecter, une fois adulte, au cerveau de l’injecté pour le « téléguider » (en lien avec la 5G !)(([12] Contrôle de l’humain par l’ADNm et les ondes : Guyboulianne.com/2021/04/26/conference-du-dr-charles-morgan-a-lacademie-militaire-de-west-point-controler-a-distance-le-cerveau-humain-via-des-vaccins-arnm)). Les injectés, dans un premier temps, peuvent souffrir de toutes sortes de problèmes et dysfonctionnements au cerveau, voire dans un deuxième temps, en mourir !
  • Les injections de ces produits démoniaques se développent : un scientifique de chez Moderna a déclaré l’an dernier (2021) que leur soi-disant « vaxxin » était une « bombe à retardement ». D’autres chercheurs ont confirmé que ce produit expérimental se révélerait sur une longue durée (entre trois et cinq ans). Ainsi, nous ne verrons les dégâts totaux de ces horribles expériences que dans trois-quatre ans environ (2025).
  • Les injectés projettent un virus non identifié (nous l’appelons Covid-21 !), qui est plus virulent que le Covid-19, et donc dangereux, selon votre état de santé préalable.
  • De nombreux chercheurs indépendants soupçonnent que les injectés ne projettent pas que ce virus, et qu’à l’avenir d’autres « éléments » pourraient s’y ajouter.

Le mauvais virus qu’ils projettent se transmet par voie aérienne : le simple fait de respirer dans le même endroit qu’un injecté, durant plusieurs heures, vous met en danger !(([13] Vaccins auto-diffusants : Nexus.fr/actualite/vaccin/self-spreading-vaccines))

  • Des recherches sont en cours : les enfants non « vaxxés » attrapent facilement les « saletés » des « vaxxins » de leurs parents et se retrouvent avec un sang contaminé, ce qui met leur jeune vie en danger de mort !
  • Prendre quelqu’un dans ses bras, lui donner des bisous, ou pire de vrais baisers, ou vivre un acte sexuel… voire le simple fait de serrer la main d’un injecté… met votre vie en danger… et pourrait faire de vous, un jour, un injecté qui pourtant n’est pas « vaxxé » !

Des gens très naïfs et ignorants croient encore que les politiciens, les médecins, les scientifiques transhumanistes ou les médias de masse disent la vérité, ou certaines de temps en temps… En réalité, ce n’est JAMAIS le cas !

Ces gens rêvent que beaucoup de vaxxinés se sont fait piquer pour poursuivre leur métier exemplaire afin de continuer à servir les autres, ou pour le moins « protéger » leur famille… Belle chanson, et grosse illusion ! Certains médecins ont dénoncé leurs confrères qui se laissaient « vaxxer » pour continuer à gagner de grosses sommes d’argent : ils préfèrent l’argent à la vérité !

Certains rêveurs se disent aussi que c’est juste un mauvais moment à passer et que tout s’arrangera ensuite ! NON ! Rien ne va s’arranger tout seul ! Plus les gens se soumettent et plus les forces obscures se trouvant derrière ces méfaits se renforcent et enfoncent le clou !

Certains hurluberlus croient, ou essaient de se persuader, que les « vaxxins » ne vont pas couper les gens du monde spirituel : arrêtez de rêver ! Vous avez des yeux pour voir et une sensibilité pour vous en rendre compte ! Face à des injectés, il est évident qu’ils sont coupés du monde spirituel, puisqu’ils ne sont plus humains. Et il n’y aura pas de procédé « magique » qui va tout annuler d’un coup ! … N’en déplaise à de nombreux charlatans-naturopathes et autres hypnotiseurs de bas étage, qui s’inventent soudainement un nouveau métier de « faux sauveurs », avec des baguettes facticement magiques, qui ne visent qu’à s’attirer une nouvelle clientèle aux abois… troublée pas leur erreur, leurs symptômes et la peur de la mort !

Et, pour continuer cette idée de « perceptions », nous avons remarqué de manière notoire ces dernières années, à quel point les gens ont une sensibilité dangereusement défaillante ou très faible !

C’est dans la vingtaine que nous développons naturellement notre sensibilité. Il est certain, et cela a été prouvé notamment par le scientifique de l’INSERM, Michel Desmurget(([14] L’ouvrage : La Fabrique du Crétin Digital de Michel Desmurget)) que l’éducation et l’omniprésence des écrans tuent la sensibilité !

Ainsi est-il totalement anormal que les jeunes de la vingtaine ne ressentent pas (notamment) les effets nocifs de leur smartphone chéri ! Si ce n’est à cause d’une très, très mauvaise sensibilité…

Aussi bien le smartphone, que le compteur Linky, le wifi, ou la 5G qui débarque plein pot, émettent des ondes très nuisibles à l’être humain (et tout le vivant dans la Nature) ! Plus de dix mille études scientifiques dans le monde expliquent la dangerosité du smartphone ! Or, c’est notre sensibilité qui nous renseigne sur ces nuisances. Comment se fait-il que la majorité ne ressente rien ?

De nos jours, c’est le monde à l’envers : les gens qui disposent d’une sensibilité normale passent pour des malades ou des « demi-fous », parce qu’ils ont une hypersensibilité aux technologies destructrices d’aujourd’hui !

Notez que l’hypersensibilité aux ondes n’est pas récente, puisque les Russes appellent ce phénomène la « maladie des ondes » depuis un siècle ! (Sur ce sujet, et sur le diabète induit par la technologie moderne(([15] L’ouvrage L’Arc-en-Ciel Invisible d’Arthur Firstenberg))).

[Voir aussi :
Dossier 5G et ondes pulsées]

Ce sont justement ces gens-là qu’il est bon d’écouter : ils nous avertissent des dangers que la masse des gens conditionnés est incapable de ressentir à cause d’une sensibilité malheureusement trop défectueuse !

Certains grands naïfs considèrent que les « vaxxés » sont des victimes ! En aucun cas, puisque les « vaxxins » n’étaient pas obligatoires et qu’ils sont arrivés après la fin de la pandémie : il suffisait de se renseigner et de faire preuve de discernement. Mais, ces gens qui vont vous justifier par x ou y fausse raison : « Je ne pouvais pas faire autrement ! », sont toujours ceux qui refusent de penser par eux-mêmes et se comportent comme des gens soumis.

Nous pouvons TOUJOURS « faire autrement », c’est la raison pour laquelle nous avons une pensée, ainsi que le discernement et le jugement sain qui l’accompagnent ! Si ce n’est pas le cas, alors nous avons affaire à des gens qui se sont couchés, se sont soumis au mal, et ont un peu trop facilement renié leur humanité !

Comme le disait un philosophe français (dont j’ai malheureusement oublié le nom) : « Ils se sont agenouillés sous la menace d’une… grippe ! » Eh oui, à l’origine les coronavirus sont des cousins des virus grippaux !

Finalement, la létalité du Covid-19 est de 0,23 %, ce qui signifie que 99,77 % des gens qui l’ont attrapé s’en sont sortis ! C’est mieux que pour certaines grippes !

De formidables ignorants croient encore que nous sommes déjà à l’ère du Verseau ! Heureusement que l’ère du Verseau, ce n’est pas « ça » ! Ils devraient se renseigner un peu et ils découvriraient que des catastrophes doivent arriver (pandémies, famines, guerres, tremblements de terre, etc.) bien avant l’aube de l’ère du Verseau.

Pour l’instant, nous vivons les prémisses des « moments difficiles » qui doivent advenir avant l’établissement d’un Nouveau Monde, qui nous mènera vers l’ère du Verseau !

Ces gens si naïfs préfèrent être « fraternels » (savent-ils ce que ce mot signifie ?) avec les injectés qui ont renié leur humanité, plutôt qu’avec leurs frères et sœurs en esprit, qui veulent bâtir le futur…

Alors, nous leur demandons : voulez-vous véritablement bâtir un Nouveau Monde ?

Combien d’entre eux répondront « Oui ! » ? Sans doute très peu, car la réalité est que ces gens veulent demeurer bien au chaud de « papa-maman », ou de leurs « frères-sœurs », ou encore de leurs « zamis », même s’ils sont injectés, uniquement par affectif, par habitude, voire par sécurité financière, parce qu’ils refusent le changement qui nous est proposé dans le monde. Bâtir un Nouveau Monde impliquera d’énormes changements !

Réveillez-vous !

En effet, il ne reste plus vraiment le temps de tourner en rond et de faire semblant que « tout va bien » ! Bientôt, il sera trop tard pour vous aussi…

Nous vous signalons que cette période de séparation ou de division, que nous avions prédite depuis plusieurs années, a été annoncée par le Christ, notre Dieu Créateur…

« Lorsque le Fils de l’homme viendra dans l’éclat de sa gloire, avec tous ses Anges, alors il siégera sur le trône de sa gloire. Et tous les peuples seront rassemblés devant sa face, et il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs. Et il placera les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche. »

 (Matthieu 25, 31,33).

Le Fils de l’Homme venant dans l’éclat de sa gloire fait référence à la période actuelle de Sa Parousie.

La division ou séparation était inéluctable, car beaucoup trop de gens refusaient de penser par eux-mêmes et vivaient dans un tel état de soumission au mal qu’ils empêchaient l’humanité de progresser et la laissaient s’étouffer dans les griffes des forces ténébreuses.

Ce comportement inhumain ne peut demeurer sans conséquences. Elles se préparaient dans l’invisible depuis longtemps : maintenant, nous les avons sous le nez !

Nous vivons des temps apocalyptiques…

Une autre fois, peut-être, nous révélerons les arrière-plans spirituels de ce qui se passe actuellement…

Pour une Humanité épousée de l’Esprit de Vérité !

Pierre Lassalle




Voici comment l’Europe a été poussée au suicide économique

[Source : lesakerfrancophone.fr]

Par Moon of Alabama – Le 18 mai 2022

Avec l’aide active des « dirigeants » européens, les États-Unis parviennent à ruiner l’Europe.

Comme l’écrivait Michael Hudson, professeur et chercheur en économie à l’université du Missouri à Kansas City, début février, avant l’intervention de la Russie en Ukraine :

L’Amérique n’a plus la puissance monétaire, l’excédent commercial et une balance des paiements toujours positive qui lui permettait d’élaborer les règles du commerce et de l’investissement dans le monde depuis 1944-45. La menace qui pèse sur la domination américaine est que la Chine, la Russie et le cœur de l’île-monde eurasienne de Mackinder offrent de meilleures opportunités de commerce et d’investissement que celles offertes par les États-Unis, qui demandent de plus en plus désespérément des sacrifices à leurs alliés de l’OTAN et autres.

L’exemple le plus flagrant est la volonté des États-Unis d’empêcher l’Allemagne d’autoriser la construction du gazoduc Nord Stream 2 afin d’obtenir du gaz russe pour les prochains froids. Angela Merkel s’est mise d’accord avec Donald Trump pour dépenser un milliard de dollars dans la construction d’un nouveau port GNL afin de devenir plus dépendante du GNL américain, dont le prix est élevé. (Le plan a été annulé après que les élections américaines et allemandes ont changé les deux dirigeants). Mais l’Allemagne n’a pas d’autre moyen de chauffer un grand nombre de ses maisons et immeubles de bureaux (ou d’approvisionner ses entreprises d’engrais) que le gaz russe.

Le seul moyen qui restait aux diplomates américains pour bloquer les achats européens était d’inciter la Russie à lancer une réponse militaire, puis de prétendre que la réplique à cette réponse doit l’emporter sur tout intérêt économique purement national. Comme l’a expliqué la sous-secrétaire d’État aux affaires politiques, Victoria Nuland, lors d’un point de presse du département d’État, le 27 janvier : « Si la Russie envahit l’Ukraine, d’une manière ou d’une autre, le Nord Stream 2 n’avancera plus »Le problème est de créer un incident suffisamment offensif et de dépeindre la Russie comme l’agresseur.

À la mi-février, un observateur de l’OSCE notait que les bombardements d’artillerie sur le Donbass par les Ukrainiens était passé d’une poignée à plus de 2 000 explosions par jour. La Russie a réagi à ces préparatifs d’attaque en reconnaissant les républiques du Donbass, en signant des accords de défense avec elles et en leur venant finalement en aide.

Peu après le lancement de l’opération militaire russe, le professeur Hudson a approfondi ses réflexions :

La récente provocation de la Russie par l’expansion de la violence ethnique anti-russe par le régime néo-nazi ukrainien de Maiden post-2014 vise à provoquer une épreuve de force. Elle répond à la crainte des intérêts américains de perdre leur emprise économique et politique sur leurs alliés de l’OTAN et d’autres satellites de la zone dollar, car ces pays ont vu leurs principales opportunités de gain dans l’augmentation de leur commerce et de leurs investissements avec la Chine et la Russie. …

Comme l’a expliqué le président Biden, l’escalade militaire actuelle (« en agaçant l’ours ») ne concerne pas vraiment l’Ukraine. Biden a promis dès le départ qu’aucune troupe américaine ne serait impliquée. Mais il exige depuis plus d’un an que l’Allemagne empêche le gazoduc Nord Stream 2 d’approvisionner son industrie et ses logements en gaz à bas prix et se tourne vers les fournisseurs américains, dont les prix sont beaucoup plus élevés. …

L’objectif stratégique américain le plus urgent de la confrontation entre l’OTAN et la Russie est la flambée des prix du pétrole et du gaz. En plus de créer des profits et des gains boursiers pour les entreprises américaines, les prix plus élevés de l’énergie vont faire perdre une grande partie de sa vapeur à l’économie allemande.

Au début du mois d’avril, le professeur Hudson refaisait un point sur la situation :

Il est maintenant clair que la nouvelle guerre froide a été planifiée il y a plus d’un an par les États-Unis, avec la stratégie de bloquer le Nord Stream 2 dans le cadre de son objectif d’empêcher l’Europe occidentale (« OTAN ») d’augmenter sa prospérité par le commerce et les investissements mutuels avec la Chine et la Russie. …

Ainsi, les régions russophones de Donetsk et de Louhansk ont été bombardées avec une intensité croissante, et comme la Russie s’abstenait de répondre, des plans auraient été élaborés pour lancer une grande épreuve de force en février dernier ;- une attaque lourde de l’Ukraine occidentale organisée par des conseillers américains et armée par l’OTAN. …

Avant la guerre des sanctions, le commerce et les investissements européens promettaient une prospérité mutuelle croissante grâce aux relations entre l’Allemagne, la France et d’autres pays de l’OTAN d’un côté et la Russie et de la Chine de l’autre. La Russie fournissait une énergie abondante à un prix compétitif, et cet approvisionnement énergétique devait faire un bond en avant avec Nord Stream 2.

L’Europe devait gagner les devises étrangères nécessaires pour payer ce commerce d’importation croissant en exportant davantage de produits industriels vers la Russie et en investissant dans la reconstruction de l’économie russe, par exemple par des entreprises automobiles allemandes, des avions et des investissements financiers. Ce commerce et ces investissements bilatéraux sont désormais interrompus pour de très nombreuses années, étant donné la confiscation par l’OTAN des réserves étrangères de la Russie conservées en euros et en livres sterling.

La réponse européenne à la guerre par procuration des États-Unis contre la Russie est basée sur une moralisation hystérique menée par les médias, ou alors une hystérie moralisatrice. Elle n’était et n’est toujours ni rationnelle ni réaliste.

Les « dirigeants » européens ont décidé que le suicide économique de l’Europe était nécessaire pour montrer à la Russie que Bruxelles était sérieusement fâchée. Des gouvernements nationaux imbéciles, y compris celui de l’Allemagne, ont suivi ce programme. S’ils continuent sur leur lancée, le résultat sera une désindustrialisation complète de l’Europe occidentale.

Pour reprendre les termes d’un observateur sérieux :

Aujourd’hui, nous constatons que pour des raisons purement politiques, poussés par leurs propres ambitions, et sous la pression de leur suzerain américain, les pays européens imposent davantage de sanctions sur les marchés du pétrole et du gaz, ce qui entraînera davantage d’inflation. Au lieu d’admettre leurs erreurs, ils cherchent un coupable ailleurs. …

On a l’impression que les politiciens et les économistes occidentaux oublient tout simplement les lois économiques de base ou choisissent simplement de les ignorer. …

Dire non à l’énergie russe signifie que l’Europe deviendra systématiquement et durablement la région du monde la plus coûteuse en ressources énergétiques. Oui, les prix vont augmenter, et des ressources vont aller contrer ces hausses de prix, mais cela ne changera pas la situation de manière significative. Certains analystes affirment que cela portera gravement, voire irrévocablement, atteinte à la compétitivité d’une partie importante de l’industrie européenne, qui perd déjà du terrain au profit d’entreprises d’autres régions du monde.

Maintenant, ces processus vont certainement s’accélérer. Il est clair que les possibilités d’activité économique, avec ses améliorations, quitteront l’Europe pour d’autres régions, tout comme les ressources énergétiques de la Russie.

Cet autodafé économique… ce suicide est, bien sûr, l’affaire interne des pays européens. …

Or, les actions erratiques de nos partenaires – c’est ce qu’elles sont – ont entraîné une croissance de facto des revenus du secteur pétrolier et gazier russe, en plus des dommages causés à l’économie européenne. …

En comprenant les mesures que l’Occident prendra dans un avenir proche, nous devons tirer des conclusions à l’avance et être proactifs, en tournant les mesures chaotiques irréfléchies de certains de nos partenaires à notre avantage pour le bien de notre pays. Naturellement, nous ne devons pas espérer que leurs erreurs se répètent. Nous devons simplement, pratiquement, partir des réalités actuelles, comme je l’ai dit.

Tiré du discours de Vladimir Poutine, lors d’une réunion sur le développement de l’industrie pétrolière, 17 mai 2020, Kremlin, Moscou

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone




De Saint-Just à Macron, l’État moderne et la destruction de notre civilisation

[Source : lecourrierdesstrateges.fr]

Par Nicolas Bonnal

Saint-Just

L’État en France, la bureaucratie à Bruxelles, l’administration Biden deviennent fous, liquidant ou ruinant leur population, menaçant le reste du monde. 

Un rappel…

Hans-Hermann Hoppe, philosophe allemand, disciple de Murray Rothbard, est un libertarien guénonien. Autant dire qu’il ne plaira pas à tout le monde : pour lui le système produit un phénomène de dé-civilisation dont on voit les effets terminaux en Europe comme en Amérique (effondrement moral, démographique, culturel, spirituel, et même socio-économique). Le phénomène se mondialise : voyez l’Asie et son déclin culturel et démographique (-30% de chinois en 2100, disparition de la Corée et du Japon, etc.).

Le monde moderne nous a fait dégénérer en vertu de la perversion étatique qui a fabriqué le troupeau timide dont parle Tocqueville. Pour reprendre cet immortel au sens propre, cet Etat nous ôte la peine de penser (BFM) et de vivre (euthanasie), vit à notre place et nous zombifie, nous privant de notre force vitale. Mais voici comment Hoppe en parle :

« Parmi les mesures les plus importantes en matière de politique sociale, citons l’introduction de la législation de “sécurité sociale”, telle qu’elle a été introduite dans les années 1880 dans l’Allemagne de Bismarck, puis est devenue universelle dans tout le monde occidental à la suite de la Première Guerre mondiale. La tâche de devoir prendre en charge son propre âge, la portée et l’horizon temporel de l’action provisoire privée sera réduite. »

Bismarck

L’État bismarckien puis la sécu anéantissent la famille :

« En particulier, la valeur du mariage, de la famille et des enfants diminuera car ils sont moins nécessaires si l’on peut recourir à une assistance “publique”. En effet, depuis le début de l’ère démocratique et républicaine, tous les indicateurs de “dysfonctionnement familial” ont affiché une tendance systématique à la hausse : le nombre d’enfants a diminué, la taille de la population endogène a stagné ou même diminué et les taux de divorce, l’illégitimité, la monoparentalité, la singularité et l’avortement ont augmenté. De plus, les taux d’épargne des particuliers ont commencé à stagner ou même à baisser au lieu d’augmenter proportionnellement, voire excessivement, avec la hausse des revenus. »

Cet État remplace aussi allègrement sa population, rappellent les libertariens. Et il est en plus belliciste.

Je rappelle que pour Rothbard l’Etat sécuritaire (Welfare) est arrivé de pair avec l’Etat militaire (Warfare). Tocqueville parle aussi du goût démocratique pour la guerre interminable. Hoppe rappelle lui que le Far West était un endroit sûr et que la montée du Welfare a fait exploser partout la criminalité dans l’Amérique postmoderne (ce n’est pas la seule raison comme on sait) :

« Sur l’ampleur de la recrudescence des activités criminelles provoquée par le fonctionnement du républicanisme démocratique au cours des cent dernières années, à la suite de l’augmentation constante de la législation et d’un nombre toujours croissant de responsabilités “sociales” par opposition à des responsabilités privées … voir McGrath, Gunfighters, Highwaymen et Vigilantes, en particulier… En comparant la criminalité dans certains des endroits les plus sauvages du “Far West” américain (deux villes frontalières et des camps miniers en Californie et au Nevada) avec celle de certains des endroits les plus sauvages du siècle actuel, McGrath (“Offrez-leur une bonne dose de Lead”, pp. 17-18) résume ainsi en affirmant que les villes frontalières de Bodie et d’Aurora ont en fait rarement été victimes de vols… »

Et de rappeler à qui ne l’entendra pas :

« Les villes d’aujourd’hui, telles que Détroit, New York et Miami, subissent 20 fois plus de vols par habitant. Les États-Unis dans leur ensemble enregistrent en moyenne trois fois plus de vols qualifiés par habitant que Bodie et Aurora. Les cambriolages et les vols étaient également peu fréquents dans les villes minières. La plupart des villes américaines ont en moyenne 30 ou 40 fois plus de vols par habitant que Bodie et Aurora… Au début des années 1950, la ville de Los Angeles comptait environ 70 meurtres par an. Aujourd’hui, la ville subit en moyenne plus de 90 meurtres par mois… En 1952, 572 viols ont été rapportés à la police de Los Angeles, 2 030 en 1992. Au cours des mêmes années, le nombre de vols qualifiés est passé de 2 566 à 39 508 et le nombre de vols d’automobiles, de 6 241 à 68 783. »

Il est bon de souligner le mensonge des westerns dont l’idéologie gauchiste a toujours fait bon marché des réalités historiques.

Puis Hoppe cite l’historien Fuller qui dénonce les horreurs de la conscription made in France :

 « À partir du mois d’août [1793], lorsque le parlement de la République française décréta le service militaire obligatoire universel, la conscription a changé la base de la guerre. Jusque-là, les soldats avaient coûté cher, maintenant ils étaient bon marché ; les batailles avaient été évitées, maintenant, elles étaient recherchées ; si lourdes seraient les pertes, elles pourraient être comblées par le roulement de la conscription. Non seulement la guerre deviendrait de plus en plus illimitée, mais finalement elle serait totale. Au cours de la quatrième décennie du vingtième siècle, la vie était si peu coûteuse que le massacre de populations civiles sur des lignes massives était devenu un objectif stratégique reconnu, tout comme les batailles des guerres précédentes. En 150 ans, la conscription avait ramené le monde à la barbarie tribale. »

(Fuller, The War of War, p. 33 et 35).

Allan Carlson rappellera que l’armée US a été un vecteur de subversion morale, sexuelle et sociale, en Europe comme en Asie ou en Océanie (cent films le démontrent).

Nous sommes entrés dans la phase finale de cette perversion avec bien sûr la Grande Guerre qui précipita notre dégénérescence politique (fascisme, communisme, étatisme-providence, etc.) et culturelle (peinture abstraite, musique dodécaphonique, littérature « moderne », « engagée », etc.) ; notre déclin est tel que nous ne le percevrons plus, alors que tout le monde continue d’écouter Bach ou Rameau, et que personne ne peut supporter Berg ou Webern. Mais Tolstoï dénonçait cette situation déjà en 1900 dans son passionnant petit essai sur l’art. Depuis, ayant touché le fond, nous avons continué de creuser…

Hoppe :

« Depuis 1918, pratiquement tous les indicateurs de préférences temporelles élevées ont affiché une tendance à la hausse systématique : en ce qui concerne le gouvernement, le républicanisme démocratique a produit le communisme (et avec cet esclavage public et ce meurtre de masse parrainé par le gouvernement même en temps de paix), le fascisme, le socialisme national, enfin et de manière durable la social-démocratie (“libéralisme”). Le service militaire obligatoire est devenu presque universel, la fréquence et la brutalité des guerres étrangères et civiles ont augmenté, et le processus de centralisation politique a progressé plus que jamais. »

Et, alors qu’on nous annonce une crise finale (« achetez de l’or ! ») Hoppe ajoute sur la dégénérescence socio-économique et financière :

« En interne, le républicanisme démocratique a conduit à une augmentation permanente des impôts, des dettes et de l’emploi public. Cela a conduit à la destruction de l’étalon-or, à une inflation sans précédent du papier-monnaie et à un renforcement du protectionnisme et des contrôles de la migration. Même les dispositions de droit privé les plus fondamentales ont été perverties par une inondation incessante de lois et de règlementations… »

La pensée et les analyses factuelles de Hoppe (découvrez son œuvre sur Mises.org) démontrent en tout cas l’ancienneté de la crise occidentale et confirment le rôle sinistre de l’Etat et de la… révolution. Les folies étatiques actuelles (guerres, vaccins, confinements, remplacement, dettes, etc.) confirment cette analyse implacable.  Je citerai pour conclure le vicomte Bonald qui est proche comme tout bon traditionaliste de Hans-Hermann Hoppe et qui écrivait après le cataclysme napoléonien :

« La disposition à inventer des machines s’est étendue aux choses morales. »

Sources

  • Alexis de Tocqueville, de la démocratie en Amérique
  • Nicolas Bonnal, chroniques sur la fin de l’histoire ; le coq hérétique (les belles lettres, 1997)
  • Hans-Hermann Hoppe, the process of de-civilisation, in the costs of war (Mises.org).
  • René Guénon, le règne de la quantité et les signes des temps



Le mea culpa d’un cadre de LCI : « On a donné la parole à des experts qui n’avaient pas plus de compétences médicales que vous et moi »

[Source : lactucitoyenne.fr]

Fabien Namias, le directeur général délégué de LCI, était l’invité de l’émission « L’Instant M » diffusée ce lundi 9 mai 2022 sur France Inter.

« Il faut savoir tirer les leçons de ce qui a été fait. Et notamment les leçons, par exemple, de la crise du Covid. Ce que je dis vaut pour LCI – et je parle ici, moi je représente LCI, mais je pense que d’autres pourraient penser la même chose – où on a beaucoup donné la parole à des experts, des journalistes ou des éditorialistes extrêmement talentueux, mais qui n’avaient pas plus de compétences médicales que vous et moi, à part savoir choisir une boîte quand on a mal à la tête, voire des médecins : on a vu combien d’urologues, de néphrologues, ou autre, commenter la situation infectieuse et la situation virale… »

« Ça, je pense qu’il faut savoir en tirer les leçons, et c’est ce qu’on essaye de faire sans toujours atteindre la perfection. C’est une des leçons à tirer du Covid, Sonia Devillers, vous m’avez posé la question, je sais que je suis un peu long, mais c’est super important, parce que je pense que c’est ce qui, aussi, fonde notre crédibilité. Seuls doivent parler d’un sujet ceux qui savent de quoi ils parlent. Et s’il y a encore quelques progrès à faire, ils seront faits. »






Les soignants remplacés par des bénévoles au CHU de Bordeaux : tout un symbole

Par Dr Nicole Delépine

[Illustration : © Fournis par franceinfo]

À quand le réveil des Français pour leur santé et leurs droits ? Les bénévoles, sûrement animés de bonnes intentions, mais en pratique collabos du pouvoir, se rendent-ils compte des responsabilités qu’ils prennent dans une gestion cynique dont ils ne mesurent pas la perversité ?

Contrairement aux apparences, nos dirigeants ne sont pas incompétents, mais déroulent un scénario sordide d’application rigoureuse (celui de l’organisation mondiale via les réseaux McKinsey.)

Tout change et rien ne change. On prend les mêmes pour la même politique, la misère des hôpitaux, la suspension des soignants(([1] « suspendu, ça veut dire, premièrement, que tu es suspendu sans aides sociales, ça veut dire pas de RSA, pas d’APL, ça veut dire pas de mutuelle, ça veut dire rien ».)) et la vax obligatoire prévue par l’UE en septembre. Il serait temps de protéger nos enfants.

MANIPULATION RÉUSSIE

La population et trop de médecins et politiques ont eu peur d’un virus d’une mauvaise grippe pour lequel des médicaments étaient disponibles. Pourtant ils le savaient d’emblée puisque notre plus grand infectiologue de notoriété mondiale, le PR Raoult, l’avait dit, écrit d’emblée et que chaque semaine, une vidéo postée de MARSEILLE faisait le point de la réalité de la pandémie.

Mais ils ne se sont pas inquiétés de la chute vertigineuse en deux décennies de la qualité de notre médecine. Ils ne voulaient pas voir et ils ne veulent toujours pas SAVOIR.

Bien sûr il reste encore quelques brillants médecins, chirurgiens, soignants, fidèles à leur sacerdoce, mais que peuvent-ils faire sans aucun moyen, avec des lits fermés et l’absence criante de personnels ?

Les Français ont préféré écouter les bonimenteurs des médias subventionnés(([2] En 2019, le montant des subventions versées par l’État à la presse a atteint 76 millions d’euros. Par ex plus de 5,6 millions pour Le Figaro dont le propriétaire n’est autre que la famille Dassault (fortune : 23,8 milliards d’euros en 2018). En 2020, en plein covid, le gouvernement a débloqué 2 milliards pour aider les médias . Afin de continuer à déverser le discours gouvernemental sans craindre l’approche de la fin du moisCNews, Europe 1, Le Monde, Le Figaro, Le Parisien… En France, 10 milliardaires (Niel, Dassault, Bolloré, Kretinsky & co) possèdent 90 % des quotidiens nationaux, 55 % des parts d’audiences TV et 40 % des audiences radio.)) et se laisser injecter encore et encore une substance expérimentale dont les essais ne se termineront qu’en 2023 et dont on connaît déjà l’inefficacité : un vaccin qu’on réinjecte tous les trois mois ? Même la foi en le mot magique de vaccin utilisé pour un médicament expérimental n’explique pas la passivité à cette aberration.

On en connait aussi les drames avecdes effets secondaires en nombre considérable dont la longue litanie des décès des grands sportifs sur les terrains(([3] Maintenant, une épidémie de morts chez les sportifs vaccinés ? – Agoravox TV)) et d’autres forcés d’abandonner leur profession, des malaises d’enfants dans la cour d’école, des fausses couches, des décès de nouveaux nés, des récidives de cancers et des néoplasies « bizarres » et rapidement fatales, jusqu’aux atteintes cérébrales, de la perte de mémoire rapide des vieillards injectés, à la maladie de Creutzfeld Jacob de l’épouse de Marc Doyer(([4] Voir Verity France))(([5] Pourquoi un tel déni des effets graves des vax anticovid chez les femmes enceintes ? | Mondialisation – Centre de Recherche sur la Mondialisation))(([6] https://nouveau-monde.ca/bilan-catastrophique-des-injections-anticovid-et-manipulation-mediatique/))(([7] « L’OPESCT est au courant des effets indésirables des vaccins contre le Covid » E. Darles et V. Pavan | FranceSoir))

Et depuis ces derniers mois la mortalité bien supérieure des triple vax par rapport aux non vax : exemple du Canada pourtant covidiste

Diffusons la synthèse de Robert Malone inventeur de la technique ARNm et qui comme Einstein en son temps avec la bombe atomique, contemple avec effroi les méfaits de son invention. Bien sûr la science n’est pas coupable, mais seulement les hommes qui tentent de l’utiliser à des fins morbides.

AVERTISSEMENT DU SAVANT ROBERT MALONE AU MONDE ENTIER

Robert Malone affirme que si vous êtes vaccinés, vous avez été trompés par les laboratoires et leurs complices qui ont usurpé les fonctions régaliennes.

« Nous déclarons, et les données confirment, que les injections de la thérapie génique expérimentale Covid 19 doivent cesser. Ces produits ne préviennent pas l’infection, la réplication et la transmission… La majorité des infections se produit chez les vaccinés. Nous ne savons pas ce que l’ARN injecté va donner dans l’avenir… Il faut rétablir une période d’essai minimale de 5 ans… Nous demandons à la FDA de supprimer l’autorisation d’urgence… Nous devons reconnaître que les injections ont causé beaucoup plus de mal que de bien, n’apportant aucun avantage et ne réduisent pas l’infection… À long terme,les injections peuvent abîmer de façon irréversible, le cœur, le cerveau, les organes des enfants…de tous… »

Source : https://odysee.com/@Q…uestions:6/Dr.-Robert-Malone–Stop:a

TOUT CHANGE, MAIS RIEN NE CHANGE

Mais on met la poussière sous le tapis, on prend les mêmes et on recommence malgré les promesses d’un président nouveau, pour un peuple nouveau. Mme Borne a licencié au moins 15000 soignants sans état d’âme et 5000 pompiers et beaucoup d’autres vaccino prudents sont partis et manquent actuellement dans les services et les malades dits non urgents sont toujours forcés de présenter un pass pour être soignés, alors que toutes les autres mesures coercitives sont supprimées.

Le directeur de l’ARS Île de France, Mr Aurélien Rousseau est nommé directeur de cabinet d’Elisabeth Borne. Les exploits de l’APHP pendant la crise covid, les fermetures de lits, d’hôpitaux témoignent de son « expérience » médicale et surtout de ses choix et on peut être certain que conseillé par son épouse Marguerite Cazeneuve ex McKinsey, directrice de l’assurance maladie et chargée de la réforme des retraites, la saga familiale au pouvoir pourra se poursuivre en toute tranquillité(([8] Aurélien Rousseau devient le nouveau directeur de cabinet d’Elisabeth Borne. Aurélien Rousseau est l’ancien directeur général de l’agence régionale de santé Île-de-France (ARS), de 2018 à 2021 et responsable de la fermeture de milliers de lits y compris pendant le covid. Marguerite Cazeneuve est la femme de Aurélien Rousseau (ex McKinsey, directrice de l’assurance maladie et chargée de la réforme des retraites).))(([9] Sa belle-mère est un cadre important dans l’industrie pharmaceutique E Lily …)) pour le plus grand malheur des Français.

UN BREF ÉMOI À BORDEAUX

Alors, pourquoi s’étonner que la fermeture des urgences du CHU de Bordeaux, scoop de la soirée du 18 mai ait fait moins de bruit que la prestation de l’acteur Zelinsky au Festival de Cannes, applaudi par les présentsqui se fichent de la mise à la rue des soignants conscients et de la croix gammée tatouée sur le bras des soldats ukrainiens sortis de Marioupol ?…

Ont-ils perdu tout sens critique dans ce petit milieu protégé, ou bien se gavent-ils des derniers feux de la rampe, voulant oublier tout le reste ? On dit que Zelinsky va présider la coupe du monde de foot et le challenge de pétanque à Marseille ou le gala des Enfoirés selon certains internautes très choqués de sa présence incongrue à Cannes…

ON CONTINUE À FERMER LES URGENCES ET DE NOMBREUX SERVICES, ET ON REMPLACE LES SOIGNANTS PAR DES BÉNÉVOLES COMPLICES

Eh oui les urgences bordelaises ferment la nuit et l’accompagnement des patients se fera avec des BÉNÉVOLES. Stop ou encore ? Mais ça n’étonne plus personne et tout passe dans le silence assourdissant.

« À compter de ce mercredi, les urgences adultes du CHU de Bordeaux ne seront plus accessibles au public la nuit. Seuls les cas graves, orientés par le Samu, seront admis. On déporte le problème sur les autres services d’urgence », déplorent les syndicats.

La pandémie de Covid-19 a mis en lumière les nombreux problèmes présents dans les hôpitaux en France: manque de moyens humains et matériels, manque de considération, horaires intenables…(([10] Les urgences du CHU de Bordeaux, en crise, ferment la nuit et n’accueillent que les cas graves (msn.com) ))

Orwell hospitalisé ?

Ils ont bien appris Orwell, et du coup ils parlent de « gestion en mode dégradé » : Santé : le CHU de Bordeaux en « mode dégradé », les patients seront « accueillis par des bénévoles »(([11] https://www.capital.fr/economie-politique/faute-de-soignants-les-patients-sont-accueillis-par-des-benevoles-dans-ce-chu-1436792))

Face aux burn-out en cascade et manque de personnels, patients accueillis par des bénévoles aux urgences… G. Mouden, infirmier anesthésiste et représentant du personnel Sud Santé Sociaux de l’établissement bordelais, sur franceinfo explique(([12] Santé : le CHU de Bordeaux en « mode dégradé », les patients seront « accueillis par des bénévoles » (francetvinfo.fr) )):

« On a environ 40% des médecins urgentistes qui sont sur le départ ou en arrêt de travail en lien avec des burn-out »

Mais aussi à Orléans(([13] Anne-Laure Dagnet les urgences du CHR d’Orléans restent au bord du Burn out général radio France 16 5 2022
https://www.francetvinfo.fr/economie/greve/greve-aux-urgences/temoignage-hopital-une-triste-sensation-de-travailler-a-l-usine-les-urgences-du-chr-d-orleans-restent-au-bord-du-burn-out-general_5139967.html Une solution transitoire ?)): « Une triste sensation de travailler à l’usine », les urgences du CHR d’Orléans restent au bord du burn-out général

« On en arrive là parce qu’on a épuisé totalement un système d’urgence. Cela fait plus de 5 ans qu’on tire le signal d’alarme. On n’a pas entendu les alertes de l’ensemble des professionnels médecins, paramédicaux, infirmiers ou aides-soignants où il manque des effectifs dans les organisations de travail, où on fait travailler des gens à plein régime sur des gardes de 12 heures, voire de 24 heures pour certains médecins. On les amène à l’épuisement ou au départ. » Mon triste record, c’était 26 patients. On est très pessimiste sur la suite. Si, dans un ou deux mois, on revient dans les mêmes conditions, on partira. On protégera notre santé à nous ».

Idem aux urgences pédiatriques :

« J’ai eu des retours sur ce week-end. Il y avait de jeunes enfants qui sont restés plus de 12 heures à attendre parce qu’il n’y avait qu’un interne de chirurgie pour les prendre en charge.

Cet interne a sous sa responsabilité les urgences pédiatriques, il a sous sa responsabilité les enfants qui doivent aller au bloc opératoire. S’il est sur ces blocs opératoires, il n’est pas sur les urgences.Il y a des enfants en souffrance qui attendent plus de 12 heures et c’est encore le cas ce week-end. Et ça, c’est inadmissible. Un jeune interne a quitté son poste le samedi matin, les larmes aux yeux, après 24 heures de garde ».

«  Le personnel, qui était en arrêt maladie, est revenu et un accord a été trouvé avec les médecins grévistes. Il est temps, car la clinique privée qui a récupéré les urgences de l’hôpital est, elle aussi, sur le point de craquer. »

« D’habitude, on n’a pas ça chez nous », regrette le docteur Xavier Della Valle, le chef des urgences de cette clinique privée, qui vient d’enchaîner 36 heures de garde.

L’afflux de patients menace tout son service. « Les patients sont énervés parce qu’on les balade, ils sont agressifs… Notre personnel d’accueil subit fréquemment des agressions : verbales, tous les jours, et physiques, de temps en temps. Aujourd’hui, toutes les équipes sont à bout », décrit-il. 

Mais aussi à Grenoble : 

« Une étape nouvelle a été franchie à l’automne 2021 avec la fermeture de l’accueil des urgences de nuit adulte du CHU Grenoble Alpes(CHUGA) site Voiron plusieurs jours par semaine et la fermeture de l’accueil de nuit des urgences du Groupement Hospitalier Mutualiste à Grenoble. Depuis, aucune solution n’a permis de rétablir la permanence des soins urgents 24h/24 et 7 jours/7. »

(tract SNMHFO snmh.fo@fosps.com)

IDEM DANS DE NOMBREUSES VILLES DE FRANCE d’après le Tract de la CGT 56 : Tweet 17 mai

CGT chômeurs 56 : 

« Bravo aux trois derniers gouvernements qui ont bien démoli l’hôpital : Dégradation des conditions de travail, gel des salaires, diminution des effectifs, fermeture d’hôpitaux, de lits »…

PENDANT CE TEMPS LE SALON ANNUEL DE LA FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE

Évidemment les technocrates, bonimenteurs de soins n’ont à la bouche que de fausses solutions comme l’obligation de gardes pour les médecins libéraux et des primes pour les soignants qui reporteront leurs vacances d’été à l’automne comme ils l’ont fait en 2021.(([14] Huffingtonpost.fr/entry/covid-19-des-primes-pour-les-soignants-qui-renonceront-a-leur-vacances_fr_5f884f14c5b6c4bb54736800))

Comment ces technocrates loin du patient ne comprennent-ils pas qu’il est plus supportable de démissionner, de changer d’orientation, de métier ou de pays, que d’obéir à leurs ukases stupides qui oublient l’essentiel .

Pour travailler, le médecin doit être LIBRE.

« « L’heure est aux mesures rapides, ambitieuses, fortes et durables. » Voilà ce qu’a expliqué ce mardi le président de la Fédération hospitalière de France (FHF) en ouverture de son salon annuel. Alors que depuis lundi, les urgences de Bordeaux ferment la nuit aux adultes – sauf nécessité impérieuse envoyée par le Samu -, Frédéric Valletoux a dressé un tableau alarmant de la situation.

« Le taux d’absentéisme est plus élevé qu’avant la crise (du Covid), les difficultés à recruter sont fortes (…) et des tensions majeures existent sur les spécialités médicales assujetties aux gardes et astreintes »,a-t-il dit.

En octobre dernier, le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy estimait à 20 % le nombre de lits fermés pour manque de personnel, sur un parc de 387 000.

« Des lits sont fermés dans plus de trois quarts des établissements, y compris médico-sociaux, beaucoup de blocs tournent au ralenti et on note dans toutes les régions des fermetures de services d’urgence», a ajouté le président de la FHF, maire de Fontainebleau et candidat Horizons, bannière d’Édouard Philippe, aux législatives en Seine-et-Marne. »(([15] Tensions aux urgences : les hôpitaux réclament une obligation de garde pour les médecins libéraux – Le Parisien))

Et de nombreuses explications dominent dans ce désastre explicité en 2016 dans « soigner ou obéir »(([16] N Et G Delépine éditions fauves 2016 Cf Soigner ou Obéir ? | Blog.Psycho-Ressources – Psychologie « Ce document lève le voile sur les moyens utilisés par la dictature bureaucratique au service des lobbies, et propose quelques mesures indispensables comme la suppression des Agences régionales de santé (Ars), lourdes et coûteuses inquisitions sans contre-pouvoir. Il n’y aura pas de médecine de qualité, quel que soit le mode d’exercice, sans liberté de prescription ni liberté de choix du patient. Que cet ouvrage soit un outil pour poser les bonnes questions aux candidats sur leurs engagements en santé ! » Présentation vidéo sur TVL Mag Oxygène – Soigner ou obéir : La mort d’Hippocrate.
http://www.tvlibertes.com/2016/11/24/11518/oxygene-soigner-obeir-mort-dhippocrate)) 
malheureusement toujours d’actualité.

« Fermeture d’hôpitaux de proximité et services d’urgences indispensables, suppressions de postes, pour les remplacer par des services numériques dématérialisés privatisés qui ont tout dérégulé notre système de Santé, tout ça au nom de la rentabilité coûte que coûte ! »

16 mai 2022·Twitter

Un autre exemple à Strasbourg et les méfaits des ARS : Fermeture de lits, suppression de postes : ce que contient le « contrat d’avenir » des Hôpitaux de Strasbourg – Résistance (resistance-mondiale.com)

« Document confidentiel obtenu par notre partenaire Rue89 Strasbourg, le « contrat d’avenir » signé le 18 mars avec l’agence régionale de santé oblige les Hôpitaux universitaires de Strasbourg à augmenter leur activité tout en fermant des lits et en réduisant le nombre de postes. »
« Accord qui doit permettre à l’établissement hospitalier de retrouver une autonomie financière d’ici à 2026 »

« Les HUS pourront développer l’offre de soins, et sécuriser l’augmentation d’activité de 5 % (par rapport au niveau atteint avant la crise sanitaire) prévue sur la durée du contrat d’avenir ».

« Malgré les manifestations et appels à l’aide des soignants, la gestion de l’hôpital public garde la même philosophie : plus d’activité avec autant de moyens, voire moins.L’hôpital strasbourgeois doit réduire l’éparpillement de ses services sur différents sites pour parvenir à constituer des plateaux d’hospitalisation d’au moins 20 lits.

L’établissement doit aussi développer « des alternatives à l’hospitalisation complète » et « optimiser les durées moyennes de séjour à l’hôpital ».

Toujours le même discours depuis plus de vingt ans qui a partout abouti aux mêmes échecs, aux mêmes catastrophes tant dans les grandes villes qu’en Province.

« Fusionner des unités, c’est mettre fin « aux difficultés de fonctionnement en raison d’une dispersion des ressources médicales », stipule le contrat d’avenir avec toujours la même rengaine

Le projet aboutira à une baisse globale du nombre de places en hépato-gastro-entérologie : de 39 lits au total, le service fusionné passera à 32 lits. Et cette décroissance des capacités d’hospitalisation ne tient pas compte des 12 lits d’ores et déjà fermés au sein du service de Hautepierre depuis la crise du Covid… Au total, le service fusionné perdra donc 19 lits.

Il faut lire le détail dont la philosophie est toujours la même, fusionner des activités, réduire le nombre de lits et les personnels in fine(([17] https://www.reddit.com/r/france/comments/udwh6h/fermeture_de_lits_suppression_de_postes_ce_que 
https://www.rue89strasbourg.com/fermeture-lits-suppressions-postes-hopitaux-de-strasbourg-233152)). Sabordage organisé, technocratique.

ET PENDANT CE TEMPS-LÀ ON INJECTE

Et le plus grave est la politique du tout vaccin qui continue malgré l’amoncellement des effets toxiques et sa totale inefficacité contre une épidémie terminée par ailleurs. Si vous n’êtes pas tout à fait mort, vous devez défendre vos enfants contre les ardeurs de l’UE, ou plutôt de la commission NON ÉLUE, UE continent en péril, et qui veut achever son action destructrice, avant son plongeon définitif, tel le Titanic.

L’Union Européenne envisage la vaccination des enfants à la rentrée 2022/2023

En commission IMCO, la communication de la Commission européenne a transmis à Virginie Jordon des documents avec la volonté de mettre en place une stratégie vaccinale pour la rentrée scolaire 2022/2023 : stratégie pour augmenter la couverture vaccinale des jeunes enfants.(([18] Via : https://twitter.com/v_joron/status/1526498982968668168?t=nyJkwbCdxu7GrzPJIn_DeQ&s=19 https://t.me/LaVeritecensure))

Espérons que d’ici septembre les campagnes d’information, par chacun d’entre nous, aboutiront à un refus massif de ces poisons. Il semble que même dans nos pays occidentaux où la propagande provax est massive et accompagnée de pressions fortes, les doses ne trouvent plus preneurs(([19] Les vaccins de rappel Covid vont être jetés en Angleterre en raison de la baisse de la demande. 16/01/2022 On estime que des centaines de milliers de doses Pfizer et Moderna sont sur le point d’expirer après une forte baisse de la consommation DÉJÀ EN JANVIER 2022
Les vaccins de rappel Covid vont être jetés en Angleterre en raison de la baisse de la demande. – Résistance (resistance-mondiale.com) )) puisqu’actuellement moins de1/1000 des européens continuent à se faire injecter chaque jour.





Italie – Revirement médiatique et focus sur les effets secondaires des « vaccins » contre le Covid

[Source : medias-presse.info]

Impossible de passer devant un kiosque à journaux en Italie, sans tomber sur la revue PANORAMA. Et là gros choc pour les habitués des médias du Système, la couverture du magazine Panorama  est entièrement consacrée aux effets indésirables très nombreux des « vaccins » anti-Covid, effets secondaires non correctement évalués et pire… le plus souvent ignorés. Que vont penser les « vaccinés » de ce revirement ???




Ondes électromagnétiques : le grand complot contre les peuples

[Source : margueriterothe.com]

Par Marguerite Rothe

Quelque part en Amérique du Sud

Date : 6 mai 2022 (?)



Cartes des sabotages (cliquer sur l’image)

Pendant que les Américains découvrent que la campagne de vaccination mortelle ciblait spécifiquement les États républicains (vidéo en anglais), l’État profond poursuit la mise en place de son plan de dépopulation de la planète en finissant d’activer les antennes 5G. Il n’y a plus à se demander pourquoi certains « machins » ont la propriété de magnétiser le corps humain, ou de faire s’afficher des codes sur un son écran, quand le Bluetooth d’un Smartphone est activé. 

Fréquence qui, je vous le rappelle, est l’équivalent d’une arme de guerre. Si vous ne connaissez pas l’excellent documentaire de Sacha Stone, je vous invite à le découvrir. Et regardez bien ce qui se passe ici, au tout début de cette vidéo. Grâce à l’observation attentive de la Quinta Columna, on a la preuve de la mortalité de la cinquegéeeee. Cela ressemble beaucoup aux gens qui tombaient raides, comme foudroyés, à Wuhan, où les antennes ont été activées fin 2019 ; faits attribués au Coronavirus… Facile.

[Voir aussi :
Graphène et 5G
Étude sur les liens entre le Covid-19 et les rayonnements électromagnétiques, y compris la 5G
PhoneGate, l’enquête sur un scandale sanitaire mondial
Existe-t-il un lien entre la 5G et CoVid-19 ?
►Dossier 5G et ondes pulsées
Précisions sur les codes Bluetooth émis par des vaccinés
Projet Bluetooth Expérience X
Vaccins covid aimantés, l’incroyable scandale arrive
Actionner un interrupteur dans la tête
Est-ce que les vaccinés sont vraiment magnétisés ?
Magnétisme vaccinal : complément d’informations et d’hypothèses
Confirmation d’un composant magnétique dans les « vaccins » à ARNm
The Guardian, 2016 : Une protéine « Magneto » génétiquement modifiée contrôle à distance le cerveau et le comportement
Santé : des nanoparticules magnétiques dans les cellules que l’on peut commander à distance!
Dr Astrid Stuckelberger, le faux vaccin et l’oxyde de graphène]

M.R.

https://www.margueriterothe.com/2021/09/l-ere-des-exterminateurs-du-controle-du-cerveau-a-l-eradication-de-races-ciblees.html

https://www.margueriterothe.com/2022/02/effets-biologiques-des-radiations-electromagnetiques-par-the-covidblog.html

La devise de Build Back Better :

Si vous ne pouvez pas les dominer, tuez-les…

Antenne cinqGééé détruite par un incendie, à Toulouse, en novembre 2020 © Nathalie Saint-Affre

https://reporterre.net/embedded/map/sabotage-5g-src/index.html

Carte des Sabotages… 

Mes vidéos sur :

(Alternatives à YouTube)Je ne publie pas ici toutes les vidéos que je relaie ; n’hésitez pas à vous abonner sur l’une de mes chaînes, si vous êtes intéressés

https://www.brighteon.com/channels/margueriterothe

https://rumble.com/user/MargueriteRotheSuivez-moi sur le réseau GAB 🐸

(Alternative à Twitter)

https://gab.com/MargueriteRothe




5G Apocalypse, film documentaire de Sacha Stone

[Source : Films, Docs, Clips, etc. @MargueriteRotheCiné]






Les prédictions des modèles climatiques sont fausses

[Source : epochtimes.fr]

Par JOHN PAUL MICHA *

La modélisation à long terme (MLT) peut être relativement utile pour calculer l’évolution probable des systèmes qui impliquent un nombre limité de facteurs physiques. Dans ces domaines, les lois de la physique sont connues. Les ordinateurs peuvent tracer des lignes droites entre les variables bien connues, et le résultat final du calcul a toutes les chances d’être correct.

Toutefois, la MLT ne fonctionne pas bien dans les systèmes organiques complexes. La fiabilité de la prévision diminue davantage lorsque les facteurs humains y sont introduits. L’envie, la cupidité, la quête du pouvoir, le narcissisme, la manie, la dépression, les problèmes œdipiens, les comportements autodestructeurs, la peur, l’anxiété, le courage et les préoccupations liées à l’emploi compliquent la MLT dans les systèmes impliquant des facteurs humains.

Voici quelques exemples de mauvaise fiabilité de prévisions par le biais de la MLT dans les systèmes organiques :

1. Le marché boursier : Des milliers de variables affectent le marché boursier, y compris les émotions humaines. Aucun système informatique ne peut prédire de manière fiable les cours de la bourse. Le programmeur qui résoudra ce problème deviendra rapidement la personne la plus riche du monde et conservera ce statut. On vous laisse y rêver.

2. La médecine humaine : Les chercheurs de la Silicon Valley ont essayé sans succès de s’aventurer dans le domaine pharmaceutique. Il y a trop de variables inconnues. De plus, leur modèle « casser puis réparer » ne fonctionne pas avec les êtres humains. Le code de Nuremberg, les limites de l’expérimentation sur les humains, les questions de réglementation et de responsabilité ont poussé ces chercheurs à lever le drapeau blanc. La MLT ne fonctionne pas bien dans ce système organique.

3. Le climat : Même la modélisation à court terme ne fonctionne pas bien pour prédire la situation climatique locale au-delà de quelques semaines. Il est impossible de prédire la durée d’une sécheresse, les volumes de précipitations annuelles de pluie ou de neige, le rayonnement solaire ou même les températures locales mensuelles moyennes des 10 prochaines années. Le système solaire et le climat de la Terre comportent trop de variables incertaines pour permettre des prévisions. La MLT ne fonctionne pas dans ce système organique.

4. Le réchauffement climatique d’origine humaine : Les facteurs organiques solaires et terrestres affectant les fluctuations de la température dans le cadre des cycles glaciaires sont au-delà de la capacité de prédiction avec la MLT. Quand le soleil va-t-il se réchauffer ou se refroidir ? Quand commencera le prochain cycle glaciaire ? Quelles seront la température et la durée de la prochaine période glaciaire ? Quelle proportion de la Terre sera ensevelie sous la glace ? De combien baissera le niveau des océans ? La MLT ne donne aucune réponse concrète fiable à ces questions. Ce système organique comporte trop de variables qui sont inconnues, qui interagissent et qui s’autocorrigent.

Les prédictions des modèles qui annoncent un réchauffement climatique catastrophique et provoqué par l’homme sont des mythes créés par l’homme et motivés par des considérations politiques. Ce ne sont absolument pas des faits scientifiques. La MLT n’est pas capable de prédire avec précision les températures dans 50 ou 100 ans. C’est un mythe pour lequel l’homme a déjà gaspillé des milliers de milliards de dollars. Des centaines de millions, voire des milliards de personnes pourraient mourir par manque d’eau potable, d’énergie, de nourriture, de moyens de transport, d’assainissement, à la suite d’inondations incontrôlées et de maladies – et ce, à cause des mythes créés par la MLT sur la nécessité de la décarbonisation et de la désindustrialisation.

C’est vrai que chaque génération a besoin d’une « cause », d’un moyen de « rendre le monde meilleur », d’un « grand objectif ». Je suggère que cet objectif soit d’augmenter de 100 % les réserves d’eau douce dans le monde. L’eau douce potable et utilisable ne représente que 0,4 % de l’eau sur Terre. Augmenter ce chiffre de 0,4 à 0,8 % permettrait d’augmenter considérablement la croissance des plantes, l’approvisionnement en nourriture, le recyclage du CO2 en nourriture, de diminuer les maladies attribuables à l’ingestion d’eau contaminée et de créer un monde plus vert et plus heureux.

C’est un Grand Objectif qui peut être vraiment atteint et produire des avantages au niveau mondial pour les animaux, pour les plantes et pour les êtres humains.

Le Dr John Paul Micha est un oncologue à la retraite, chercheur sur le cancer et entrepreneur.




La Russie ne permettra pas le déclenchement d’une troisième guerre mondiale, déclare Medvedev

[Source : RI]

M. Medvedev, vice-président du Conseil de sécurité, a déclaré que la Russie ne laissera pas éclater une troisième guerre mondiale.

La Russie ne permettra pas le déclenchement d’une troisième guerre mondiale et, en cas d’attaque, elle est prête à réagir en conséquence, a déclaré Le vice-président du Conseil de sécurité russe Dmitri Medvedev.

« L’arsenal d’armes modernes, fiables et efficaces refroidit aujourd’hui les ambitions de ceux qui sont prêts à déclencher la troisième guerre mondiale de leurs propres mains et de celles des autres. Nous ne permettrons pas une telle situation. Mais nous sommes obligés de vous rappeler constamment qu’en cas d’attaque contre notre pays, nous sommes en mesure de donner une réponse immédiate et superpuissante. Repoussez toute envie d’agression qui menacerait notre État », a-t-il écrit sur sa chaine Telegram.

Mardi, il a visité l’Institut de physique théorique et mathématique de la RFNC-VNIIEF à Sarov et a tenu une réunion sur les perspectives de développement du Centre national de physique et de mathématiques.

La tâche principale de l’institut est de développer de nouvelles méthodes et de nouveaux programmes mathématiques, principalement dans l’intérêt du complexe d’armes nucléaires russe, ainsi que pour d’autres domaines. La base mathématique de l’Institut avec le logiciel disponible est l’une des plus puissantes en Russie.

source : Ria Novosti

traduction Avic pour Réseau International




Face au Nouveau Monde

[Source : laminutedericardo.com]






L’Art de la Guerre, Style Russe

[Source : numidia-liberum]

Par Pepe Escobar

Il faut bien être conscient que les guerres ne se gagnent pas avec des tactiques et des récits – elles nécessitent une grande stratégie – une stratégie d’ensemble. Si l’on part du principe que la Russie a un plan directeur derrière ses opérations militaires en Ukraine, peut-on en dire autant de ses adversaires occidentaux ?

Si nous connaissons tous Sun Tzu, le général, stratège militaire et philosophe chinois qui a écrit l’incomparable Art de la guerre, on connaît moins le Strategikon, son équivalent byzantin sur la guerre.

La Byzance du VIe siècle avait vraiment besoin d’un manuel, menacée qu’elle était à l’Est, successivement par la Perse sassanide, les Arabes et les Turcs, et au nord, par des vagues d’envahisseurs des steppes, Huns, Avars, Bulgares, Petchenègues turcs semi-nomades et Magyars.

Byzance ne pouvait pas s’imposer en suivant simplement le schéma classique de la puissance brute de l’Empire romain – elle n’en avait tout simplement pas les moyens.

La force militaire devait donc être subordonnée à la diplomatie, un moyen moins coûteux d’éviter ou de résoudre les conflits. Et nous pouvons ici établir un lien fascinant avec la Russie d’aujourd’hui, dirigée par le président Vladimir Poutine et son chef de la diplomatie Sergei Lavrov.

Mais lorsque les moyens militaires s’avéraient nécessaires pour Byzance – comme dans le cas de l’opération Z de la Russie – il était préférable d’utiliser les armes pour contenir ou punir les adversaires, plutôt que d’attaquer en force.

La primauté stratégique, pour Byzance, plus que diplomatique ou militaire, était une affaire psychologique. Le mot Strategia lui-même est dérivé du grec strategos – qui ne signifie pas « général » en termes militaires, comme le croit l’Occident, mais correspond historiquement à une fonction de gestion politico-militaire.

Tout commence par « si vis pacem para bellum » : « Si tu veux la paix, prépare la guerre ». La confrontation doit se développer simultanément sur plusieurs niveaux : grande stratégie, stratégie militaire, opérative, tactique.

Mais des tactiques brillantes, d’excellentes informations opérationnelles et même des victoires massives sur un théâtre de guerre plus vaste ne peuvent compenser une erreur fatale en termes de grande stratégie. Il suffit de regarder les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Ceux qui ont construit un empire comme les Romains, ou en ont maintenu un pendant des siècles comme les Byzantins, n’ont jamais pu réussir sans suivre cette logique.

Ces « experts » désemparés du Pentagone et de la CIA…

Dans le cadre de l’opération Z, les Russes se délectent d’une ambiguïté stratégique totale, qui déconcerte complètement l’Occident collectif. Le Pentagone ne dispose pas de la puissance de feu intellectuelle nécessaire pour se montrer plus malin que l’état-major russe. Seules quelques exceptions comprennent qu’il ne s’agit pas d’une guerre – puisque les forces armées ukrainiennes ont été irrémédiablement mises en déroute – mais de ce que l’expert militaire et naval russe Andrei Martyanov appelle une « opération de police à armes combinées« , un travail en cours de démilitarisation et de dénazification.

L’Agence centrale de renseignement américaine (CIA) est encore plus abyssale en termes d’erreurs, comme l’a récemment démontré sa cheffe Avril Haines lors de son audition au Capitole. L’histoire montre que la CIA s’est trompée stratégiquement sur toute la ligne, du Vietnam à l’Afghanistan et à l’Irak. L’Ukraine n’est pas différente.

Il n’a jamais été question d’une victoire militaire en Ukraine. Ce qui est en train d’être accompli, c’est la destruction lente et douloureuse de l’économie de l’Union européenne (UE), associée à des profits extraordinaires sur les armes pour le complexe militaro-industriel occidental et à une domination sécuritaire rampante des élites politiques de ces nations.

Ces dernières, à leur tour, ont été totalement déconcertées par les capacités C4ISR (commandement, contrôle, communications, ordinateurs, renseignement, surveillance et reconnaissance) de la Russie, ainsi que par l’inefficacité stupéfiante de leur propre constellation de Javelins, de NLAW, de Stingers et de drones turcs Bayraktar.

Cette ignorance va bien au-delà de la tactique et du domaine opérationnel et stratégique. Comme Martyanov le fait délicieusement remarquer, ils « ne sauraient pas ce qui les frappe sur le champ de bataille moderne avec des quasi-pairs, oubliez les pairs ».

La qualité des conseils « stratégiques » émanant de l’OTAN est apparue clairement lors du fiasco de l’île aux Serpents – un ordre direct donné par des « consultants » britanniques au président ukrainien Volodymyr Zelensky. Le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, Valery Zaluzhny, avait estimé que tout cela était suicidaire. C’est lui qui avait raison.

Les Russes n’ont eu qu’à lancer sur les aéroports au sud d’Odessa quelques missiles de choix, des Onyx antinavires et de surface, à partir de bastions stationnés en Crimée. En un rien de temps, l’île aux Serpents est repassée sous contrôle russe, alors même que des officiers de haut rang de la marine britannique et américaine ont « disparu » lors du débarquement ukrainien sur l’île. Ce sont les acteurs « stratégiques » de l’OTAN qui se trouvaient sur place pour prodiguer des conseils peu judicieux.

Une preuve supplémentaire que la débâcle de l’Ukraine concerne principalement le blanchiment d’argent – et non une stratégie militaire compétente – est l’approbation par le Capitole d’une « aide » supplémentaire de 40 milliards de dollars à Kiev. Il s’agit d’une nouvelle aubaine pour le complexe militaro-industriel occidental, comme l’a dûment noté le vice-président du Conseil de sécurité de la Russie, Dmitri Medvedev.

Les forces russes, quant à elles, ont amené la diplomatie sur le champ de bataille, en remettant 10 tonnes d’aide humanitaire à la population de Kherson libérée – le chef adjoint de l’administration militaro-civile de la région, Kirill Stremousov, ayant annoncé que Kherson souhaitait faire partie de la Fédération de Russie.

Parallèlement, Georgy Muradov, vice-premier ministre du gouvernement de Crimée, n’a « aucun doute sur le fait que les territoires libérés du sud de l’ancienne Ukraine deviendront une autre région de la Russie. Ceci, comme nous l’évaluons à partir de notre communication avec les habitants de la région, est la volonté des gens eux-mêmes, dont la plupart ont vécu pendant huit ans dans des conditions de répression et de brimades par les Ukronazis.« 

Denis Pushilin, le chef de la République populaire de Donetsk, est catégorique : la RPD est sur le point de libérer « ses territoires à l’intérieur des frontières constitutionnelles », puis un référendum sur l’adhésion à la Russie aura lieu. En ce qui concerne la République populaire de Lougansk, le processus d’intégration pourrait même intervenir plus tôt : la seule zone restant à libérer est la région urbaine de Lysychansk-Severodonetsk.Le « Stalingrad du Donbass »

Bien que le rythme de l’opération Z fasse l’objet d’un débat énergique parmi les meilleurs analystes russes, la planification militaire russe se déroule méthodiquement, comme si elle prenait tout le temps nécessaire pour consolider les faits sur le terrain.

Le meilleur exemple est sans doute le sort réservé aux néo-nazis d’Azov à Azovstal, à Marioupol – l’unité la mieux équipée des Ukrainiens, de loin. [Et qui viennent de se rendre aux forces russes – NdT] Au final, ils ont été totalement dépassés par un contingent de Spetsnaz russes-tchétchènes numériquement inférieurs, et en un temps record pour une si grande ville.

Un autre exemple est l’avancée sur Izium, dans la région de Kharkov [Kharkiv en ukrainien]- une tête de pont clé sur la ligne de front. Le ministère russe de la Défense suit le modèle consistant à écraser l’ennemi tout en avançant lentement ; s’il rencontre une résistance sérieuse, il s’arrête et brise les lignes de défense ukrainiennes par des frappes ininterrompues de missiles et d’artillerie.

Popasnaya, à Lougansk, surnommée par de nombreux analystes russes « Marioupol aux stéroïdes » ou « le Stalingrad du Donbass », est désormais sous le contrôle total de la République populaire de Lougansk, après que celle-ci a réussi à ouvrir une brèche dans une forteresse de facto comportant des tranchées souterraines reliées entre elles et situées entre la plupart des maisons civiles. Popasnaya est extrêmement importante sur le plan stratégique, car sa capture brise la première ligne de défense la plus puissante des Ukrainiens dans le Donbass.

Cela conduira probablement à l’étape suivante, avec une offensive sur Bakhmut le long de l’autoroute H-32. La ligne de front sera alignée, du nord au sud. Bakhmut sera la clé pour prendre le contrôle de l’autoroute M-03, la principale route vers Slaviansk depuis le sud.

Il ne s’agit là que d’une illustration de l’application par l’état-major russe de sa stratégie méthodique et minutieuse, dont l’impératif principal pourrait être défini comme une avancée préservant le personnel. Avec l’avantage supplémentaire de n’engager qu’une fraction de la puissance de feu russe globale.

La stratégie russe sur le champ de bataille contraste fortement avec l’obstination de l’UE à être réduite au statut de repas pour chiens américains, Bruxelles menant des économies nationales entières à des degrés divers d’effondrement certifié et de chaos.

Une fois de plus, c’est au ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, un maître de la diplomatie, qu’il revenait de résumer cette stratégie.

Question : « Que pensez-vous de l’initiative de Josep Borrell (homologue de Lavrov au sein de l’UE) visant à donner à l’Ukraine des actifs russes gelés à titre de « réparations » ? Peut-on dire que les masques sont tombés et que l’Occident passe au vol flagrant ? ».

Lavrov : « On peut dire qu’il s’agit d’un vol, qu’ils ne cherchent pas à cacher… Cela devient une habitude pour l’Occident… Nous pourrions bientôt voir le poste de diplomate en chef de l’UE supprimé, car l’UE n’a pratiquement pas de politique étrangère propre et agit entièrement en solidarité avec les approches imposées par les États-Unis. »

L’UE n’est même pas capable d’élaborer une stratégie pour défendre son propre champ de bataille économique – elle assiste à la fermeture de facto et progressive de son approvisionnement énergétique par les États-Unis. Nous sommes ici dans le domaine où les États-Unis excellent sur le plan tactique : le chantage économico-financier. Nous ne pouvons pas appeler cela des mouvements « stratégiques » car ils se retournent presque toujours contre les intérêts hégémoniques des États-Unis.

Comparez cela avec la Russie qui atteint son plus grand excédent de l’histoire, avec  la hausse des prix des matières premières et le rôle à venir du rouble, de plus en plus fort, en tant que monnaie basée sur les ressources naturelles et également soutenue par l’or.

Moscou dépense beaucoup moins que le contingent de l’OTAN sur le théâtre ukrainien. L’OTAN a déjà gaspillé 50 milliards de dollars – et ce n’est pas fini – alors que les Russes ont dépensé 4 milliards de dollars, plus ou moins, et ont déjà conquis Marioupol, Berdiansk, Kherson et Melitopol, créé un corridor terrestre vers la Crimée (et sécurisé son approvisionnement en eau), contrôlé la mer d’Azov et sa principale ville portuaire, et libéré Volnovakha et Popasnaya, stratégiquement vitales dans le Donbass, ainsi qu’Izium près de Kharkov.

La Russie et l'Ukraine se lancent dans la guerre d'usure

Sans compter que la Russie a précipité l’ensemble de l’Occident dans une récession sans précédent depuis les années 1970.

La victoire stratégique de la Russie, telle qu’elle se présente, est militaire, économique et pourrait même se conjuguer sur le plan géopolitique. Des siècles après la rédaction du Strategikon byzantin, le Sud mondial aurait tout intérêt à se familiariser avec la version russe du 21e siècle de l’Art de la guerre.The Art of War – Russian Style

Par Pepe Escobar, The Cradle, 16 mai 2022

NOTES de H. Geséric

Apparemment, Pepe Escobar n’a pas considéré pertinent l’art de la guerre d’Hannibal, dont les tactiques et la stratégie sont enseignés dans toutes les académies militaires. Nous citons un exemple de ses nombreuses victoires: la bataille de Cannes.

Hannibal, qui n’a pas l’intention d’attaquer Rome dans un premier temps, vise l’Apulie, et notamment la ville de Capoue. Au printemps 216 av. J.-C., il prend l’initiative en attaquant un dépôt important de ravitaillement à Cannes. Par cette action, le général se place entre les Romains et leur source cruciale de vivres. Les citoyens romains élisent Caius Terentius Varro et Lucius Æmilius Paullus nouveaux consuls. Espérant la victoire, ces derniers lèvent une nouvelle armée — Rome n’a alors jamais formé une armée aussi nombreuse — estimée à près de 100 000 hommes. Ces derniers renoncent par là-même à la tactique efficace, mais lente, d’évitement et optent pour un choc frontal.

La bataille de Cannes, 216 av. J.C.

La rencontre, considérée comme un chef-d’œuvre de tactique d’Hannibal, a finalement lieu le 2 août 216 av. J.-C.sur la rive gauche de la rivière Ofanto (Sud de l’Italie) près de laquelle les Romains installent leur campement. Les armées des deux consuls sont réunies, ces derniers alternant quotidiennement le commandement des troupes. Varro, choisi comme chef pour la première journée, est déterminé à vaincre Hannibal. À la tête de 50 000 hommes, le Carthaginois capitalise sur la colère de Varro et l’attire dans un piège en usant d’une tactique d’encerclement. Il élimine ainsi l’avantage numérique des Romains en réduisant la surface de combat. Hannibal place son infanterie la plus faible en demi-cercle et la renforce par des cavaliers gaulois et numides sur ses flancs.

Les légions romaines qui s’étalent sur un kilomètre et demi s’engouffrent dans la partie centrale mais les flancs carthaginois suivent le mouvement et enferment les légionnaires. L’efficacité de la cavalerie d’Hannibal est irrésistible et Hasdrubal (à ne pas confondre avec Hasdrubal Barca qui commande le flanc gauche), après avoir contourné les troupes romaines par l’arrière, attaque la cavalerie de Varro. L’armée romaine n’a plus aucun moyen de s’échapper. À la fin de la bataille, Hannibal récupère les anneaux des chevaliers romains tombés au combat, ce qui lui permet de donner la preuve irréfutable au gouvernement carthaginois de sa victoire sur les Romains.

Grâce à sa brillante tactique, Hannibal, bien que disposant de moins d’hommes, parvient à anéantir pratiquement la totalité des forces rivales. La bataille de Cannes est la plus désastreuse défaite des Romains. Les pertes de ces derniers sont évaluées entre 25 000 et 70 000 morts. Parmi les morts figurent le consul Lucius Æmilius Paullus ainsi que deux anciens consuls, deux questeurs, 29 des 48 tribuns militaires et 80 sénateurs (25 % à 30 % du total de ses membres). De plus, 10 000 Romains sont capturés par Hannibal. Cette bataille est l’une des plus sanglantes de l’Histoire en termes de pertes durant une seule journée. Quant aux Carthaginois, ils perdent 6 000 hommes.

Cette victoire s’explique par la tactique utilisée lors du combat mais aussi par l’habileté politique d’Hannibal qui utilise les erreurs de ses adversaires. Il pousse ainsi plusieurs fois les consuls, pressés de remporter une victoire avant la fin de leur mandat, à la faute comme au lac Trasimène. Cela suppose une connaissance fine des institutions romaines et des acteurs politiques. Les espions puniques, souvent de simples commerçants, jouent également un grand rôle dans cette guerre.

Source : Wikipédia




Comment combattre en France les deux extrêmes (centre et gauche) ?

Par Lucien SA Oulahbib

Comme l’extrême droite n’existe pas en France, du moins de façon conséquente (sauf dans la tête de Mélenchon et ses Suivantes puisque tous ceux qui ne sont pas avec eux y sont classés tels), il y a par contre deux gros blocs d’extrémistes, très dangereux, mais qui ont pourtant pignon sur rue alors qu’ils veulent transformer la France et l’Europe en exécrables démocratures de fait, tout en affichant bien sûr les trompe-l’œil contraires pour continuer à « nous » tromper.

Il s’agit du bloc « d’extrême -centre » selon l’appellation même de son chef de file, l’actuel locataire de l’Élysée, nommé E. Macron, et du bloc d’extrême gauche soutenant le dénommé J. P. Mélenchon qui ne se reconnaît pas évidemment ainsi, mais dont le programme s’y apparente pourtant (spoliation à tous les étages). Ajoutons que ces deux blocs se soutiennent mutuellement (tout en vitupérant l’un contre l’autre officiellement), le second ayant par exemple appelé à voter — indirectement — pour le premier au second tour des dernières élections présidentielles françaises (avril 2022), et ce en le répétant à quatre reprises dans un message mémorable faussement ironique bien sûr.

Quels sont leurs points communs qui effacent de plus en plus leurs différences historiques ?

Le point commun le plus important semble bien être, à l’évidence, la volonté opiniâtre, méticuleuse, minutieuse, d’imposer — « quoi qu’il en coûte » pour l’un, « au nom de la planète » pour l’autre — un modèle de société basée sur la coercition multiforme, la restriction des libertés fondamentales, l’abolition de fait des frontières en mettant de plus en plus sur le même pied citoyens et non-citoyens.

Ainsi, qu’il s’agisse de contraintes pseudo-écologiques non fondées comme le tout éolien, la suppression plus ou moins directe du nucléaire, la hausse drastique de taxes et de « crit’air » sous prétexte de pollution (alors que 98 % des particules fines sont contrôlées par l’amélioration des pots d’échappement, les 2 % restants provenant pour une grande part des centrales à charbon réouvertes en Allemagne), qu’il s’agisse également d’obligations pseudo-sanitaires qui maintiennent encore plus de 15 000 soignants sans moyens de vivre tout bonnement (sans parler de ce qui va arriver en termes d’obligation vaccinale après les élections législatives), qu’il s’agisse enfin de suppression de fait des différences entre droits des citoyens et des non-citoyens depuis que le Conseil Constitutionnel a absous un « passeur » et que le Conseil d’État a dissous un groupe politique désireux de défendre les frontières nationales, il s’avère que ces deux blocs officiellement opposés ont précisément comme points communs ces trois axes-là se résumant en deux mots : contrainte et obligation (injustifiées, en vue de dissoudre la démocratie française au nom de la trans nationalité européenne mondialisée).

Mais alors que l’on aurait pu penser que le camp opposé à ces deux extrémismes — le camp somme tout modéré (au vu des points précédents), dit « souverainiste » — attaquerait ces trois points (climat/pollution, santé, citoyenneté) au même niveau, il s’est juste positionné sur le troisième. Sauf que, et justement, comme il ne parle pas des deux premiers, cela fait trop « disproportionné » et cela apparaît alors « extrême », en tout cas désastreux, au niveau de la communication politique. La preuve ultime est que ce camp peine à rassembler 40 %, alors qu’il est largement majoritaire dans le pays si l’on en croit certaines études qui soulignent par exemple la faillite de l’intégration et du multiculturalisme, la montée de l’insécurité contre les personnes, le matraquage fiscal toujours sur les mêmes, la restriction des libertés de pensée et d’expression (qui ont quasiment disparu sur les antennes dominantes, et sont réduites de plus en plus à la portion congrue dans les institutions scolaires et universitaires)…

Pire, c’est ce camp dit « souverainiste » qui est traité d’extrémiste, alors qu’il se trouve somme toute assez modéré puisqu’il ne prétend même pas (et ce dans sa majorité en tout cas) contraindre par exemple tout étranger à la politique de « la valise ou le cercueil » comme cela a été appliqué en Algérie par les partisans du FLN. Ceux-ci viennent aujourd’hui se réfugier en France, sachant qu’ils ont réduit à néant un pays en plein développement et qui aurait pu se réformer en profondeur si le temps lui avait été donné. Ils cherchent aujourd’hui à faire pareil en France par envie et haine (de soi).

Aussi, les deux blocs d’extrémistes réels, l’extrême centre et l’extrême gauche (par ailleurs alliés objectifs) sont également des alliés subjectifs sur de nombre de points — non seulement les trois cités précédemment, mais aussi d’autres encore tels que la parentalité, l’égalité homme-femme (récemment bafouée à Grenoble et dans le fait de masquer les viols culturels rituels sous le vocable de « féminicide »), mais aussi la démocratie réelle caviardée de plus en plus y compris en leur sein. Aucun de ces blocs ne connaît plus désormais ces fameux « congrès » dans lesquels des « tendances » pouvaient marquer leurs différences, non.

À cette respiration (plus ou moins) démocratique se sont substituées des pseudo consultations plébiscitaires avec aucun moyen en interne de pouvoir peser motion contre motion. Tout cela est bien fini ; et l’on assiste plutôt à la montée en puissance d’un culte du « Chef » qui, à d’autres époques, répondait à des classements bien précis, mais que mon refus de l’anachronisme interdit d’indiquer, même si j’ai tout de même un faible pour celui de néonazi (que j’ai employé bien avant que Poutine ne le fasse), puisque j’estime que lorsque l’on est pour des manipulations génétiques et génitales, pour la formation d’un nouveau peuple dont la couleur de peau et le genre de sexe est même indiqué (non-blanche et non-homme a minima), il s’agit bel et bien d’un néo-eugénisme racialiste avec comme objectif la construction d’une frange supérieure d’individus fonctionnant par ailleurs non plus seulement comme une caste, mais aussi une secte — la différence est que la première s’identifie principalement à son statut de puissance qui permet d’y entrer, mais aussi d’en sortir (pour former une autre caste), tandis la seconde empêche d’en sortir sous peine d’être excommunié par les vocables qui ont remplacé ceux d’hérétique et d’infidèle : « réactionnaire », et récemment « complotiste », « conspirationniste ».

Pourtant, ces deux blocs d’extrémismes sont eux les plus comploteurs et conspirateurs qui soit, surtout au vu de ce que l’on sait maintenant sur leurs passe-droits, leur degré, sinon de corruption et de mensonges, du moins d’omissions. Et malgré cela ce sont surtout eux qui crient au loup alors qu’ils l’ont depuis longtemps fait entrer par la porte de derrière et aujourd’hui carrément de devant, au vu et au su de tous, et ce dans l’indifférence quasi générale. Ou alors, à moins que cela ne soit le calme avant la tempête, celle qui, une fois non plus par siècle, mais par millénaire, balaie tout.

Pour y parvenir ou du moins y contribuer continuons à dénoncer ainsi leur collusion et leur extrémisme, tout en ne cédant pas d’un pouce sur ces trois points et non pas seulement sur un seul, car ils sont de plus en plus liés : les contraintes pseudo-écologiques impliquent le pseudo-sanitaire qui en serait la conséquence, justifiant les mesures antidémocratiques en interne (implosion des partis) comme en externe (implosion de la notion de citoyenneté).




Refusons la poursuite des injections anticovid qui favorisent l’augmentation des cancers

Par Nicole Delépine

Il est temps d’engager une grande campagne populaire contre la poursuite de la pseudo vaccination anti-covid dont l’inefficacité contre l’épidémie est devenue évidente alors que liste des complications dans la vraie vie, s’allonge. Les pétitions en cours n’ont pas suffi(([1] Pétition : Vaccins anti-covid : STOP aux RAPPELS systématiques ! (mesopinions.com)
Pétition : STOP au Pass sanitaire et à la « vaccination covid » obligatoire pour tous (mesopinions.com) entre autres.)). Chacun d’entre vous sait maintenant que les AVC, les morts brutales lors d’un effort, les infarctus et les myocardites, les régressions intellectuelles, les encéphalopathies se multiplient, et particulièrement chez les sujets jeunes et les adolescents qui ne risquaient pas de mourir du covid.

Le temps passant, de nouvelles complications apparaissent et singulièrement en cancérologie. Il a fallu quelques mois pour que la fameuse protéine spike agisse dans l’organisme et bloque la réparation de l’ADN et ainsi les défenses de l’organisme contre un cancer quiescent en place ou un pré cancer qui finalement se transforme en véritable néoplasie active.

Les cancers des organes sexuels (ovaires(([2] Well official UK data shows that cases of Ovarian cancer in 2021 were at an all time high, and the UK Medicine Regulator received over 40,000 reports relating to reproductive and menstrual disorders suspected as adverse reactions to the Covid-19 injections in 2021 alone.
Confidential Pfizer Docs. reveal the Covid-19 Vaccine accumulates in the Ovaries; & now Official UK Data shows cases of Ovarian Cancer are at an all time high — The Expose (expose-news.com) )), testicules) sont particulièrement concernés en raison de la propension de la protéine spike, pour cette localisation, attirance dont témoignent par ailleurs les nombreux effets secondaires chez la femme et en particulier les troubles des règles précocement après l’injection (arrêt des règles, hémorragies, saignements dont certains majeurs réglés seulement par l’ablation de l’utérus) et chez l’homme : raréfaction des spermatozoïdes constatés rapidement par les centres de donneurs…(([3] Effets toxiques des vax anticovid sur le cycle menstruel et la fonction érectile — Docteur Nicole Delépine (nicoledelepine.fr) )) Et Pfizer le savait d’emblée comme en témoignent les documents enfin publiés grâce à la justice américaine.

COÏNCIDENCE DE TEMPS ENTRE FLAMBÉE DU CANCER ET VACCINATION ANTICOVID RÉCENTE = TEMPORALITÉ

Concentrons-nous ce jour sur les cancers potentiellement liés aux injections ARNm, le critère de temporalité rendant les observations signalées plausibles et ainsi retenues par le site VAERS. Nous avions évoqué cette possibilité il y a plusieurs mois, alertés par des publications de grands scientifiques(([4] Covid “vaccine” spike proteins destroy DNA repair pathways, paving the way for CANCER to grow and spread (oncology.news) :
Ces flacons effrayants remplis de produits mystérieux qu’ils appellent « vaccins » contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) se sont avérés détruire la capacité du corps à protéger l’intégrité de l’ADN, qui au fil du temps peut causer le cancer. » « Une fois injectées dans le corps, explique l’étude, les protéines de pointe “détournent et désagrègent la machinerie cellulaire de l’hôte pour répliquer, assembler et propager les virus de la progéniture”. Dans le pire des cas, le résultat est une baisse drastique des lymphocytes T, des lymphocytes T auxiliaires et des lymphocytes T suppresseurs, qui sont tous nécessaires pour combattre les cellules malignes qui, si elles ne sont pas contrôlées, peuvent provoquer le développement de tumeurs.
« En tant que deux systèmes critiques de surveillance de l’hôte, les systèmes immunitaires et de réparation de l’ADN sont les principaux systèmes sur lesquels les organismes supérieurs comptent pour se défendre contre diverses menaces et l’homéostasie tissulaire », indique l’étude.
« Les preuves émergentes indiquent que ces deux systèmes sont interdépendants, “Si les dommages à l’ADN ne peuvent pas être correctement réparés, ils contribueront à l’amplification de la pathologie induite par l’infection virale”, prévient l’étude.))(([5] The Incidence of Cancer, Triggered by the Covid 19 “Vaccine” | peckford42 (wordpress.com) )). Malheureusement aujourd’hui le doute n’est plus permis(([6] Histoires de cancer partagées par des utilisateurs de Twitter en réponse à l’article sur des cas de cancer ou une croissance rapide du cancer après COVID vax (cf réf. 7) )). L’accumulation de témoignages et d’articles scientifiques(([7] Innate immune suppression by SARS-CoV-2 mRNA vaccinations: The role of G-quadruplexes, exosomes, and MicroRNAs
Stephanie Seneff a,*, Greg Nigh b, Anthony M. Kyriakopoulos c, Peter A. McCullough.
A B S T R A C T(…)
In this paper, we present evidence that vaccination induces a profound impairment in type I
interferon signaling, which has diverse adverse consequences to human health. Immune cells that have taken up the vaccine nanoparticles release into circulation large Numbers of exosomes containing spike protein along with critical microRNAs that induce a signaling response in recipient cells at distant sites. We also identify potential profound disturbances in regulatory control of protein synthesis and cancer surveillance.
These disturbances potentially have a causal link to neurodegenerative disease, myocarditis, immune thrombocytopenia, Bell’s palsy, liver disease, impaired adaptive immunity, impaired DNA damage response and tumorigenesis.
We show evidence from the VAERS database supporting our hypothesis. We believe a comprehensive risk/benefit assessment of the mRNA vaccines questions them as positive contributors to public health.
seneff@csail.mit.edu (S. Seneff), drnigh@immersionhealthpdx.com (G. Nigh), antkyriak@gmail.com (A.M. Kyriakopoulos), peteramccullough@gmail.com (P.A. McCullough).
Food and Chemical Toxicology journal homepage: www.elsevier.com/locate/foodchemtox
https://doi.org/10.1016/j.fct.2022.113008
Innate immune suppression by SARS-CoV-2 mRNA vaccinations: The role of G-quadruplexes, exosomes, and MicroRNAs—PubMed (nih.gov) )) rend indispensable l’information des patients ou des citoyens encore non injectés ou susceptibles de recevoir une nouvelle dose dite rappel ou booster. Il faut les refuser, car la toxicité est cumulative, et les risques d’autant plus importants que vous additionnez les doses.(([8] The more vaccines you take, the weaker your immune system becomes (chemicalviolence.com) ))

Le pseudo vaccin anticovid n’est pas un vaccin mais un modificateur des gènes :

  • il accélère la progression des cancers ;
  • il réveille les cancers en rémission même depuis longtemps ;
  • il s’accompagne de l’éclosion de nouveaux cancers d’évolution brutale.

Ces cancers sont dits « étranges », car peu ou pas sensibles aux traitements habituels.

Ils surviennent à des âges inhabituels.

IL FAUT REFUSER TOUTE NOUVELLE INJECTION.

IL FAUT REFUSER D’INJECTER LES ENFANTS.

IL FAUT STOPPER CES CAMPAGNES ET EXIGER PUBLICATION DES RÉSULTATS ET ACCIDENTS.

Comme l’avait démontré le Vaers en ce qui concerne la totalité des effets secondaires depuis trente ans pour les vax en général, les cancers flambent depuis le début de la vax anticovid.

TEMPORALITÉ COMPARABLE

Le graphique concernant les cancers et leurs multiplications depuis la vax covid démontre largement la temporalité qui permet d’attribuer au moins une part de responsabilité aux injections. Il a la même forme que ceux concernant les myocardites, les fausses couches et les décès pendant les années précédentes et celle de la vax. Ces constatations qui sont des FAITS devraient conduire à stopper cette injection dangereuse aux composants encore inconnus pour certains.

TÉMOIGNAGES CLINIQUES

Si les explications théoriques et statistiques sont convaincantes pour les savants et citoyens intéressés, les rapports cliniques accumulés devraient faire réfléchir avant d’injecter ses propres enfants ou bien de faire une nouvelle injection.

Exemples dans le VAERS(([9] Cancer — COVID Vaccine Dangers (wordpress.com) )) de témoignages vécus : rapports de cas VAERS sélectionnés

  • Nouveau diagnostic de tumeur solide après vax.
  • Nouveau diagnostic de cancer du sang après vax.
  • Croissance rapide/métastase d’un cancer stable précédemment diagnostiqué.
  • Tumeur solide diagnostiquée après vax
  • De nouveaux CANCERS agressifs tuent des gens peu de temps après le covid vax… y compris des ENFANTS.

Une jeune fille de 13 ans, 1 mois après vax, se plaint de vagues douleurs dans le haut du dos. Au cours des 6 semaines suivantes, fatigue, des douleurs thoraciques, des maux de gorge et de la toux. Huit semaines après le vax, elle a développé une accélération du rythme cardiaque et les symptômes se sont aggravés > liquide autour du cœur, drainé : contenait des cellules cancéreuses du muscle cardiaque. Au cours des 30 jours suivants, elle a développé une tumeur massive à l’intérieur de l’oreillette gauche de son cœur. Il a continué à croître rapidement malgré une chimiothérapie agressive : enfant décédée moins d’un mois plus tard. Vaers id 1913198

En bonne santé 53 ans. Mammographie de dépistage normale 2 mois après Moderna vax. 4 mois plus tard, on lui diagnostique « un cancer du sein inflammatoire très agressif ». A commencé la chimio. « Nous sommes une petite structure rurale desservant une population relativement fermée et de tels cas sont très rares mais j’en ai relevé plusieurs depuis le printemps. En signalera d’autres également. » VAERS ID 1684985

Un autre rapport du même centre de soins : 42 ans F. Mammographie normale 1,5 an avant. 4 mois après Pfizer vax, remarquez une masse mammaire près de l’aréole (même emplacement que le cas précédent). La biopsie du mois suivant a montré « un cancer du sein infiltrant triple + (nœud +) agressif ». ID VAERS 1685076

60 ans Monsieur décédé dans les 3 mois suivant la vax de plusieurs cancers. 3 jours après dose 1 : 2 bosses sur son cou. 2 semaines plus tard : anémie. 1 semaine plus tard : dose 2 : 2 semaines plus tard : Faiblesse, douleur. 2 semaines plus tard : légèrement plus anémique. Au cours des 4 semaines qui ont suivi, on lui a diagnostiqué un lymphome et 1 tumeur au cerveau, puis 3, puis 7 tumeurs au cerveau, de nombreuses tumeurs dans son corps, 1 tumeur dans son œil, d’origine adénocarcinome à cellules caliciformes. Ce cancer très rare : seulement 1 sur un million. Cancer spécial de l’appendice. L’appendicite est fréquemment observée au cours de la première semaine de vax, à tous les âges. Il se passe quelque chose à l’appendice à cause du vax. L’appendice fait partie du système immunitaire. VAERS ID 1697379

55 ans F. Mammographie normale 3 mois avant vax. 3 jours après vax, le sein a commencé à grossir. La biopsie a montré un cancer du sein inflammatoire. ID VAERS 1641095

69 ans F. 4 mois après la 2e dose, diagnostic de glioblastome « Son médecin a estimé que la tumeur avait 3 mois, ce qui coïncidait complètement avec la réception du vaccin Pfizer ». VAERS ID 1646951

74 ans M. 3 semaines après la dose de vax 2 « le patient a remarqué un gonflement des ganglions lymphatiques du côté droit de son cou. Lorsqu’il l’a interrogé, on lui a dit que le gonflement de la lymphe était un effet secondaire courant et qu’il devrait disparaître en 4 à 6 semaines.
Dans l’intervalle, plutôt que de s’affaisser, ils ont augmenté en nombre de nœuds et en taille. Lorsqu’il l’a signalé à son doc, il les a regardés et lui a assuré que ce n’était pas cancéreux, car ils étaient mobiles. Ils n’ont pas testé ou enquêté par précaution. [6 mois après la dose 2], le patient a reçu un diagnostic de cancer d’adénocarcinome pulmonaire avec propagation aux lymphatiques. » VAERS ID 1647308.

Femme de 86 ans, sans antécédent de cancer. 10 jours après la dose 2, « j’ai commencé à me sentir mal. Laboratoires au jour 17 : CRP 10,08, LDH, CK et proBNP élevés (51,4). Jour 24 : CRP 6,63, WBC 11k, LDH 60, KL-6 3406, ANA 1280. Le jour 30 a été diagnostiqué avec une polymyosite/dermatomyosite ». En cherchant la cause, un cancer de l’ovaire a été découvert et elle est décédée.

57 ans F. « Vaccinée en mars, j’ai passé une mammographie fin avril mais mes ganglions étaient enflés. Le médecin m’a demandé de revenir pour vérifier dans 3 mois et a dit que c’était probablement une réaction au vaccin. Quand je suis revenue trois mois plus tard, j’avais un cancer du sein métastatique. Je ne sais pas comment cela peut être si ma mammographie avait l’air correcte. » VAERS ID 1623680

1587116 – 43 ans F, en bonne santé, 31 jours après vax, diagnostic d’un cancer du sein métastatique (carcinome canalaire invasif, grade 3)

1647170 — 83 ans F « En 3 semaines, une tumeur a atteint la taille d’une balle molle. Elle a régulièrement décliné chaque jour après avoir reçu le vaccin… Avant le vaccin, elle marchait 2 miles par jour à la fin du mois de mars [quand elle a reçu un vax], elle ne pouvait pas sortir du lit sans aide. Elle est morte 60 jours après vax. »

Exemple de la présentation que vous pouvez trouver directement dans le VAERS

Pour de nombreux autres témoignages, ouvrir l’article en référence OU DIRECTEMENT LE SITE DU VAERS.

Exemples récents trouvés récemment sur tweeter : comme chaque jour de nouveaux !

Dukaandy @Dukaandy1‬

témoignage vaccin sur telegram : Je viens d’apprendre que la gérante du complexe où je vis, entièrement vax vient de décéder d’un cancer utérin fulgurant : il y a 3 semaines elle était en super forme, 1 semaine plus tard elle s’est sentie malade elle a été hospitalisée et décédée hier matin 11/05/2022 02:41

Et celui-ci qui traduit une remarque fréquente de collègues par téléphone ou mail le caractère étrange de ces cancers…

En conclusion, si vous n’êtes pas convaincu, allez visiter les nombreux canaux de Telegram sur les effets secondaires des pseudovaccins anticovid.

Après près de 18 mois d’injections, les observations cliniques mondiales d’explosion des cancers et de leur caractère intraitable et explosif concordent avec les publications scientifiques qui elles aussi s’accumulent, comme pour les autres complications graves comme les myocardites et encéphalopathies.

Il est grand temps d’exiger un ARRÊT TOTAL DE TOUTE INJECTION, QUEL QUE SOIT L’ÂGE !

En période de législatives, nous pensons qu’informer TOUS LES CANDIDATS AUX POSTES DE DÉPUTÉS DE TOUTES TENDANCES SERAIT L’OCCASION DES LES INFORMER VRAIMENT !

Prenons nos vies et surtout celles de nos enfants et petits-enfants en main sans attendre l’aide d’un sauveur.

Distribuez les informations à tous via tracts, petites réunions informelles entre amis et connaissances, etc.

Cela a bien marché pour Tupperware… C’est ici CAPITAL.





Selon Pierre Hillard, « La Russie va être le fléau de Dieu dans cette histoire »

[Source : Radio Lorraine Enragée]

Pierre Hillard, Docteur en sciences politiques et spécialiste de la question du mondialisme, revient sur l’actualité : Covid19, guerre Ukraine et autres manifestations du grand chambardement qui nous guette.



[Voir aussi :
Après le covid, une cyberattaque mondiale ? — Pierre Hillard
Comprendre l’Adversaire – Pierre Hillard
Great Reset : la Bête est-elle là ?]




Jean-Pierre Petit : « Il n’existe pas de découverte scientifique sans application militaire. »

[Source : Sud Radio]

Avec Jean-Pierre Petit et Jean-Claude Bourret, auteurs de « Recherche scientifique : Un naufrage mondial ».




France — Elisabeth Borne Première ministre : le gouvernement profond prend le pouvoir

[Source : lecourrierdesstrateges.fr]

Par Éric Verhaeghe

Depuis ce soir [16 mai], une femme est Premier Ministre en France. Il s’agit d’Elisabeth Borne, figure emblématique du gouvernement profond tel que la macronie l’a adoré, l’adore, et tel que la caste mondialisée l’a érigé en groupe dominant au service d’une vision de « gauche » où le « populisme », le « souverainisme », le « nationalisme » sont érigés en épouvantails, en repoussoirs pour convaincre le bobo moyen que la seule voie pour la liberté et le progrès consiste à donner les clés de la boutique à un groupe fantomatique qui partage son existence entre Londres, New-York, Genève, Tel-Aviv et Dubaï. On attendait un Macron à l’écoute des attentes de la société. On trouve un intégriste de la désincarnation cosmopolite où nous sommes supposés applaudir à l’idée d’être dirigés par une hyper-fonctionnaire sans âme et sans état d’âme qui nous offrira tout crus aux appétits atlantistes.

Depuis ce soir (16 mai), une femme est Premier Ministre en France. Il s'agit d'Elisabeth Borne, figure emblématique du gouvernement profond tel que la macronie l'a adoré, l'adore, et tel que la caste mondialisée l'a érigé en groupe dominant au service d'une vision de "gauche" où le "populisme", le "souverainisme", le "nationalisme" sont érigés en épouvantails, en repoussoirs pour convaincre le bobo moyen que la seule voie pour la liberté et le progrès consiste à donner les clés de la boutique à un groupe fantomatique qui partage son existence entre Londres, New-York, Genève, Tel-Aviv et Dubaï. On attendait un Macron à l'écoute des attentes de la société. On trouve un intégriste de la désincarnation cosmopolite où nous sommes supposés applaudir à l'idée d'être dirigés par une hyper-fonctionnaire sans âme et sans état d'âme qui nous offrira tout crus aux appétits atlantistes.

Combien de Français ont réellement cru Macron, le soir de sa réélection, lorsqu’il a déclaré: 

Cette ère nouvelle ne sera pas la continuité du quinquennat qui s’achève mais l’invention collective d’une méthode refondée pour cinq années de mieux, au service de notre pays, de notre jeunesse.

Elisabeth Borne, une ère nouvelle ? nommée après les refus opposés par Valérie Rabault et Christine Lagarde de tenir un poste dont le détenteur devra se sacrifier pour faire passer la retraite à 65 ans à coups de 49-3 pour faire plaisir à l’Union Européenne, la nouvelle Première Ministre rappelle les maires du palais sous les Mérovingiens. Sans saveur ni couleur, c’est la technostructure qui prend le pouvoir. 

Une fois de plus, Emmanuel Macron a menti. Les éléments de langage ont triomphé. Le narratif d’un quinquennat selon une “méthode refondée” n’aura pas tenu plus de quelques jours, de quelques heures peut-être. 

Dans la pratique, Macron a attendu la dernière minute pour nommer une Première Ministre issue du précédent gouvernement, et même des précédents gouvernements, dont la rigidité, le manque d’imagination, le jacobinisme niveleur et interventionnistes sont déjà bien connus. C’est ce qu’on appelle la continuité. L’inverse de ce qu’il avait promis.

Un emblème du gouvernement profond triomphe

Et en matière d’inverse, Elisabeth Borne illustre de façon caricaturale la continuité qu’on ne voulait pas, qui ne devait surtout pas arriver. 

Cette polytechnicienne, ancienne du très chic lycée Jeanson-de-Sailly, à Paris, ingénieur des Ponts et Chaussées, a fait toute sa carrière dans le service public, enchaînant les postes caractéristiques du gouvernement profond : conseillère puis directrice de cabinet d’un ministre, patronne d’une entreprise publique, préfète de région. Incontestablement, Elisabeth Borne connaît très bien les rouages de l’Etat, elle est une grande praticienne du gouvernement profond et, avec elle, Macron peut dormir sur ses deux oreilles : il n’y aura pas de sortie de route ! le programme du Great Reset sera exécuté scrupuleusement.

Au programme, donc : soumission aveugle, dogmatique, obstinée à l’Europe, y compris dans ses excès russophobe dictés par l’atlantisme, piqûres à tout-va pour assurer le progrès de l’humanité, et éloge sans nuance de l’action menée par un Etat bureaucratique, qui “protège”, “régule”, “corrige le marché” et défend “l’intérêt général”. 

Bref, tous les germes du totalitarisme contemporain sont posés, et même semés, sans aucun état d’âme. 

On ne pouvait pas rêver meilleure expression de la quintessence patiemment distillée sous le gouvernement Castex. 

À quoi faut-il s’attendre avec Borne ?

Donc, en l’état, on connaît le programme d’Elisabeth Borne dans ses grandes lignes.

Le premier point sera la retraite à 65 ans, qui est imposée par l’Union Européenne, et que la Première Ministre mettra en oeuvre quoi qu’il arrive.

Le deuxième point est la vaccination obligatoire, y compris celle des enfants, pour nous protéger du variant mortel et contagieux annoncé par Bill Gates pour cet automne. On va piquer à tout-va, en France, et ce sera sans pitié. Bien entendu, cela n’aura d’utilité que dans les comptes de Pfizer et dans les colonnes de quelques torchons comme Libé ou l’Immonde. Mais qu’importe ? L’essentiel est de se péter de tunes avec les cadeaux de Big Pharma qui va sortir des études aux petits oignons pour expliquer que tout cela va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Le troisième point consistera à continuer sans état d’âme le déploiement de la dictature numérique, ce grand édifice de surveillance qui nous protège paraît-il de la désinformation complotiste, et grâce auquel les ultimes zones privées de notre vie basculeront dans le grand édifice des Big Data contrôlées par l’Etat. 

Pour le reste, Elisabeth Borne s’accordera peut-être quelques fantaisies, des coups de pouce sur le SMIC, des décisions généreuses qui donneront l’illusion que nous maîtrisons encore notre destin. 

Mais, pour l’essentiel, elle exécutera fidèlement le programme de la mondialisation, sans état d’âme. 

Une étrange confrontation avec la France Insoumise

Ce qu’on ne sait pas encore, c’est la portée politique de cette nomination. 

S’agit-il d’une Première Ministre de transition, chargée de tenir jusqu’aux élections en donnant l’illusion d’une fibre de “gauche”, puis elle s’en ira ? Ou bien, si la mayonnaise prend, restera-t-elle pour mettre en oeuvre durablement cette politique de la caste dont elle incarne l’une des version les plus pures ?

Les prochaines semaines le diront. 

Simplement, on reste surpris par la stratégie macronienne dans sa confrontation avec la France Insoumise, puisqu’au fond il choisit une vieille jument de retour, là où l’on attendait plutôt de l’audace et de “l’agressivité” pour tailler des croupières à Jean-Luc Mélenchon. 

Des sondages auraient-ils rassuré le Président sur l’issue des législatives ?

Toujours est-il qu’on attendait la Blitzkrieg, et Macron nous sert du Gamelin…

Il existe ici deux possibilités claires : soit Macron souhaite la victoire de la France Insoumise, et il a choisi la stratégie la plus déceptive pour s’y opposer, histoire d’être sûr que Mélenchon gagne. Soit il a reçu des assurances sur la défaite de Mélenchon et il choisit une ligne mièvre parce qu’il la sait sans risque. 

Mais tout ceci ressemble à un refus d’obstacle. 

Un message clair sur la continuité

Un message clair se dégage de cet ensemble : Macron ne changera rien à la ligne de son quinquennat précédent. Mêmes profils psychorigides et technocratiques, mêmes dénis, même froideur, et même manque d’imagination dans l’exécution d’un programme décidé ailleurs. 

C’est la mondialisation. 

De mon point de vue, le message est clair : il faut prendre la décision définitive de pratiquer la sécession pour échapper au pire. Mais nous savons aujourd’hui que, livrée à elle-même, la machine bureaucratique reproduit indéfiniment les mêmes erreurs et la même folie. 

Il est temps que le peuple envahisse la scène et décide un changement de scénario. 




La véritable raison de la volonté de l’UE d’imposer un embargo sur le pétrole russe

[Source : exoconscience.com]

Cette semaine, l’Union européenne devrait annoncer une interdiction totale des importations de pétrole russe. La Hongrie, dans son premier véritable acte de défi, menace d’y opposer son veto ; l’Allemagne, après quelques tergiversations, a finalement décidé qu’elle pouvait survivre à une telle interdiction.

En supposant que les objections de la Hongrie soient finalement surmontées, cela ressemble, à première vue, à un nouveau « but contre son camp » en matière d’énergie de la part des personnes obsédées par le football. Les États-Unis ont déjà émis cette interdiction.

L’industrie européenne étant fortement tributaire du pétrole et du gaz russes, la sagesse populaire veut que la Commission européenne soit tout simplement irascible et incompétente.

Sont-ils irritables ? Oui. Incompétente ? C’est possible ? Mais seulement si vous pensez en termes conventionnels à faire ce qu’il faut pour leur peuple. Ce qui est clair pour tout observateur sérieux de la politique européenne, c’est qu’ils ne s’intéressent pas à ce que leurs peuples ont à dire ou à vouloir.

Leur programme ne tolère aucune opposition, même s’il leur faut détruire leur propre économie pour mettre un rival à genoux.

Cela dit, je doute sincèrement qu’il y ait un « embargo des acheteurs » sur le gaz naturel, car il n’existe pas de substitut viable à celui-ci.

La Hongrie utilise la nécessité d’un consentement unanime au sein du Conseil européen pour bloquer toute « interdiction du gaz » dans tout nouveau paquet de sanctions économiques. Au moins trois autres pays sont heureux que la Hongrie soit prête à subir les foudres de Bruxelles.

Mais interdire le pétrole russe, d’un autre côté, c’est différent.

Il est donc intéressant que la Hongrie fasse cela, étant donné qu’elle n’importe pas de pétrole de Russie. {Ed. c’est faux, la Hongrie importe 65% de son pétrole par l’oléoduc Druzhba} Ce veto avait été prédit par moi le matin après que les Hongrois aient massivement rejeté la coalition anti-Viktor Orban de George Soros et lui aient infligé une défaite ignominieuse.

La Hongrie, en revanche, est indépendante de Bruxelles sur le plan énergétique car elle a passé un contrat direct avec Gazprom pour le gaz naturel via le train de Turkstream qui va en Serbie et en Hongrie. Cela devrait vous permettre de comprendre pourquoi l’UE tente de sanctionner la Serbie et de couper les flux de ce gazoduc là où il traverse le territoire de l’UE en Bulgarie.

Avec une Hongrie indépendante sur le plan fiscal, monétaire (elle ne participe pas à l’euro) et énergétique, il n’y a guère d’arguments pour qu’elle reste dans l’UE si Bruxelles la traite comme un membre de seconde zone. Orban et son gouvernement ont refusé catégoriquement de s’impliquer dans le conflit entre la Russie et l’Ukraine, malgré les fortes pressions exercées par l’OTAN.

C’est presque comme si Orban et les Hongrois mettaient maintenant l’UE au défi d’avancer les procédures de l’article 7 pour les expulser. Le problème est que, s’ils le font, l’UE commencera à se fracturer.

Il est donc plus probable que la Hongrie utilise son droit de veto pour obtenir de l’UE qu’elle revienne sur les violations de l’ »État de droit » qui justifient l’exclusion de la Hongrie du budget de l’UE. Le marchandage ici devrait être évident.

Car Bruxelles et ses soutiens en coulisse veulent absolument cette interdiction du pétrole russe, tout comme les États-Unis et le Royaume-Uni. Cela fait partie de leur stratégie à long terme visant à saigner la Russie, après avoir transformé l’Ukraine en Afghanistan 2.0.

Et c’est dans les différences entre l’industrie pétrolière et l’industrie du gaz naturel qu’ils pensent pouvoir atteindre cet objectif.

Des tuyaux et des populi

Dans les industries du pétrole et du gaz, la mise sous pression d’un puits est, pour l’essentiel, un processus à sens unique. On creuse un puits et on en extrait le pétrole et/ou le gaz. Il produit jusqu’à ce que le puits soit épuisé. Vous remplacez la diminution naturelle de la production du puits en forant un nouveau puits.

Mais même s’il y a un gros choc de demande à la baisse, ce qui est rarement le cas dans l’industrie pétrolière en général, ces puits continuent à produire. Le marché est temporairement surchargé de pétrole, le prix chute et les anciens puits ne sont pas remplacés jusqu’à ce que l’équilibre entre l’offre et la demande soit rétabli.

Les courbes des contrats à terme sur le pétrole sont construites par les négociants pour anticiper ces effets sur les prix. Et pour une volatilité normale de la demande de pétrole, ces courbes devraient être raisonnablement prévisibles.

Malheureusement, nous vivons à une époque où les personnes les plus puissantes du monde (du moins dans leur esprit) tentent ouvertement de détruire le marché du pétrole pour leurs propres objectifs et leur propre agenda. Ils travaillent activement à rendre les prix du pétrole et du gaz volatils au point de détruire les investissements dans l’industrie.

Ils ne le cachent pas. Le pétrole est le fléau de la planète !

J’appelle ces gens la foule de Davos (pour une description de ces personnes, voir mon podcast, épisodes 7576 et 77 pour les informations de base). Ce sont les oligarques non élus, les banquiers, le pouvoir héréditaire et les nouveaux Made Men (au sens de la mafia) qui se réunissent chaque année à Davos, en Suisse, pour décider de l’avenir de l’humanité.

Et c’est leur programme, utilisant le changement climatique et les menaces internationales telles que la guerre biologique et le terrorisme comme justifications d’une expansion massive de l’État de surveillance et de leur contrôle sur toutes choses, mais surtout sur l’argent.

L’énorme stock de ressources naturelles de la Russie et son gouvernement souverainiste s’y opposent totalement. Si vous croyez le contraire, vous avez été gazé par la propagande de Davos. Je vous invite à ranger vos enfantillages, certains trous de lapin ne sont que des trous, pas des garennes.

Revenons à l’industrie pétrolière. Le recouvrement d’un puits de gaz ou de pétrole est dangereux car il n’y a aucune garantie qu’il puisse être rouvert. Les puits peuvent être endommagés et le pétrole/gaz qu’ils contiennent perdu sans qu’il soit nécessaire d’en forer un nouveau.

Dans le cas du gaz, il suffit de brûler l’excédent si le stockage est complet, plutôt que de boucher le puits et d’attendre que la demande revienne. Avec le pétrole, par contre, vous ne pouvez pas vraiment faire cela. Vous devez stocker le produit quelque part. De toute évidence, la capacité de stockage de pétrole de la Russie est déjà pleine, voire débordante.

L’industrie pétrolière en général n’est pas conçue pour le stockage massif à long terme en raison des chocs entre l’offre et la demande, car elle n’en a littéralement pas besoin. Ce qui se développe, c’est la capacité à déplacer le pétrole pour le consommer, et non à le stocker dans de grands réservoirs en espérant que quelqu’un l’achètera.

L’industrie dispose de toute la capacité de réserve dont elle a besoin pour coordonner l’offre et la demande dans des tolérances assez étroites. Ce n’est pas une tolérance de livraison « juste à temps », mais elle n’est pas capable d’absorber un choc de demande de 20%.

Et c’est là que l’Occident pense avoir un levier important à utiliser contre la Russie en ce moment. Au dire de tous, l’Europe est l’un des principaux clients de la Russie en matière de pétrole, le port de Rotterdam ayant reçu et raffiné jusqu’à 1,4 million de barils par jour avant la guerre.

Croyez-le ou non, le Washington Post a publié un article décent expliquant où vont les exportations de la Russie. Sur les quelque 7,2 millions de barils par jour que la Russie exporte dans le monde, 4,8 millions sont destinés à des pays, pour la plupart européens, qui déclarent ne plus vouloir acheter de pétrole russe.

Le manque de capacité de stockage ne devrait pas être un problème majeur si la Russie exportait la plupart de son pétrole vers l’Europe par bateau, ce qu’elle fait. D’après un récent rapport de Transport & Environment, une ONG dont l’objectif est de convaincre l’Europe de se passer de l’énergie russe, l’oléoduc Druzhba ne fournit qu’environ 10% du pétrole russe au marché européen.

Cela représente la bagatelle de 250 000 barils par jour. L’embargo américain est plus dangereux pour l’économie russe, car en 2021, les États-Unis, qui devaient remplacer les barils sanctionnés du Venezuela par l’ancien président Trump, ont importé une moyenne de 600 000 barils par jour.

Ces importations ont commencé à se tarir en 2022, bien avant que la Russie n’envahisse l’Ukraine. Il s’agit donc d’une autre donnée montrant que cette guerre entre l’Occident et la Russie a été planifiée bien avant la date de son déclenchement effectif, fin février.

Le fait est que l’argument qui circule dans la presse aujourd’hui est que la Russie n’a pas la capacité de stockage nécessaire pour faire face à un embargo européen et qu’elle devra donc réduire sa production. Les estimations des réductions de production de la Russie tournent autour de 1,8 million de barils par jour, alors que l’Occident espère 3 millions.

À l’instar de ce que Trump a fait en 2018 contre l’Iran, la campagne de sanctions choc a gelé de nombreuses sociétés de négoce de pétrole, qui ne savaient pas ce que l’avenir leur réservait et refusaient de faire des affaires avec la Russie de peur de se mettre à dos les sanctions.

De Shell à Glencore en passant par Trafigura, les appels d’offres pétroliers russes sont devenus persona non grata et cela a créé un désordre total dans leurs livres de négociation et dans l’ensemble du secteur du négoce des matières premières, comme l’a décrit la note de Zoltan Pozsar du Credit Suisse du mois dernier.

En raison de cette dislocation financière dans ce qui devrait être une industrie stable, ennuyeuse et sans cervelle – le commerce de la matière première la plus importante au monde avec la plus grande infrastructure pour la servir – le chaos a suivi.

L’Occident collectif, suivant le plan de match de Davos, espère encore plus.

La conclusion de Pozsar est que toutes ces entreprises auront besoin d’un renflouement à un moment donné (avec une possible nationalisation comme prix à payer) ou seront autorisées à faire faillite pour servir le plan de révision radicale de l’économie mondiale de l’énergie, loin du pétrole de Davos.

Dans le même temps, ils porteraient un coup dur aux perspectives économiques de la Russie. Vu sous cet angle, il s’agit d’une sorte de double maléfice.

Mais si le fait de soutenir le pétrole acheminé par oléoduc n’est pas un si grand coup pour la production russe, qu’est-ce que l’UE essaie d’accomplir ici ?

En perturbant les routes que le pétrole emprunte normalement dans le monde, il y a maintenant une pénurie structurelle de pétroliers pour transporter le pétrole demandé. En effet, une grande partie de ces barils, soit plus de 2 millions par jour, doivent désormais effectuer des voyages beaucoup plus longs.

Au lieu de faire le trajet café-gâteau de Saint-Pétersbourg à Rotterdam, ces mêmes navires doivent maintenant, au minimum, se rendre dans des installations de stockage aux Bahamas et dans les Caraïbes, voire jusqu’en Chine ou en Inde, leur destination finale.

Lisez le billet de Pozsar ou l’article de ZeroHedge dont le lien figure ci-dessus pour vous faire une idée de l’ampleur de la perturbation.

On espère que ce choc de l’offre sur le marché des pétroliers et les effets en aval des coûts supplémentaires des voyages créeront une réaction en cascade au sein de l’industrie pétrolière russe, ce qui entraînera les baisses de production prévues.

Cela aura pour effet d’entamer sa balance commerciale positive qui « alimente la machine de guerre de Poutine ». Cela donnera également l’occasion aux concurrents de la Russie de venir leur voler des parts de marché.

Grâce à ce mécanisme et aux efforts de l’Occident pour modifier l’utilisation de l’énergie en Europe, l’effet à long terme est de détruire la capacité de la Russie à poursuivre la guerre en la privant des capitaux nécessaires.

Davos rime avec Thanos

Les États-Unis sont heureux de pousser l’Europe à ce point et de nombreux commentateurs sont heureux de terminer la conversation là : Choisissez votre épithète, mais l’idée est que l’ »Empire du Mensonge » ou la « Zone A », ou qui que ce soit d’autre, sent que son hégémonie est menacée et qu’il pousse tout le monde, en particulier l’Europe, à adopter sa stratégie préférée.

Mais je pense que cette histoire est plus une version « Made for TV » qu’une représentation exacte de la réalité.

Elle ne tient pas compte de la structure d’objectifs plus large des personnes à l’origine de ce désordre. Plutôt que d’être captifs d’une Amérique hyper-belligérante, les nations de l’UE sont des partenaires tout à fait volontaires dans cette affaire.

La stratégie de grande réinitialisation de Davos repose sur les mêmes erreurs que celles commises par Thomas Malthus au début du 19e siècle concernant la rareté des ressources. Leur modèle économique ne croit pas que les gens réagissent en temps réel aux incitations, pour ou contre, qui modèrent leur comportement. Au contraire, ils considèrent les humains comme un virus qui se déchaîne sur le monde et qui doit être contrôlé.

L’ensemble de la Grande Réinitialisation peut se résumer au même argument que le méchant des films Marvel, Thanos, qui a dit qu’il fallait tuer la moitié de la vie dans l’univers pour rendre les choses « durables ».

Et le centre de pouvoir de ce type de pensée ne se trouve pas aux États-Unis et dans l’Empire américain. Nous sommes les hyper-capitalistes qui cultivent le virus dans notre boîte de Pétri d’individualisme.

Non, cette pensée vient carrément des critiques européennes du capitalisme. Pour être réducteur, il s’agit simplement d’un marxisme réchauffé et recouvert d’une nouvelle couche de peinture rhétorique – durabilité, capitalisme des parties prenantes, environnement, social et gouvernance (ESG), objectif partagé, etc.

La preuve que l’UE est tout aussi satisfaite de la guerre en Ukraine que les forces néoconservatrices des États-Unis et du Royaume-Uni est évidente dans leur refus de mettre fin à la guerre par la diplomatie.

Mais ce sont les Européens qui souffriront le plus de cette stratégie.

Les mauvais scénarios engendrent de mauvaises politiques

Si les dirigeants de l’UE, possédés par Davos, agissaient au nom des Européens moyens, ils utiliseraient les coûts évidents de la coupure de l’Europe de l’énergie russe pour dire aux États-Unis et au Royaume-Uni d’aller se gratter.

Au lieu de cela, tout ce que nous entendons de leur part, c’est comment l’Allemagne peut se sevrer complètement de l’énergie russe en un an.

Peu importe que cela ne soit pas bon pour l’industrie allemande ou le peuple allemand à long terme. L’énergie russe est de loin la solution la moins chère pour eux, ce qui rend leur main-d’œuvre la plus compétitive possible.

Au lieu de cela, après avoir contribué à fabriquer la crise en Ukraine, ils soutiennent maintenant l’idée que c’est un impératif moral pour les Allemands de souffrir sans nourriture, sans chauffage et sans autres nécessités de base d’une supposée société avancée du premier monde pour vaincre les méchants Russes.

Dans les années qui ont précédé ce conflit, ils auraient travaillé à la mise en œuvre des accords de Minsk. Ils auraient levé les sanctions économiques à l’encontre de la Russie, auraient conclu un accord politique sur la Crimée et le Donbas, et auraient laissé les États-Unis et le Royaume-Uni s’agiter dans le vent.

L’ancienne chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron ont fait le contraire. Ils ont mis de la poudre aux yeux de Poutine tout en faisant tourner le chrono jusqu’à ce que Macron soit réélu et que Merkel puisse quitter la scène, laissant une faible coalition approuvée à Davos sur laquelle rejeter la responsabilité de l’effondrement.

L’approfondissement des échanges commerciaux entre la Russie et l’UE aurait fini par faire disparaître l’animosité et l’insistance des États-Unis à armer l’Ukraine serait devenue un albatros politique, tandis que l’Europe aurait vu une renaissance potentielle, au lieu d’un trou noir économique.

La France et l’Allemagne n’auraient pas trahi leurs propres tentatives de diplomatie.

Ceci, je crois, est beaucoup plus proche de la véritable histoire du conflit, qui sert un objectif beaucoup plus large, clairement énoncé par les architectes de notre misère, que le cadre simpliste consistant à blâmer les États-Unis pour tout.

L’idée que l’Europe craint une invasion russe de la Pologne ou même de l’Allemagne, qui nécessite l’expansion de l’OTAN jusqu’à sa frontière dans le Donbas, est grotesque. L’armée russe n’est pas construite sur ce modèle et ses performances en Ukraine ne prouvent pas qu’elle est capable d’une telle opération.

Ce qui se passe actuellement est un scénario écrit il y a longtemps. La guerre de l’Occident contre la Russie a été planifiée depuis longtemps.

Les Russes le comprennent mieux que beaucoup ne sont prêts à l’accepter. Leurs dirigeants, Poutine et le ministre des affaires étrangères Sergei Lavrov, l’ont exprimé très clairement à chaque étape de la guerre à ce jour.

Ils ne se font aucune illusion sur la direction que l’Occident et Davos veulent donner à ce conflit, c’est pourquoi ils ont sérieusement menacé de frapper les véritables « centres de décision » qui donnent leurs ordres aux forces armées ukrainiennes.

Ces avertissements ne s’adressent pas à nos politiciens, mais à nous. C’est là que les choses se passent.

Ils ont demandé une séparation pacifique entre l’Est et l’Ouest, mais cela ne fait pas partie de l’ordre du jour. Comme les narcissiques classiques qui ont le besoin brûlant de tout contrôler, la Russie et le reste de l’Asie ne seront pas autorisés à s’éloigner de Davos et de leurs quislings eurocrates, parce qu’ils sont les sauveurs vertueux de l’humanité.

Et nous ne sommes, au mieux, qu’une « aide » et, au pire, un inconvénient.

Le grand plan de Davos, qui consiste à détruire l’ancien ordre mondial pour le reconstruire en mieux, où ils possèdent tout et où vous ne posséderez rien et où vous devrez aimer cela ou non, est le scénario.

Ils sont maintenant engagés dans ce plan. Il importe peu de savoir si cela fonctionnera ou non. C’est ce que nous devons réaliser dans toutes nos analyses. Les Russes et leurs amis d’Asie et du Sud ont-ils les moyens et les outils pour s’en sortir ? C’est possible.

Mais la question la plus importante est de savoir si ce conflit s’intensifie ou non au point que la victoire ne soit plus un concept pertinent. Lorsqu’un bloc aussi puissant que l’Union européenne est prêt à commettre des actes de vandalisme domestique de cette ampleur – et à blâmer la victime de son agression débridée – cela signifie que nous avons largement dépassé le stade du règlement rationnel.

Source : https://www.zerohedge.com/geopolitical/real-reason-behind-eus-drive-embargo-russian-oil

Traduction : https://exoconscience.com




Le pacte avec Satan : le pouvoir absolu sur l’humanité

[Source : mediazone.zonefr.com]

Par Christine Deviers Joncour

Leur rêve de mégalomanes, leur projet, leur objectif

Regardez-les ! Rien d’autre n’a de valeur à leurs yeux que leur pouvoir suprême et le contrôle total sur l’humanité entière — leur sésame illusoire : être dieu à la place de Dieu ! Leur « Pacte de Méphisto » comme le nomme Slobodan Despot !

Méphistophélès propose un pacte à Faust : il pourra profiter pleinement de la vie pendant un certain nombre d’années au terme desquelles il devra donner son âme à Lucifer et passer l’éternité en enfer. Faust accepte et signe le pacte de son propre sang, convaincu que Méphistophélès sera incapable de satisfaire tous ses désirs. Dès lors, conseillé par le Malin, le mage jouit de tous les plaisirs de la vie, connaît l’amour et la beauté, la richesse et voyage dans l’espace et le temps et vit dans l’opulence. Mais, en fin de compte, il prend conscience de la vanité de ses actes et interroge le démon sur la mort et l’enfer qui l’attendent inévitablement. Seule la version de Goethe raconte l’intervention de Dieu pour le sauver in extremis.

Ont-ils conscience qu’ils vont « descendre » dans le lac de feu, dans les flammes de l’Enfer ?

Regardez-les bien… sont-ils encore humains ? NON ! Tous ces faux prophètes qui ont le sourire en coin nous annoncent les plus grands malheurs sur les plateaux de télévision… Sont-ils des devins ou des conspirateurs ? La réponse est devenue évidente pour beaucoup d’entre nous.

Un seul objectif : le pouvoir suprême, sésame illusoire de leur « réussite ». Rien n’est plus important pour ces psychopathes, prêts à sacrifier les peuples, les vieillards, les enfants, détruire des vies, détruire la vie… Anéantissement total sans état d’âme ! Ce pouvoir et contrôle suprême, pour lequel ils sont prêts à tout, même à détruire leurs propres familles… (J’en suis un témoin, mes enfants et moi-même en avons payé le prix)

L’Humain ? Ils le méprisent et n’ont de cesse de le persécuter de mille manières possibles, de la plus ignoble à la plus abjecte. Tous leurs mielleux discours ne sont que leurres et mensonges !

Je les ai si souvent entendu parler avec mépris de cette « populace » inutile, polluante, stupide, inculte et trop nombreuse dont il fallait absolument se débarrasser : « Elle nous coûte un bras ! » 

La « crise démographique » présentée comme une apocalypse par un ancien président… exigeant qu’on y apporte une réponse au plus vite… Un autre prétendant que si « nous faisons du bon travail avec les “vaccins”, nous réduirons la population mondiale de 10 à 15 %. » Le même affirme aujourd’hui et sans honte bue, qu’il a « dépensé des milliards pour sauver des gens avec les vaccins. » et qu’il « ne comprend pas que les “complotistes” de toute la planète l’accusent de s’enrichir sur ce génocide… » Psychopathes, criminels, assassins, démons…

Rappelez-vous : « Le prix en valait la peine » ; c’est ainsi que Madeleine Albright, alors représentante permanente des USA auprès de l’ONU, avait répondu en 1996 à la question de savoir si la mort de plus de 500 000 enfants en Irak suite à l’intervention US était défendable.

Celui qui nous sert de président ne cache même plus le mépris qu’il éprouve pour son peuple et nous injurie haut et fort à jets continus depuis cinq ans !

Leur maître mot : Dépopulation !

Grâce aux nouvelles technologies et à leur injection empoisonnée, ils ont enfin les armes pour nous soumettre et nous exterminer, sans oublier le concours de leurs petits valets, garçons de café corrompus que sont les merdias qui distillent la peur et le mensonge à longueur d’antenne !

Et nous n’oublierons pas le silence complice comme une chape de plomb, de nos bobos intellos et des fausses « belles âmes » du show-business ! …

Ils ont programmé depuis longtemps cette destruction et la plandémie Covid en 2019 a marqué le début de la fameuse « Guerre contre les peuples », avec « l’arrivée de la Bête de l’événement » dixit Macron.

Seul petit caillou dans ce démoniaque engrenage : La Russie et la Chine qui font bloc, suivies par pléthore d’autres pays insoumis qui ont compris la folie de cette poignée de criminels (dont on ne compte plus les guerres et exactions sur la planète) et mettent un coup d’arrêt en se mobilisant.

Le doute s’installe et ils commencent à s’inquiéter. Leur Grand Reset va-t-il s’effondrer ?

Pour Ursula von der Leyen, la Russie est « la menace la plus directe à l’ordre mondial. »

Merci Vladimir Poutine.

Ce Nouvel Ordre Mondial où toutes les valeurs sont inversées, où le Mal est présenté comme le Bien, où le vice est préféré à la vertu, où le mensonge devient vérité, où la trahison et la tromperie sont instituées comme modèle de gouvernement, où l’on peut truquer les élections et donner le pouvoir à des imposteurs, des voleurs, des corrompus et à des criminels prêts à sacrifier « la populace » pour satisfaire leurs rêves lucifériens de pouvoir absolu, leur droit de vie ou de mort sur ces incultes, ces inutiles, ces « gens qui ne sont rien »

Courage à nous les peuples, car la lutte sera féroce.

La bête ne sera pas facile à abattre et ses rugissements commencent à se faire entendre et va serrer le nœud coulant qu’ils ont mis autour de nos cous.

Mais de plus en plus les esprits s’éveillent et remercions ici tous les lanceurs d’alerte qui prennent de sérieux risques. Car chez ces satanistes on se débarrasse aisément des gêneurs ; on les extermine et je sais de quoi je parle !

Von der Layen, encore elle, s’est déclarée choquée que 150 millions d’Européens aient refusé l’injection mortelle. 150 millions de témoins gênants150 millions d’esprits libres et réfléchis qui se refusent à être victimes du plus odieux crime contre l’humanité que ce monde ait connu. 150 millions d’êtres humains qui vont devoir subir la diabolisation, la criminalisation, qu’on rendra responsables de nouvelles « épidémies » déjà prévues, qu’on traitera de terroristes et de criminels parce qu’ils refusent de croire les mensonges d’État, des merdias, leurs tromperies, leur machiavélisme…

Les peuples découvrent la supercherie et les dysfonctionnements : Élections truquées, démolitions acharnées de notre Constitution et de nos institutions par une bande de hors-la-loi. Il n’y a plus d’État de droit et même la justice vérolée par la « fraternité du serpent » se révèle être l’ennemie du peuple et du citoyen. La destruction volontaire de l’économie pour appauvrir et affamer les populations, la vente à la découpe de notre patrimoine et de nos fleurons industriels, le pouvoir exorbitant donné à des cabinets-conseils privés, qui tels des vautours se gavent sur le cadavre qu’est devenu notre pays, mais aussi sur les autres pays du bloc de l’OTANvéritables laboratoires du Nouvel Ordre Mondial assassin.   

Les sanctions illégales et illégitimes imposées à la Russie, la fourniture d’armes, d’argent, de moyens militaires à son adversaire néonazi qui nous exposent à une riposte militaire et nucléaire, un boycott du gaz et du pétrole russe qui contribuera à une désorganisation totale de nos économies, à la faillite de millions d’entreprises, à un chômage de masse, à un chaos social qui en résultera et à une famine qui en sera la conséquence.

Et sur nos malheurs, nous assistons à des enrichissements nauséabonds et indécents d’une soi-disant « élite » qui ne sont qu’une bande d’escrocs sans foi ni loi.

Destruction de nos valeurs spirituelles et morales, Notre-Dame en fut un exemple parmi tant d’autres. Pédophilie banalisée, disparitions et meurtres d’enfants, trafic d’organes, créations de virus mortels dans des laboratoires comme (Azovstal en Ukraine, nid de Serpents !!!).

Et les statistiques qui s’empilent chaque jour concernant les décès dus à l’injection. Et nos enfants, offrandes à Moloch, qu’ils s’acharnent à vouloir injecter avec une substance dont on nous cache la composition, mais que des chercheurs et des scientifiques honnêtes et intègres ont identifiée comme une arme biologique et nanotechnologique destinée à détruire le corps et l’esprit, à anéantir la vie !…

Sans compter l’enrichissement criminel des laboratoires pharmaceutiques complices de ce génocide à grande échelle, dégagés naturellement de toutes responsabilités par ces fous qui prétendent « gouverner », mais qui ne sont en réalité que les vils domestiques de pouvoirs supranationaux tels l’ONU, l’OMS, la clique de Davos, l’Union européenne, Bilderberg, la Trilatérale, et autres organisations criminelles cachées sous le masque de la « bienveillance ».

Le futur de ces monstres n’est pas enviable. Ils en paieront le prix. Le savent-ils ?

L’anthropologue Alexis Bugnolo, un des premiers à avoir révélé la supercherie mortelle l’a déclaré :

« Quand ce sera clair pour tout le monde que les gens vaccinés sont en train de mourir, ces gens deviendront extrêmement en colère, il y aura des émeutes dans toutes les grandes villes, nous verrons la chute des gouvernements et ils tueront ces politiciens, journalistes et ces médecins pour ce qu’ils leur ont fait, juste avant qu’ils ne meurent eux-mêmes. Il y aura énormément de troubles civils. (…) »

Nous n’oublierons jamais que ceux qui étaient censés nous protéger nous ont assassinés. Nous n’oublierons jamais que le chaos que nous vivons a été planifiéprogrammé et mis en œuvre par ces satanistes qui détestent l’Humanité, au point de vouloir être les serviteurs de Satan et de dieu à la place de Dieu. Beaucoup d’entre nous sont en train de mourir à cause d’eux et beaucoup d’autres mourront encore, mais le sang des innocents a un prix : le sang des coupables.

Ils n’échapperont pas. Aucun d’entre eux n’échappera à la colère des peuples et ils ne trouveront nulle part où se cacher, car même les pierres les dénonceront. Les trottoirs de nos villes seront remplis de leur sang…

Gide écrivait : « Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles ! »

Nous aussi maintenant…

Ce sera laborieux, mais sur ces cendres nous rebâtirons avec l’aide de Dieu, un monde plus juste pour nos générations futures.  

Christine Deviers Joncour pour MediaZOne ©

[Voir aussi :
Les mots de Christine Deviers Joncour sur Attali, le Covid et le plan de dépopulation
C. Deviers-Joncour : Aucune injustice ne peut durer pour l’éternité
Les dessous nauséabonds de la République — L’indécente arrogance des riches et des puissants…
La guerre du Bien contre le Mal]




Démolition de l’escroquerie Covid par PERRONNE

[Source : profession-gendarme.com]

Extrait :

Les tests PCR ça faisait une dizaine d’années qu’on les utilisait à l’hôpital, mais on enfonçait un petit tuyau en plastique de deux à trois centimètres. On aspirait les sécrétions nasales. Je n’ai jamais vu entrer des tringles à rideaux pour défoncer la base du cerveau. Ça, c’est une invention. Je ne sais pas qui a inventé ça, mais c’est pour vous bousiller le nerf olfactif, la glande pinéale. Ça n’a aucun sens scientifique. Si le virus est là-haut, il est au bord des narines et même dans la salive.

Et ça, je crois que c’est volontaire, ce n’est pas par hasard. L’inventeur de la PCR [qui est Kary Mullis] (qui malheureusement est décédé l’été 2019 juste avant le Covid) avait toujours dit qu’on n’utilise jamais la PCR sur des gens qui n’ont pas de symptômes. Et en dépistage de masse, c’est une erreur scientifique puisqu’il y a toujours des faux positifs dans la PCR.

Pour affoler les gens il fallait que les vagues soient très grosses à chaque fois, donc on a fait des PCR à toute la population, à des millions de gens qui étaient en très bonne santé, et après le Gouvernement a dit « regardez, catastrophe, on a fermé 3000 classes en France ! ». On ne fait pas de PCR à des gens qui n’ont pas de symptômes, donc ça a fait des vagues artificielles, chaque fois qu’ils étaient positifs ils étaient « morts du covid » alors qu’ils étaient morts d’autre chose, le comble c’est qu’ils ont fait des tests jusqu’à 45 cycles d’amplification (normalement on amplifie à 25 fois, 35 fois maximum), on amplifie du vent, on vous crée comme ça des super épidémies totalement artificielles.

Quand les vaccins sont arrivés, et que leurs PCR exagérés rendaient tout le monde positif, ils ont été très ennuyés (CDC d’Atlanta), ils se sont dit « zut ! ça ne va pas dans notre logique », ils ont dit : « bon, pour les vaccinés on baisse le cycle à 20, pour les non-vaccinés on reste à 45 ». Tout est comme ça. Tout est pourri ! il n’y a pas de science. Tout le monde a gobé. La fraude partout.

Il y a aussi tous ces médecins des plateaux télé qui font de la désinformation permanente, même si quelques-uns ont déclaré leurs conflits d’intérêts. Comme répondit Göring au procès de Nuremberg, c’est très simple, il suffit de faire peur aux gens.

[Voir aussi :
Pr Christian Perronne : le but de la « pandémie » est de « prendre le contrôle mondial de la population »
Le Pr Perronne balance des chiffres sur les décès post injection
Audition du Pr Christian Perronne au Parlement du Luxembourg : toute la manipulation autour du covid révélée en 8 minutes
Pr Perronne : « Les pays où l’épidémie est repartie avec des morts ont vacciné massivement ! »
6 mois après la sortie du documentaire Hold-Up, interview du Pr Perronne sur la situation Covid-19
Message du Professeur Perronne sur les vaccins contre la Covid-19 !
Sur l’écouvillon du test PCR :
Oui les écouvillons nasaux sont dangereux !
Les écouvillons du test PCR pourraient contenir des « microdispositifs en forme d’étoile » délivrant un vaccin
Test PCR et écouvillons : attention si vous prenez des anti-coagulants!
Ce que cache le test PCR ?
Sur la fraude des tests PCR :
Précisions scientifiques sur l’arnaque du test PCR
Les implications capitales de la jurisprudence portugaise concernant les tests PCR
Union Européenne — TESTS PCR ET AFFAIRE COVID : UN SCANDALE INTERNATIONAL
Tests PCR condamnés en justice, mais toujours imposés à répétition aux hospitalisés et aux soignants !
Des experts internationaux suggèrent que jusqu’à 90 % des cas canadiens de COVID pourraient être des faux positifs
Sur les masques :
Effets nocifs des masques
Les « experts » sanitaires admettent que les masques servent à contrôler les gens
La science est concluante : les masques et les respirateurs n’empêchent PAS la transmission des virus
Coronavirus : et si les masques faisaient plus de mal que de bien ?
Le graphène, outil de surveillance de la santé, se trouve dans les masques, écouvillons, et… les vaccins. Conséquences potentiellement désastreuses sur la santé humaine
Sur les vaccins, les virus et la contagion :
Dossier vaccins et virus]