Russie : obligation vaccinale et effets secondaires graves

05/10/2022 (2022-10-05)

[Source : conscience-du-peuple]

Ce qui se produit ici [au Québec] avec l’obligation et la coercition vaccinales, ainsi que les innombrables effets secondaires graves, c’est la même chose en Russie avec Spoutnik V.  

D’ailleurs, le fabricant de Spoutnik V est Gamalaya et il est un proche collaborateur de Astrazeneca…

Fin septembre, plusieurs régions russes, citant un décret de juin 2021 pris par le ministère de la Défense, ont annoncé qu’elles commenceraient à vacciner les habitants mobilisés.

En réponse à cette ordonnance, l’Association indépendante des médecins a publié deux lettres ouvertes, l’une adressée à Vladimir Poutine, l’autre faisant appel au ministre de la Défense Sergueï Choïgou, pour que l’obligation vaccinale soit arrêtée immédiatement.

Voici quelques extraits :

« Nous sommes des médecins, membres de l’Organisation publique internationale “Association indépendante des médecins”, qui font appel à vous pour exiger l’interdiction de la vaccination contre le SRAS-CoV-2 pour les personnes mobilisées et appelées au service militaire. »

« Notre organisme public a collecté plus de 1 000 cas de décès après l’introduction du vaccin Spoutnik V.

Aucun de ces cas n’a été examiné par une commission médicale, et le médicament continue d’être produit et utilisé pour vacciner des personnes, y compris des enfants d’un certain âge. Les décès et les atteintes graves à la santé à l’aide d’une préparation immunobiologique ont tout simplement été ignorés.

Ni le bureau du procureur, ni Rospotrebnadzor, ni le ministère de la Santé n’ont répondu à une seule demande d’arrêt de l’utilisation d’une drogue dangereuse et mortelle chez l’homme. »

« En outre, des vaccins développés à la hâte ont provoqué diverses réactions allergiques aiguës chez l’homme, qui ont parfois entraîné la mort. Et les vaccins russes contre le coronavirus ne font pas exception. En Russie, les données officielles sur les complications ne sont pas publiées, elles ne figurent pas dans les rapports sur les essais de vaccins. Peut-être parce que des militaires étaient impliqués dans des essais de vaccins. »

« Actuellement, Rospotrebnadzor déclare qu’il est impératif de vacciner tous les citoyens mobilisés de notre pays. Le vaccin qui, à notre avis, s’est avéré dans la pratique dangereux et même nocif sera désormais utilisé sur des citoyens mobilisés ? On sait qu’après la vaccination, des réactions locales et une augmentation de la température peuvent se développer. Nos combattants iront-ils au front avec de la fièvre et des symptômes du SRAS après la vaccination ?

Ceci est contraire aux normes de la médecine militaire. Toute vaccination est une intervention médicale majeure qui comporte des risques pour la santé, car la réponse du système immunitaire peut varier d’une personne à l’autre. Lors des vaccinations, la balance bénéfice/risque doit toujours être évaluée. »

https://edwardslavsquat.substack.com/p/russian-doctors-demand-end-to-compulsory

image_pdfPDF A4image_printImprimer
S’abonner
Notification pour
Nom ou pseudonyme
Adresse courriel (facultatif)
Votre site Internet (facultatif)
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires